Haguenau : 1 an ferme pour jets de pétards sur la police

Karim Djernat, 21 ans, a été jugé cet après-midi en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Strasbourg pour des violences urbaines commises à Haguenau (Bas-Rhin) durant la nuit de la Saint-Sylvestre.

Karim Djernat avait été interpellé vers 2 h 15 dans le quartier des Pins, alors qu’il venait de tirer un mortier sur un véhicule de police dont la vitre arrière a explosé. Les policiers l’avaient déjà vu lancer des projectiles plus tôt dans la soirée. A la barre, le prévenu n’a reconnu que des outrages, niant les jets de pétards. Il n’a pas convaincu les juges qui lui ont infligé un an de prison ferme, avec mandat de dépôt.

DNA

Étiquettes : , , , , ,

51 responses to “Haguenau : 1 an ferme pour jets de pétards sur la police”

  1. SpiderCochon says :

    Karim sait-il lire le français ? Chaque paquet de pétards, de fusées ou d’engins pyrotechniques utilisant un mortier (bombes ou chandelles), est livré avec une notice d’utilisation, écrite en français, qu’il est obligatoire de lire. La notice dit de manière explicite qu’il est interdit de balancer ces engins en direction de personnes, qu’il est interdit de tenir des mortiers à la main, et qu’une distance de sécurité doit être mise en place. Ce que Karim a refusé de faire.

    C’est sans doute encore à cause de la société, vilaine et waciste, que Karim s’est torché le cul avec la notice.

    Et dire que c’est à cause de tous ces abrutis, qui « niquent la France », que le matériel pyrotechnique amateur est interdit d’utilisation dans de plus en plus de villes françaises. Tout le monde est puni à cause d’une poignée de Niktamer !

%d blogueurs aiment cette page :