Nationalité française : acquisition plus difficile, maintien du droit du sol

Sous l’impulsion de son ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, la France a durci les conditions d’acquisition de sa nationalité en 2011 sans aller jusqu’à suivre la droite populaire sur la réforme du droit du sol et la suppression de la double nationalité.

A partir du 1er janvier, tout étranger aspirant à acquérir la nationalité française devra justifier d’un niveau de maîtrise du français équivalent à la 3e des collèges, avoir une connaissance minimale de la culture et de l’Histoire de la France et signer une charte « des droits et de devoirs du citoyen ».

Lire la suite…

Étiquettes : , , , ,

62 responses to “Nationalité française : acquisition plus difficile, maintien du droit du sol”

  1. contrelabienpensance says :

    La binationalité fait qu’ils sont français quand ça les arrange, notamment pour percevoir les allocations et autres subventions, et qu’ils ne plus français quand ça les arrange, notamment au moment de respecter la Marseillaise.

    Voilà pourquoi la Marseillaise est sifflée parce qu’à ce moment-là, ils ne sont plus du tout français.

    Quelle confusion idiote entre le verbe avoir et le verbe être, avoir la nationalité française et être français.

    Si je donne un diplôme de violon à un CPF, il a (avec le verbe avoir) un diplôme de violon, mais il n’est pas violoniste (avec le verbe être) parce que pour être violoniste, il faut savoir jouer du violon et donc avoir appris à jouer du violon : le seul fait de posséder un document ne fait pas de vous un violoniste car l’archet est aussi politiquement incorrect que le miroir.

    Voilà ce qui se passe quand on donne un document indu à quelqu’un : il peut utiliser le verbe avoir et dire j’ai la nationalité française ou j’ai un diplôme de violon, mais il ne peux pas utiliser le verbe être et dire je suis français ou je suis violoniste.

    Voilà les contradictions créées par le droit du sol qui donne la nationalité, notamment aux Extracontinentaux d’origine, pour seule cause de naissance sur le sol français, comme si un lapin qui naît dans un poulailler devenait un coq pour cette raison.

    Rien de tout cela n’arriverait si la nationalité française n’était décernée, notamment aux Extracontinentaux d’origine, qu’après avoir fait des efforts circonstanciés de francité, tout comme une école de violon décerne le diplôme de violon non pas dès l’inscription des élèves mais après avoir suivi bien des années de cours.

    Le droit du sol revient à décerner le diplôme de violon dès l’inscription des élèves pour seule cause d’inscription, sans qu’ils aient suivi le moindre cours : n’importe qui voit que ça n’a aucun sens.

    http://contrelabienpensance.blog.fr/

    Bien à vous.

  2. Alfred says :

    Les élections approchent et gueant nous sort son moulin à vent!!!

  3. La Source says :

    Le debat sur le droit du sol (comme beaucoup d’autres)
    doit etre considéré a 3 niveaux:

    1.Le niveau legislatif (immediat)
    2.Le niveau presidentiel(par referendum)
    3.Le niveau societal (plus complexe apres crise majeure).

    1.Le niveau legislatif;
    On peut demontrer que en ce moment meme ,les deputés UMPS auraient pu apporter une partie de solution en attaquant la contradiction de la loi actuelle;

    « La nationalité par naissance en France de parents etrangers
    est réservée aux etrangers présents légalement en France ».

    Soit 17 mots a ajouter a la loi actuelle sur le droit du sol,
    ceci par un simple amendement des deputés.

    Il est regrettable que cette position de niveau 1n’ait pas pu
    etre definie par le comité de campagne de Marine.
    des etrangers en situation clandestine (donc illegale) ne peuvent invoquer et utiliser leur delit de clandestinité pour pouvoir transmettre la nationalité française a leur enfant ,né en France du fait meme de leur clandestinité

    2.Le niveau presidentiel.
    Une reforme plus approfondie devrait etre initiée a la suite d’un referendum
    qui permette d’aborder sereinement le probleme.
    a savoir la remise en question du droit du sol a la naissance en lui meme.
    Un referendum implique a la fois une suite de debats
    et une suite de temoignages.
    De plus un tel referendum gagnerait en audience si il etait simultané
    a des referendums sur le meme sujet chez nos voisins europeens.

    3.Le niveau societal.
    Ce niveau nous echappe car il sera atteint uniquement
    lors d’une crise majeure avec des commencements de guerre civile.

  4. natacha3 says :

    MARINE 2012

    Il n’y a qu’elle qui fera quelque chose contre ces aberrations.

  5. natacha3 says :

    De toute façon c’est de la foutaise….préélectorale.

    ces lois existaient déjà..;il fallait parler le français pour être français…

    Il y a plein d’immigrés qui ne parlent que quelques mots de français  » à quoi j’ai droit….et tu me donnes  » le reste du temps c’est du charabia…

    Ce gouvernement est une honte….et ne parlons pas des socialistes qui feront bien pire…c’est dans leurs gênes….

    MARINE et VITE VITE VITE

  6. Gwen ha du says :

    Je viens de relire les lois dites »Pasqua » c’est tout à fait ce qu’il nous faut pour préserver notre identité nationale, voir sur wikipédia.

  7. DOUAY says :

    On va leur demander de dire 2 mots en français: « J’ai droit, allocation, où est la CAF,? » et en histoire quel est le nom de l’hymne national de la Françe? Après le jury dira « Vous êtes un bon Français Mr Mamadou! » et on se retrouvera avec 200 000 immigrés naturalisés en fin d’année. De l’enfumage UMP à l’approche des élections

  8. Imperator. says :

    Mouais bon, c’est le minimum syndical.

    Une bonne chose à noter: l’UMP ne reviendra pas (sauf exception) sur la double-nationalité. Il faut d’abord stopper l’immigration et les naturalisations! Ensuite et seulement ensuite, on peut y revenir.

  9. Nation Française says :

    « Nationalité française : acquisition plus difficile, maintien du droit du sol . »

    Encore une manœuvre électoraliste, du même genre que celles de 2007, qui n’ont abouti à rien, sinon à encore plus d’invasion de notre territoire.

    Cette fois, Mr Guéant, Les Français ne seront pas dupes, ils ont les yeux grands ouverts et voient au quotidien ce que le désastre Sarkozy a fait de leur pays.

  10. Caudeval says :

    Jus Sanguini + loi de préférence nationale analogue à celle de 1932 dite loi Salengro + décrets d’application.

  11. Caudeval says :

    Jus SANGUINIS !

  12. Louve Normande says :

    Natacha3 : ce n’est pas dans la Loi, non c’est plus « grave », c’est dans la Constitution :
    TITRE IER

    DE LA SOUVERAINETÉ

    Article 2

    La langue de la République est le français.

    L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.

    L’hymne national est la « Marseillaise ».

%d blogueurs aiment cette page :