Débat sur le multiculturalisme avec Eric Zemmour et Michel Serres

Avec le philosophe Michel Serres, le journaliste Eric Zemmour, l’anthropologue Giulia Sissa, la philosophe Elsa Dorlin, le directeur de l’Odéon Olivier Py, le député Guy Geoffroy, l’humoriste Laurent Lafitte, le neurobiologiste Jean-Didier Vincent, l’économiste Pascal Salin, le comédien Philippe Caubère, l’écrivain Jérôme Leroy. (France 3, « Ce Soir ou Jamais » – 6/12/11)

(merci à Easteregg et Dark Crusade pour la capture vidéo)

Prière pour l’instant de ne plus privilégier les vidéos Rutube car elles ne sont hélas pas intégrables sur les blogs WordPress.

Étiquettes : , ,

5 responses to “Débat sur le multiculturalisme avec Eric Zemmour et Michel Serres”

  1. Nono La Commode says :

    Preuuuuuuumzz ! 😀

  2. leprovencal says :

    J’aurais voulu mettre en ligne la vidéo mais je n’ai pas été assez rapide.

    Pourrais-je demander à Easteregg et Dark Crusade quels outils ils utilisent ?

    Merci

  3. AF07 says :

    J’adore voir les « intellectuels » déblatérer sans fin sur la richesse de notre chute, sur l’enrichissement exceptionnel du à la déliquescence de notre culture. Mais pourquoi n’y a-t-il donc qu’un seul Eric Zemmour ?!

  4. François La Colère says :

    Comme par hasard les intellectuels présents font tous partie des élites mondialisées. Elle s’enchantent de la destruction de toute culture et de toute humanité, vivant dans les serres chaudes et protégées du milieu universitaire. Eloignée des larmes et des souffrances des populations et la destruction de leurs conditions de vie et de leurs pays. Cette aristocratie trouve tout naturelle d’exercer le pouvoir sans mandat du peuple comme en Italie, en Grèce, demain en France, comme hier lorsqu’on a annulé par l’accorde de Lisbonne le non au referendum.
    La duchesse libérale italienne trouve tout à fait normal qu’un commis de la finance mondiale dont l’union européenne est le relais, mette l’Italie à l’eau claire et au pain sec. Justification démocratique : un sondage qui montre que 70% des italiens sont d’accord !
    La liquidatrice de gauche la soutien dans son extase. La déconstruction comme théorie de gauche habite , soutien le même monde que la déréglementation bancaire. Ce n’est pas le sabre et le goupillon c’est la finance et l’antiracisme. L’opium du peuple qui l’endort dans un doux rêve de fraternité pour mieux lui enlever toute protection contre les fauves de l’ultra libéralisme. Les 10 millions de spectateurs, doucement bercé par le film « Intouchable », dans l’oublie des banlieues qui brûlent, des usines qui disparaissent, des chômeurs qui s’entassent, avancent sans révolte et sans murmure vers la liquidation accélérée de leur univers . C’est la première fois dans l’ histoire qu’on verra un peuple applaudir à sa disparition, et la souhaiter la plus rapide et la plus radicale possible.
    La commisération sous les traits du valet noir, la bien-pensance, fait avancer l’impotence du capitalisme représenté par le maître paralytique. A Caroline Fourest l’indignation pâteuse des bons sentiments à Laurence Parisot la poigne de la rigueur . C’est l’esclavagisme climatisé.

  5. saurien says :

    L’enrichissement d’un pays …

%d blogueurs aiment cette page :