Le Maroc somme les bateaux de pêche européens de quitter ses eaux territoriales

Le Maroc vient de demander aux bateaux de pêche opérant dans le cadre de l’accord le liant à l’Union européenne de quitter immédiatement les eaux marocaines.

Aucune activité de pêche de la flotte européenne ne sera tolérée et tous les bateaux opérant dans le cadre de cet accord de pêche sont invités à quitter les eaux territoriales nationales ce mercredi avant minuit », a ainsi indiqué le ministère marocain des Affaires étrangères, dans un communiqué.

Une mesure prise en réaction au vote des députés européens, lesquels ont bloqué mercredi la prorogation du texte exhortant le Maroc à mieux prendre en compte les intérêts de la population sahraouie, pointant du doigt le « manque de retombées économiques »sur les habitants de la région. (…)

Le Blog Finance

(Merci à Abdel)

Étiquettes : ,

26 responses to “Le Maroc somme les bateaux de pêche européens de quitter ses eaux territoriales”

  1. zefi says :

    Voilà des gens raisonnables, et au diable les mauvais conseilleurs et les mauvais payeurs.

  2. Louise Chantilly says :

    Le maroc pourrait-il aussi en guise de sévères représailles demander à ses millions de ressortissants qui pourrissent la vie des européens de rentrer d’urgence ? Merci.

  3. zefi says :

    Louise Chantilly says

    Bonjour.
    Surtout que pour la pêche il y aura besoin de pêcheurs, de l’emploi.

  4. Captain planet says :

    Ils ne respectent pas les accords qu’ils ont passés il y a quelques années, mais alors qu’ils reprennent leurs tas de m…. ici car ils ne respectent pas la loi. Pourvu que les marocains dans cette histoire de pêche montre les dents et fassent voir leurs vrais visages. Avec toutes ces histoires ces derniers temps sur le Maroc je pense que ceux qui ont achetés des beaux appartements ou riad doivent commencer à s’uriner dessus, ça sent la perte sèche sur l’immobilier Maghrébins

  5. balan says :

    Ce sont les mêmes qui vont nous tanner avec la diversité, alors que chez eux ils discriminent à mort leurs minorités.

    Faux-cul, menteurs, bref pas la peine de vous rappeler de qui nous parlons.

  6. athenae2 says :

    L’Europe et surtout l’Italie devraient bien sommer une flotte de barcasses pleines à craquer de cancrelats de ne pas approcher leurs côtes!

  7. reset says :

    La France vient de demander aux migrants africains arrivant sans son accord de quitter immédiatement son territoire…

  8. Cornichon diplômé says :

    Les Riads vont bientôt se transformer en Griads…

  9. Antoine says :

    Comme droit le droit international est avant tout soumis a la décision politique national…

  10. Alfred says :

    Et ben qu’ils reprennent leurs compatriotes qui ne respectent pas les lois Françaises!!!

  11. utopie says :

    nous prions les immigrés marocains de bien vouloir quitter immédiatement les territoires européens sous peine de graves sanctions !!!!

  12. vodka51 says :

    par solidarite avec son pays de coeur rachida va presenter sa demission de la mairie du 7eme?

  13. Zorba says :

    Et si l’Europe sommait le maroc de reprendre ses coûteux (pour nous) ressortissants, y compris les bi nationaux.

  14. Tête de Lard says :

    Le Maroc, a raison de prendre des mesures minoritaires qui respectent leurs intérêts nationaux, je ne demande que NOTRE droit de nous mêmes d’en disposer, face aux invasions de leurs ressortissants.

    Et bien sur, le retour de leurs ressortissants chez eux qui nous coûtent dans tous les domaines, sociaux, identitaires, économiques ET politiques!

  15. Corssaire du Roi says :

    Le Maroc est producteur de cannabis avec des tonnes par mois qui arrivent en France , il faut interdire cette production qui emmerde notre pays .

  16. glop says :

    lol le politiquement correct sans capote pour l’ue
    ya pas a dire, l’ue protege bien les interets francais

  17. piot says :

    Oui, c’est normal, le Maroc est souverain sut son territoire, mais nous en Europe ce n’est pas le cas, nous devons bien sur accueillir les immigrés marocains, les logés, les nourrir, les soigner, construire des mosquées, et bien sur nous sommes d’affreux racistes!!! et surtout bien cons.

  18. Lio says :

    Faut pas qu’ils oublient de récupérer leurs sauvages qui squattent la France.

  19. eskimo comvouzémoi says :

    Marocains, hors d’Europe, vous et tous vos traffics ! Vous ne faites que nous pourrir la vie ! Nos pays n’ont pas à devenir le déversoir de vos excédents délirants de population.

  20. Farid Mnebhi says :

    Réaction énergique et souveraine du Maroc au rejet des accords de pêche par le parlement européen

    Contre toute attente, les députés européens ont rejeté le 14 décembre 2011 l’accord de pêche entre l’Union Européenne et le Maroc un accord pourtant avalisé par les Etats européens en juillet dernier.

    A noter que cet accord permettait à quelque 120 bateaux de pêche battant pavillon de 11 pays européens de pêcher dans les eaux territoriales marocaines. En échange le Maroc recevait une compensation d’environ 31 millions d’euros et les redevances payées par les armateurs en fonction de captures.

    En réaction à ce rejet, Rabat a pris une décision souveraine celle d’inviter tous les navires de pêche européens à quitter immédiatement ses eaux territoriales.

    Ceci étant posé, quelles conséquences pour les pays européens et pour le Maroc ?

    Pour le Maroc, rien. Il suffira au gouvernement marocain de négocier et redistribuer les licences de pêche avec des pays grands consommateurs des produits de la mer. Je pense notamment au Japon, la Chine, l’Inde, la Corée, Singapour, l’Indonésie, le Pakistan et la Russie Ils se feront un plaisir de sauter sur l’occasion pour obtenir ces licences rejetées par les parlementaires européens.

    Quant aux pays européens, les conséquences sont fortement graves.

    En effet, imaginé le nombre de bateaux à quai, celui des marins-pêcheurs au chômage et donc celui des familles qui se retrouvent du jour au lendemain sans revenus.

    En dehors de ces conséquences directes, il y en a d’autres qui sont collatérales et plus nombreuses.

    1/augmentation vertigineuse du prix du poisson. Le panier de la ménagère, déjà malmené, en prendra un sale coup,

    2/diminution des activités industrielles liées aux produits de la mer avec un risque élevé de dégraissage de personnel,

    3/baisse des revenus pour les brasseries espagnoles et portugaises en raison d’une perte de clientèle pour manque de tapas. Un risque de fermeture de ces bars très prisés par les espagnols, les portugais et les touristes est à craindre avec à la clé de nouveaux chômeurs.

    Face à ce risque de majeur de désordre économique, l’Espagne a sollicité en urgence une compensation financière à l’Union Européenne pour les dommages que va subir la flotte de pêche espagnole.

    En conclusion, la réaction ferme et souveraine du Maroc est une réponse cinglante aux députés européens et la démonstration claire et nette que l’intégrité territoriale marocaine n’est pas négociable et qu’il n’y aura jamais de marchandage sur cette question.

    Dans ce dossier de la pêche le Maroc n’est pas perdant, ni économiquement, ni politiquement, ni diplomatiquement.

    Les marocains seront certainement heureux de voir le prix du poisson baisser et d’accueillir des sociétés de pêches asiatiques. D’ailleurs, il y a quelques années, le parlement européen avait pris une même décision. Mal lui en pris, il a du revenir dare-dare sur sa décision et Rabat avait accordé les licences de pêche.

    Imaginons un seul instant, que le gouvernement marocain refuse cette fois d’accorder ces mêmes licences et de tourner le dos aux demandes du Parlement Européen ? Les armateurs, les pêcheurs, les professionnels du tourisme et de l’industrie liés à cette activité européens devraient se rendre au Parlement Européens pour protester et défendre leurs intérêts.

    En vous demandant de bien vouloir publier et diffuser ce papier. Une réponse par courriel serait appréciée. Cordialement. Farid Mnebhi

  21. walkyriegravatar says :

    Le Maroc n’est pas franchement une nécessité pour la France. Par contre la France en est une pour le Maroc. Que va t-il donc pouvoir faire de ses agrumes par exemple, s’il venait à l’idée des Français de ne plus les acheter ? Et s’il n’y avait que les oranges…

  22. Zottel says :

    Excellente initiative du ministre des complots de ce royaume d’arriérés.

    Les Armées Européennes tiennent enfin l’occasion d’aller détruire la région du Ketama, premier producteur de résine de canabis à destination de l’Europe.

    Il est temps de mener une vraie politique de réciprocité avec les pays de rats .

  23. QUAI 27 says :

    Que l’Europe s’occupe de son trou du cul, et non pas du sable.Ca gratte dans la raie.
    Et puis tout compte fait, ça m’arrange. Marre de bouffer des anchois marocains pour mettre sur mes pizzas maison. Vive les anchois basques (côté français ou espagnol).
    Autre point, que le Maroc vide nos prisons en reprenant ses ressortissants. Il va bientôt y avoir affluence de politicards dans les lieux

  24. fandesouche says :

    Quai 27 : tout à fait d’accord.

  25. saurien says :

    « La France somme les immigrants marocains de quitter son territoire.

    La France vient de demander aux marocains opérant dans le cadre de l’accord d’islamisation le liant à l’Union européenne de quitter immédiatement le territoire Français.
    Aucune activité de vol,racket,viol,agression ne seront plus tolérée et tous les ressortissants opérant dans le cadre de cet accord sont invités à quitter le territoire ce mercredi avant minuit », a ainsi indiqué le ministère français des Affaires étrangères, dans un communiqué.

    Une mesure prise en réaction au vote des députés marocains, lesquels ont bloqué mercredi la prorogation du texte exhortant la France à mieux prendre en compte les intérêts de la population F.D.S., pointant du doigt le “manque de retombées économiques”sur les habitants de ce pays. (…) »

    (Ca a un peu plus d’allure en changeant quelques mots.)

  26. Frontières says :

    Et si l’Europe demandait aux barques marocaines pourries de quitter ses eaux territoriales?

%d blogueurs aiment cette page :