«La deuxième vague de la crise mondiale a commencé»

La deuxième vague de la crise mondiale a déjà commencé, a annoncé mercredi l’ex-vice-premier ministre russe et ex-ministre des Finances Alexeï Koudrine dans une interview à la radio Echo de Moscou.

Lire la suite…

Étiquettes : , , ,

11 responses to “«La deuxième vague de la crise mondiale a commencé»”

  1. Eisbär says :

    La création monétaire pour bloquer les prix ? Euuuuuuuuuh il y a une coquille c’est pas possible ?

  2. VAUBAN says :

    Content de te lire vieux camarade Eisbär.

  3. Lio says :

    @Eisbar

    La création monétaire pour bloquer les prix ? Euuuuuuuuuh il y a une coquille c’est pas possible ?

    ——–

    Si cela ne conduit pas à une relance industrielle rapide soit une hausse de l’offre, alors oui il y aura inflation.

  4. Imperial W. says :

    Eisbär says : 14/12/2011 à 20:18

    La création monétaire pour bloquer les prix ? Euuuuuuuuuh il y a une coquille c’est pas possible ?

    Je ne vois pas ce qui vous interpelle.

  5. Tirelire says :

    Imperial W. says : 14/12/2011 à 21:03
    Eisbär says : 14/12/2011 à 20:18

    La création monétaire pour bloquer les prix ? Euuuuuuuuuh il y a une coquille c’est pas possible ?

    Je ne vois pas ce qui vous interpelle.

    il me semble que ça produit l’effet inverse, dans une situation d’inflation la monnaie perd sa valeur, les prix s’envole donc logiquement … ça ressemble à vue de nez a du foutage de gueule ….

  6. Mollah'Molard says :

    Création monétaire=inflation et augmentation des prix; l’argent aillant moins de valeur à l’unité.

  7. Imperial W. says :

    La création monétaire résulte du crédit par l’injection de liquidités dans le marché, pour faciliter l’investissement productif, lequel génère de l’emploi, donc de la consommation (grosso modo).

    Cette injection prend la forme d’émission, par les banques centrales, de monnaie de base M0. C’est la dimension « monétaire » du policy mix. Cela peut se traduire, in fine, par des pratiques de quantitative easing, quand les politiques monétaires traditionnelles sont insuffisante pour dynamiser l’activité.

    Rien ne dit, dans notre contexte récessif, que le blocage allégué n’est pas envisagé pour bloquer les prix…à la baisse 😉

  8. Mollah'Molard says :

    Pour ne pas faire augmenter les prix, il faut moins de consommateurs.
    La remigration sauvera l’euro ^^

  9. Imperial W. says :

    Mollah’Molard says : 14/12/2011 à 22:32

    J’achète 😆

  10. Mollah'Molard says :

    Le pire c’est que mecaniquement, la chute est inéluctable. En revanche, la remigration, rien de mécanique n’est prévu jusqu’ici.

    y’a pas un ingénieur en remigration dans la salle?

  11. abeilles says :

    encore un coup fourré ,pour faire digérer ,accepter leur tour de magie ,trop d’improductifs ,non rentable

%d blogueurs aiment cette page :