Bernard Thibault (CGT) redoute une montée de «l’extrême droite»

Bernard Thibault ne cache pas à ses visiteurs – il s’est entretenu en tête à tête avec François Hollande le 24 novembre – sa crainte d’une montée de l’extrême droite, avec une Marine Le Pen arrivant devant le président sortant en captant une partie de l’électorat de gauche qui ne verrait pas dans le candidat socialiste l’incarnation du changement et de la rupture qu’elle attend.

Si le candidat socialiste n’incarne pas une rupture, ce sera Marine Le Pen qui l’incarnera.

Selon ses proches, le secrétaire général de la CGT s’inquiète de la «banalisation du vote Front national» qui est présenté comme «le vote du mécontentement», le FN apparaissant même comme «le premier parti chez les ouvriers». […]

Le Monde

Étiquettes : , , , , , , ,

106 responses to “Bernard Thibault (CGT) redoute une montée de «l’extrême droite»”

  1. flamand says :

    Thibault – Parisot, même combat MDR

  2. Hollow man says :

    Rupture chez Hollande !!!! Mais il croit encore au père Noël notre Bernard national… C’est sur que le financement de la CGT par le PS en cas de victoire de Marine, va y avoir restriction. On a peur pour sa place, peut être ?

  3. Cadoudal says :

    la religion républicaine,
    qu’il faut professer pour appartenir à l’ aristocratie républicaine
    inclut impérieusement des imprécations fréquentes contre l’ « extrême droite ».

    les divinités démocratiques l’ exigent dans le culte .

    actuellement la caste licrasseuse au pouvoir constate une baisse de zèle pour cette religion dans le bon peuple de gauche , malgré les efforts incessants d’ endoctrinement .

    et pourtant le programme n’est pas encore achevé :
    la Révolution prévoir l’ anéantissement complet de la France et du christianisme.

  4. akt813 says :

    Florent says : 22/12/2011 à 15:51
    « « « …..nos elites qui n’avaient que pour seul et unique aveugle et cynique, en important durant des decennies ces envahisseurs violents, que de fusionner les classes sociales bases et moyennes blanches avec celles du tiers monde pour faire baisser les salaires et augmenter leurs profits. » » » »

    « Dans les gouvernements aristocratiques, les hommes qui arrivent aux affaires sont des gens riches qui ne désirent que du pouvoir; dans les démocraties, les hommes d’Etat sont pauvres et ont leur fortune à faire. Il s’ensuit que, dans les Etats aristocratiques, les gouvernements sont peu accessibles à la corruption et n’ont qu’un goût très modéré pour l’argent, tandis que le contraire arrive chez les peuples démocratiques. »

  5. kit de survie says :

    Bernard Thibault (CGT) redoute une baisse de «l’extrême gauche».

    Dit comme ça c’est bien plus honnête, hein nanar ?

  6. Phenix17 says :

    « dans les démocraties, les hommes d’Etat sont pauvres et ont leur fortune à faire. »

    Moi, si j’avais un salaire de député, je ne ressentirais pas le besoin de m’enrichir davantage en collaborant à la politique de remplacement racial. Le CRIF ne pourrait pas m’acheter.

    D’ailleurs, j’ai du mal à comprendre le comportement d’un Sarko. En tant qu’individu amoral, je comprends qu’il soit prêt à toutes les compromissions avec le lobby juif pour se faire élire président. Mais une fois élu président, pourquoi continuer la politique de remplacement racial ? Parce qu’il est lui-même juif ? En fait, je suppose que c’est surtout par facilité. Comme ses prédécesseurs.

%d blogueurs aiment cette page :