Barcelone : Tensions après le meurtre d’un Sénégalais par un Gitan

Le meurtre d’un Sénégalais a mis le feu aux poudres dans le quartier Sant Marti de Barcelone.

Vodpod videos no longer available.

Les faits se sont produits quand un Gitan s’est approché d’un groupe de Sénégalais qui jouaient au football dans la rue. Quelques instants après, le Gitan est remonté dans sa maison puis en est redescendu accompagné de ses deux fils. Il a alors tiré un coup de feu contre la victime qui est tombée au sol.

« Nier que la diversité engendre des conflits est une grave erreur » Felip Puig, Conseiller de l’Intérieur de Catalogne

Ensuite le quartier a connu des moments de vives tensions entre Sénégalais, rejoints par un groupe de Pakistanais. Ils ont commencé a protester contre ce qu’ils jugent être un crime raciste.

La tension a augmenté quand les policiers ont tenté d’intervenir et que les Sénégalais ont cassé des vitres d’autos et renversé des poubelles.

Après 10 heures du soir une centaine de Sénégalais et de Pakistanais restent regroupés et protestent en cassant : ils déclarent pour justifier les destructions sur la voie publique : « chacun a sa manière d’exprimer sa douleur ».

El Mundo

(merci à LeCombat pour la traduction)

Étiquettes : ,

55 responses to “Barcelone : Tensions après le meurtre d’un Sénégalais par un Gitan”

  1. NONO says :

    pour expulser les africains chez eux les espagnols n’ont quà le faire traverser un bras de mer

  2. mortimer says :

    pour ceux qui auraient encore un doute ,la mondialisation , la diversité ,l’immigration c’est ça !

  3. Andreu says :

    Je suis moi même originaire de Barcelone. Les catalans ne sont pas racistes, bien au contraire, ce sont des personnes très ouvertes qui ont ouvert des centres pour apprendre le catalans aux immigrés. Dans le parlement catalan, il y a même des arabes.
    Tout se passe relativement bien comparé à la France, et ce genre d’actes ne demontre en rien les problemes de la Catalogne.

    Les senegalais ne posent pas de problemes.

  4. Juan says :

    @Andreu says : 05/01/2012 à 16:29

    Ils préfèrent la main d’œuvre bon marché d’Afrique plutôt que celle d’Amérique du Sud et Espagnole qui parlent déjà le Castillan. Comme ça, ils leus apprennent le Catalan directement en espérant qu’ils ne ne s’expriment pas en Castillan .Voilà le resultat! Ces incidents démontrent bien à la classe politique catalane qu’ils se gourrent.

    Tu mens tout ne se passe pas bien, la preuve la ville de Salt est coupée en deux un peu comme à Carpentras mais en pire. D’ailleurs la semaine dernière un marocain a encore brûlé une vingtaine de voitures.

  5. Alorki says :

    S’ils pouvaient s’entretuer, quelle joie ! Le souci est qu’ils pondent sans arrêt.

%d blogueurs aiment cette page :