Etats-Unis / Santé : La loterie de l’espoir

Grande promesse de Barack Obama lors sa campagne électorale, la reforme de la santé divise encore largement les États-Unis. Plusieurs États refusent encore de l’appliquer, laissant ainsi 50 millions d’Américains sans couverture sociale. Comme ici, dans cette clinique de Virginie où, une fois par semaine, une loterie d’un style particulier est organisée.

i>Télé – 28/12/2011

Étiquettes : , , ,

19 responses to “Etats-Unis / Santé : La loterie de l’espoir”

  1. Odal says :

    Dur…

    Le système social marche et il est largement nécessaire, à condition qu’on combatte la fraude, et qu’on fasse comprendre aux clandestins qu’on a pas les moyens de les soigner. On paye pour la sécu, un clandestin n’a de fait pas donné un centime au système de sécu. Naturellement, en tant qu’illégal, il ne devrait pas bénéficier de ce système. C’est triste mais si on veut que ce système juste survive, il faut savoir faire des concessions.

    Si un gauchiste riche bobo s’en plaint, je l’invite à payer de sa poche pour les frais de santé d’illégaux qui viennent profiter de notre gentillesse.

    Je n’ai pas de doute que les gauchistes sont remplis de bonnes intentions, mais ils ne comprennent pas que leur politique est injuste par rapport aux français pauvres qui eux payent pour leurs droits. Le gauchiste immigrationniste plein de bonnes intentions oubli systématiquement le français qui lui respecte les règles. Après ils s’étonnent que les ouvriers ou pauvres français rejettent l’extrême gauche ou le PC pour voter FN, et que la majorité de l’électorat restant de l’extrême gauche c’est l’immigré ou le jeune étudiant bobo qui n’a pas encore goûté aux difficultés ou à l’injustice de la vie.

  2. fougasse says :

    immonde . En gros on tire à la loterie qui va vivre ou mourir

  3. QUAI 27 says :

    On est loin des feuilletons ou des séries américaines qui nous vantent un pays « magique » !
    D’un autre côté, ils ne peuvent « plus » acceuillir toute la misère du monde… refrain déjà entendu à juste titre ici.
    Le temps des pionniers est révolu. Retour à la case « étendue sauvage »…

  4. Franc-E says :

    @odal
    l’industrie pharmaco-medicale remercie tous les clandestins du monde d’avoir choisi la France pour émigrer… ils n’hésitent une seconde à ce soigner eux au moins… CMU/AME à nos frais.
    Santé !!!

  5. Franc-E says :

    …n’hésitent PAS une seconde…

  6. Franc-E says :

    …se soigner…
    EDITH REVIENT en 2012

  7. Oratoire Notre-Dame de Fatima says :

    Que ceux qui croient qu’il n’y a pas de « couverture sociale » aux États-Unis aillent sur Google et tapent : Medicare, Medicaid, Social Security

  8. Gloups says :

    On se croirait dans South Park…

  9. laros says :

    A ceux qui s’indignent : Est ce que dans leur pays d’origine ils auraient eu des soins ? non.
    Il n’y a qu’en france où c’est champagne pour tout le monde sur le dos des classes moyennes

  10. Lola13 says :

    C’est un peu comme en France avec les Restos du coeur, à votre bon coeur Monsieur Dame…..
    présidentielle 2012, Le PS (55 millions d’euros) plus riche que l’UMP (50 millions d’euros) et un PC qui roule sur l’or (32 millions d’euros)
    EELV (8.8 millions d’euros) les autres partis sont loin derrière à lire sur France soir.fr.

    C’est à vous dégoûter de ces gens qui nous font des grands discours sur les pauvres, et qui gardent leurs butins bien égoïstement.

  11. Pitch says :

    La loi sur la Sécu made in USA de l’ami Obanania comporte surtout un article sur la gestion des assurés au moyen d’équipements électroniques sous-cutanés (‘implant’, ‘device’) qui permettra un meilleur contrôle des populations sous couvert de progrès social…

    Méfiez-vous des puces sous-cutanées ; refusez d’en être pourvus, et ce quel qu’en soit le coût.

  12. Manuel Blancos says :

    Sur le coup de la loterie tout le monde se dit « oui, beurk » « vilains ricain » « waciss la didon ».

    La transposition en France est comme saisir les jumelles de George Bush avec le cache.

    La question n’est pas savoir QUI va donner du pognon, mais qui IN FINE va régler l’addition.

    Ce sont nos compatriotes les plus pauvres qui vont casquer.

    La santé de fer des pondeuses professionnelles cause un mal incommensurable à ceux d’entre nous qui sont forcés de cotoyer leur progéniture. Puis elles, parasites ultimes, les reines du nid. Les créatures importées les plus virulentes.

    Les Français les plus riches sont tous adeptes du « white flight » pour le moment. Donc ils s’en tamponnent de savoir qui tentera de replatrer, puis de reconstruire après.

    Alors les ricains font ce qu’ils veulent, mais pour nous je ne veux même pas d’accès à la loterie. Rien. L’open bar des médocs ou des soins lourds auxquels les Français n’ont pas droit ça suffit.
    A plus forte raison quand les autochtones des pays d’origine ont évacué les « envahisseurs ».
    Et à voir les centenaires CAF si bien portants en rallalgérie, ça fonctionne à merveille les soins ailleurs.
    Surtout ne changez rien la bas.

    Aux USA, ils font bien ce qu’ils veulent de leur pays, je m’en contrefous.
    S’ils veulent laisser 300 000 places d’hôpital libres aux aliens parce que c’est devenu une religion comme une autre ça les regarde.

    Mais que chez nous 70% des jeunes veuillent être fonctionnaires et non médecins, là oui, ça me regarde. Et ça nous regarde.

  13. Hades says :

    Les USA sont un pays de ploutocrates corrompus jusqu’à l’os ou pour eux les pauvres n’ont qu’a crever… Ce pays est pitoyable surtout quand il entend s’imposer comme un modèle et donner des leçons au reste du monde. Je parle pas du petit peuple américain mais de cette petite caste mafieuse au pouvoir et qui tire toutes les ficelles.

    « Près de la moitié des représentants du peuple américain sont millionnaires, et leurs profits augmentent tandis que le pays connaît une crise économique sans précédent depuis 2008. »

    http://www.lefigaro.fr/international/2011/12/28/01003-20111228ARTFIG00358-les-elus-du-congres-americain-de-plus-en-plus-riches.php

  14. d⚜berv⚜lle says :

    laissant ainsi 50 millions d’Américains sans couverture sociale.

    C’est du stéréotype typique européen :

    * faux que cela veut dire pas couverture sociale, mais *médicale* au pire,

    * cela comprend des millions de jeunes qui n’y voient aucun intérêt (payer des primes alors que jamais malades), donc ce sont des exclus volontaires qui ont raison à la limite.

    * il y a presque toujours une prise en charge en réalité (aucun hôpital ne refuse les urgences). Quand j’ai été à l’hôpital en Californie, moi Canadien j’ai payé beaucoup parce que j’avais de l’argent, mais il y avait des plans d’aide (avec à la clé la gratuité) pour les pauvres, les vieux, les anciens combattants, les immigrés, les invalides).

    * en réalité avant l’Obamacare près de 50 % des dépenses en santé aux États-Unis sont déjà le fait de l’État, mais environ 65% au Canada qui est supposé être socialiste à ce niveau (mais il y a plein de frais pas pris en charge par l’État : le dentiste, franchises sur les médicaments, les soins dits cosmétiques, certaines cliniques, etc.).

  15. d⚜berv⚜lle says :

    Vidéo pas visible de mes bois enneigés. ITélé bloque.

  16. bagadou says :

    @  » CMU/AME à nos frais. »

    Ma mutuelle me fait savoir que 11 euros me sera prelevés mensuellement .Pour payer la CMU ect . Pourtant je ne perçois qu’une petite pension d’invalidité .Que je paye toutes les franchises medicales .Par contre j’ai bossé 39 ans .Ya bon la France ,comment pas bon pour moi ,je suis trop blanc .Ah ceci explique cela…

  17. NéoArtésienne says :

    Aux Etats-Unis, il y a certes des aides pour la prise en charge des frais médicaux des plus pauvres, mais ils sont réservés à ceux qui sont dans la plus grande misère : obligation de vendre d’abord tout ce que vous possédez (maison, voiture, etc.), interdiction d’avoir sur son compte plus qu’une somme dérisoire… Des quantités de gens sont ruinés par la maladie, ou préfèrent ne pas se soigner pour ne pas précipiter leur famille dans la misère.

    Sans compter que même ceux qui sont couverts par une assurance privée (très chère) ou par l’intermédiaire de leur employeur ne sont pas complètement à l’abri pour autant, car l’assurance ne rembourse que jusqu’à concurrence d’une certaine somme, ensuite plus rien. Des cancéreux se voient ainsi privés de soins du jour au lendemain.

    Quant aux hôpitaux qui ne refusent pas les urgences… D’après ce que j’en sais, il faut parfois tenter sa chance auprès d’une douzaine d’hôpitaux, si vous n’avez pas d’assurance.

    C’est beau l’Amérique…

  18. gauls says :

    Came fait chier que des étrangers viennent dans notre pays profiter de notre systeme de santé et ainsi le destabiliser mais une fois qu’ils sont là on peut pas les laisseé crever

    Les Américains là dessus sont vraiment immorals. La santé on peut rien faire pour lutter quand on l’a pas.On est pas responsable donc on peut pas refuser de soigner quelqu’un.Pour moi c’est un délit c’est ne pas porter assistance a une personne en danger.

    En plus a la loterie c’est hyper vicieux je trouve

  19. LeParia says :

    Moi je trouve ça bien. c’est une belle preuve de générosité de leur part (on parle de milliers d’euros).
    Après, c’est un choix de société, liberté totale de l’individu. Ca se respecte.

%d blogueurs aiment cette page :