Suisse : Requérants d’asile à la rue et associations en émoi

L’indignation est grande en Suisse après que des requérants d’asile ont été refoulés, en plein hiver, de centres d’accueil, à Bâle, au Tessin et dans le canton de Vaud. Des organisations humanitaires dénoncent le manque de places d’accueil.

Une semaine avant Noël, la nouvelle, révélée par la Télévision suisse alémanique SF, a fortement choqué l’opinion. Le centre pour requérants d’asile de Bâle a dû mettre à la porte une vingtaine de personnes. D’une capacité de 320 places, le centre en héberge actuellement déjà 500.

Les cantons devraient essayer de résoudre les problèmes de manière constructive, plutôt que de brandir des scénarios du pire pour faire peur à la population. »

Les requérants refoulés ont dû tenter de trouver un abri par eux-mêmes, frappant chez des particuliers, restant dans des gares ou se rendant à l’Armée du Salut. A Bâle, cette dernière a accueilli cinq personnes. Devant les caméras de l’émission d’information «10 vor 10», un responsable de l’organisation a affirmé que les requérants étaient «choqués» d’avoir été ainsi laissés dans le froid. Ce sont des particuliers qui les ont aidés. […]

Les cinq centres d’enregistrement et de procédure (CEP) pour requérants d’asile sont tous pleins et, dans certains d’entre eux, il est impossible d’accepter de nouveaux-venus. Fin novembre, quelque 20.000 requérants d’asile étaient enregistrés, soit 5000 de plus que pour toute l’année 2010. L’Office fédéral des migrations (ODM) admet qu’il «s’agit d’une situation difficile, surtout en hiver». […]

Fondamentalement, l’OSAR (Organisation suisse d’aide aux réfugiés) remarque que le renvoi des requérants des centres prévus pour eux est une violation de l’article 80 de la Loi fédérale sur l’asile, qui stipule que le gouvernement doit fournir une aide sociale aux requérants d’asile. […]

swissinfo.ch – 28/12/2011

Étiquettes : , , ,

47 responses to “Suisse : Requérants d’asile à la rue et associations en émoi”

  1. Edith Piaffe says :

    Les cantons devraient essayer de résoudre les problèmes de manière constructive, plutôt que de brandir des scénarios du pire pour faire peur à la population

    —————

    Retour au pays : « il me semble que la misère serait moins pénible au soleil »

  2. Douce France says :

    En même temps moi quand je suis pas invité chez quelqu’un, j’accepte le risque de me faire dégager si je m’incruste… 😉

  3. Dagordagorath says :

    Pourtant il doit forcément encore y avoir de la place pour les accueillir dans le trou.

    Le fameux trou de Bâle.

  4. civitas Parisiorum says :

    « a fortement choqué l’opinion »

    ça c’est ce que déclare le journaliste, donc ça n’a aucune valeur.
    Je met ma main à couper que hormis la minorités gueularde des associations subventionnées habituelles, la majorité silencieuse est bien contente de voir qu’on ne se couche pas toujours devant les colons parasites.

  5. Louve Normande says :

    Ah ces suisses, toujours la pointe de la lance !

  6. Schiermônnikoog says :

    « Suisse : Requérants d’asile à la rue et associations en émoi »

    Les Suisses en ont marre de l’immigration de masse et aimeraient bien aussi voir la plupart de ces types d’associations, elles aussi à la rue.

  7. filetmignon31 says :

    Plus il y aura de place d’accueil dans les centres d’hébergement plus les « requérants » seront nombreux a tenter leur chance.
    Il faut stopper les aides et les facilités d’accueil et les réserver aux autochtones partout en Europe

  8. Pépé says :

    Retour au pays d’origine , et le problème est réglé.

  9. gigi says :

  10. Pourlaraisonque says :

    Il y a pas mal de place dans les hôtels et clubs Med de Tunisie et d’Égypte.

  11. MAGNA says :

    j’aimerais voir la « tête » de l’opinion qui est choqué par cette situation …car connaissant un peu les suisses…ça dot être une « opinion  » qui se réunit dans une cabine téléphonique !!!

  12. macsog says :

    Il y aurait peut-être une solution « constructive » pour abriter tous ces « requérants »:
    Ouvrir grand les portes des centres de reconduites aux pays , offrant gîtes et couverts en attendant une reconduite vers des pays plus plus « chaleureux ». Leurs pays !

  13. Benoît von Schweiz says :

    Dormez, braves gens, dormez, nous nous occupons de tout…

    Je souhaite une vague de froid intense…

  14. Benoît von Schweiz says :

    A part quelques gauchos et ces associations de traîtres, personne n’en a rien à battre, en Suisse.

    Juste les journalopes, qui fournissent des portes-voix démesurés à ces crypto-associations de défense des blattes brun-caca.

  15. QUAI 27 says :

    J’espère que les chieurs d’encre (anciennement journalistes) en ont pris chez eux, qu’ils leur ont offert des chocolats, une Rolex, et rösti à volonté!

  16. larry says :

    Ma gauche francisée « généreuse » pour les étrangers mais peu pour les autochtones monte en Suisse. Malheureusement.

  17. Pourlaraisonque says :

    C’est vachement choquant ! Il fait plus froid à Bâle qu’à Djerba.

  18. Pourlaraisonque says :

    Les « jeunes de cité » de Marseille, carbos dans leur voiture (http://www.lepoint.fr/societe/marseille-les-corps-sont-ceux-de-trois-jeunes-de-cites-28-12-2011-1413074_23.php), malgré leur QI ont résolu le problème du froid.

  19. Force Bleue says :

    essai

  20. DESOUCHENAUTE says :

    Fallait pas venir !!!
    A noter que pour l’instant le temps est clément, ces « requérants » doivent être invité à faire le parcours inverse.

  21. Stormisbrewing says :

    Y a pas d’autre solution, une seule solution radicale, EXPULSION les mettre dans un avion pour retour aux pays d’origine !!!

  22. sous-homme says :

    Rejeter les à la mer avent que la guerre des civilisations débute.

  23. DeuxMilleQuatreVingtTrois says :

    Que la neige les emporte.

  24. adriana33 says :

    D’accord avec vous tous…dans leur pays il fait bon au soleil…et puis les associations n’ont que les héberger au domicile de chaque bénévole…pourquoi pas…. faut pas toujours demander aux autres…..faut être généreux…

  25. Véronique says :

    qu’ils aillent donc en France, pays d’acceuil des muzz ah ah !

  26. Beyle says :

    Puisque l’opinion publique est si choquée que ça, je suis certain que les suisses vont se faire un plaisir d’accueillir chez eux tous ces « gentils immigrés ».
    Mais à mon avis, la population n’est choquée que dans les rêves nauséabonds de certains merdalistes.

  27. Hallebardier says :

    De la m.erde en perspective. Comme toujours, ça rentre pour un temps et ça reste à vie. Vivement la fin de l’UE, vivement le retour des frontières.
    Et surtout afin que ça ne soit pas qu’un rêve vivement MARINE EN 2012

  28. Yellosubmarine says :

    « L’indignation est grande en Suisse après que des requérants d’asile ont été refoulés »

    L’indignation est grande chez les gauchistes qui squattent les médias et font allégeance à la Démocratie Universelle Mais Pour les Autres.

    Sur que la quasi totalité des Suisses doivent en avoir rien à battre. Au contraire des parasites en moins, c’est toujours ça de gagné.
    Enjoy 🙂

  29. The Duke says :

    « ….associations en émoi”

    ….Cinq cent millions de Chinois, et moi, et moi, et moi 🙂

  30. Véronique says :

    oulah, oulalah ! Stop à l’immigration massive 😦 qui paie, hein ?

    ¤ Asile (CHE): Les cantons en manque de places d’accueil…

    http://www.petitrenard.ch/?p=12895

    Autres infos à voir aussi sur ce site… dont la France

  31. bigjames says :

    Un moratoire sur l’asile en Suisse et partout en Europe, voilà ce qu’il faut.
    Un arrêt immédiat des aides aux soit-disant réfugiés, et surtout à toutes ces
    associations droit de l’hommiste.
    La solution est là. Il faut juste le faire.

  32. Phil says :

    Effectivement, étant suisse, habitant Genève, j’ai entendu parler de ce manque de place d’accueil dans la plupart des médias, par contre personne n’en touche un mot. Pas plus ma coiffeuse que mes amis, mes collègues où n’importe qui d’autre… il suffit d’aller voir les commentaires sur les journaux suisses pour voir que tout le monde s’en tape et en a marre de voir débarquer ce flot d’immigrés qui en branlent pas une et fous le boxon pour la grande majorité.

  33. Durand Dalle says :

    Certains ici proposent qu’ils repartent chez eux. Mais c’est qu’ils y retournent au pays ! Lisez ce qu’écrivait le 18 novembre dernier le tabloïd à grand tirage BLICK, rendant compte d’une interview de Michael Glauser (Office Fédéral de l’Immigration) par la radio suisse (SR- DRS) :

    SUISSE : DES DEMANDEURS D’ASILE
    PASSENT LEURS VACANCES AU PAYS

    Ils ont cherché asile en Suisse parce que, selon leurs propres déclarations, ils étaient persécutés. On découvre maintenant que des centaines de « réfugiés » ont passé des vacances dans leur pays où ils prétendaient être en danger.

    Depuis un an environ, les demandeurs d’asile en instance de régularisation peuvent voyager à l’étranger sans avoir à se justifier. Ils sont actuellement 23483 personnes à vivre ici. 2500 ont demandé une autorisation de voyage. Quelques-uns d’entre eux n’ont pas seulement profité de cette autorisation de voyage pour des excursions, indique Michael Glauser de l’Office Fédéral de l’Immigration (BfM) à Radio DRS : « On a constaté des abus. »

    Des centaines de personnes concernées sont manifestement retournées dans leur pays d’origine –là où précisément, selon leurs propres dires, ils ont besoin d’être protégés. C’est en contradiction avec leur statut en Suisse et avec le fait que les demandeurs d’asile en instance de régularisation perçoivent souvent au début de l’argent de l’Aide Sociale, déclare Glauser.

    Il s’agit surtout selon les recherches effectuées par la radio de gens venant d’Irak, de Turquie et des pays balkaniques. La Fédération a réagi immédiatement pour mettre un terme à de tels voyages. La réglementation sur les voyages va être modifiée.

    (…)

    Intolérable, estime Beat Meiner, secrétaire général de l’Aide aux réfugiés : « …95% des demandeurs d’asile en instance de régularisation restent très longtemps en Suisse et doivent pouvoir voyager, pour rendre visite par exemple à leur famille restée au pays. »

    http://www.blick.ch/news/schweiz/asylbewerber-machen-ferien-in-der-heimat-187379

    (traduit de l’allemand par moi-même)

  34. Schiermônnikoog says :

    Djamel Ferhi journaliste Algérien : « La plupart des requérants d’asile et des réfugiés ont recours au vol. A la tire ou à l’étalage, le vol se pratique partout… »

    Source : http://fdesouche.com/2011/12/09/suisse-djamel-ferhi-evoque-sans-tabous-la-delinquance-des-demandeurs-dasile/

  35. diba says :

    La Suisse croule sous les demandeurs d’asile, mais les socialos, et les bonnes consciences de ce pays en veulent d’avantage.
    Bien entendu vols, crimes, drogue, et autres incivilités font partis du cortége.
    Ce pays court a sa perte, un de plus.

  36. Hervé Remiremont says :

    Chez eux au moins, il fait chaud l’hiver.

  37. Ares says :

    Ne vous réjouissez pas trop, ils viendront encore chez nous!

    Une véritable pompe aspirante où ‘l’asilé » peut espèrer disposer, sans travailler, d’un revenu 10 fois supérieur à celui de son pays d’origine!

    la France est devenue la destination préférée des demandeurs d’asile(60000/an).
    Normal; pdt les 16 mois de l’instruction le demandeur perçoit l’allocation mensuelle de subsistance ( AMS ) ou l’allocation temporaire d’attente ( ATA ) de 325€/ mois tout en étant logé.
    S’il est débouté, il entre dans la clandestinité;coût de l’asile dépasse les 500 millions d’euros, le coût de l’hébergement d’urgence en hôtel ayant plus que doublé en quatre ans pour atteindre 135 millions;l’AME (aide médicale d’Etat)qui coûte 600 millions pour soigner 220000 sans papiers chaque année+ CMU et mutuelle CMU ;
    Retraite de 740 euros accordée aux étrangers n’ayant jamais ni travaillé ni cotisé en France
    Déficit économique de l’immigration légale évalué entre 35 et 70 milliards suivant les études; le gouvernement vient d’augmenter le budget AME de 11%, tout en diminuant les remboursements des salariés qui cotisent

    Montants auxquels il faut ajouter les
    subventions versées aux diverses associations pour lesquelles le droit d’asile constitue une ressource quantitativen indispensable pour exister

    Elle n’est pas belle la vie?

    http://ripostelaique.com/pourquoi-la-france-est-elle-la-destination-preferee-des-demandeurs-dasile.html

  38. boboboy says :

    On reçoit encore et encore des africains de l’Ouest et des maghrèbins, dealers et voleurs donc, c’est les mafias qui font ce qu’elles veulent!

    Incendie dans un centre de réfugiers à Genève et un turc tué dans un rêglement de comptes à Berne!

    2 algériens se castagnent en Valais, et une jeune femme violée par un africain à Genève!

    Belle semaine en Suisse!

  39. tonton flingueur says :

    une autre nouvelle: Centre de requérants en feu à Genève quartier vernier.

    http://www.tdg.ch/geneve/actu/incendie-foyer-requerants-tattes-geneve-2011-12-26

  40. Pourlaraisonque says :

    C’est la grosse crise en Europe, mais ailleurs c’est pire. On frise les émeutes de la faim.

  41. Lio says :

    Pourquoi ne pas mettre en prison puis réexpédier?

    • Véronique says :

      CHICHE, on les met dans une fusée et on les envoie sur Mars 🙄

  42. pepe le moko says :

    mais je n’ en ai rien a foutre de ces blattes, qu’ils crèvent si c’ est leur destin, les suisses pauvres , les vieux suisses travailleurs passent avant les pourritures africaines qui inondent la suisse de drogue.

    les drogués, qu’ils crèvent aussi je m’ en tape le cul a deux mains.

  43. Thomine says :

    J’ai mal pour ce peuple qui n’a pas mérité cela. Quand je pense que dans ce pays j’ai vu des vieux travailler jusqu’à 88 ans parce qu’ils n’avaient pas de quoi avec leur retraite se payer un studio comme logement !
    Et qu’il en existe encore dans ce cas! Seulement voilà, ils sont suisses uniquement, nés suisses et ils mourront suisses, seulement.

    Genève est devenu en quelques années un resto à ciel ouvert pour des milliers de ces profiteurs, de cette pègre qui prétend déjà imposer ses propres lois aux autochtones.

    Mais bien évidemment à Cologny ou sur la côte personne ne souffre de cette situation.

    • Véronique says :

      Les responsables de ce foutoir sont des politiciens et les médias bobo; et c’est le peuple qui trinque et souffre comme toujours. C’est de nous-mêmes que nous devrions avoir pitié !!! ceci d’autant plus que de dire non à cette immigration désordonnée est qualifié de « racisme » et culpabilisant.

      ¤ Le pire est à venir si ça continue ainsi.

      ¤ Et dire qu’on voudrait supprimer l’armée 😦

      On va se défendre avec des fleurs 😯 ?!

%d blogueurs aiment cette page :