Kamel Mouellef : « Nous ne sommes pas arrivés pour manger le pain des Français ! »

Kamel Mouellef est l’auteur d’une bande dessinée intitulée Turcos. Une B.D très joliment illustrée, qui a su conjuguer Histoire, humour et talent avec une préface de Yasmina Khadra s’il vous plait ! Des débuts prometteurs augurant une suite vu l’immense travail de recherche et l’implication de l’auteur.

Cette BD arrive à point nommé pour les jeunes générations qui malheureusement connaissent trop peu leur histoire. C’est aussi un gentil pied de nez à cette «élite» intellectuelle et à la politique française actuelle, qui stigmatisent toute une communauté sans connaitre leur propre histoire. Une mémoire française qui se veut sélective et non collective.

Hebergeur d'imageL’idée d’écrire une bande dessinée est apparue en 2008. Lors du match de football France/Tunisie où des centaines de Français (d’origine maghrébines et autres) sifflèrent la marseillaise. Même s’il comprend les raisons évidentes de ces sifflements à répétition, Kamel Mouellef est interpellé. Le lendemain du match dans un bar, un couple français questionne Kamel : «Pourquoi ces jeunes sifflent-ils notre hymne ?» Ce dernier leur répond «Parce qu’on leur a jamais dit que ce drapeau appartenait aussi à leurs grands-parents.»

Hebergeur d'imageLe but est de réécrire un pan de l’histoire française trop occulté par les livres d’histoire et les politiques actuels. Le rôle, l’engagement, le dévouement et la loyauté de ces tirailleurs nord-africains sont littéralement éclipsés pour laisser place aux « vrais » héros de la France ayant des noms à consonance bien française : « J’ai écrit cette BD pour que les jeunes ne sifflent plus le drapeau, j’espère qu’ils chanteront la marseillaise et qu’ils comprennent que ce drapeau leur appartient aussi.

Le but est d’interpeller les autorités françaises et le ministre de l’éducation nationale pour que demain nous puissions avoir une dizaine de pages de notre histoire dans les livres scolaires. A l’école, qu’Aicha, Mohamed, Nguyen, Mamadou puissent lire un livre d’histoire, je veux leur expliquer qu’ils ne sont pas arrivés comme on veut le leur dire, c’est-à-dire en leur disant « Vous êtes uniquement des fils d’immigrés ». Que Martine et Jacques comprennent aussi que nous étions là, que nous avons libéré la France, que nous avons participé à des tas de guerre comme en Indochine, entre autres. Nous ne sommes pas arrivés pour « manger le pain des Français ». Dire aux Français que nous avons les mêmes droits que vous, nous sommes morts pour la France mais le combat est long ! La France a créé une mémoire sélective ; nous allons faire une mémoire collective. » […]

La BD ne manque pas d’humour, un clin d’œil à l’arrière-grand-père d’Eric Zemmour (l’acolyte de Naulleau) puisque nous apprenons que sa famille est originaire de la région de Sétif. Kamel Mouellef m’explique que Zemmour symbolise « Olivier » en berbère et poursuit : « En quoi Eric Zemmour est-il plus Français que moi ? » […]

Le Bondy blog

Étiquettes : , ,

41 responses to “Kamel Mouellef : « Nous ne sommes pas arrivés pour manger le pain des Français ! »”

  1. gloups ! says :

    C’est pervers.
    L’auteur prend le prétexte du respect du drapeau français et de l’hymne nationale pour marteler que « tout le monde il est Français ».

    A ne surtout pas offrir !

  2. pi31416 says :

    «Kamel Mouellef m’explique que Zemmour symbolise « Olivier » en berbère».

    Faut apprendre le français, coco. Zemmour ne symbolise pas «olivier» en berbère. Zemmour veut dire «olivier».

  3. Stormisbrewing says :

    Nguyen ??? Que ces deux allogènes du Maghreb qui ne connaissent en somme pas grand chose à notre histoire de France laissent les asiatiques Vietnamiens de côté. Beaucoup étaient Français grâce à l’Indochine Française et en sont fiers. Contrairement aux autres, ils se sont assimilés à notre histoire, notre culture et ne revendiquent pas leurs origines. On ne les entend pas !!! Autre peuple autre mentalité..

  4. Le Chevalier Franc says :

    “tout le monde il est Français”.

    Bientôt eux un peu plus que nous.

  5. zefi says :

    “Kamel Mouellef : “Nous ne sommes pas arrivés pour manger le pain des Français !”

    Si c’était aussi simple la France croulerait d’enrichissement mais c’est loin d’être le cas.
    L’idée de faire dans la création est bonne, mais pas de se soulager dans le ventilateur.

  6. Louise Chantilly says :

    Nous nous fichons de vos histoires, rentrez chez vous et construisez-y toutes les merveilles architecturales, les routes, les infrastructures etc y compris le système social que vos arrières grands parents ont réalisé chez nous…

  7. Lurker says :

    « En quoi Eric Zemmour est-il plus Français que moi ? »

    Parce qu’il s’appelle Eric, pas Kamel, parce qu’il est juif et non pas musulman, parce qu’il est est Français et rien d’autre, pas Franco-Algérien ou Franco-quelque chose, parce qu’il trace sa route sans rien demander à personne plutôt que de passer son temps à pleurer sur l’ingratitude des autres.

  8. Algor says :

    “Kamel Mouellef : “Nous ne sommes pas arrivés pour manger le pain des Français !”

    Juste pour nous obliger a manger halal !
    Et c’est pas notre faute si chez eux ils s’entretuent et vivent dans la merde.

  9. 2012?? says :

    Il me semble que le Kamel inverse l’histoire. La sienne on s’en f***. C’est à lui d’apprendre la nôtre. Sinon il retourne chez lui pour y apprendre la sienne. C’est fou comme l’on veut nous inculquer de force ce que nous refusons pour notre survie.

  10. 6'6'' says :

    Pleurnicheries et menaces sont les deux mamelles du colon afro-maghrebin…

  11. St-Michel says :

    « Le rôle, l’engagement, le dévouement et la loyauté de ces tirailleurs nord-africains sont littéralement éclipsés pour laisser place aux « vrais » héros de la France ayant des noms à consonance bien française »

    Quel mensonge odieux ! Les médias passent justement leur temps à mentir en prétendant qu’ils ont été utilisé comme chair à canon par les méchants Français.
    Quel salop ce type!

  12. ROEHRIG says :

    Il est temps d’en finir avec toutes ses allusions. Si je comprends bien ces personnages, ce sont les arabes eui ont délivré la France. Ce sont les arabes et les noirs qui ont reconstruit la France. Mais que faisaient donc les Français pendant ce temps? Ah oui j’oubliais ils allaient à la pêche à la truite.

  13. marcel says :

    N’ oubliez pas non plus qu’ ils étaient majoritaires sur les plages du débarquement en Normandie sortis des barges américaines et criaient allah akbar !
    ON LEUR DOIT TOUT , QU ‘ ON VOUS DIT !

  14. Rafales says :

    Tien Karamel un post sur un autre sujet mais qui va tres bien sur celui-ci

    jaipasdepseudo2012 says : 14/12/2011 à 07:08 IL est temps de solder les comptes:

    Les indigènes de la république, où les manipulations de l’histoire – par MAXIMILIEN
    Publié par le Gaulois à 01:49
    – Point de vue –

    Sophia Loren dans “la Ciociara”
    Le film de Rachid Bouchared, « Les indigènes de la république »; est d’une niaiserie et d’un parti pris évident, voulant nous faire passer certainement une couleuvre de plus sur les problèmes de banlieue, que madame Houria Boutledja qualifie d’indigènes, dans le but évident de nous faire passer la pilule, où l’on trouvera bientôt plus de Ferrari que de scooter volé. En effet si le réalisateur avait voulu nous monter la réalité de certains faits historiques, il aurait mieux fait de se documenter sur le sujet, aux moins par honnêteté intellectuelle, d’autant plus que le film en question a été largement financé par une chaine publique.

    Au vu des faits historiques, que je démontre ci-dessous, on en arrive à penser que ce film n’est qu’une propagande de plus digne des films de l’ancien régime soviétique.

    Pendant la seconde guerre mondiale, les régiments venus d’Afrique du nord, venant épauler les forces Françaises, se sont livrées aux pires exactions, viols, meurtres, razzia, comme le firent leur ancêtres pendant 1400 ans dans les régions sub-saharienne, et sur les côtes de méditerranée ou de nombreuses villes furent razzié et deux millions d’esclaves chrétiens furent prélevé.

    Lors de la bataille du mont Cassin Monte Casino, d’avril à juin 1944, le corps expéditionnaire Français, constitué de Goumiers Marocain, de soldats Algérien, Tunisien et de tirailleurs Sénégalais, où ces soldats coloniaux se rendirent coupable de crimes de guerres, dans les environs de la Ciociara.

    Destruction de villages, viols et violences, mais surtout de masse (et assassinats de ceux qui essayent de les défendre).Le nombre de viols varient entre 3000 et 3500 pour les femmes entre 11 ans et 88 ans, le nombre de morts étant lui estimés à 800 environ.

    C’est de ce triste épisode que vient l’expression populaire (Marichinare) qui signifie violer et a marqué à jamais la mémoire du peuple Italien.

    Marocchinates (littéralement : femmes violées par les marocains) est le terme employé pour parler des viols en masse réalisées par les Goumiers coloniaux contre un nombre considérable de personnes de personnes des deux sexes et de tout âges après la bataille de Monte Casino.

    Les Goumiers étaient des troupes coloniales Française irrégulières appartenant aux Goums Marocain, ils formait à peu prés une division et constituait le CEF, Corps Expéditionnaire Français, avec des divisions d’Algériens et de la première division de la France libre sous les ordres du général Français Augustin Guillaume.

    Cette histoire vraie débute en Sicile. C’est Mariangelo Profeta Fiore, réfugié à Montegrande (au sud de la nationale Licata-Gela), qui rapporte des premiers kidnappings de jeunes femmes Italiennes par des Marocains qui les considérait comme leur butin de guerre et les emmenait en ricanant et en les traitants de tous les noms, comme des prostitués. Le deuxième (lourd) épisode, on le retrouve à Caoizza, entre Nicosia et Troima. Ici, les nord Africains s’adonnèrent à plusieurs viols collectifs.

    Mais ce fut pendant l’avancée vers la ligne Gustave avant et ensuite vers la Toscane que les Marocains se déchainèrent.

    Ils violèrent par milliers des fillettes, des vieillardes, des femmes enceintes sans oublier les hommes ! Ils agissaient en bandes : ceux d’entre eux qui tâchaient de s’y opposer étaient invariablement abattus. Pour les victimes il n’y avait point de salut : certaines, après pareil traumatisme, se suicidèrent.

    Le journaliste Giovanni Minolie, grâce à des témoignages de victimes qui ont survécu, reconstituera un évènement avec précision et, affirma-t-il, avec raison. L’histoire officielle n’a jamais voulu raconter. Il ’est en effet rarissime de trouver dans les livres d’histoire ne fusse qu’une rapide allusion à ces crimes qui ont profondément marqué la libération de l’Italie dans le printemps 1944, où des milliers de femmes furent violées et tuées avec une fureur inhumaine.

    L’historien belge, Pierre Moreau, pourtant est sur la même longueur d’onde que Minoli quand’ il affirme que jamais ces événements tragiques ne furent mentionnés par la littérature de la seconde guerre mondiale. Ces faits ne furent pas limités à la seule région de la Ciciora, mais aussi en Sicile dès 1943.

    Dans le livre de Alberto Moraviava (la Ciciora), on découvre le témoignage du capitaine d’artillerie Franscesco Castelli qui nota scrupuleusement ce qui se passa. Les mêmes méfaits se sont répétés en Allemagne lors de la prise de Frendenstat, le 16 et 17 avril 1945, quand au moins 600 femmes ont été violées par les Goumiers.

    Les autorités Française ont toujours nié la véracité de ces informations et pourtant il n’en demeure pas moins que si certains ont eu un comportement exemplaire, une grande majorité s’est rendue coupable de crimes de guerre.

    Le 18 juin 1944, le Pape Pie XII sollicita le général De Gaulle pour qu’il prenne des mesures face à cette situation. La réponse qu’il reçut du général montrait à la fois sa compassion et son irritation. La justice Française entra donc en lice et jusqu’en 1945 entama 160 procédures judiciaires à l’encontre de 360 individu. À ces chiffres, il faut cependant ajouter le nombre de ceux qui furent pris sur le fait et furent fusillés.

    La Marocchinate au cinéma

    Le film, La paysanne aux pieds nus, (la Ciociara inspirée du roman de Alberto Moravia et dirigée par Vittorio de Sica), raconte ces événements. Pour ce film Sophia Loren obtint l’Oscar de la meilleure actrice, le premier prix décernées à une comédienne non-Anglophone.

    À quand un film, réalisé sur la shoah, sponsorisé par les chaines publiques, prenant comme réalisateur, Rachid Bouchared, où on va nous faire croire que les camps de concentration n’était que des camps de vacances, que les chambres à gaz n’était là que pour tuer les insectes parasites, comme le disent si bien certain de ses compatriotes dans les pays musulmans, au vu du nombre de livres négationnistes qui y circule et « mein kampf ». J’en tremble déjà.

    Source ; Wikipédia, le film la Ciocara, la femme aux pieds nu, les livres de : l’historien Pierre Moreau, le livre de Alberto Moraviava la Ciociara, vous retrouverez facilement sur internet tous les éléments en faisant les recherches suivantes : crimes des goumiers, crimes commis pendant la seconde mondiale par les goumiers du corps expéditionnaire français.

  15. Stormisbrewing says :

    Cet album est digne de ce que nous raconte l’allogène marocain nabot manchot l’historien des cités le jamel La Bouse.
    Il faut qu’ils se mettent dans leurs cervelles que ces migrants n’ont pas tous combattu avec les Français beaucoup nous haïssaient et ne sont pas venus chez nous par amour de notre pays mais seulement par intérêt avec la haine qu’ils transmettent à leurs enfants de génération en génération…

  16. cmartel75 says :

    Quel monceau d’âneries, encore une fois … Nous avons droit à presque toute la panoplie :

    – Les CPF sifflent la Marseillaise pendant un match France/Tunisie, pour quelles raisons ? Des « raisons évidentes », circulez, il n’y a rien à voir !

    – « Parce qu’on leur a jamais dit que ce drapeau appartenait aussi à leurs grands-parents ». En fait, c’est ça la raison évidente. En effet, c’est convainquant.

    – « Réécrire un pan de l’histoire française trop occulté par les livres d’histoire et les politiques actuels. L’histoire est déjà écrite mais on va la réécrire en mettant l’accent sur le « dévouement et la loyauté de ces tirailleurs nord-africains (…) littéralement éclipsés ». Il est vrai que les soldats nord-africains et Africains tout court se sont aussi et surtout illustrés par des exactions commises sur les civils mais bref …

    -a) « Le but est d’interpeller les autorités françaises et le ministre de l’éducation nationale pour que demain nous puissions avoir une dizaine de pages de notre histoire dans les livres scolaires ».
    b) « Que Martine et Jacques comprennent aussi que nous étions là, que nous avons libéré la France, que nous avons participé à des tas de guerre comme en Indochine, entre autres. Nous ne sommes pas arrivés pour manger le pain des Français ».
    c) « Dire aux Français que nous avons les mêmes droits que vous, nous sommes morts pour la France mais le combat est long ! La France a créé une mémoire sélective ; nous allons faire une mémoire collective ».

    En trois phrases, nous avons le pathos traditionnel :

    1) Il ne faut parler que d’eux, pour les encenser ;
    2) Ils ont seuls libéré la France (on se demande à quoi ont servi les Américains, Jean Moulin et la résistance) ;
    3) Ils ont des droits.

    Il y a aussi le petit passage sur Zemmour de manière à rappeler que les muzz n’aiment pas les Juifs quand ils sont totalement intégrés et hostiles à SOS racisme, avec en apothéose : « En quoi Eric Zemmour est-il plus Français que moi ? ». La question est désarmante d’hypocrisie.

    Avec le Bondy blog, nous ne sommes jamais déçus …

  17. pierrelermite says :

    Quand ils disent « France » ils pensent Maghrébie du Nord; comme le disait la Houri Bougetoidlà : « nous transformons la France ». Leur but ,derrière le blabla faussement républicain , c’est de nous faire disparaître en tant que peuple; ce qu’ils aiment ici, ce n’est ni notre histoire, ni notre langue , ni notre culture mais notre système d’assistanat qui leur permet d’implanter à nos frais, leur obscurantisme crasse, leur mode de vie arriéré ; toutes choses incompatibles avec » l’être historique » de la France.
    Quand au « sang » : nous ne devons rien aux éventuels descendants des mercenaires mahométans de l’armée française; ils ont déjà eu leur récompense , ça s’appelle une solde. Le « travail » ? De même, les travailleurs immigrés ont été payés que l’on sache ! Il n’a jamais question d’être obligés d’éduquer, de soigner, d’entretenir leurs enfants et petits-enfants dans l’oisiveté et la délinquance ! Quant aux idées ! On cherche vainement un mahométan qui aurait apporté quoique ce soit à la France ! Debbouzze n’est pas Bergson, ni Sami Naceri Marie Curie!

  18. Alpine says :

    (…), un couple français questionne Kamel : «Pourquoi ces jeunes sifflent-ils notre hymne ?» Ce dernier leur répond «Parce qu’on leur a jamais dit que ce drapeau appartenait aussi à leurs grands-parents.»

    Ah bon, pourtant il ne m’est jamais venu à l’esprit de siffler les hymnes dont les drapeaux n’appartenait pas à mes grands-parents . Ces conn@rds osent dire n’importe quoi . Dehors !

  19. mandrin says :

    Non, vous êtes arrivés pour faire en sorte que les Français n’ aient plus besoin de manger, tout simplement! Il est bien évident que, à part sucer les pissenlits par la racine, les morts n’ éprouvent plus la sensation de faim!
    Quant à notre drapeau, il n’ appartient certainement pas à vos grands-parents sous le fallacieux prétexte d’ être venu faire le coup de feu contre la soldatesque nazie et encore moins à vous-mêmes qui n’ en connaissez absolument pas l’ Histoire!

  20. rallouf says :

    Ce qui est fabuleux avec tout ces gens venus du Maghreb et d’Afrique ,c’est qu’ils ont quitté leur pays non pas pour vivre mieux en France mais pour continuer a vivre dans leur pays , en l’ayant transporté dans un pays plus riche et avec des meurs plus libre.,
    En gros ils ont téléporté leur pays chez nous avec tout leurs travers et leur déviances.
    Et ils font quoi dans leur pays d’origines?

    Bientôt chez vous!

  21. BBR says :

    zefi says : 14/12/2011 à 09:12 “Kamel Mouellef : “Nous ne sommes pas arrivés pour manger le pain des Français !”

    Juste, avec les prestations sociales et le pompage de toutes les aides financières possibles, nous rachetons les boulangeries.

    Culés !

  22. dudout says :

    Faut écouter un commentaire de l’ancien Roi du Maroc ,que les marocains vivant en france de nationalité francaise ne seront jamais francais car ils resterons toujour marocains .

  23. grosgege says :

    merci rallouf… quelle bande d’animaux…. pire… les animaux n’agissent pas ainsi… et en plus, la faute aux femmes… frustrations… mon c-ul…

  24. CUSTER says :

    Zemmour est plus français que lui car il n’impose en rien ses origines juives berbères à la société française. Tout comme Platini, Coluche, Kopa, De funés, et j’en passe…sont plus français que lui car ils n’ont jamais imposé leurs origines étrangères au pays qui les a vu naître: la France….

  25. Brabra says :

    « En quoi Eric Zemmour est-il plus Français que moi ? »

    C’est pourtant clair : Zemmour est pleinement assimilé à la France, il ne se revendique pas originaire de tel ou tel endroit ou appartenant à telle communauté, c’est un Français, point barre.
    On ne veut pas de communautés en France, de « Français musulmans », de Français ceci ou Français cela, on veut juste des Français qui se reconnaissent comme tel sans rien revendiquer d’autre.
    La France n’a pas de comptes à vous rendre, elle a sa propre culture et ne deviendra pas ce que vous voulez qu’elle soit, elle n’a pas à plier à vos désirs, et puisque cela vous semble insupportable, il faut rentrer dans votre pays d’origine dont vous semblez si fier.

  26. Christopher Johnson says :

    D’abord, dès qu’on aborde la mémoire des guerres, on entend parler quasiment uniquement que de cette petite minorité d’étrangers morts. Jamais de l’immense majorité de fils de France sacrifiés sur le front.

    Ensuite, être Français, c’est d’abord aimer son pays, en cultiver les beautés. Et les personnes d’origines étrangères nourrissent dans l’ensemble une haine viscérale de la France. Pour avoir beaucoup parlé avec des noirs/arabes considérés comme très intégrés (professionnellement/socialement), je peux vous dire que le fond de leur pensée est TOUJOURS anti-Française et virulente.

    Ils rejettent l’histoire « colonialiste » de la France, justifient toutes les dérives des communautés immigrées, vomissent sur l’héritage Français, etc.

    La xénophobie vient d’abord de là : de leur haine de la France, de leur rejet de ce qu’ils considèrent encore comme des étrangers : nous, les Français !

  27. QUAI 27 says :

    Eh, Kamel, tes parents, grands parents, etc… furent français dans le passé. A ce titre, ils ont participé au meilleur comme au pire, comme les bretons ou les basques. Je ne te parle même pas des alsaciens…
    Mais maintenant, vos régions d’origine sont devenues des pays libres et fiers de l’être. Alors faut pas s’incruster M’sieur Kamel, faut aller au soleil, chez vous.
    Vous avez libéré la Fronce?! Vous avez reconstruit la Fronce?! Allez donc participer à la foire aux printemps arabes, puis reconstruire là-bas. N’oubliez pas de planter le drapeau vert à croissant sur le toit de chaque maison reconstruite, M’sieur Kamel.

  28. Schiermônnikoog says :

    Kamel Mouellef : “Nous ne sommes pas arrivés pour manger le pain des Français !”

    Cet individu n’a pas terminé sa phrase qui pourrait à peu près ressembler à ça :

    [mais nous voulons imposer nos coutumes, notre culture et notre loi…].

    Mais là, le Français commence à le sentir, à en être irrité et à en avoir de plus en plus ras le bol !

    A quoi rêvent les muzz :
    Les muzz dont le cerveau est colonisé par l’islam rêvent d’une France où le niqab remplace la mini-jupe, où le halal remplace le porc, où le thé remplace le vin et l’alcool, où l’art, la peinture, la musique, le chant, la danse et la sculpture sont interdits et remplacés par la culture entièrement islamique, où les mosquées remplacent les églises, où les centres islamiques remplacent les mairies, où le délit de blasphème remplace la liberté d’expression, où la charia remplace la République. Pour l’instant, grâce à la takkya et à l’ignorance de nos élites les muzz réussissent à noyer le poisson, à endormir nos idiots utiles, et à progresser par la stratégie des petits pas.

  29. sacripant says :

    disons qu’ils ne sont pas venus voler seulement le pain des français :martians go home

  30. sacripant says :

    de toutes façon les toupes arabes en 14/18 etaient des gens issus de tribus mal payées…a ce qu’on m’a dit en 40 ils ont eu du mal a les recruter car mal payés en 14/18

  31. sacripant says :

    de toute façon il nous cause du passé de la france du passé et du passif ..l’avenir c’est la guerre

  32. cassandre says :

    LE COCHON C’EST SUR ILS NE VEULENT PAS LE MANGER
    LE PAIN C’EST MOINS SUR

  33. Vryko says :

    même s’il comprend les raisons évidentes de ces sifflements à répétition,

    Oui je les comprend aussi

    tkt kamel, j’oublie pas, je suis rancunier et je suis pas le seul

  34. tom says :

    Kamel Mouellef : “Nous ne sommes pas arrivés pour manger le pain des Français !”

    Vous êtes surtout là pour remplacer la culture française par la votre « tout aussi française ».

    Hé oui! Car comme le dit Erdogan « l’assimilation est un génocide culturel ».
    Par contre substituer une culture à une autre comme le préconise ce même individu, non bien sûr: « Nous vous conquerrons par vos valeurs démocratiques, nous vous dominerons par nos valeurs musulmanes ».

    Allez, allez! On remballe sa fausse monnaie et on dégage le plancher.

  35. Schiermônnikoog says :

    rallouf says : 14/12/2011 à 10:23
    « Ce qui est fabuleux avec tout ces gens venus du Maghreb et d’Afrique ,c’est qu’ils ont quitté leur pays non pas pour vivre mieux en France mais pour continuer a vivre dans leur pays , en l’ayant transporté dans un pays plus riche et avec des meurs plus libre., En gros ils ont téléporté leur pays chez nous avec tout leurs travers et leur déviances. Et ils font quoi dans leur pays d’origines? »

    Et ils font quoi dans leurs pays d’origines ?

    Ils devraient pourtant bien se poser la question :

    Plutôt que de lutter pour transformer un pays en une terre aride que je fuis inlassablement dans mon errance jusqu’au prochain pillage, je devrais me demander d’où je viens et pourquoi je n’y suis plus ?

  36. Pépé says :

    Le rôle, l’engagement, le dévouement et la loyauté de ces tirailleurs nord-africains

    Faut arrêter de nous sortir ce discours, … les Belges, les Anglais, les Américains, les Australiens, les Néo-Zélandais, les Papous, …. se sont aussi battus : tous pour fuir le chômage et toucher la paye , comme les bou-niouls et les naigres.
    Et ce n’est pas pour cela qu’ils revendiquent notre territoire. Le contrat terminé, la France ne leur doit plus rien.

  37. Stormisbrewing says :

    Trouvez-vous normal que ce « bondy blog » soit subventionné par l’argent des contribuables ????? 50 000 euros (327 978 FF) que dénonce également Marine Le Pen !!! http://www.marinelepen2012.fr/2011/12/12/conference-de-presse-de-marine-le-pen-sur-la-politique-scandaleuse-de-letat-en-matiere-de-subventions-dans-un-contexte-de-grave-crise-economique-et-sociale/

  38. JASTREBIEC says :

    – @ Rafales

    -Il faut préciser que les viols collectifs mentionnés dans la région de la CIOCCIARA ne concernaient pas que les femmes, mais aussi les hommes.Cette ambivalence se manifestait également à l’égard des prisonniers allemands dont nombreux ont été victimes de ces agissements. Ce genre de problèmes a toujours été une constante chez les troupes nord-africaines, jusqu’en Autriche….et c’est poursuivi en Indochine ou les petits « boys »ne servaient pas qu’à faire la lessive.Pour le reste….Un proverbe arabe dit qu’il vaut mieux cent moutons conduits par un lion , plutot que cent lions conduits par un mouton…et les lions qui les conduisaient ils étaient français !

  39. BBR says :

    L’islam à géométrie variable. Ne vous y trompez pas, ce n’est pas une religion mais un projet politique fasciste, le nouveau nazisme que seuls les peureux, les futurs assouvis, les collabos refusent de voir.
    Quant à leur hygiène de vie supposée en relation avec le coran, vous pouvez d’ores et déjà la considérer comme la plus grande fumisterie.
    Au Liban, à Beyrouth plus précisément, il faut voir tous ces gros sacs de saoudiens venir se déchirer à l’alcool et aller aux putes. Rien de révoltant en soi, ils font travailler le commerce mais qu’on arrête d’essayer de nous prendre pour des jambons avec ces pratiques dites cultuelles qui sont avant tout moyenâgeuses.
    La religion cela doit rester privé. Et basta.

  40. Nono says :

    Lurker

  41. Nono La Commode says :

    @Lurker

    ça c’est envoyé! 😆

%d blogueurs aiment cette page :