Bourg-en-Bresse : Perpétuité pour le meurtrier du petit Valentin

Stéphane Moitoiret a été condamné jeudi à la réclusion criminelle à perpétuité et sa compagne, Noëlla Hego, à 18 années de réclusion pour le meurtre du petit Valentin, tué de 44 coups de couteau en juillet 2008.

Les jurés de la cour d’assises de l’Ain ont estimé que Stéphane Moitoiret, un routard de 42 ans dont la culpabilité a été établie par son ADN mêlé à celui de l’enfant, était « responsable » de ses actes au moment des faits et ont choisi la prison plutôt qu’un placement en établissement psychiatrique, malgré la schizophrénie diagnostiquée chez l’accusé.

De la même façon, ils ont déclaré Noëlla Hego coupable et responsable de complicité d’assassinat. Elle a fait appel. Leurs peines sont conformes à celles demandées par l’accusation. (…)

Paris Normandie

Étiquettes : , ,

9 responses to “Bourg-en-Bresse : Perpétuité pour le meurtrier du petit Valentin”

  1. Machin_Chose says :

    Je suis pour la peine de mort, mais pas forcément pour son application, pour qu’elle soit transformée en prison à vie. Pas pour son application parceque la justice peut se planter, la vie d’un innocent est plus précieuse que celle d’un criminel. Elle est toutefois indispensable et doit être prononcée car c’est par ce moyen que la communauté des hommes peut tracer un trait entre ce qui est humain et ce qui ne l’est pas. Tuer un enfant est inhumain. La deuxième raison est pour l’étalement des peines.
    Il est impensable de se dire que ce gars sortira de prison et qu’on puisse dire de lui qu’il aurait payé sa dette.

  2. Ptrol says :

    Couple de cinglés irrécupérables => Potence ou travail forcé pour payer leur subsistance jusqu’à ce qu’ils claquent.
    La justice réelle serait celle qui laisserait la liberté dans ces 2 choix.

  3. A poing nommé says :

    Tiens ils n’ont pas eu droit à la psychiatrie malgré le fait qu’on avait pour une fois réellement affaire à des schizophrènes ?

  4. Caudeval says :

    Ils ne sont pas croyants de la RATP; ils n’ont pas pu dire » j’ai vu un djinnn » et être acquittés.
    Je suis partisan du rétablissement de la peine de mort et du rééchelonnement de toutes les peines, d’une perpétuité réelle,de peines de 30 ou 25 ans réels et de la réouverture de bagnes comme Cayenne ou Biribi !I faut que les criminels allogènes comprennent que l’on ne peut plus venir en France pour commettre des crimes en s’en sortant somme toute bien parce que le code criminel est inadapté et appliqué avec compassion non pas pour les victimes par des juges syndiqués et franc-maçons !

  5. Claire says :

    ce sont des monstres ! et les monstres doivent etre éliminés ! parce qu’un jour ils sortiront…parce qu’un jour d’autres inocents seront en danger.

  6. Edith Piaffe says :

    Constance Roullet risquait la perpétuité mais les jurés ont tenu en partie compte de l’avis des psychiatres et des psychologues pour lesquels l’accusée souffrait d’une pathologie “proche de la psychose” et son discernement “altéré” au moment du drame, le 8 janvier 2009.
    (article précédent)

    ———————–

    Les jurés de la cour d’assises de l’Ain ont estimé que Stéphane Moitoiret, un routard de 42 ans dont la culpabilité a été établie par son ADN mêlé à celui de l’enfant, était “responsable” de ses actes au moment des faits et ont choisi la prison plutôt qu’un placement en établissement psychiatrique, malgré la schizophrénie diagnostiquée chez l’accusé.

    ———————-

    Perpétuité pour S. Moitoret : pas tenu compte schizophrénie, « responsable de ses actes »
    30 ans pour C. Roullet : tenu compte pathologie psychose, « discernement altéré »

    Pourquoi cette différence de traitement : une différence de couleur ??

  7. Hollow man says :

    Un acharnement à ce point (44 coups de couteau) dénote de la maladie mentale irréversible.
    Quand à la perpétuité en France on sait ce qu’il en advient, payer pour entretenir ce mec, qui pourrait sortir dans 30 ans et sans doute recommencer (puisque malade mental), j’avoue que je suis vraiment perplexe.

    Pour ma part je suis pour la peine de mort, et ce cas là le mérite amplement. La guillotine, là on peut négocier, personnellement un balle dans la tête suffit largement.

  8. Saint-Alban says :

     » La guillotine, là on peut négocier, personnellement un balle dans la tête suffit largement »

    non, trop doux! le pal à la limite…

  9. France réveille toi says :

    Pas de bol pour lui il est français, un africain aurait été libéré. On l’aurait considéré comme fou, ou toute autre excuse bidon pour le libérer.

%d blogueurs aiment cette page :