Brignoles : Agression au couteau en plein centre

Un homme d’une trentaine d’années aurait été surpris en flagrant délit de vol dans une boutique. Durant le laps de temps pris par l’employé pour prévenir son patron dans un magasin voisin, le mis en cause a pu revenir armé d’un couteau de cuisine. La situation s’est envenimée. L’homme armé a perdu son sang-froid et blessé l’employé à la main droite.

Un autre commerçant, venu s’interposer, a été blessé plus superficiellement. Les deux victimes ont été transportées à l’hôpital de Brignoles.

Prenant conscience des faits, l’agresseur a pris la fuite avant l’arrivée des gendarmes. Ils ont très vite obtenu des renseignements sur son identité.

Var Matin

(Merci à Oliday)

Étiquettes : , , ,

9 responses to “Brignoles : Agression au couteau en plein centre”

  1. jacques sonne says :

    La situation s’est envenimée. L’homme armé a perdu son sang-froid et l’ autre so sang encore chaud

  2. Benoît von Schweiz says :

    L’homme a perdu son sang-froid.

    La blatte ne se bat même pas pour se défendre, mais va chercher une arme
    pour se venger d’être si con et de s’être fait gauler.

    Il y aurait un moyen de lui faire perdre tout ce sang si froid d’un coup de couperet, cela par la merveilleuse machine du Docteur.

  3. vico4444 says :

    faut couper la main du voleur

  4. Cornichon diplômé says :

    Une bande de couteaux est activement recherchée… (in « journalope dixit »).

  5. Mohamed Pal-Secam says :

    Prenant conscience des faits, l’agresseur a pris la fuite avant l’arrivée des gendarmes… psychopathe avec préméditation.
    Le mis en cause à perdu son sang froid… Mais on ne lui a pas demander d’avoir le sang chaud, journalope

  6. copeau says :

    La rue Barbaroux à Brignoles fait partie du centre ville totalement occupé avec la bénédiction du maire communiste.
    Les commerces tenus par des Français sont tous fermés ou presque , seules subsistent 2 ou 3 boutiques anciennes dont les propriétaires n’ ont qu’ une envie : foutre le camp au plus vite.
    Le seul commerce prospère de cette rue : un kebab turc où les blattes parlent très fort au milieu de la rue pour effrayer les touristes de passage.

  7. Henri Couteau says :

    l’élection du conseiller fn doit avoir à nouveau lieu : le maire communiste a porté une réclamation sur des fautes commises par ses services au moment des cantonales! on se moque éfrontément des citoyens dans cette ville et ce canton du Var! lisez le rendu du tribunal administratif : c’est écoeurant! les communistes, et autres gauchiasses tiennent la ville et des villages autour, et ils arrivent à faire invalider le scrutin sur des motifs où ce sont eux qui ont commis les malversations, le comble de la mauvaise foi! j’espère que Marine s’impliquera dans la campagne pour cette cantonale partielle!

  8. jeneboiraipas says :

    Un homme d’une trentaine d’années aurait été surpris en flagrant délit de vol dans une boutique. Durant le laps de temps pris par l’employé pour prévenir son patron dans un magasin voisin, le mis en cause a pu revenir armé d’un couteau de cuisine. La situation s’est envenimée. L’homme armé a perdu son sang-froid et blessé l’employé à la main droite.

    Traduction : la m***e psychotique n’a pas supporté de s’être fait gauler en train de voler. Elle a été chercher un couteau pour aggraver sa psychose. « La situation s’est envenimée » .. mais pas toute seule, hein ? L’homme, armé depuis qu’il avait été chercher une arme et qu’il était revenu, n’a pas « perdu son sang froid » puisqu’il n’avait pas l’intention d’en avoir, sans quoi il ne serait pas revenu sur les lieux de son méfait avec une arme.

    Les journalistes de cet acabit doivent être rasés de près.
    Il faut penser à eux. Ils alimentent la machine.

  9. cmartel75 says :

    « Prenant conscience des faits, l’agresseur a pris la fuite avant l’arrivée des gendarmes. Ils ont très vite obtenu des renseignements sur son identité ».

    Ah oui ? Et c’est quoi son blaze ?

%d blogueurs aiment cette page :