Des cadeaux bleu-blanc-rouge

Du 100 % français sous le sapin, c’est possible. Il suffit de consulter les sites Lafabriquehexagonale.com (2 500 entreprises répertoriées), Madine-France.com (1 500 sociétés listées) ou encore Hexaconso.fr pour s’inspirer. De nouveaux sites marchands (Acheterfrançaisnestpasunluxe.fr, 100pour100-madeinfrance.fr) permettent des achats en quelques clics. Florilège d’idées…

Des jouets par milliers.

Non, tous les jouets ne sont pas « made in China ». Les tintinophiles se délecteront en montant la Jeep des Cigares du Pharaon, Meccano ayant décroché la licence Tintin. Les plus petits joueront avec les dînettes en plastique Ecoiffier ou les voitures à pédales Falquet. On peut aussi opter pour des voitures en bois de la marque Vilac, des jeux de société Jeujura, des tricycles ou des grues Smoby. Les plus petits peuvent câliner les baigneurs Petit Colin (un siècle et demi d’existence) ou les peluches Blanchet (les dernières de l’Hexagone fabriquées à Saint-Marcel dans l’Indre). Il faut bien sûr compter sur la légendaire girafe Sophie de Vulli, produite en Haute-Savoie. Les jeunes mamans peuvent aussi craquer pour les doudous Maïlou, 100 % bretons (Mailou.fr) ou rendre visite à Pirouettecacahouete.com, ou Autrementjouet.com, sites spécialisés sur les jolis jouets fabriqués près de chez soi. (…)

Le Monde

(Merci à Nominoe)

Étiquettes : ,

18 responses to “Des cadeaux bleu-blanc-rouge”

  1. COOL says :

    Merci €ric pour le tuyau.

  2. wisigoth says :

    Surtout que les prix sont équivalents à ceux des jouets chinois.

  3. -do_ob- says :

    Il y a aussi C-France qui donne même le département ou la région.
    http://www.c-france.com
    Il y a un site aussi « made in france » avec sa liste noire de faux made in france
    http://www.lemadeinfrance.net/blacklist.php

    Je comptais m’acheter un simple trépied pour appareil photo et j’ai cherché sans succès une société française.
    Alors Allemande, asiatique, américaine oui mais pour ce type de produits (Qui je crois techniquement est à la portée des ingénieurs français) et bien rien, nada …

  4. -do_ob- says :

    Ha oui et j’ai découvert ce blog qui semble être en dormition mais dont les articles sont intéressants, plein de détails sur les délocalisations etc…
    http://www.hexaconso.fr/blog/

  5. -do_ob- says :

    Extrait:
    « Car comme tout le monde, les marques de luxe cherchent à réduire les coûts. Non, non, pas ceux sur les étiquettes dans les boutiques… mais les coûts de fabrication. Parce que pour ce qui est de l’étiquette, rien ne change. Exemple : Kenzo, l’une des filiales de LVMH. En 2007, ses complets cintrés à 930 euros étaient fabriqués par le fournisseur ECCE à Prouvy, dans le Nord. Aujour d’hui, ils sont aussi chers. Mais l’essentiel provient de la banlieue de Cracovie, en Pologne. Tout comme ceux de Givenchy, autre marque de LMVH. Salaire moyen des ouvrières polonaises : 200 euros par mois. « Même pas le cinquième de ce que nous gagnons », calcule Marie-Hélène Bourlard, l’ancienne déléguée CGT d’ECCE, qui a fait le voyage « pour voir ». « Il faut avouer que la qualité est toujours irréprochable : leurs machines sont même plus modernes que les nôtres ! »

    Raison souvent invoquée pour justifier d’une délocalisation, l’explosion de la demande a conduit bien des marques prestigieuses à remplacer les petites mains agiles de leurs ouvrières par des machines à coudre ne nécessitant plus de savoir-faire particulier, et donc facilement transposables dans des pays où la main d’œuvre est bien meilleur marché(…)

    (…)Quoi qu’il en soit, même prises la main dans le sac, les marques disposent de services de communication qui ont réponse à tout ! Les économies réalisées sur la fabrication ? Elles sont réinvesties dans la créativité, bien sûr ! Ils oublient juste de parler des rémunérations des dirigeants et des actionnaires, des budgets de publicité colossaux et qui ont déjà dépassé les niveaux records d’avant la crise, avec 1,4 milliards de dollars investis au 1er semestre 2010. Ou encore des magasins pharaoniques que chaque marque se doit de posséder sur les plus belles avenues du monde. Des magasins dont l’objectif n’est d’ailleurs pas d’être rentables, mais juste d’en mettre plein les yeux (les magasins en propre ne représentent que 27 % des ventes, le reste se faisant en réseau multimarques). Et tant pis s’il s’y vend plus de porte-clefs que de robes de soirée…. »

  6. Romégas says :

    Merci €ric.

    A la liste du site lafabriquehexagonale peuvent s’ajouter :

    – lesjouetsenbois.com, distributeur de jouets, cf le lien en haut à gauche « Jouets fabriqués en France », testé et approuvé

    – jeujura.fr, fabricant de jouets en bois

  7. Romégas says :

    Merci à Nominoe pour le lien 🙂

  8. QUAI 27 says :

    Allez, tiens, je vais gâcher la fête:
    Je commande sur le NET depuis mon ordinateur TOSHIBA?

    Ah, n’vous fâchez pas, c’était juste pour faire le malin…

  9. Thomine says :

    A propos de l’image colorée de la France, je regardais l’autre jour la manifestation des 2000 policiers et j’ai trouvé que l’image de la France
    était plus proche de celle de nos provinces que de celle que veulent nous vendre les parisiens en s’en faisant la vitrine.

    De même hier en voyant la foule ans la marche blanche en hommage au policier massacré, je me suis surprise à remarquer que la foule semblait uniformément blanche. J’avais oublié que par principe si c’est un policier que l’on assassine la France de l’image ne se dérange pas pour aller volontiers
    manifester sa compassion.Je me demande même si elle se dérangerait plus si c’était pour aller rendre hommage à un/e policier/e d’origine maghrébine qui se faisait assassiner, hélas j »en doute. Parce que pour beaucoup l’ennemi c’est le policier et sa couleur importe peu en fait. Triste France.Pour eux le mauvais camp c’est juste celui de la République Française et de ses lois.

    Alors que quand c’est un voyou qui est tué, même au cours d’un braquage
    la foule est bigarrée.

    Moi si j’avais pu, c’est à la marche blanche qui porte bien son nom que je serais allée, pour participer à l’ hommage à la mémoire d’un policier innocent de tout crime, lâchement assassiné en faisant son travail.

  10. Thomine says :

    Flûte, je me suis trompée de fil .

  11. St-Michel says :

    Le Monde est un site fasciste ?

  12. Louise Chantilly says :

    Thomine : Zut je me suis trompée de fil…
    _______________________

    Pas grave, votre com était intéressant.

    _________________

    Oui il faut acheter francais tant que c’est possible , haro sur le made in China.

  13. COOL says :

    C’est quand même difficile de trouver des chaussures sur leurs sites, même compliqué …

  14. -do_ob- says :

    @Cool:

    http://www.hexaconso.fr/blog/?p=1068

    (…)les effectifs de la filière française de la chaussure sont passée de 62.300 salariés en 1980 à 28.500 en 1996, pour atteindre un triste record en 2010 avec 7.000 salariés « rescapés » ! (…)

    (…)Oui, oui, le nombre de chaussures produites par des entreprises françaises a augmenté de 3 % pour s’établir à 27 millions de paires (contre 199 millions en 1985)(…)

    (…)la Chine, qui représente à elle seule 58% des volumes écoulés(…)

  15. Fiatlux says :

    Moi, cette année, ce sera jouets Vilac pour tout le monde . C’est très joli, et les enfants s’amusent plus avec que les jouets en plastique compliqués qui font du bruit.

  16. Lys says :

    LA SEULE à défendre le made in France est Marine Le Pen .. comme par « hasard » en vue des élections présidentielles qui approchent l’UMPS à la chasse des voix frontistes nous refont le coup « achetons Français ! en tentant de nous faire croire qu’ils défendent le savoir-faire Français, alors qu’ils n’ont cessé depuis des années à faire désindustrialiser toutes les entreprises françaises à l’étranger, voilà qu’ils nous ressortent leur pipeau de propagandes éléctoralistes avec un double discours ! mais cette fois leur manège ne prendra pas comme en 2007 ! dire que le parasite de l’Elysée s’est fait élire avec le programme du FN ! QUELLE HONTE !!!!

    cet article que je publie ci-dessous démontre bien une fois de plus l’arnaque de
    sarko

    Nicolas Sarkozy va siffler le Made in Mondialisme chez Rossignol

    La guerre de tranchée pour la campagne présidentielle de 2012 est en marche (forcée), les mondialistes et les européistes ne savent plus où donner de la tête tant leur propre programme est explosif, ravageur et destructeur de vie. Le système est en pleine ébullition, de Sarkozy à Bayrou en passant par Villepin puis Copé, ils se réclament tous de la fibre patriote face à Marine Le Pen, la seule candidate à l’élection présidentielle qui prend courageusement et objectivement la défense de son pays, son peuple, ses entreprises !

    C’est aujourd’hui que Nicolas Sarkozy va se promener en Haute-Savoie pour toucher des spatules Rossignol à Sallanches « Made in France ». Pourtant, il oubli de surcroît qu’il a contribué et a entrainé une vague de liquidations judiciaires de délocalisations sans précédent depuis qu’il a été élu président de la république française en 2007. Rappelez-vous de cette entreprise locale en Dordogne à Neuvic qui fabriquait les brodequins (rangers) de l’armée française. Les employés de la société Marbot-Bata s’en souviendront au printemps 2012 au moment d’aller voter, eux qui fabriquaient 300 000 paires de brodequins pour la France, réalisant 70 % de leur chiffre d’affaires avec l’armée.

    « Je suis intimement convaincu qu’un grand pays se doit de garder une industrie. J’ai toujours dit que faire le choix exclusif des services en abandonnant l’industrie donc la capacité à produire, serait une erreur majeure. La France est un grand pays industriel, et doit le rester. » Nicolas Sarkozy, le 15 janvier 2009.

    Mais qui a donc provoqué la fermeture de cette entreprise « Made in France » au début de l’année 2009 ?
    C’est Nicolas Sarkozy et son gouvernement qui a fait le choix de faire désormais fabriquer les chaussures des militaires français en partie en Tunisie et le reste en Allemagne. Un choix dramatique aux conséquences ravageuses au plan local pour Marbot-Bata, ses employés, et le tissu économique local.

    Sur les 73 salariés, seul 5 ont retrouvé un emploi ! Le résultat est là et bien là. Après un bilan quinquennal catastrophique en terme de suppressions d’emploi, de délocalisations successives et de liquidations judiciaires qui s’enchainent, d’un chômage toujours en croissance, on peut juste espérer que les employés de la société Rossignol restent sur leur garde en ces temps de défilé de mode de basse couture ou la veste est auto-reversible.

  17. riri23 says :

    François vous pourriez faire de la publicité pour ce genre de site (après contrôle bien sur), ça rapporterait de l’argent au Fdesouche, les internautes patriotes sont pile poil la bonne cible pour ce genre de site, et ça permettrait encore plus d’indépendance pour le site.

    Tout le monde sera content.

    Qu’en pensez vous?

  18. Krokrodile says :

    Ok,il faut faire vivre nos fabriquants de jouets locaux, mais ce n’est pas non plus une raison pour bouder necessairement tout ce qui vient de l’étranger non plus.
    Lego, par exemple, est une entreprise danoise de qualité, et il n’y a pas de mal a en offrir a ces gamins tant que ce qu’ils proposent est correct

    Offrons donc a nos gosses des produits locaux pour qu’ils s’y attachent eux aussi, mais ne boudons pas necessairement des produits étranger de qualité.

%d blogueurs aiment cette page :