Le protectionnisme gagne toute l’Amérique du Sud

Depuis plusieurs mois, les gouvernements d’Amérique du Sud multiplient les tentatives pour ralentir le flot des importations.

Confrontés à la crise financière et à un afflux de produits bon marché, certains pays ont même accéléré, ces dernières semaines, la mise en place de nouveaux tarifs douaniers afin, disent-ils, de protéger l’emploi et la production locale. Une tendance de fond de plus en plus visible et dénoncée par l’Organisation mondiale du commerce (OMC), qui craint une contagion protectionniste au sein des marchés émergents, pouvant abaisser une croissance déjà bien faible. […]

Le Monde

Étiquettes : , ,

28 responses to “Le protectionnisme gagne toute l’Amérique du Sud”

  1. Bouc du Rove says :

    Nous agissons dans le cadre strict autorisé par l’OMC », souligne au Monde Tatiana Prazeres, secrétaire d’Etat au commerce extérieur brésilien. Selon elle, les augmentations décidées par le groupe Mercosur ne sont qu' »une réaction provisoire face à la dégradation du marché, précisément pour éviter une contagion de la crise ». Autre piste envisagée par le géant sud-américain : un impôt calculé sur la base de la dépréciation de la monnaie du pays d’origine, une référence implicite au yuan. Une façon aussi d’ajouter au protectionnisme commercial un protectionnisme financier.
    _________________________________________________________
    un impôt calculé sur la base de la dépréciation de la monnaie du pays d’origine, une référence implicite au yuan.
    ___________________________________________________________

    Pendant se temps le nabot suçe les babouches !!

  2. eskimo comvouzémoi says :

    Que du bon sens de la part de ces pays, car il faut être sacrément à côté de la plaque ou d’un cynisme fou pour ouvrir ses frontières :
    1- à des pays concurrents où la main d’oeuvre est plusieurs fois moins chère que chez vous, ce qui vous forcera à vous endetter ou à vous abaisser à leur niveau, voire les deux ;
    2- à des pays dont la population double tous les vingt ans et qui ne pourront que vous submerger démographiquement.

    Nos dirigeants devraient être jugés pour haute trahison !

  3. sicher says :

    OUI mais

    EVA JOLY : 32 heures par semaine

  4. roy says :

    Mon Dieu, tout le continent sudaméricain est devenu d’extrême drouate !

  5. henri says :

    Ce n’est peut-être pas tant un protectionnisme, qu’une façon de mettre la pression sur la Chine pour qu’elle réévalue le yuan. La continuation de la diplomatie par d’autres moyens, en quelque sorte.

    Nos idéologues du « libre-échange » (qui est tout sauf libre) n’ont pas compris cela : que les échanges, le commerce et la finance, sont et ne sont que, les nouveaux leviers des Etats. Faute de l’avoir compris nos Etats ne s’en servent pas, de ces leviers. D’autres le font, moins bêtes.

  6. D'Artagnan says :

    Roy vous m’avez fait marrer ! merci pour ce moment de rigolade !

  7. GRENADE says :

    A quand la meme chose chez nous ?

  8. roy says :

    « D’Artagnan says : 29/12/2011 à 21:06
    Roy vous m’avez fait marrer ! merci pour ce moment de rigolade ! »

    Rien de plus facile que de retourner les éléments de langage des nullards de l’umps :mrgreen:

  9. QUAI 27 says :

    Tiens, hier nous avions un fil sur le Brésil. Feu de paille disaient certains. Avenir disait QUAI 27, c’est à dire moi-même ici présent…
    Quand on part de pas grand chose, qu’on voit le casse-gueule de l’Occident, ça fait réfléchir, et vite! Ils sont une partie de l’avenir, ils OSENT faire ce qu’il faut pour. Bravo.

  10. jazzman says :

    qu »est-ce qu’on s »en fout de l’OMC et du dogme libre-échangiste

  11. lecoeur says :

    Pour toute remarque sur le commerce extérieur de la France, contacter M. Karel De Gucht (belge), commissaire au commerce de la communauté européenne, depuis novembre 2009.

    La France n’est plus souveraine sur la question du protectionnisme, comme sur tant d’autres sujets.

    au fait, bon vote, pour ceux qui y croient encore….

    Parcours

    Homme politique ayant commencé sa carrière comme président de l’Association flamande des Etudiants libéraux de Bruxelles en 1974, il devient sénateur belge vingt ans plus tard, en 1994, après plusieurs mandats au Parlement européen de 1980 à 1994. Le 18 juillet 2004, il est nommé ministre des Affaires étrangères en remplacement du libéral francophone Louis Michel. Il sera confirmé dans cette fonction au sein du gouvernement Verhofstadt III, et est reconduit dans le gouvernement Leterme à partir du 20 mars 2008.

    Engagement européen

    Le 15 juillet 2009, Karel De Gucht quitte le gouvernement belge pour remplacer Louis Michel à la Commission européenne. Il s’occupe ensuite du portefeuille Développement et aide humanitaire. Le 26 novembre, il se voit proposer par José Manuel Barroso le poste de Commissaire au commerce.

    Il reste un homme d’expérience et notamment en matière européenne. Il a en effet été député européen de 1980 à 1994.

    Langues parlées

    Flamand, français, anglais, italien et allemand

    http://www.touteleurope.eu/fr/organisation/institutions/commission-europeenne-et-commissaires/presentation/les-27-commissaires-europeens-2010-2014/les-27-commissaires-europeens-2010-2014-biographies.html#c84103

  12. pasteur-isé says :

    wai ca fait envie

  13. Jean Bart says :

    Et pendant ce temps là, nos chers eurocrates UMPS du Brusselistan vont faire encore plus de mondialisme, plus de libre échange, plus d’immigratteurs.
    …Qui qui c’est qui va être jugé pour haute trahison?

  14. vikking says :

    En réalité, ce que font les pays d’Amérique du sud aujourd’hui, n’est qu’un grand retour de leurs politiques économiques des années 50 et 60.

    C’est-à-dire, développer une industrie locale prospère, grâce à une politique volontariste de l’état, ainsi qu’une protection douanière efficace.

    Mouvement qui fut cassé par l’ultra-libéral Pinochet et le régime militaire Argentin. Qui ne l’oublions pas, ont été soutenus par Milton Fridman et les Chicago Boys.

    L’Argentine, met des barrières douanières sur les jouets, pour favoriser son industrie, et obliger les entrepreneurs Chinois à investir en Argentine.

    En France, ou en Europe, on pourrait dès demain, mettre des barrières douanières de 40% sur les produits Chinois.
    Certes cela renchérirait le coût de la vie. Mais cet argent gagné, pourrait très bien être redistribué, sous une forme ou une autre, aux travailleurs Français.

    Ce qui aurait pour effet, de limiter l’effet de la hausse des prix, et obligerait les industriels à rapatrier nos entreprises, et les Chinois à installer des unités de productions chez nous.

    Bon je ne suis pas un spécialiste en économie, mais je pense que ce n’est pas une mauvaise idée.

  15. colokinthe says :

    « L’Organisation mondiale du commerce (OMC), qui craint une contagion protectionniste au sein des marchés émergents, pouvant abaisser une croissance déjà bien faible. »

    Croissance de qui? de la CHINE??????on nous précise au tout début: « Confrontés à la crise financière et à un afflux de produits bon marché » .

  16. Kadarn says :

    Nos gouvernants lâches et corrompus jusqu’à l’os ont trop d’intérêts en jeu pour faire ce qu’il faudrait faire avant la grande catastrophe…
    Europa d’an Europeiz! L’Europe aux Européens!

  17. derville says :

    L’ombre des tentacules des heures les plus sombres de Pinochet plane sur l’Amérique du Sud.

    Bientôt sur Arte: Paroles de l’Ombre, comment ils ont survécu au protectionnisme.

    Avec des intervioues plus vraies que vraies sur France Info. Speedy Gonzales, militant des droits humains: « Le protectionnisme, c’est la shoah des petits bonbons chinois que nous aimions tant. »

    Et des informations… otanesques: une vieille se pète le col du fémur au Pérou: les États-Unis envisagent d’intervenir « pour rétablir la démocratie ».

    BHL fait le tour du quai Branly en poussant de petits cris pour alerter l’opinion publique… de la sortie de son nouveau livre: « La guerre hein parce quand même. »

  18. la gloire ds vaincus says :

    Les FACHOOOOOOOOOOOOOOOOOOOS !!

    Politique économique nauseabonde …..NON que du bon sens !

    En plus l’idée d’un protectionnisme financier est absolument révolutionnaire !

  19. Justin de Marseille says :

    Ces pays d’Amériques du Sud ont comprit qu’il fallait préserver leurs industries pour préserver leurs emplois, raisonnement simplistes mais tellement efficace ! Bien sur ces mesures ne vont pas dans le sens des spéculateurs et autres aigrefins de la finance internationale.

  20. Cauchon de Peillan says :

    C’est pas compliqué, il suffit de reprendre la recette de la défunte « Europe des 6 » dont le protectionnisme correctement dosé et une politique financière pragmatique ont permis la croissance et le plein emploi jusqu’à la fin des années 70. C’est grosso-modo l’approche intelligente des pays d’amérique du sud qui n’ont pas de leçons d’économie à recevoir d’escrocs tels qu’ Attali, Minc ou Trichet.

  21. henri says :

    @vikking ( 29/12/2011 à 22:39)

    mais oui, vous avez raison :
    – les stratégies obligeant les entreprises étrangères à investir sur le territoire national, c’est exactement ce que fait la Chine. Encore mieux : il faut un partenaire chinois qui détienne une part du capital pour créer une entreprise ou une filiale : dispositif qui n’est plus juridiquement en vigueur depuis peu il est vrai, mais en pratique c’est toujours systématiquement existant, vous ne pouvez pas vous implanter en Chine sans partenariat chinois.
    – la Chine met des barrières via les taxes sur les produits occidentaux (en revanche elle a des accords douaniers avec d’autres pays asiatiques, notamment ceux de l’ASEAN). Par exemple, le vin français est taxé à 48% à l’import. Les taxes import peuvent atteindre 80%.
    – quand la barrière financière n’est pas lourde, la réglementation organise les importations de façon à protéger les industries locales.

    plus de détails par exemple sur cette page :
    http://www.chine-informations.com/guide/reglementations-et-douanes-en-chine_1581.html
    Rédigée avant 2005 : il y est indiqué que cette date marque le pas vers une réduction de la politique de contrôle des importations, mais si certaines règles ont changé, la politique elle n’a pas varié… parce que Pékin ne fera pas de réglementation contraire à ses intérêts, et que Pékin n’est d’accord avec l’OMC que si l’OMC est en accord avec Pékin.

  22. larry says :

    Le libre échange à outrance n’est jamais bon. Le libre échange avec un peu de protectionnisme, ça c’est déjà plus raisonnable.
    Ainsi les citoyens auront du choix, l’état aura des recettes fiscales, les pays étrangers pourront exporter dans ce pays.
    Mais de façon raisonnable! Voilà le paramètre qui fait la différence.
    Bref j’en écrirai bien une tartine là-dessus mais bon…

    De plus, faudrait arrêter avec cette obsession de la croissance à tout prix. Un pays peut très bien vivre avec une croissance 0 à condition que les marchés financiers de ce derniers soient régulés correctement pour empêcher toute spéculation à court terme (taxe Tobin).

  23. bonjeanbon says :

    je suis declarant en douane, je vois le prix facturé de tout les produits qui rentrent en France et croyait moi c est pas 40% de droits de douane sur un t shirt chinois a 1 euro qui vont changer grand choses,, il faudrai taxer certain produit a 300% pour rendre nos produits competitif alors que maintenant les meubles chinois sont taxé a 0 %, le textitle a 12 ou 15, je vous parle meme pas de ce qui vient d indonesie ou de thailand, c casiment zero de droit car se sont soit disant des pays en devellopement que l ue veut aider.L afrique du nord et la turquie c est pire c est du zero % pour tout les produits encore que eux sa ce comprend car ils font la meme chose en retour et nous achetent beaucoup….

  24. Pourlaraisonque says :

    L’Allemagne est contre, car elle leur vend des machines-outils. Jusqu’à ce que la Chine en fabrique d’aussi bonnes et la mette sur la paille. Je me souviens avoir lu un article expliquant que les articles japonais étaient considérés comme de la camelote, jusque dans les années 60-70. Des brosses à dent dont les poils restaient dans la bouche au premier brossage. Sans parler de la Corée du sud.

  25. castel says :

    Le protectionnisme gagne toute l’Amérique du Sud .
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°))

    Désormais dans les médias le mot protectionnisme es devenu aussi honteux que le mot racisme.

    Vouloir protéger les intérêts de son pays est devenu une infamie mondiale.

    Le vatican de l’organisation mondiale du commerce mène l’inquisition.

    Il devient obligatoire d’acheter des produits à bas coût fabriqués dans les pays esclavagistes comme le chine.

    Les bourses mondiales s’inquiètent de la rébellion des pays qui voient disparaitre leurs industries locales.

    Pauvres du monde entier vous avez l’obligation d’acheter des produits fabriqués par des plus pauvres que vous.

    C’est la loi de l’OMC et des banques.

    Vous n’avez pas d’argent, venez en empruntez dans nos banques à 13% d’intérét

  26. Muzznik nikmuse says :

    Et qui dit protectionnisme économique, dit protectionnisme des peuples, une infamie aux yeux des vautours financiers globalistes.

    Et surtout, ces pays ont encore une identité religieuse forte, qui est un barrage contre l’expansion des prieurs le Q en l’air maho-je-t’en-met-plein-le Q.

  27. Pierre 1er says :

    La Chine limite les investissements des constructeurs automobiles étrangers :

    La Chine, premier marché automobile du monde, va limiter les investissements des constructeurs automobiles étrangers pour encourager son industrie nationale, a indiqué jeudi l’agence Chine nouvelle.

    Quelques uns des plus importants constructeurs automobiles mondiaux, comme l’Américain General Motors, le Japonais Honda et l’Allemand Volkswagen, ont depuis longtemps des unités de fabrication en Chine mais l’agence d’Etat Chine nouvelle a indiqué que le gouvernement « va retirer son soutien à l’investissement étranger dans l’industrie automobile ».

    http://www.boursorama.com/actualites/la-chine-limite-les-investissements-des-constructeurs-automobiles-etrangers-0960e2b6a0cb399504bc836b6402826f#.Tvyyf62QduY.facebook

  28. Sodiaan says :

    Et en même temps les chefs de gouvernement sud-américains sont touchés du cancer les uns après les autres… étrange vous avez dit ? Chavez est-il complètement fou quand il accuse les Américains d’avoir une arme capable de provoquer le cancer ? Qui sait…

%d blogueurs aiment cette page :