Dubaï : Ces Françaises d’origine maghrébine qui fuient la crise pour « l’eldorado arabe »

Le nombre de Françaises d’origine maghrébine à s’exiler à Dubaï ne cesse d’augmenter. Si les motivations diffèrent, l’objectif reste à peu près le même : fuir la crise financière européenne pour ce que certaines appellent « l’eldorado arabe ».

J’ai toujours rêvé de vivre dans un monde en harmonie avec mon identité arabe. »

Naima, Lucila et Inès

Naïma Hizir vit à Dubaï depuis deux ans. À 26 ans, cette Française d’origine algérienne n’a pas hésité à quitter son cocon parisien pour s’exiler dans cet émirat du Golfe […] Naïma a débarqué à Dubaï armée de ses seuls diplômes d’ingénieur et de financement islamique, obtenus à Paris. […] Elle vit aujourd’hui dans une grande maison avec piscine et salle de sport, dans un quartier huppé. […] Qu’il est loin pour elle ce temps où elle était employée à la BNP Paribas […] « Ma vie à Dubaï a des allures de vacances et, cerise sur le gâteau, je ne paie ni impôts ni taxes. »

Comme Naïma, Inès Zahouani savoure sa réussite […] Franco-tunisienne de 29 ans, Inès s’est vu proposer un poste de directrice marketing dans une société de tourisme en charge des marchés européens et arabes. […] Inès pense à ces demandeurs d’emploi en France, pour qui « les entretiens d’embauche s’apparentent à un véritable parcours du combattant, surtout si votre nom a une connotation arabe… Ici, pas de différence de traitement, c’est pourquoi de jeunes diplômés du monde entier viennent tenter leur chance. »

Lucila Takjerad abonde dans ce sens. Pour cette jeune femme d’origine algérienne, « Dubaï est une ville cosmopolite par excellence, qui ignore la discrimination. Que l’on s’appelle Mohamed ou Christiane, cela ne change rien à la donne. » […] Elle a été embauchée peu après son arrivée par une banque, où elle est en charge d’un fonds d’investissement spécialisé dans les marchés émergents.

Toutes affirment se sentir à Dubaï comme un poisson dans l’eau. « J’ai toujours rêvé de vivre dans un monde en harmonie avec mon identité arabe« , conclut Inès. « Dubaï m’offre cette possibilité, d’autant qu’on y trouve tout ce que l’on veut. Pour moi, c’est la New York de l’Est. »

France 24 – 16/12/2011

Étiquettes : , , ,

164 responses to “Dubaï : Ces Françaises d’origine maghrébine qui fuient la crise pour « l’eldorado arabe »”

  1. jour de mawiage a la secu.... says :

    paye ni impots, ni taxe, meme en france par contre ca garde la carte vitale pour se faire soigner en france si il y a un pepin, car la bas c’est tres cher et en france c’est gratuit….

  2. jour de mawiage a la secu.... says :

    paye ni impots, ni taxe, meme en france par contre ca garde la carte vitale pour se faire soigner en france si il y a un pepin, car la bas c’est tres cher ,elles ne prennent pas d’assurance et en france c’est gratuit….meme les lunettes,ni les dents et des fois ca gagne 18000 euros par mois…

  3. Nabulione says :

    Mais oui, qu’elles se barrent et ailent faire fleurir leur désert….

  4. Marino says :

    OK les maghrébines (maghébins) !

    Même que les français peuvent faire l’effort de vous payer (« Au diable l’avarice ! » un aller simple .

    À condition : de renoncer à votre passeport , à votre identité française pour vivre votre seconde nationalité, celle conforme à votre identité arabe

  5. à la maître d'hôtel says :

    Dubaï est malgré tout moins bien que l’Arabie Saoudite.

  6. alte says :

    On peut remarquer sur la photo que, les hommes sont ensembles et les femmes aussi chaque sexe étant bien séparé.
    Elles oublient de dire que par exemple pour avoir la nationalité du pays, si elles sont asse folle pour la demander, C’EST CONVERSION A L’ISLAM OBLIGATOIRE ET UN MARI MUSULMAN ÉGALEMENT OBLIGATOIRE.
    Qu’elles y restent le plus longtemps possibles et qu’elles y fassent venir leurs fratries.

  7. Clovis1 says :

    J’hallucine de voir que certains sont malheureux de voir que ce sont ceux qui ont des diplômes qui partent comme si ils souhaitaient qu’ils restent

    C’est sur qu’avec cet état d’esprit on va avancer

    qu’ils aient des diplômes ou non ,leur place n’est pas chez nous

  8. Marcelle says :

    Dubaï : mais quel gucci-hot ! M’enfin, puisque c’est le leur, on ne les retient surtout pas.

    “Découvrons” au passage où s’épanouit “l’identité arabe” de ces Maghrébines : dans un pharaonique centre commercial bâti par des esclaves au milieu du désert, une prison dorée et climatisée où la carte platinum fait office de sésame entre les différentes cellules. Il y a comme ça des femmes qui rêvent de vivre derrière les moucharabiehs d’un harem, pourvu que celui-ci ressemble à la zone “duty free” d’un aéroport international. N’allons surtout pas dire que c’est par hypermatérialisme, non ! (ce sont des musulmanes, enfin !) : c’est tout bonnement pour vivre pleinement leur spiritualité et échapper aux intolérables discriminations subies en France, odieux pays de la couverture sociale pour tous, y compris et d’abord les cousins blédards.

  9. palabre says :

    Des vraies tronches de gagneuses !

    Comme le précisait un article des Echos du 2/12/2009, cette expansion extraordinaire a été aussi financée « Laissant démunie cette foule immense d’immigrés indiens ou philippins, bâtisseurs oubliés du miracle de Dubaï ». Mais là, les pleureuses habituelles, les débordés par des bons sentiments ne se sentent plus concernés. Des mafieux de tous poils, des banques européennes au prétexte de diversification ont investi dans les projets débiles des mouloud : par exemple, la Royal Bank of Scotland … la finance islamique morale pour les bourricots, les vendeurs de vent !

    La crise de Dubai n’est pas terminée et la course à la plus grande, pour ces avortons, ne fait qu’exprimer leurs frustrations et la nullité de ces cancrelats émirati.Leurs réalisations nous pourront les apprécier dans quelques décennies, ça va être de la franche rigolade !

  10. Raoul Volfoni says :

    C’est trop beau pour être vrai ce conte de Noêl à la sauce couscous !!!

    Pendant ce temps là… il en débarque 2000 par jour à Lampedusa dans un silence total….

  11. Gwen ha du says :

    Qu’ils partent et vite nous les avons suffisamment supporté aucun regret, le pied seraient qu’ils remboursent toutes tes aides sociales qu’ils ont perçues cela renflouerait la sécurité sociale et les différentes caisses qu’ils ont floué.

  12. Frontières says :

    Rien à dire : ils sont courageux, toujours à fuir un pays ou l’autre…

    MAIIIIS, on ne les retient pas 🙂

  13. Louve Normande says :

    Bon débarras !!!

  14. Krokrodile says :

    Malheureusement, dès que l’Iran aura la bombe et commencera a se réver un retour a sa puissance impériale antique, celle des perses achéménides, et que l’ensemble des pays du golfes alliés aux USA seront leur cible, je pense qu’il ne faudra pas être un grand visionnaire pour deviner qu’elle vont rentrer illico presto en France…

    Comme je l’ai déjà dit maintes fois: les « zimmigrés » » ne sont attirés que par le pognon et le luxe. Toute leur vision et leur rêve n’est fondé que sur le mirage de l’eldorado rêvé qui n’existe en réalité que très rarement.

    Dubai n’est qu’une cité financière fondée sur du sable (il n’y a même pas de petrole a Dubai!) : elle chutera elle aussi un jour comme l’on fait avant elle les grandes cités marchandes occidentales.

    Ces trois filles ne dérogent pas a la règles: elle vont a Dubai, qui n’est en rien leur terre d’origine, juste parce qu’elles veulent vivre dans le luxe que fait miroiter l’eldorado.

    Le jour ou ce luxe disparaitra, elles iront voir ailleurs.

    Si ces filles avaient le moindre sens de ce qu’est réellement de vivre en harmonie dans un monde qui corresponde a leur identité, ce n’est pas dans l’eldorado de Dubai qu’elles seraient allées, mais plutot en Algérie, un pays qui aurait bien besoin de leurs talent pour décoller!

    Mais il y a tant a faire en Algérie! Faut dégager Bouteflika et toute la clique du FLN qui controle tel une mafia l’ensemble du pays. Ensuite faut s’assurer que les méchant « zislamistes » qui voudront les voiler de la tête aux pieds ne prennent pas le pouvoir a leur tour, puis faudra lancer le develloppement économique en creant des entreprises dans des secteurs d’avenir capable de s’impose a l’echelle de la concurrence mondiale. Puis ensuie faudra faire bosser tout le monde (et là c’est pas gagné!) histoire de se maintenir dans la rude concurrence de la mondialisation!

    Oui, il est en effet, chère mesdames plus facile d’aller trouver de l’argent tout fait dans les places financières de ces lointains pays arabes qui n’ont en commun avec l’Algérie que la langue et la religion, plutôt que de se décider a changer les choses chez soi!

    Elles résument en tout cas bien aux yeux des gauchistes qui croient que la France attirent les gens du monde entier par paquet de dix parce que c’est le phare des droits de l’homme, ce que sont les immigrés: des opportunistes qui cherchent a se faire un max de thunes, si possible en travaillant le moins possible et en payant le moins d’impots!

    Comment?

    J’effectue là un dangereux parallèles avec nos propres immigrés qui eux ne seraient pas du tout là pour ça?

    Mea culpa!

%d blogueurs aiment cette page :