Les médias et le « conte de fées » brésilien

Très courts extraits d’un article de Xavier Raufer, criminologue, paru le 13/12/11 :

(…) En matière de crime, excellent révélateur social,  le bilan du Brésil est affreux : premier pays du monde pour les décès par armes à feu, l’élucidation de ces crimes tendant vers zéro. Depuis 1980, « plus de trois millions de brésiliens ont péri de mort violente – dix fois le nombre de victimes d’Hiroshima et de Nagasaki ».

(…) Dans les métropoles brésiliennes, miliciens ou gangsters taxent les populations des favelas, imposent des couvre-feu et allouent même les baraquements.

(…) Aux mains d’une gauche factice, entièrement hypnotisée par Goldman-Sachs & co., le gouvernement brésilien voit gonfler une énorme bulle du crédit à la consommation, – 28% du revenu disponible local servant désormais à rembourser des dettes.

(…) Une bureaucratie immense et paralytique, une sécurité civile inexistante, une corruption grave, un népotisme et un clientélisme énormes, permettant toutes les fraudes.

(…) Tel est le paradis inventé par ce que nous avons baptisé « DGSI » (Davos-Goldman-Sachs-Idéologie).

Lire l’article…

Étiquettes :

16 responses to “Les médias et le « conte de fées » brésilien”

  1. Tirelire says :

    DGSI 😆

    vive le multi culti !

  2. palabre says :

    Raufer est déchainé en ce moment. Tant mieux, il nous donne raison !

  3. Gordon says :

    Cet article est faux! Le Brésil est un paradis multi-éthnique! Claire Chazal est formelle.

  4. Dagordagorath says :

    Et oui voilà le Brésil Multiculturel dans les faits.
    C’est un peu loin du paradis que nous vantent nos parangons du multiculturalisme.

  5. Alfred says :

    Com que je viens de poster sur le site de l’article.

    @ dartagnan.

    Pourquoi extrême-droite??

    Si les hommes politiques (droite et gauche)faisaient un temps soit peu leurs travaillent pour lequel les peuple les ont élus il n’y aurait pas tous ces problèmes de violences!!

    Et Grégory à raison heureusement qu’internet est présent ce qui permet de savoir ce qu’il ce passe réellement car les journalistes sont complètement dans les choux ou ils préfèrent cachés les vérités afin d’évité une monter du patriotisme « qui pourrait soit disant » rappeler les HLPSDNH!!

  6. Cornichon diplômé says :

    Le Brésil n’est peut-être pas un paradis mais si demain je devais quitter la France pour une raison x et que je ne puisse pas me rendre dans un pays sûr (type Canada, Australie), je préfère encore le Brésil à l’Afrique ou au monde muzz. Vous me direz, entre la peste et le choléra…

  7. MonQpol says :

    Mince alors! Ce beau pays « émergeant » à l’avenir radieux, petite musique de propagande que tous les merdias et faux experts reprennent en chœur sans même vérifier!!!! Et ne parlons pas de l’Inde, pays aussi vulnérable. Quant à la Chine…

  8. Jean Bart says :

    Ah j’imagine parfois nos dirigeants UMPS contraints à un exil précipité dans les favelas brésiliennes. Jack Lang ou Sarko notamment.

  9. eskimo comvouzémoi says :

    Tel est le « paradis » que nos élites nous préparent. En toute conscience, dites-le vous bien…

    Il n’y a vraiment rien d’estrèmedroate, de fasciste ou de raciste à vouloir épargner un avenir aussi cauchemardesque à nos enfants.

  10. Dagordagorath says :

    Ca me fait penser hier au billet d’humeur obligé de chaque samedi midi sur France2 où notre bisounours de service s’épanche sur ses états d’âmes en passant en revue l’actualité de la semaine, on a encore eu droit aux poncifs des vilains z’américains qui ont une passions pour les armes à feu en cette période de Noel.

    Mais ce Zavata des bons sentiments ne dira jamais rien sur la réalité du Brésil.
    Non pour lui le Brésil c’est forcément la tolérance le paradis du « vivrensemble » et son carnaval.

  11. Liberté pour la France ! says :

    Article sans aucune référence et par conséquent sans intérêt.

    « En 2010, le Brésil est la huitième puissance économique mondiale avec un PIB de 2 025 milliards de $ US. »

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Br%C3%A9sil

    Il faudrait arrêter de dire n’importe quoi. Dès lors qu’il s’agit d’un pays latin, on peut dire du mal et encore du mal et toujours du mal, contre l’évidence.

  12. Bibi clem says :

    Pareil au Mexique, en Colombie, au Venezuela, etc. C’est là qu’on voit que l’Islam est juste un facteur agravant ( Je vous raconte même pas l’état de l’Amerique Latine si elle était musulmane ) mais qu’il y a d’autres raisons, en particulier raciales.

  13. Jaime Horta says :

    Il n’y a pas de solidarité ethnique au Brésil vis à vis de la criminalité. Dans des villes comme Bahìa si la police n’est pas là, des délinquants noirs ou métis sont régulièrement lynchés à mort par la population elle-même majoritairement noire ou métisse. Dans les gangs de Rio on trouve également des blancs comme criminels les plus recherchés du pays. Là bas il faut se méfier de tout le monde, et pas faire confiance à certaines personnes même si elles sont blanches, vous risquez d’être racketté tout de même et enterrés ou brûlés vivants.

    Il est vrai qu’il y a une bien une élite blanche, mais le pays est sur gangréné par la corruption à toutes les échelles de la société, c’est quasiment un sport national que rien ne semble endiguer.

    Tout cela sous le regard de la redoutable armée brésilienne, la plus grande flotte aérienne mondiale.

  14. Seroplex says :

    La France sera, d’ici 25 ou 30 ans, au mieux une société multi-ethnique archiviolente comme le Brésil, au pire un enfer islamique comme l’Iran.

    Braves gens, écoutez les BHL et Caroline Fourest, votez UMPS ! Continuez à planter les clous sur votre cercueil !

  15. Seroplex says :

    @eskimo comvouzémoi says : 18/12/2011 à 14:46

    Tel est le “paradis” que nos élites nous préparent. En toute conscience, dites-le vous bien…

    _________________________________________________________________

    Cela ou un enfer islamique comme le Yémen ou l’Iran…

    Il n’y a vraiment rien d’estrèmedroate, de fasciste ou de raciste à vouloir épargner un avenir aussi cauchemardesque à nos enfants.
    ________________________________________________________________

    C’est pourquoi j’ai décidé de ne pas avoir d’enfants. Je ne crois pas que la situation va s’améliorer, je crois même que nous n’avons encore RIEN VU.

  16. Seroplex says :

    @Jean Bart says : 18/12/2011 à 14:39

    Ah j’imagine parfois nos dirigeants UMPS contraints à un exil précipité dans les favelas brésiliennes. Jack Lang ou Sarko notamment.
    ____________________________________________________________

    Pas besoin d’aller au Brésil. Je ne sais pas si les cités du « neuf trois » sont comparables aux favelas mais si elles ne le sont pas, ce n’est qu’une question de temps… Patience, ça viendra, ça viendra…

%d blogueurs aiment cette page :