Pour un démontage concerté de l’euro

La véritable cause de la crise de l’euro, c’est la montée inexorable de la dette extérieure dans la moitié des pays de la zone. La nécessité de faire appel à des capitaux étrangers indique que la question cruciale est que leurs ressources propres n’ont pas été utilisées suffisamment pour développer les capacités productives des pays concernés et les rendre compétitives. Si l’on retranche les créances que possède chacun des pays, une dette extérieure nette touche les deux tiers des membres de la zone euro. (…)

Le Monde

(Merci à Bon antiantiraciste)

Étiquettes : , , , ,

75 responses to “Pour un démontage concerté de l’euro”

  1. Borowic1 says :

    je ne savais pas que Courteline connaissait déjà le mot gravatar
    il connaissait par contre davantage la confiture mais se gardait bien de l etaler puisqu’il ne pouvait ignorer que « il et vrai que faire le malin est le propre de tout imbecile

  2. sacripant says :

    Imperial W. says : 24/12/2011 à 14:05 KyleReese says : 24/12/2011 à 13:44

    Salut Kyle, merci pour ton com, drôle et sympa

    Merci de nous ramener à Noël, c’est la fête !

    +++

    sacripant says : 24/12/2011 à 13:48

    C’est très flatteur et un honneur d’être classé aux cotés, notamment, de FMK
    ————

    je ne classe personne , …

    je juge et distribue les bons points et places ,

    de façon arbitraire et peremptoire.
    de cet olympe j’ai exclu le traitre françois de souche , civitas , sanglier et meridew l’ossete

    signé casimir

  3. Imperial W. says :

    La Source says : 24/12/2011 à 13:44

    « Une emission monetaire par une banque centrale dans sa propre monnaie
    ne coute strictement rien a la dite banque centrale. »

    Je ne vous ferai pas un cours sur la monnaie, sur la théorie quantitative de la monnaie ou sur l’équation de Fisher, mais émettre de la monnaie ne « coûte » pas « rien ».

    J’ai hâte de vous lire vers 15h, car la macro-économie est pour moi un domaine d’élection.

  4. Stephanelemosellan says :

    La Source says : 24/12/2011 à 12:10

    Wisigoth et Moselan,vous ne comprenez pas certaines nuances.

    Marine n’a jamais dit qu’elle voulait supprimer l’UE.

    —————————————————

    ??? Où tu as vu que j’ai dit cela ? Faut arrêter le délirium, on discute des coms sous l’article du monde

    Quant à tes CDS, ce sont bien ceux là qui font faire exploser le système financier, avec comme première étape l’échéance à janvier et février 2012 des Ctrl A

  5. Imperial W. says :

    Borowic1 says : 24/12/2011 à 14:15

    « Imbécile » qui, formulé par un idiot, est une volupté de fin gourmet…

    Retournez donc sur « Fortune » affiner votre « théorie » sur la loi de 1973 au lieu de la ramener avec cette balourdise qu’on retrouve précisément dans votre avatar 😉

    +++

    sacripant says : 24/12/2011 à 14:18

    « signé casimir » 😆

  6. PL24. says :

    @ Imperial W. says : 24/12/2011 à 13:56

    En outre, je ne vois pas à quelle “conjecture” vous faites référence.

    Enfin, dans une biographie d’un descendant direct de John Davison Rockefeller, celui-ci confirme, pour la branche qui nous intéresse, son ascendance Française lointaine.


    il ne suffit pas qu’un descendant Rockefeller revendique de descendre d’une famille française du XIe siècle pour que ce soit vrai.

    Il faut qu’il y ait une filiation, ou une ébauche de filiation.

    Or leur généalogie commence au XVIIe siècle en Allemagne avec des quidams, donc il y a un trou de 600 ans.

    Donc cette origine est une conjecture, une légende.

    Il n’y a aucune trace de ce rameau huguenot dans les généalogies Roquefeuil qui sont nombreuses et détaillées.

    Rockefeller est la traduction en anglais de Rockenfelder, pas celle en allemand de Roquefeuil.

  7. Borowic1 says :

    @Imperial

    Vous parlez de balourdise avec la légèreté d un elf quant a votre avatar s il se rapporte avec votre plumage vous n’etes pas pour autant le pheonix de ce blog!

  8. Imperial W. says :

    PL24. says : 24/12/2011 à 14:32

    « il ne suffit pas qu’un descendant Rockefeller revendique de descendre d’une famille française du XIe siècle pour que ce soit vrai. »

    >> Par contre, il suffit que PL24. affirme le contraire pour que ce soit faux ? Vous plaisantez ? Quel serait son intérêt, à ce Rockefeller ? Vous connaissez mieux la filiation de cette famille que les Rockefeller eux-mêmes ?

    +++

    « Or leur généalogie commence au XVIIe siècle en Allemagne avec des quidams, donc il y a un trou de 600 ans.
    Donc cette origine est une conjecture, une légende. »

    >> Vous établissez des conclusions fantaisistes. C’est un pur sophisme, relisez-
    vous.

    +++

    « Il n’y a aucune trace de ce rameau huguenot dans les généalogies Roquefeuil qui sont nombreuses et détaillées.

    Rockefeller est la traduction en anglais de Rockenfelder, pas celle en allemand de Roquefeuil. »

    >> Sources, preuves, documents ?

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
    Borowic1 says : 24/12/2011 à 14:33

    Je ne le prétends pas, mais si vous m’attaquez, je riposte. Je n’ai rien personnellement contre vous.

  9. Charlemagne says :

    Imperial W

    Toujours à se crêper le chignon avec ses petits camarades, huum. :mrgreen:

  10. vikking says :

    @Imperial w

    Quand vous aurez fini de vous « écharper » pour savoir si Rockfeller a des origines françaises, peut-être aurez vous 2 minutes pour répondre au jeune béotien que je suis en matière économique.
    Vu que vous m’avez l’air de vous y connaître.

    Bon, il y a quelques jours, je suis allé voir une conférence de Jacques Généreux, le monsieur économie du FDG de Mélenchon.
    Pour lui, c’est simple.

    Si Mélenchon prend le pouvoir (il peut rêver), il fait casquer les riches et les entreprises, en partant du principe que depuis 1999, c’est plus de 100 milliards par an qu’on leur a filé en baisse d’impôts et exonérations.

    2ème chose, il reste dans l’euro, mais édite de la monnaie à gogo, par le truchement de la banque de France, tout seul comme un grand, sans l’avis de la BCE et de l’Allemagne.
    D’après lui, l’Allemagne n’oserait pas sortir de l’Euro, car sa monnaie prendrait 40%, dès le lendemain et son économie ne serait plus compétitive.

    Il annule purement et simplement une partie de la dette (pas celle détenue en assurance vie).

    Selon lui, il y a un risque léger d’inflation (5% maxi), mais rien de grave, la France a connu bien pire, et de toute façon l’inflation touche surtout les capitaux immobilisés et improductifs.

    Voilà, j’espère que les termes sont les bons.
    Donc selon vous est-ce possible, de rééquilibrer les choses comme cela, sans sortir de l’euro, et ce programme est-il viable ????

    Merci de votre réponse, je dois en débattre ce soir avec des mélenchonistes obtus.

  11. vikking says :

    Généreux parle aussi de monétiser la dette.

  12. KyleReese says :

    Bon oh les gars c’est Noël quoi soyons soudés…

    Il y a ici des gens qui ont de bonnes connaissances en sciences économiques, en comptabilité, en finance et peut être droit constitutionnel.

    Plutôt que de s’engueuler en mettant en avant nos égos ce serait intéressant de mettre au point notre programme desouche pour la sortie de l’euro parce que les vercingétorix que nous sommes sont en train de rendre les armes à abdullah césar.

    Imperial W. a choisi un avatar qui traduit son goût immodéré pour la provocation pour ceux qui le connaissent je ne crois pas que ce soit utile de polémiquer là dessus.
    Alors certes il a un pur langage de technicien mais je compte sur lui et tous les autres pour compléter cet article du démontage de l’euro incomplet mais qui donne de bonnes pistes concrètes pour au moins envisager autre chose.

    Moi la macro économie j’ai stoppé à la 1 année de DEUG sciences éco ça m’a rendu malade :mrgreen:

  13. La Source says :

    Imperial W

    Qu’est ce que une monnaie ?Qu’est ce que l’argent ?
    L’argent n’est pas de l’argent au sens propre du terme.
    j’entends une valeur qui aurait une valeur INTRINSEQUE
    telle qu’une piece de metal precieux,
    Par exemple une piece en METAL OR ou une piece en METAL ARGENT.

    Le reste n’est pas de l’argent au sens propre et intrinseque du terme.
    ce n’est qu’un SIGNE MONETAIRE.

    Meme Olivier TODD comprend ce concept,c’est dire.

    Donc ce que l’on appelle souvent de l’argent ou de la monnaie n’est en realité qu’une OBLIGATION emise par une banque CENTRALE.

    Donc un bout de papier (billet de banque) ou si vous preferez un cheque en bois emis par une BANQUE CENTRALE NATIONALE (BCN).

    cette BCN dispose d’un PRIVILEGE,celui de « battre Monnaie » ,
    y compris de la fausse monnaie ou de la monnaie virtuelle.

    il se trouve que cette monnaie beneficie a la fois du statut de monnaie officielle
    que elle est exclusive (elle seule est reconnue dans le pays de la BCN)
    et que elle seule beneficie du COURS LEGAL et du COURS FORCE.

    Un bout de papier (billet de banque) n’est qu’un bout de papier.
    Les billets beneficient cependant de protections materielles pour eviter des faux billets,preuve que un billet n’est qu’un bout de papier ,
    d’ou la necessite de le proteger des copies.

    Une ecriture de compte de banque n’est qu’une ecriture de compte.
    Les ecritures beneficient d’un systeme de validation (dit SWIFT) qui permet d’authentifier les ‘ »transferts » de fonds ,qui ne sont en realité que des ECHANGES d’ecritures authentifiées par SWIFT (donc par l’entremise dune banque centrale)

    Il se trouve que la valeur d’une monnaie in fine,tiens a son pouvoir d’achat.

    1.Pouvoir d’achat direct :les valeurs non monetaires
    disponibles dans le pays NATAL de la dite monnaie.

    2.Pouvoir d’achat indirect;son cours de conversion en autres monnaies nationales qui ont elles memes un pouvoir d’achat direct sur les valeurs non monetaires du pays natal de la monnaie concernée
    (un pays et/ou une zone monetaire par monnaie)

    Par voie de consequence,une BCN dispose du privilege et de la possibilité d’emettre AUTANT de monnaie nationale qu’elle peut desirer.

    Le probleme eventuel etant que l’emission devienne abusive et que les signes monetaires emis ne trouvent pas de contrepartie en valeurs non monetaires (marchandises et services)dans le pays NATAL de cette monnaie.

    Concretement,pour creer de la monnaie (QE ou Quantitive Easing)la dite BCN avise les banques de depots que celles ci peuvent DEPOSER des valeurs en portage aupres de la BCN qui en echange leur remmettra l’equivalent en signes monetaires ,c’est a dire en faux argent,c’est a dire en engagement de payer emis par la BCN.
    ce n’est donc qu’une simple SUBSTITUTION.

    Ceci est precisement la derniere manip de la BCE qui a ouvert des lignes pour les banques de la zone EZ17 a hauteur de 498Milliards€ pour pres de 500 banques.
    Donc la BCE devient le preteur de dernier recours sur toutes ses operations.

    in fine ,le PB etant que les banques de depot remmettent a la BCN (ici BCE)des valeurs non monetaires (obligations actions prets hypothecaires) qui ne valent rien ou bien moins que leur valeur faciale…..

  14. Imperial W. says :

    De retour pour la moisson de commentaires 😆

    Bon, alors…

    Charlemagne says : 24/12/2011 à 14:58

    Salut ma couille, tu me connais… 🙂

    +++

    KyleReese says : 24/12/2011 à 16:01

    100% d’accord avec toi, sur l’ensemble du commentaire 😉

    +++

    vikking says : 24/12/2011 à 15:16

    Tu as raison, et de plus, je m’en branle des origines du vieux grigou.

    Concernant tes questions économiques:

    « depuis 1999, c’est plus de 100 milliards par an qu’on leur a filé en baisse d’impôts et exonérations »

    >> En langage technique, ça s’appelle de la dépense fiscale. Ce ne sont pas que les « riches » qui en bénéficient, mais aussi, beaucoup, les classes moyennes (ex.: loi Scellier).

    Or, ce type de dispositif est destiné à soutenir l’activité (Scellier en immobilier, prime à la casse pour la filière automobile, plans de soutien aux banques après 2008).

    Plus d’activité, c’est plus de PIB, donc plus de recettes fiscales, auxquelles il convient d’ajouter le multiplicateur du même nom par l’effet des divers dégrèvements et autres types de mesures accordés aux agents économiques (ménages, entreprises). ces dépenses ont donc vocation à tirer l’économie vers le haut.

    Pour autant, leur principal défaut réside dans leur traçabilité budgétaire, en termes de réglementation quant à leur publication. C’est devenu un vaste fourre-tout et des réformes sont engagées pour clarifier cet état de fait.

    Enfin, si les chiffres de Mélanchon semblent corrects, les motifs qu’il avance pour expliquer leur justification sont, évidemment, fallacieux.

    « 2ème chose, il reste dans l’euro, mais édite de la monnaie à gogo, par le truchement de la banque de France, tout seul comme un grand, sans l’avis de la BCE et de l’Allemagne. »

    Généreux semble méconnaître l’articulation du fonctionnement des banques centrales nationales (BCN) de l’Eurosystème avec la BCE. En effet, les BCN ne font qu’exécuter les décisions de politique monétaire de la BCE.

    Les BCN fournissent notamment la monnaie de banque centrale aux établissements de crédit de leur ressort. Certaines lois nationales prévoient des aménagements, par exemple en autorisant celles-ci à agir comme caissier principal de l’Etat.

    Enfin, Il est interdit à l’Eurosystème d’accorder des prêts aux organes
    communautaires ou à toute entité nationale du secteur public, ce qui accroît son indépendance en le mettant à l’abri de toute influence des autorités publiques.

    « D’après lui, l’Allemagne n’oserait pas sortir de l’Euro, car sa monnaie prendrait 40%, dès le lendemain et son économie ne serait plus compétitive. »

    >> L’approche de Généreux porte-t-elle sur un scénario franco-français ou prend-elle en compte un paramètre de puissance étrangère ? Ca fait beaucoup…

  15. KyleReese says :

    La Source

    La valeur d’une monnaie c’est celle que nous lui accordons. Si le papier n’existait pas et que nous regorgions d’or et d’argent, ces derniers ne vaudraient rien. Peu importe le support.
    L’intérêt de l’étalon métal est qu’il est limité physiquement et permet une régulation stricte des quantités de monnaie en circulation.

    Nous aurons éternellement des problèmes dans ce système capitaliste et Keynes reviendra un de ces 4 au goût du jour.

    Les soucis concernent le droit régalien de battre monnaie, la séparation des banques de dépôt et investissement, les règles bancaires qui encadrent la création monétaire hors privilège étatique.

    Pour le reste je vous rejoins.

  16. Imperial W. says :

    La Source says : 24/12/2011 à 16:31

    Vous êtes fatiguant. Vous savez pourquoi ? Parce que vous énoncez des banalités d’étudiant en première année comme si vous nous révéliez des choses mystérieuses.

    Cessez, je vous prie, d’imaginer que vous m’apprenez quelque chose, ou de le feindre, c’est pénible et ridicule.

    Merci.

    Je dois partir, bon réveillon à tous, y compris à vous ! 😉

  17. Casimir65 says :

    A Imperial W
    « Vous êtes fatiguant. Vous savez pourquoi ? Parce que vous énoncez des banalités d’étudiant en première année comme si vous nous révéliez des choses mystérieuses.’
    ??§§
    Au moins on apprend grâce à ses commentaires forts pertinents , , je ne dois pas être le seul à l’apprécier , des choses intéressantes et utiles …
    Tout le monde n’a pas la science diffuse comme vous , qui rêvez de voir s’effondrer les économies en euros du bon peuple de France , amassées après de longues années de labeur…
    ça me fait penser à ces fils à papa qui dilapident l’héritage familial, 2 générations pour constuire et le 3 ième pour tout détruire …pour moi ce n’est pas un bon exemple …

  18. YannC says :

    Casimir65 says : 24/12/2011 à 11:39

    A YannC
    merci pour votre commentaire pertinent mais il y a un “mais” ….
    je lis
    ““Une capitulation* est essentiellement une opération par laquelle on se met à expliquer au lieu d’agir.” – Ch. Péguy ”
    ??!!
    Expliquez-moi, comme à d’autres, ce que vous faites, vous, actuellement, à ce sujet … de palpable ….
    Il est bon de s’inspirer ….

    ————————————————-

    Avec toi Casimir, il y a toujours un « mais » 😉 Peux-tu donc, d’abord, m’expliquer ce que celui-ci a de différent de la longue chaîne de ceux qui l’ont précédé, à savoir une question posée pour embarrasser et, ainsi, exister au détriment d’autrui plutôt que pour recevoir une réponse (fut-elle bonne ou pas) et s’améliorer collectivement ? (ou alors je l’interprète mal)

    J’aime cette citation de Péguy car elle est simple et dit l’essentiel : s’engager dans la voie de la discussion, alors qu’il faut s’engager dans celle de l’action, se tromper de chemin, c’est avoir déjà perdu la bataille avant même de l’avoir engagée, c’est perdre la guerre avant même de la mener. Une leçon de stratégie fondée sur la nécessité de détecter toute diversion (comme ta question, par exemple) menant à l’égarement !

    –> Selon cette définition de Péguy, une société (ici, française) qui fait un usage massif du blabla (ne se traduisant jamais par des actes) est donc une société « spécialisée » dans la capitulation, propice à l’état d’esprit capitulard.

    Regarde la justice actuelle : «Certes, il a violé, volé, torturé, tué, dit l’avocat, mais pourquoi a t-il fait cela ? N’a t-il pas lui aussi une mère ? Posons-nous ensemble la question de .. ! » .. et voilà l’enfumage à l’oeuvre ! [sophisme] Enfumage qui a donné le communisme, le socialisme, le droitdelhommisme et leurs fontaines de pleurs artificiels. Au lieu de faire, on parle, on palabre, on bavasse et on ne sanctionne pas au mérite. Le royaume des -mauvais- avocats ! Or c’est parce que nous parlons et laissons parler, sans fin, sans poser de limites, que le pays se meurt. Voilà une démonstration qui se suffit à elle-même : « En refusant de vivre nos vies, nous mourrons. » –> Donc la citation de Péguy n’est rien de plus qu’un encouragement à vivre (et non pas à faire des choses extraordinaires).

    Qu’est-ce que je fais, maintenant, là où je bavardais avant ? Rien d’extraordinaire à première vue, si telle est ta question.

  19. YannC says :

    KyleReese says : 24/12/2011 à 16:01

    Bon oh les gars c’est Noël quoi soyons soudés…

    Il y a ici des gens qui ont de bonnes connaissances en sciences économiques, en comptabilité, en finance et peut être droit constitutionnel.

    Plutôt que de s’engueuler en mettant en avant nos égos ce serait intéressant de mettre au point notre programme desouche pour la sortie de l’euro parce que les vercingétorix que nous sommes sont en train de rendre les armes à abdullah césar.

    Imperial W. a choisi un avatar qui traduit son goût immodéré pour la provocation pour ceux qui le connaissent je ne crois pas que ce soit utile de polémiquer là dessus.
    Alors certes il a un pur langage de technicien mais je compte sur lui et tous les autres pour compléter cet article du démontage de l’euro incomplet mais qui donne de bonnes pistes concrètes pour au moins envisager autre chose.

    Moi la macro économie j’ai stoppé à la 1 année de DEUG sciences éco ça m’a rendu malade

    ——————————————————-

    +1. On peut faire cela sous forme contributive* en développant, chacun selon nos savoirs, des « modules » de connaissance, articulés entre eux selon une doctrine (qui reste à déterminer). Cela permettrait à chacun d’apporter sa pierre à l’édifice et de pouvoir insérer cette pierre dans le mur en cours de construction sans pour autant devoir d’abord structurer ses connaissances, ce qui limiterait l’importance de la forme, de l’énoncé et, donc, l’importance du choc des egos et de la préséance (préséance qui est une perte de temps dès lors qu’il s’agit d’agir plutôt que de bavasser sans fin ou de spéculer) [–>pour l’anecdote, l’une des causes du désastre de la bataille de Crécy & Cie consista à voir des nobles refusant de laisser passer les autres devant eux ou de les laisser commencer la bataille en premier, engendrant ainsi une « mêlée bordélique » impossible à réguler et prête à s’empaler sur le dispositif anglais, ce qui ne manqua pas. D’où l’importance personnelle de « Faire la part des choses » plutôt que songer à gloire & honneur] .

    Les wikis avaient cet état d’esprit, au début ; idem des applis type « Appli iPod », voire d’internet tout court (dans sa version shareware).

  20. Jack Merridew says :

    Je ne me mêlerai pas de cette discussion trop poussée en matière économique pour moi mais je préciserai deux choses :

    1 De pure origine lorraine thioise (avec divers apports germaniques mais toujours francique, voisins de moins de trente kilomètres) et donc citoyen français de plein droit tant que la Lorraine sera française, avec tous les privilèges y attenant dont celui d’émarger sur les listes d’excellence élaborées sur fdesouche …

    2 Concernant l’ascendance française supposée des Rockfeller-Roggenfelder, il y a cette précision :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Famille_Rockefeller

    Ce qui m’amène à la remarque que le Nicholas « Nick » Rockefeller dont il est question à la fin de la page liée, interlocuteur bavard du conspirationniste Aaron Russo lui-même mort assassiné par le cancer de la CIA , n’apparait nulle part dans l’arbre généalogique descendant du magnat fondateur de la dynastie, John Davison.

  21. Imperial W. says :

    Jack Merridew says : 25/12/2011 à 19:12

    Salut Jack,

    Comme je le précisais dans mon post du 24/12/2011 à 13:56:

    « Enfin, dans une biographie d’un descendant direct de John Davison Rockefeller, celui-ci confirme, pour la branche qui nous intéresse, son ascendance Française lointaine. »

    J’ai oublié le prénom du Rockefeller en question, mais je sais que ce n’était pas le sulfureux et contestable Nicholas.

    Donc, par devers ce témoignage et cette confirmation par un membre de la famille incontesté, le lignage et les précisions apportées par le « non profit website » usgennet.org semblent les plus sérieuses et les mieux documentées à ma connaissance.

    Maintenant, ça ne vaut pas le coup de se chiffonner entre nous pour ça, j’en conviens 😉

  22. Imperial W. says :

    J’ajoute cette page bien documentée et non réfutée de Wikipédia, dont ce passage:

    « Rockefeller was the second of six children born in Richford, New York, to William Avery Rockefeller (November 13, 1810 – May 11, 1906) and Eliza Davison (September 12, 1813 – March 28, 1889). Genealogists trace some of his ancestors to French Huguenots who fled to Germany in the 17th century. »

    http://en.wikipedia.org/wiki/John_D._Rockefeller#Beliefs

  23. Eddie Constantine says :

    Je ne peux pas être d’accord avec ces spécialistes: je veux que les marchés financiers encaissent une partie de perte, comme ils l’ont fait pour la Grèce. Ce serait la moindre des choses après qu’ils nous aient pompé le sang pendant 40 ans pour la somme faramineuse de 1400 milliards d’intérêts que nous avons payés. Ils sont assis sur un beau coussin qu’il est temps de dégonfler.
    A chacun ses casseroles…

  24. Eddie Constantine says :

    @ la source

    C’est pourquoi un QE doit être maitrisé. Il n’est pas question d’abonder directement des banques, il faut les laisser couler et les nationaliser en restituant les dépôts des petits épargnants.
    Par contre un QE qui passerait par une Banque Publique d’investissement aurait une autre portée si cette masse monétaire nouvelle était utilisée par exemple pour construire les 800 000 logements dont nous avons besoin (100 M, foncier et infrastructures d’accompagnement compris ?)

    Il faudra, pour éviter la récession après l’abandon de l’euro mettre en place un QE d’une somme pouvant aller jusqu’à 7.5 / 10 % du PIB pour remettre la machine en route après les « 40 piteuses ».

    Au moins cette émission trouvera sa justification parce qu’en face sera mise une vraie création de richesse.

    Les banques en profiteront par contre coup et pourront reconstituer une partie de leurs fonds propres, l’Etat récupèrera à terme des IS et des TVA, le chômage entamera enfin une courbe descendante.

    D’autres projets pourraient voir le jour:

    – 40 000 places de prison, rénovation des existantes
    – remise en ordre de la SNCF et RFF
    – apurement de la dette des hôpitaux et paiement des RTT en retard (12/13 M)
    – travaux de voirie sur les départementales
    – apurement de la dette des collectivités locales
    – mise en route du programme « Grand Paris » (25/30 M)
    – rénovation et construction de gendarmeries, fourniture en équipements divers
    – rénovation de nos palais de justice, fourniture en équipements divers
    – dives équipements militaires (2 eme porte-avions à propulsion classique, 2-2,5 M)
    – paiement par l’Etat des arriérés aux organismes sociaux
    – prêts bonifiés pour les PME/PMI/TPI
    etc.

    Le problème du déficit est relativement facile à régler grâce à l’économie de notre participation à l’UE (7M), la fin de la fraude à la TVA intra communautaire (8 à 12 M), la disparition des intérêts liés à notre dette ( ± 50 M), le moratoire sur l’immigration (30 à 110 M à terme et selon les auteurs), la suppression de moultes niches fiscales pour 20/30 M (dont la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires rendue possible par une dévaluation conséquente restituant à nos entreprises la compétitivité nécessaire à l’export,
    Afin d’augmenter la demande agrégée, une revalorisation du SMIG conséquente pour les bas salaires (± 5 %) serait entièrement consommée par les couches les moins favorisées de notre population,

    et cela même si nos besoins énergétiques venaient à se réévaluer de 25 % (dévaluation) soit 12,5 M.

    En fait je trouve l’exercice de style de nos économistes largement insuffisant, et de mon point de vue il est hors de question de garder notre économie étroitement connectée à celle de l’Europe du Nord. J’en appelle à la création de tois blocs: l’euromark d’un coté et un club des 4 de l’autre (France, Italie, Espagne et nos amis Portugais). Des variations initiales de ± 10 % par rapport à un nouvel Ecu sont loin de résoudre les problèmes de nombreux pays.
    Du côté de l’UE des pays de l’Est, à eux de s’organiser en pôle autour des PECO.

    Nous aurions ainsi trois grands ensembles à peu près homogènes, de taille gérable et sans trop d’intérêts divergents, selon les recommandations de Maurice Allais.
    Quand aux cas particuliers comme la Grèce, qu’on ne devrait pas laisser tomber, l’Irlande qui reste un paradis fiscal…

  25. Eddie Constantine says :

    @ Imperial W

    « Or, ce type de dispositif est destiné à soutenir l’activité (Scellier en immobilier, prime à la casse pour la filière automobile, plans de soutien aux banques après 2008). »

    – Scellier en immobilier: pour une belle flambée des prix
    – prime à la casse pour la filière automobile:pour le bonheur des fabriquants allemands
    – plans de soutien aux banques après 2008: pourquoi aider les banques-casinos ? Pour qu’ elles continuent à flamber ? Je veux et j’espère qu’elles crashent, ce qui n’est pas loin vu les risques systémiques qu’elles représentent…

%d blogueurs aiment cette page :