Enseignement : Réforme du programme d’Histoire

Deux ou trois heures pour étudier la guerre de 14-18, trois heures et trente minutes, contrôle compris, pour étudier la Seconde guerre mondiale… C’est désormais le temps dont disposent les professeurs d’Histoire-Géo pour faire ingurgiter ces deux grandes parties de notre passé aux lycéens. Retour sur cette réforme qui a tout changé avec l’enseignant Yannick Le Gruiec.

La réforme du lycée a entraîné la disparition de l’histoire-géographie des enseignements obligatoires en terminale S. Les élèves de première S suivent un nouveau programme qui est commun aux autres séries générales de L et ES. Les classes de première et de terminale étudiaient le monde contemporain du milieu du XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui. La même période a donc été condensée pour être étudiée en un an.

Le professeur qui suit les thèmes dans l’ordre proposé (et c’est difficile de faire autrement) abordera en premier le génocide des populations juives pendant la Seconde Guerre mondiale (thème : la guerre), un peu plus tard le régime nazi (thème : le totalitarisme), puis encore plus tard l’affaire Dreyfus (thème : la République).

Pour justifier le temps réduit consacré à l’étude d’événements aussi fondamentaux que les guerres mondiales, la colonisation ou bien les régimes totalitaires, l’histoire contemporaine a été divisée en grandes rubriques fourre-tout (la «guerre», la «République», le «totalitarisme») qui regroupent des petits morceaux d’histoire. Concrètement, le thème intitulé «la guerre au XX è siècle» englobe comme supports d’étude les deux guerres mondiales, les organisations internationales nées à la suite de ces deux conflits (SDN et ONU), la guerre froide et différents conflits depuis 1990. Il est conseillé officiellement de consacrer au maximum 17 heures pour l’ensemble du thème. Certes, chaque «support d’étude» est problématisé, par exemple, la Première Guerre mondiale est abordée sous l’angle de l’expérience combattante dans une guerre totale mais, au final, les élèves ont bénéficié de deux-trois heures pour étudier 1914-1918. Avec un peu de bonne volonté de la part de leur professeur, un tout petit plus pour la Seconde Guerre mondiale : Trois heures et trente minutes ; contrôle compris. […]

La chronologie a été largement abandonnée car ces thèmes rassemblent des «questions» très distinctes (par exemple le 11 septembre 2001 est rangé dans le même thème que la Première Guerre mondiale). Le professeur qui suit les thèmes dans l’ordre proposé (et c’est difficile de faire autrement) abordera en premier le génocide des populations juives pendant la Seconde Guerre mondiale (thème : la guerre), un peu plus tard le régime nazi (thème : le totalitarisme), puis encore plus tard l’affaire Dreyfus (thème : la République). Le flashback comme outil méthodologique. Bonne chance à tous les élèves pour bien comprendre les causes de l’extermination des Juifs européens. Une dernière remarque en ce qui concerne la géographie. Les élèves en S n’aborderont pas dans leur cursus au lycée ni la mondialisation, ni l’Asie de l’Est. Par contre, ils auront étudié leur ville, leur région, et l’Union européenne. […]

Marianne 2 – 29/12/2011

Étiquettes : , , ,

74 responses to “Enseignement : Réforme du programme d’Histoire”

  1. St-Michel says :

    Grotesque. Pas d’autre mot. Le passage sur la seconde guerre mondiale est particulièrement révélateur.
    On cherche à faire culpabiliser l’occident.

  2. Denfer says :

    François Hollande, prêt à présenter des excuses à l’Algérie pour 132 années de « colonisation », n’aura naturellement jamais un mot pour condamner la colonisation de l’Espagne, durant sept siècles, par les guerriers musulmans, qui rêvaient de conquérir dans la foulée la France, avant qu’un Charles Martel (dont on ne parle plus dans les manuels scolaires) ne sauve notre pays, en 732, à Poitiers. Rappelons pour mémoire que Mélenchon a osé regretter cette victoire, y voyant la main-mise de la civilisation chrétienne à laquelle, manifestement, il préfère les douceurs de la religion d’amour et de paix.

    Source …
    http://ripostelaique.com/genocide-francais-en-algerie-hollande-sera-t-il-le-porte-parole-derdogan.html

  3. Beyle says :

    Et pourquoi pas un passage sur le génocide de la population palestinienne par ces même juifs ?
    Quand à parler d’extermination pour les juifs, c’est largement exagéré, il suffit de voir combien de métast…… pardon de colonies s’imposent en Palestine pour comprendre qu’ils sont loin de l’extermination et loin d’être les « victimes » qu’ils prétendent.

  4. Jako Lango Provisoiro says :

    C’est vrai que sans chronologie, et en amalgamant ce qu’on veut, dans l’ordre qu’on veut, selon les thématiques qu’on veut, ça a l’avantage d’anéantir la recherche de la causalité (juste la base du rationalisme occidental), et c’est l’idéal pour formater les moutons.

  5. 11.43 says :

    Efficace le lobby juif!

  6. Makemyday357 says :

    C’est vraiment la « fabrique du crétin ».
    Les pédagogues veulent couper les élèves de toute mise en perspective, d’envisager un contexte, une chronologie…

    De quoi fabriquer des ersatz de citoyens sans racine, sans identité nationale, sans esprit critique. Des abrutis qui appliquent la grille de lecture « Touches pas à ma gauche bobo » du présent au passé, quels que soient le lieu et l’époque.
    De futur encéphalogrammes plats qui aquiesceront à toutes les avancées « progressistes », mariage et adoption homo, regularisation massive de clandos, financement des mosquées par l’Etat, suppression des fêtes à consonance chrétienne… N’importe quoi, du moment que ça détruit l’héritage et les valeurs nationales
    Voila le citoyen responsable de demain selon l’Education Nationale.

  7. tangosierra74 says :

    Moi je pense qu’on cherche à ce que les générations suivantes ne connaissent surtout pas leur passé afin de leur faire croire plus facilement qu’il en a toujours été ainsi qu’il en est maintenant. Elles ne risqueront pas de se révolter en se référant à un glorieux passé qu’elles ignoreront. On n’enseignera que les passages où la France ne s’est pas comportée de façon politically correct !

  8. Ygne de Chyrme says :

    1 minute par 10 000 jeunes Français morts au front au siècle dernier, en somme, environ, pour ce qui est de la Première Guerre Mondiale en tout cas.

  9. Satinier says :

    Ni l’histoire des guerres, ni celle des camps.
    Qu’ils apprennent des choses positives aux enfants. Se lever tot, faire du sport, travailler. Apprendre à se nourrir. Apprendre à lire. Apprendre à écrire. Apprendre à créer. Dessiner. Sculpter, bricoler.

    Quant à l’histoire, quand ils sont suffisamment grands, et la géo : mettre le paquet sur la géographie pour donner aux enfants l’envie de voyager.

    Tomber dans la shoah c’est mauvais.
    Pour l’histoire, malheureusement on n’a pas le choix.

    Ca va très mal finir.

  10. Etonné85 says :

    Qui contrôle le passé contrôle l’avenir.
    Aldous Huxley (Le meilleur des mondes)

    L’Histoire est une projection dans le passé, de l’avenir que s’est choisi l’homme.
    Martin Heidegger

    Il est plus facile de manipuler un peuple ignorant ce que le passé peut lui enseigner sur l’avenir, qu’un peuple qui sait qu’on a déjà foutu les musulmans dehors.

  11. Père Nation says :

    La Seconde guerre mondiale est un détail de la Shoa.h ne l’oublions pas !

  12. ratata says :

    la methode est connu, créer des taboux des zones d’ombres… n’ayant plus de base on ne peux pas chercher plus loin … ca s’appelle la PNL programmation neuro luinguistique bien traité avec la novlangue d’orwell

    les mots cadenassé sont :

    noirs, sioniste, antisemite, fasciste, eurosceptique, terroriste ect ect …..

    sa vide le mot du contenu pour empêcher un comportement

  13. GARMONPARNAS says :

    Ben c’est toujours la même technique, adoptée pour tout actuellement, l’histoire, les infos, l’économie, la mondialisation, on « saucissonne », on partiellise, on empêche une formation structurée de la pensée, une logique. Ca ne peut pas ne pas être voulu et comme ça plus de sens critique et pas d’opposition, on fabrique des crétins lobotomisés.

  14. Caasuals says :

    J’ai lu les 2-3 premieres lignes et je me suis dis  » ils vont apprendrent le seconde guerre mondiale en 3h30 donc il y aura environ 3h00 pour Shoah(nanas)  » et sa a pas loupé!

  15. St-Michel says :

    Beyle
    Un génocide qui augmente la population génocidée ?

  16. ratata says :

    oui c’est voulu la plupart des méthodes sont codifier (depuis 1933 et le livre cristallisé l’opinion publique ) … on rentre en dictature … mais une vraie une pas drole

    et les jeunesse dans tout les systemes sont choyer

  17. GRENADE says :

    reprenons notre identite, reprenons notre histoire qui ne se cantonne pas uniquement a la 2eme guerre mondiale et a ce que les juifs ont subi (ils n’etaient pas les seuls d’ailleurs a souffrir) et f.ichons dehors tous ceux qui ne sont pas d’accord. non mais !!!….

  18. Caasuals says :

    Déjà vers 1900 et quelque , Il y avait des campagnes d’affichage à New-Yorl il me semble avec écrit  » 6 miilions de nos frères sont en train de mourir en ce moment même » vers 1900 hein…

  19. Plouc says :

    Mais……. ils ont oublié l’esclavage par les blancs, le massacre des indiens par les blancs, la vilaine colonisation par les blancs, les inventions des non blancs, la littérature, l’architecture, la culture, la musique baroque des non blancs puis plus tard, un concept virtuel de spéléologues muzz : qui était l’homme blanc ? a t il existé ?

  20. Stormisbrewing says :

    Ils continuent leur entreprise de destruction des peuples occidentaux !

    la maîtrise de l’industrie culturelle est la condition de la tranformation des peuples. Il est donc impératif de noyauter les milieux intellectuels afin de parvenir au contrôle des manuels scolaires, des universités, de la télévision, de la radio, de la presse et du showbiz….

    http://info-notre-dame.over-blog.com/article-l-ecole-de-francfort-61433888.html

  21. pierrelermite says :

    Le résumé de « Marianne » est comme d’habitude très mauvais, quant à ceux qui pensent que le chapitre W W II n’évoque que la shoah ils projettent leurs fantasmes habituels . Si on respecte l’horaire c’est en effet 3h pour la Seconde Guerre mondiale dont une heure pour LES génocides (voir *). Le nouveau programme est aberrant mais ce n’est pas la peine d’en rajouter

    *http://media.eduscol.education.fr/file/lycee/70/2/LyceeGT_Ressources_Hist_1_04_GuerresPaix_184702.pdf


    La Seconde Guerre mondiale : guerre d’anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes
    La Seconde Guerre mondiale témoigne d’un degré supplémentaire dans la guerre totale, ce dont le programme rend compte en l’abordant par l’étude de la volonté d’anéantissement de l’adversaire, qu’il soit militaire ou civil, doublée par la volonté politique d’exterminer spécifiquement certaines catégories de populations (génocide des Juifs et des Tziganes, indépendamment de leur nationalité). Déjà présente dans le premier conflit mondial, la conception de la guerre totale comme guerre d’anéantissement (théorisée par Clausewitz au temps des guerres de la Révolution et de l’Empire) est portée à son paroxysme lors du second. En témoignent tant le jusqu’auboutisme des belligérants, qui amène à faire disparaître la distinction entre combattants et non-combattants (combats à outrance, bombardements stratégiques des villes, massacres de prisonniers ou de populations civiles, traitement des prisonniers de guerre …), que la politique raciste menée par les Allemands à l’encontre des populations juives et tziganes dans les territoires qu’ils contrôlent. Il ne s’agit donc pas de présenter dans le détail les événements, mais d’aborder la question de manière problématisée en insistant sur les caractéristiques nouvelles du conflit : place des idéologies, guerre de mouvement, extension géographique, guerre technique et industrielle, ampleur des destructions (humaines et matérielles), en privilégiant la présentation du massacre des Juifs et des Tziganes comme un phénomène particulièrement révélateur de la dimension d’anéantissement de la guerre au XXe siècle.

  22. greg says :

    Je propose de résumer l’enseignement de l’histoire en 6 points

    Al andalus la merveilleuse. Exemple de tolérance dans une société multiculturelle.

    Les croisades des méchants chrétiens intégristes face a l’islam religion d’amour.

    La traite atlantique et l’esclavagisme des africains par les blancs nauséabond avec voyage expiatoire sur l’Île de Gorée

    La révolution française du gentil peuple républicain contre l’ordre ancien.

    Le nazisme, la bête immonde et les dangers du nationalisme

    Et le plus gros morceau. La Sh.oah 6 millions avec visionnage de film morbide et culpabilisant (La vie est belle, La liste de Schindler…) + la visite de Simon Cohen rescapé des camps avec tatouage sur le bras et pour les plus chanceux un voyage émouvant à Ausch.witz.

    Bon finalement je viens de vous résumer mes 4 années d’histoire au collège.

  23. pierrelermite says :

    P.S. : Claude Lanzmann a pondu il y a peu un article furibard dans L’imMonde parce que dans le résumé ci-dessus, justement le mot « Shoah » n’apparaissait pas :mrgreen: Question lobby judéo-trucmuche c’est un peu raté ! 😀

    Il faudrait se tenir un peu au courant avant d’écrire n’importe quoi !

  24. greg says :

    Merde j’ai oublié la colonisation

  25. Allalimite says :

    Je vois qu’on va chercher l’essentiel dans les détails.

  26. burkakadoie says :

    Et l’on apprendra (dans le désordre) : les bienfaits de la glorieuse civilisation musulmane qui a donné à l’occident les bases fondamentales des sciences et des techniques, généreusement, sans même garder pour elle quelques bribes de cette connaissance (ce qui handicapera plus tard son développement, mais c’est pas grave, car cette civilisation est altruiste)…
    La libération de cette France méchamment colonisatrice par de glorieuses armées de musulmans : « Paris libéré par l’islam ! » a pu dire l’imam Khomeyni, lorsqu’il entra dans Paris ,avant de repartir libérer l’Iran du fascisme.
    Cette victoire de la liberté fut préparée par de courageux islamo-gauchistes, les ancêtres de ceux qui nous gouvernent aujourd’hui : gloire et louange à ces héros !

  27. St-Michel says :

    pierrelermite
    Ben merde j’ai été eu par les journaleux de Marianne. Je pensais que malgré leurs idées ils restaient un journal sérieux.

  28. Julius tomatojus says :

     » Une dernière remarque en ce qui concerne la géographie. Les élèves en S n’aborderont pas dans leur cursus au lycée ni la mondialisation, ni l’Asie de l’Est. Par contre, ils auront étudié leur ville, leur région, et l’Union européenne. »

    Toujours plus bas ça c’est de l’ambition, à seule fin de revenir au capitalisme du 19° Siecle et de disposer de serfs décervelé, décérébré corvéable et consumériste !

  29. Briscard says :

    La fabrique du crétin force les feux !

  30. Augier Boward says :

    passionnant!

    🙂

  31. Julius tomatojus says :

    excuser edith j’ai oublié tous les S ! dsl .

  32. Le Celtique says :

    « Le professeur qui suit les thèmes dans l’ordre proposé (et c’est difficile de faire autrement) abordera en premier le génocide des populations juives pendant la Seconde Guerre mondiale (thème : la guerre), un peu plus tard le régime nazi (thème : le totalitarisme), puis encore plus tard l’affaire Dreyfus (thème : la République). »

    C’est ce qu’on appelle un programme très orienté. Voici la seule chose que les futurs lycéens sauront de leur histoire.
    Le XVIII ème siècle: esclavage.
    Le XIX: colonisation.
    Le XX ème: génocide.
    Et le tout sans chronologie puisque l’affaire Dreyfus est abordée après la seconde guerre mondiale.

  33. mrmacheprot says :

    Ben ça, c’est du Big Brother en plein boulot !
    L’Histoire se résume aujourd’hui à l’enseignement du dogme shoatique, point barre.
    Tout le reste n’est qu’un point de détail…!!!

  34. Baylandrozy says :

    Moi je ne vois rien de mal dans ce programme. C’est juste un peu trop du « survol ». Mais l’ídée de relier les deux guerres mondiales et de montrer en quoi elles déshumanisent est excellent (on sacrifie l’événementiel au profit des aspects moraux, ce qui n’est pas un mal). Dans les précédents programmes, la Shoah était négligée parfois, car en fin de programme de Première. Cette fois-ci, on est sûr de bien l’étudier. Je suis électeur FN, prof d’histoire, et pour moi la seule chose scandaleuse de la réforme est l’abandon de l’histoire en TS : il y avait là nos meilleurs élèves. Enfin, l’antisémitisme de certains commentaires sur FDS me révulse. Ils sont, j’ose espérer, le fait de musulmans ou de gauchistes. Mais je ne peux croire qu’ils soient le fait de patriotes.

  35. Pierre 1er says :

    Deux lignes sont-elles prévues pour le régime de Pol-Pot au Cambodge, qui a tué un bon tiers de la population ?

    Abordera-t-on le génocide vendéen ?

    Quid du goulag soviétique ?

  36. St-Michel says :

    Baylandrozy
    Je ne suis pas d’accord avec vous, l’événementiel est important pour comprendre les mécanisme qui provoquent un phénomène. Tout le monde sait que la guerre c’est mal, ce qui est important c’est de comprendre comment elle arrive, quelle est la chronologie et les figure historique qui s’y rattachent.
    Quand aux commentaire antisémites ils sont plus le fait d’ignorants (il faut lire le commentaire de pierrelermite) et d’une petite faction de l’extrême droite qui comporte en effet quelque muzz mais aussi des fds.

  37. St-Michel says :

    Pierre 1er

    Voyons ces point ne seront plus abordée par manque de temps, et uniquement par manque de temps, il ne faut absolument pas y voir une tentative de cacher les crimes de gauche. D’ailleurs tout bon élève sait que les goulags n’ont existé que sous le Tsar et Staline, tous les autres dirigeants soviétiques étaient des anges.

  38. Pierre 1er says :

    Vous me rassurez !!

  39. pierrelermite says :

    Thème 3 – Le siècle des totalitarismes (10 -11h)

    Et il est question du Goulag ! Evidemment , ça comme le reste, relève plus du survol que d’autre chose.

  40. william says :

    Il n’y a pas de lobby communautaire qui n’existe pas. Le XXè siècle ? La Shoah. La République ? L’affaire Dreyfus…

    De plus en plus à découvert, et il y a encore des zabrutis, dans notre camp même, pour dire que le Lobby est un fantasme…

  41. Imperator. says :

    Quand j’étais au lycée (et ca date pas du Moyen Age, non, 11 ans) j’étais catastrophé par le niveau en histoire de mes contemporains. Alors aujourd’hui….

  42. Allalimite says :

    On dit bien que le diable se cache dans les détails…

  43. Victoire says :

    Le professeur qui suit les thèmes dans l’ordre proposé (et c’est difficile de faire autrement) abordera en premier le génocide des populations juives pendant la Seconde Guerre mondiale (thème : la guerre), un peu plus tard le régime nazi (thème : le totalitarisme), puis encore plus tard l’affaire Dreyfus (thème : la République).

    _____________________________________________________

    A chaque fois que l’on aborde le « génocide des poplations juives », il faudrait parler des toutes les autres victimes de la 2GM, le génocide vendéen, des victimes du communisme.

    A chaque fois que l’on aborde le régime nazi et le totalitarisme, il faudrait parler des crimes du commnisme.

    A chaque fois que l’on aborder l’affaire Dreyfus, il faudrait parler de l’affaire des fiches.

  44. skyno says :

    C’est juste honteux normal les classes aujourd’hui sont remplie de fils et filles d’immigrés qui s’en foute royalement de notre histoire !!!!!! Les juifs oui on souffer mais les résistants aussi et eux aussi on connue les camps de la mort,cela me rend dingue de voir comment l’education national enseigne a nos enfants c’est pour cela que nous ont enseigne a nos enfants ce que les sioniste veulent gommé !!!!! Vive la france bleu marine

  45. Victoire says :

    Thème: la guerre
    => l’enfer des tranchées et l’heroisme de nos poilus

    Thème:le totalitarisme
    =>le communisme

    Thème: la République
    =>les crimes de la Révolution, ou comment la République est née dans le sang des Français
    l’affaire des fiches, les dommages collatéraux de la loi de 1905

  46. demain says :

    EFFACEMENT programmé

    brouillage des esprits

    dans 8/10 ans beaucoup de monde aura « oublié »

  47. Principe says :

    Beyle: »Quand à parler d’extermination pour les juifs, c’est largement exagéré »

    Comment pouvez-vous oser dire ça ?

    Je veux bien accepter le fait que le monde dans lequel nous vivons met trop souvent l’accent sur ce point capital de la seconde guerre mondiale, mais six millions d’assassinats, n’est pas énorme pour vous ? Parler de génocide est exagéré?

    Peu importe votre avis sur la politique actuelle de l’état d’Israel (qui n’est qu’un état, de la même manière la politique actuelle de la France n’engage pas tous les Français), nier la shoah fait de vous un abruti sans conscience, l’équivalent français du premier illuminé musulman venu.

    De plus une meilleure maîtrise de la langue française serait la bienvenue de la part d’un « Français de souche ».

  48. Baylandrozy says :

    A dire vrai, les programmes n’ont guère d’importance. La liberté du prof reste réelle. Le problème étant surtout le public qu’il a en face de lui. On peut encore faire d’excellents cours avec ce nouveau programme.

  49. metellus says :

    J’enseigne l’Histoire en lycée. Le niveau est affligeant .Le nouveau programme l’est aussi.Les opérations militaires de la seconde guerre mondiale sont expédiées par le biais d’une carte .La « shoah » prend une place encore plus importante qu’auparavant (déja que …) Rien (ou presque ) sur les massacres du camarade Staline.Cependant le pire c’est la géo , une géo hors-sol , abstraite , la thématique écolo/développement durable s’imposant comme un improbable fil conducteur fumeux.

  50. Patriote says :

    Bilan humain de la 2nde guerre mondiale: 65 millions de morts dont « seulement » 21 millions de russes sans lesquels nous ne parlerions plus francais (ce qui est le cas d’ailleurs meme si les raisons sont du a la world culture qu’on nosu force a ingurgiter a longueur de journee) conclusion: la seconde guerre mondiale est un point de detail de la Shoah…..

%d blogueurs aiment cette page :