Dijon : Des vétos à la place des médecins ?

Françoise Tenenbaum, l’adjointe au maire de Dijon, déléguée à la Santé, propose de faire intervenir les vétérinaires dans les zones rurales qui manquent de médecins.

Nous avons déjà mis en place un important dispositif favorisant l’installation de médecins en zones rurales. Le numerus clausus a été également relevé. Mais il faudra une dizaine d’années pour que ces nouveaux médecins soient formés et puissent pratiquer », argumente l’adjointe, avant d’ajouter que « si tout ça n’est pas suffisant pour venir en aide aux patients ruraux, pourquoi ne pas faire appel aux vétérinaires ? Ce sont de parfaits médecins qui connaissent l’anatomie et l’usage des médicaments. »

Vache qui vêle et femme qui accouche

« Dans l’absolu, nous pourrions en effet soigner, en cas d’urgence, des hommes qui ne sont en réalité qu’une espèce de mammifères », répond une vétérinaire côte-d’orienne, exerçant en zone rurale. « Toutefois, il y a tout aussi peu de vétérinaires à la campagne que de médecins : ceux-ci n’auraient donc pas plus le temps d’assurer la garde pour les animaux et les humains. Et puis moralement, il serait difficile d’expliquer à une patiente qu’on assiste une vache qui vêle avant d’aller l’accoucher en urgence », poursuit la vétérinaire.

Le Bien Public

(Merci à Virtus & Honor)

Étiquettes : , , ,

92 responses to “Dijon : Des vétos à la place des médecins ?”

  1. Ligurius says :

    Quelle quiche…Tenembaum Français !

  2. franky37 says :

    J’aurais plutôt vu l’inverse : récupérer des médecins dans certaines cités (devinez lesquelles) et les remplacer par des vétérinaires qui resteraient ainsi dans leur spécialité : soigner les animaux.

  3. CALTECH says :

    Eh bé! Si après cela les Français (et particulièrement les Bourguignons) n’ont pas compris qui sont ces politiques grassement payés à sortir de telles inepties.
    Quand j’étais enfant on me disait toujours qu’avant de dire quelque chose il fallait tourner sept fois sa langue dans sa bouche! Apparemment nous n’avons pas eu la même éducation et donc les mêmes valeurs…
    A la mairie de Dijon, ça doit donner un couple comme Rebsamen et Tennenbaum! C’est peut-être la version plus moderne et moins terroir de Bouvard et Pécuchet.
    Rebsamen est plus préoccupé par le racisme quotidien anti-immigrés que par celui anti-souchiens. M’ame Tennenbaum nous propose d’être soignés par des vétérinaires. Je crois vraiment qu’on est gouvernés par des fous ou qu’on est passé sans s’en rendre compte chez les fous!…

  4. aissa says :

    demandez a l’adjointe de proposer la meme chose dans les cites!!!!!puisque les medecins n’osent plus y aller…
    ces gros cons de francais de la campagne,on peut bien les faire soigner par des vetos,apres tout,ils sont comme des porcs,nest-ce pas?
    par contre,dans les cites,il faut des pmi et des dispensaires avec de vrais medecins,et gratuits!!!payes par les impots des « porcs »,bien sur…
    encore un bel exemple de xenophobie anti-francaise!
    comme dit l’autre salope des indigenes, »nique la france »…dans quelle fange se pays est tombe,je n’en reviens pas.
    la shoah des francais est pour bientot,et comme les juifs en 43,personne ne se rebellera…

  5. freredelacotedaf says :

    et pourquoi pas envoyer dans les citées des vetos, bien mieux adaptés que les médecins à soigner des patients ne parlant pas ou pas bien, français; les vétos ont d’habitude des clients qui ne savent pas eux non plus s’exprimer .

  6. Caudeval says :

    Et M.le Sénateur-Maire, ex membre du bureau politique de la Ligue Communiste, membre du bureau national du PS, ex administrateur de Dexia, sous préfet hors-cadre , il en dit quoi du propos de sa Françoise d’adjointe?

  7. DOUAY says :

    Ce serait un élu de Droite ou à fortiori qui dirait cela, en plus pour soigner dans les cités sensibles ou des gens avec la CMU, je ne vous dis pas le tollé que cela aurait fait: diffusion en boucle de la déclaration du député, message de la LICRA, de SOS Rollex et Cie. Bahh, ce ne sont que des ruraux, des gens de la France d’en bas, des souchiens vieux et votant mal.
    On pourrait entendre:  » Madame, je pense d’après mon examen clinique que vous êtes pleine, d’après mes calculs et la date de vos dernières chaleur, vous allez mettre bas au environ du 10 aout! »

  8. mouloud says :

    En tant que médecin cela me fait rire 🙂

    1) vous imaginez bien que les politiques ne consulteront pas ce genre de praticien, cela vaut uniquement pour le populo.

    2) vu le niveau de la remarque j’imagine que pour devenir adjoint à la santé d’une grosse ville il est inutile d’être compétent, je vais donc envoyer un CV.

    3) d’un point de vue pratique, les prises en charge en urgence sont celles à plus de risque médico-légal (risque de procés pour erreur), je ne connais pas d’assureur qui accepterait (heureusement) d’assurer cette pratique, donc du blabla socialiste dans le vide

    le problème de la profession est simple:
    – il y a TROP de médecin en France, mais personne -encore moins un médecin le dira:
    on est payé à l’acte, donc on ne dit pas au patient qui vient pour: rhume/grippe/gastro qu’il vient pour rien….on lui prescrit de la merde (plus connus sous le terme de « médicaments de confort », bref des placebos, remboursé en plus car il faut qu’il revienne, vu que c’est ça qui nous fait vivre…

    Dans les autres pays européens: moins de médecin, bien mieux payés, moins d’attente, raison simple: si vous allez voir votre médecin pour un rhume, il vous explique une fois qu’il faut se moucher, que non cela ne descend pas dans les bronches, et qu’il faut juste attendre que cela s’arrète.
    si vous revenez 15 jrs aprés il vous met dehors.

    Savez vous sinon combien de cabinet médicaux de généralistes ont été crées l’année dernière sur TOUTE LA FRANCE (je ne parle pas des successions, associations) :
    …………..TROIS cabinet en France ..c’est tout !!! TROIS cabinet !! c’est pas un problème de ruralité uniquement, c’est un problème de papiers, d’emmerdement par la sécu, par l’ursaff…quand on est artisant ou commerçant on a pas le choix on l’a dans le cul.
    MAIS qd on est médecin c’est simple, on regarde comment ça se passe en libéral (ce que j’ai fait et continuerai pour quelques mois), puis dés qu’on peut on va en clinique, interet intellectuel moyen, mais salaire garanti, avantages sociaux (par là je veux dire couverture accident de travail, ce que je n’ai pas, couverture maladie en cas de gros soucis, ce que je n’ai pas non plus).

    Concernant les mesures coercitives du sieur Hollande: je n’y crois pas: soit il nous fonctionnarise (pourquoi pas mais il va avoir du mal à aligner les salaires dans le système actuel), soit il gesticule mais l’on continuera a partir en clinique, voir pour les plus aventureux (dont je ferai partie): exil vers Royaume Uni, Suisse….

    De toute façon personnelement si Hollande passe j’irai à l’étranger quoi qu’il se passe, j’accepte tout à fait de payer des impots élevés pour le bien du pays, pas pour qu’on s’occupe des étrangers.

  9. Caudeval says :

    Qu’auraient beuglé les pisse-copie, lecteurs de prompteur et autres laquais de l’hyperclasse mondiale si le propos avait était tenu par un élu patriotique( y en a-t-il ?) d’une zone péri-urbaine?

  10. molo says :

    de plus pour montrer le coté ridicule de la chose: il doit y avoir moins de 100x par an un médecin généraliste en france qui assiste un accouchement…donc on voit bien que la véto (chez eux en garde c’est l’inverse) est vraiment out…ce qui est logique !! quand mon chat est malade je ne cherche pas à le soigner moi même (rien que les équivalences poids/dose ???????)

    les socialistes sont fous….
    et ils veulent diriger un pays….c’est inimaginable.

    heureusement que c’est Hollande, il a l’air tellement mauvais que j’espère voir un Marine vs Sarko, vu que là les gens reovteront pas sarko (d’ailleur qui vote sarko ???)

  11. chtroll says :

    Tenenbaum et les autres de la mëme  » église  » sont ils en train de préparer une shoah pour nous les FDS ?

  12. GARMONPARNAS says :

    Normal

  13. Dédé la Saumure says :

    Je pense que les vétérinaires ont davantage leurs place en Seine Saint Denis et dans les quartiers nord de Marseille.

  14. GARMONPARNAS says :

    Normal qu’elle propose ça, ça officialise qu’ils nous prennent tous pour des moutons et des veaux. Maintenant va falloir être vigilant si on y va pour une angine, parce qu’on pourrait très bien se retrouver opéré des amygdales…. Ils ont le droit les vétos : couic, couic !

  15. Deux says :

    Les vétos pour les écolos les socialos et tous les gaugau…et l’abattoir bientôt pour les rigolos non converti à la momo!

  16. jacques sonne says :

    Y fo vétérinaiwre à édacation nationale, y fo!

  17. matheux says :

    Je voudrais préciser que les vétérinaires sont généralement plus compétents que les médecins généralistes.

    Les vétérinaires sont à la fois chirurgiens, radiologues, pharmaciens, biologistes et comportementalistes. Ils sont ont le titre de docteur spécialisé (en médecine vétérinaire), pratiquent les honoraires de médecins spécialistes, bien qu’ils n’aient jamais eu aucune formation commune avec les médecins.

    En effet, le médecine c’est la fac.
    Véto, c’est d’abord une prépa (Agro-Véto) puis le concours national à l’entrée des écoles véto (de mémoire, il n’y a que 5 écoles véto en France).

    Un peu de respect svp.

  18. zefi says :

    Ah bon, les médecins ne sont pas toujours indispensables ? Une nouvelle..
    Je suis pour l’étourdissement, c’est plus zhumain,
    parle à ma main !

  19. Julie Dame says :

    Quelle bande de fumiers…

  20. boboboy says :

    Elle prend les français de souches pour des cochons?

  21. fandesouche says :

    Extraits de la profession de foi de cette élue socialiste : »Alors que dans les pays du pourtour méditerranéen et du golfe, les peuples se battent pour la démocratie (!), en France, l’abstention (…) a atteint un taux record : la population en crise et déroutée par les propos indignes du Front National soutenus au plus haut de l’état ne vont pas voter.(…)Je serai également -et comme toujours- au rendez-vous pour lutter contre l’extrémisme »…Sans commentaires …

  22. CELOS says :

    Je me gratte toujours l’oreille droite avec mon pied gauche , faut il demander une consultation au veto ou chez un médecin ????
    Merci de me répondre …
    OUAF OUAF

  23. antibarbare says :

    La France , vache à lait , va être soignée par un vétérinaire arffffff.

  24. anonyme says :

    Et après les vétérinaires, les wagons à bestiaux ?

  25. VAUBAN says :

    e sont de parfaits médecins qui connaissent l’anatomie et l’usage des médicaments. »
    ______________________________________________________________
    Arrête le LSD, , ça fait des ravages visiblement ! Elle est cinglée ou quoi, un véto ne connaît rien en pharmacopée humaine.
    Ceci dit, les étudiants en médecine ne rêvent que d’une chose, s’installer en ville dans un cabinet à 3 ou 4 médecins pour faire des journées plus tranquilles.
    Pour ça il existe une solution, créer des dispensaires ruraux avec 3 toubibis (tiens v’la que je parle l’arabe maintenant), enfin bref, 3 médecins si vous préférez et pour les inciter, leur parler d’impôts en moins, parait que ça marche bien ce chapitre là.

  26. VAUBAN says :

    matheux says

    C’est vrai que les vétos sont plus calés que les médecins, pour une raison simple déjà, l’animal ne parle pas, donc il faut chercher sans aucun renseignement verbal. Ceci dit, ils sont spécialisés chez les animaux……….là est toute la différence, calés ou pas, quand on ne connaît pas, on ne connaît pas.

  27. votez------fn says :

    ils feraient bien d aller officier dans les banlieues ou dans le 93,c est pas les animaux qui manquent,la!

  28. Ernest Roche says :

    @ Antépax ,

    Je ne voulais surtout pas insulter nos amis les animaux .
    J’adore tous les animaux de notre terroir français : les chiens , les chats , les chevaux , les poules et bien sur les cochons….

  29. résurgence says :

    Quel dédain absolu du peuple. Là c’est l’humiliation de trop, ça mérite une corde, pas plus. Je pensais avoir tout entendu, tout vu, subit le pire, mais là c’est juste incroyable. Putain mais qu’on vire cette merde hors de la vue des citoyens français!

  30. derville says :

    Pour faire des économies, je propose de parquer les Français dans des prés et de les nourrir aux farines animales. Cela libérera de la place pour les colons.

  31. Ixthus says :

    Dans notre fac le numerus n’a pas été augmenté, on nous a dit « notre souci premier est de maintenir une grande qualité des soins » … et des salaires 🙂 ah ah ah qu’ils sont drôles ! 😀

  32. A poing nommé says :

    Prochaine étape, tous les médocs en vente libre sans ordonnance et démerdez vous.

  33. A poing nommé says :

    Cela dit, je préfèrerais passer devant un véto Français que devant un médecin Congolais.

  34. Caudeval says :

    NOUS SOMMES TOUS DES MOUTONS,Madame Tenenbaum, ja, ja !

  35. Thomine says :

    Pour abaisser les fièvres de cheval on gagnera du temps. Par contre on devra veiller à ce qu’ils changent de format de cordages pour sortit les petits veaux de Français qui hésiteront à sortir et qu’on leur rappelle qu’il ne nous est pas absolument nécessaire d’ingurgiter le placenta pour être prêtes à accueillir nos petits agneaux adorés.

    Enfin à choisir entre un marabout du grand désert et un véto de nos provinces, j’opte inconditionnellement pour le second, je craindrais
    moins de me voir amputer inutilement de mes attributs, mon mari ne voyant aucun inconvénients,lui, à ce que j’apprécie ses hommages et à ce que je reste aussi enthousiaste que lui à nos transports en commun.

    Et le point positif c’est que je n’ai jamais rencontré de véto de campagne expédiant la visite en 3 mn montre en main en demandant au cheval de diagnostiquer lui-même son mal et de dicter son ordonnance pour gagner du temps.(pour être juste celui que j’ai vu faire ça n’était pas originaire de nos provinces, il était à l’image de la France, parisien sans doute).

  36. Pedini says :

    Pourquoi en zones rurales?
    Je les verrais plutôt dans les zones de non-droit…

  37. Marie-Anne says :

    Doubles économies ,beaucoup de vétos sont formés en Belgique !

    Après le médecin roumain ,le veto belge… ?

    Et en France ,l’annonce de l’augmentation du numerus clausus fait quelques vagues :

    ‘En 2011, comme en 2006, cette prévision d’augmentation a suscité des inquiétudes chez les doyens d’universités de médecine et les organisations d’étudiants.
    Où trouver les terrains de stage suffisants ? Comment gérer l’appel d’air sur le nombre d’inscriptions en PACES qui risque de se produire ? Que faire des étudiants qui ne seront pas admis, le fameux « gâchis humain » ? À la rentrée 2006, suite à l’annonce de la hausse du numerus clausus, les effectifs en P1 avaient explosé : plus de 46 600 étudiants s’étaient inscrits (+ de 10 % en un an). Depuis l’attrait pour médecine s’est toujours amplifié. Ce qui, derrière une impression d’ouverture, ne rend pas la première année de médecine plus facile.’
    http://www.educpros.fr/detail-article/h/8c4a361d8e/a/medecine-xavier-bertrand-augmente-massivement-le-numerus-clausus-comme-en-2006.html

    Par contre ,on garde toujours le sens de l’accueil
    http://www.rfi.fr/france/20111012-sont-etudiants-etrangers-france

    La France est la première destination non anglophone, le pays accueille surtout des étudiants du Maghreb et de l’Afrique subsaharienne (44%) provenant pour la plupart du Maroc, de l’Algérie, de la Tunisie, du Cameroun et du Sénégal.

    Les étudiants africains se dirigent davantage vers les disciplines scientifiques et sportives (31,1 %) ou économiques (24,0 %) .

    Le reste (44.90 ?) apparemment on ne nous le dit pas ….fo papier !

  38. burgundyland says :

    Vivement qu’ils proposent des bouchers pour les actes de chirurgies.
    Ils nous prennent vraiment pour du bétails, des véto pour les français et les professeurs pour l’élite.

  39. Expat says :

    Pourtant des troupeaux de gnous vont voter a la queue leu leu persuades que c’est ça la démocratie !
    Sans même penser qu’ils ne font que donner des pions a des partis qui font ce qu’ils veulent ensuite.
    Ça donne la suppression de la peine de mort contre l’avis du peuple contre a plus de 60%,ça donne le nouveau traite de l’Europe en 2005 contre l’avis des français ayant vote contre,ça donne Sarkozy promettant le karcher et s’empressant de pourrir le gouvernement de noirs et arabes bi-nationaux etc…
    Alors des veterinaires pour les gnous mais oui c’est adapte.

  40. Natrép says :

    Et voilà, cet article évoque le point qui fait mal : le numerus clausus.
    Truc de merde soviétique contre lequel moi et d’autres pestons depuis un moment.

  41. Louve Normande says :

    Ah bien sûr les gens des villes(surtout ceux des cités) sont tellement plus « importants » que les campagnards et les agriculteurs, hein !?

  42. protagoras says :

    ne croyez pas une « idée comme ça en passant ».
    Mme tanenbaum ( qui est, rappelons le, géographe de la santé ( encore une dénominantion qui fleure bon les disciplines de type « science pipo ») n’ a pas jeté ça au hasard.
    Etant donné le caractère irréalisable de sa proposition, ne serait ce que pour des question de responsabilité médicale, son « rejet », parfaitement attendu, justifiera une « socialisation », c’est à dire l’exercice d’une contrainte de fer, sur la médecine générale, puis spécialisée….
    Tout celà n’est que la postiche d’une collectivisation totale de la vie de chacun, conforme aux idées tyranniques du think tank « terra nova »…

%d blogueurs aiment cette page :