Les dirigeants de Sciences-Po touchent des superbonus

C’est l’un des secrets les mieux gardés de la rue Saint-Guillaume. Chaque année, le directeur et les grands cadres dirigeants, membres du comité exécutif (le «Comex», qui réunit la douzaine de directeurs de l’école), touchent une prime de résultat en plus de leur salaire.

En 2011, le montant de ces primes annuelles oscille entre 10.000 et plus de 100.000 euros par bénéficiaire, selon les informations rapportées par un cadre dirigeant. Au total, 295.000 euros de primes sont distribués, selon lui, à dix membres du Comex en 2011.

Mais l’année précédente, l’enveloppe était encore plus grosse : pas moins de 420.000 euros, presque un demi-million d’euros, ont été partagés entre neuf personnes. L’une d’entre elles a reçu une gratification de 200.000 euros. «Qu’en 2011, en pleine crise économique, les directeurs touchent des primes de résultat, c’est choquant, confie un cadre de l’IEP, cela n’a rien à voir avec une quelconque fonction d’utilité publique.»

De plus en plus financée par les droits d’inscription qui ne cessent d’augmenter depuis quinze ans (jusqu’à 9.300€ par an pour le collège universitaire, et 13.000€ pour le master, sur l’année 2011-2012) et le mécénat d’entreprises, la rue Saint-Guillaume reste majoritairement abondée par l’État. En 2010, 57% de son budget provenait de subventions publiques (contre 58% en 2009 et 59% en 2008).

Pourtant, les rémunérations des dirigeants de Sciences-Po dépassent de très loin la grille des salaires des universités françaises. Cet usage très particulier des fonds publics au profit d’une douzaine de personnes bénéficie d’une étonnante tolérance. (…)

Mediapart

(Merci à Sciences Potes)

Étiquettes : , , ,

12 responses to “Les dirigeants de Sciences-Po touchent des superbonus”

  1. Rix says :

    Les primes pour les uns, la déprime pour les autres.

  2. France Forever says :

    Une prime proportionnelle au nombres d’allogènes admis dans leurs rangs, je suppose.

    http://fdesouche.com/2011/12/12/diversite-sciences-po-paris-reforme-son-concours/

  3. 2012?? says :

    France forever : exact ! et comme le nombre augmente, c’est surement ça la « richesse » de l’immigration !!

  4. cmartel75 says :

    Je suis diplômé de l’IEP de Paris au titre d’une promotion qui commence à dater. Je reçois chaque année un courrier quémandant ma générosité pour que Sciences Po entre dans le 21ème siècle, etc. J’en ai encore reçu un récemment. Je suppose que les anciens diplômés sont pistés puisqu’ils retrouvent toujours mon adresse alors que je ne figure pas dans l’annuaire.

    Bref, étant donné qu’il est hors de question que je finance la discrimination positive, la lettre va systématiquement à la poubelle. Richard Descoings, le douteux directeur de l’institut depuis trop longtemps, a en effet organisé une voie spéciale pour des élèves provenant de quartiers défavorisés (alors qu’on entrait à Sciences Po Paris uniquement après avoir réussi un examen d’entrée). Il les sélectionne sur dossier. La porte ouverte à n’importe quoi …

    Comme cette mesure ne semble pas suffisante et que les heureux élus ne semblent pas capables de passer les examens de sortie avec succès, c’est tout le recrutement qui va être revus en 2013, selon un article du « Figaro » d’hier. L’épreuve de culture générale va ainsi disparaître. Pour être remplacée par quoi ? Mystère …

    Et maintenant, nous apprenons que Descoings et sa clique s’en mettent plein les poches en continuant de « taper » les anciens diplômes pour qu’ils financent ses délires ? Qu’il se débrouille sans nous avec ses nouveaux « étudiants » CPF. Ce sera sans moi.

  5. iPidiblue says :

    Oui en somme Descoings met en place un système de corruption organisée à grande échelle qui doit – à terme- faire main basse sur la République …

  6. iPidiblue says :

    Le règne du passe-droit et de la promotion canapé ne semblait pas assez efficace à ce néo-dirigeant, il lui fallait optimiser les ressources humaines …

  7. tom says :

    Et on calcul comment la « performance » dans ce genre de boite?…

  8. PL24. says :

     » la douzaine de directeurs de l’école), touchent une prime de résultat  »

    Une prime de résultat ?

    En fonction de quoi ?

  9. Dédé la Saumure says :

    Attention MEDIAPART, vous faites dans le populisme 😉 Il faut cacher les magouilles et les abus de la caste dirigeante au peuple sinon, il risque de « mal voter ».

  10. bellini says :

    Les examens ça discrimine, ça stigmatise! Supprimons les! Une note de gueule cela suffit dans la France sarkozo descoinesque. Je rapelle que les élèves « issus de la diversité » sont pour la plupart en échec scolaire dès la première année, qu’un nombre important redouble cette première année et que leur présence est quasiment inexistante dans les masters les plus cotés. Mais aucune évaluation officielle n’a jamais eu lieu et pour cause. Cachez ce réel que je ne saurai voir !

  11. MonQpol says :

    Où comment appliquer la vieille maxime :  » Faites ce que je dis, pas ce que je fais!!! »

  12. casual-faf says :

    La définition même du mot mafia.

%d blogueurs aiment cette page :