Joué-lès-Tours : Les demandeurs d’asile dénoncent un harcèlement

Un certain nombre de demandeurs d’asile résidant au foyer Cada de Joué-lès-Tours se disent victimes du harcèlement de la police.

C’est cette situation qu’une quinzaine de résidents voulait dénoncer à la presse, soutenus par de nombreuses organisations (RESF, Sud Solidaires, CGT, Chrétiens Migrants, Attac, FSU, Europe Écologie-Les Verts, FCPE, NPA, Alternative libertaire).

La Nouvelle République

(Merci à Saurien)

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

38 responses to “Joué-lès-Tours : Les demandeurs d’asile dénoncent un harcèlement”

  1. le thierachien says :

    bien sur un logement , des allocs , du boulot etc etc et pendant se temps là les français de souche galerent

  2. Imperial W. says :

    .

    « RESF, Sud Solidaires, CGT, Chrétiens Migrants, Attac, FSU, Europe Écologie-Les Verts, FCPE, NPA, Alternative libertaire »

    Vamos la clique !

  3. Lemonmarine says :

    Joue-les-Tours … autrement dit pour les Tourangeaux « Oh qu’il est beau mon Bled » !
    Pour le coup c’est à côté de chez moi et je me demande ce qui me retient d’aller y faire un tour ! Ah oui je sais, je suis une face de craie et je ferais tâche dans le paysage.
    Sans blaguer, c’est pas comme si on avait pas déjà notre quotas !

  4. castel says :

    Le travail pour les français
    Les aides sociales pour les français.

    ils n’ont qu’a aller ailleurs.

    C’est triste mais ils n’y a pas d’autres alternatives.

  5. Clockwork Orange says :

    « Les demandeurs d’asile dénoncent un harcèlement »

    Tu prends le bateau et c’est réglé !

  6. Alpine says :

    « . Nous sommes venus en France parce que nous avons été obligés de le faire pour vivre tranquilles. »

    Et nous ? Dans quel pays peut-on aller pour vivre tranquille, comme avant l’arrivée massive des populations du tiers monde qui nous remplacent . Que disent les associations de collabobos qui rédigent les textes à ces pauvres hères et qui haïssent leurs propres pauvres ?

  7. Stephanelemosellan says :

    Un des résidents a lu un communiqué qui s’adressait à la police et au préfet d’une part, aux Français de l’autre. « Ici, il n’y a pas de criminels : ne venez pas la nuit, comme un cauchemar ; ne cassez pas nos portes, ne dérangez pas les rêves des enfants […]

    Tout l’article, pourtant pas très long, est un ramassis de c*nneries dans ce genre, j’imagine que le communiqué a été co-rédigé par toutes ces assoces xénophile. Un black qui lit ça la larme à l’œil, et le tour et joué (pas pu m’en empêcher ^^), sauf que cela ne prend plus aujourd’hui, surtout en période de crise

    Try again player one 🙂

  8. radio ginguette says :

    retour au bled vit fait .combien de temps on va supporter sa voter marine

  9. Zottel says :

    Le vrai titre n’est il pas plutot :

    Une bande d’arriérés séjournant illégalement chez nous refuse de respecter le droit Français.

    Le YTDGB dénonce une situation inadmissible.

  10. CDG says :

    Ah ben c’est la ville où j’habite … cela doit certainement être dans la ZUP dans le quartier La Rabière (oui oui, véridique comme nom)

  11. jean-phi says :

    “RESF, Sud Solidaires, CGT, Chrétiens Migrants, Attac, FSU, Europe Écologie-Les Verts, FCPE, NPA, Alternative libertaire”

    rien que des anti-France ! tacatacatacatacatacatacatacatacatacataca ….tacataca pizw pizw ………:lol:

  12. Imperial W. says :

    .

    Zottel says : 05/01/2012 à 13:09

    Allez Zottel, livre nous le sens du YTDGB stp 😉

  13. Imperial W. says :

    .

    jean-phi says : 05/01/2012 à 13:15

    Tu graphies bien le bruit fusil automatique 😉

  14. Zottel says :

    YTDGB :

    Une association policiére nauséabonde clandestine : Yfo Tonfa Dans la Gueule à Bamboµla.

  15. henri says :

    et bientôt le manifeste des dealers, harcelés au faciès par la police au point qu’ils craignent de ne plus pouvoir eux-même procéder librement au contrôle des habitants qui rentrent dans leur immeuble.

    ah non, ça c’est fait.

    aux suivants !

  16. fran95_5 says :

    courrier envoyé en 2007 au FN car le combat doit se mener sur le plan du Droit.

    **********************************************************************************************

    Monsieur le Président du Front National

    Je vous écris afin de connaître plus précisément votre opinion politique et vos projets en matière de droit au séjour des ressortissant étrangers sur le territoire , afin que moi-même et d’autres électeurs puissions nous déterminer lors du vote en 2007 pour l’élection à la magistrature suprême et ce dans l’intérêt collectif de la Nation.

    Dans cette fonction de magistrat suprême vous serez amené à promulguer des lois sur l’immigration et le droit au séjour que le Parlement – où vous devrez nécessairement disposer d’une majorité – aura voté de sa propre initiative ou sur celle de votre gouvernement , et à les faire appliquer via le Ministère de l’Intérieur et les Préfectures puisque vous serez chef de l’executif par des décrets , arrêtés et circulaires.

    J’ai lu votre programme et je souhaite y apporter une contribution sur des points de détails très concrets et très important à mon avis puisqu’ils conditionneraient votre politique d’immigration zéro. En effet , depuis votre début d’engagement politique vous exprimez votre opinion sans rentrer dans le détail. Je crois que les Françaises et Français sont en droit de connaître vos intentions.

    Les questions que je vous pose sont, après analyse de la réglementation en vigueur et transcriptes dans le code de l’entrée et du séjour des étrangers en France et le code civil :
    – A savoir l’ordonnance 45-2658 relative aux conditions d’entrée et de séjours des étrangers en France,
    – La loi 2003-1119 relative à la maîtrise de l’immigration et la loi 2006 présentées par Monsieur SARKOZY devant le Parlement et ayant répondu à des situations administratives complexes laissées par les textes antérieurs et durcissant certaines régles,

    mais également quelques textes dérivés du droit européen (rappelons à ce propos et pour l’interprétation que j’en ai qu’il s’agit d’une libre adhésion des états à des institutions politiques)

    – tel la Directive 2004/38/CE du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 relative au droit des citoyens de l’Union et des membres de leurs familles de circuler et de séjourner librement sur le territoire des États membres
    – ou encore la Directive 2003/109/ du Conseil, du 25 novembre 2003, relative au statut des ressortissants de pays tiers résidents de longue durée.

    les suivantes.

    1) Au titre de l’article L314-1 du code de l’entrée et du séjour des étrangers en France, ne faudrait-il pas envisager de faire renouveler la carte de résident tous les 5 ans et non tous les 10 ans afin de ne plus donner de faux espoirs à des ressortissants qui auront certes la plupart d’entre-eux la volonté de s’intégrer mais auront dans les faits le plus grand mal. Cela pourrait être un signal fort de dissuasion aux candidats au séjour économique (terme que nous n’entendons plus depuis quelques années) incités par notre société extrêmement riche financièrement et aux passeurs faisant miroiter un eldorado.

    D’autres pays terre d’émigration et d’immigrations comme :

    – la Pologne, la Belgique (immigration congolaise, italienne, magrhebine…) et le Luxembourg (imigration portugaise) octroient une durée de 5 ans modulable
    – le Danemark octroie 5 ans mais cela est variable selon les ressources de l’individu,

    Il faut bien sûr tenir compte du caractère de la nationalité du ressortissant de l’ Etat membre de l’Union Européenne, ou non .

    Il est intéressant de consulter via le site web de notre représentation diplomatique à Alger le lien internet vers le Ministère Algérien des Affaires Etrangères la chose suivante à propos d’une validité de deux ans de l’autorisation de séjour:

    « Le ressortissant étranger, désirant fixer sa résidence effective, habituelle et permanente en Algérie, « quelque soit le motif je présume » est considéré comme résident lorsqu’il aura été autorisé par l’attribution d’une carte de résident dont la durée de validité est de deux ans ;

    Tout étranger qui désire prolonger son séjour en Algérie au-delà du délai fixé par le visa en vue d’y fixer sa résidence habituelle doit être muni d’une carte de résident ;

    La carte de résident peut être refusée ou retirée à tout moment à son titulaire s’il est établi qu’il cesse de remplir l’une des conditions exigibles pour son attribution ;
    L’intéressé doit alors obligatoirement quitter le territoire dans le délai de quinze jours à compter de la date de notification de la mesure. A titre exceptionnel, il lui sera accordé un délai supplémentaire »

    Il me semble qu’il y a peu de Français qui spontanément font des études , travaillent en Algérie sauf des bi-nationaux. Où se trouverait l’égalité de traitement entre la France et l’Algérie ou d’autres pays ? Bien sûr le contexte entre nos deux pays (et d’autres ex-colonies ou territoires ayant été sous mandat Français) est particulier quant aux aménagements du droit au séjour.

    2) A la lecture de l’article L314.-9, envisageriez vous une extension à 5 ans de la durée de mariage (le concubinage et le pacs sont-ils alors de même valeur juridique pour cet article à l’heure où je vous écris ?) avec un(e) ressortissant(e) français(e) pour obtenir cette même carte de résident. La durée de vie commune nécessaire a augmenté (l’ordonnance de 45 indiquait 2 ans depuis la loi de 2003 et 3 ans depuis le texte de 2006). Je ne crois pas que cela puisse être une mesure symbolique : si l’amour existe entre deux personnes il n‘y a aucune raison qu’elles aient peur. Par contre lors de mariages de complaisance, ce doit être un signal fort aux personnes mal intentionnées souhaitant profiter de la crédulité et de la faiblesse de femmes (ou d’hommes) . Que peut-on envisager de plus pour protéger ces personnes faibles?

    3) La lecture de l’article L314.-8 alinéa 3 me fait dire qu’il est juste qu’une personne victime d’un accident de travail ou d’une maladie liée à son activité professionnelle se voit reconnaître par la société son effort économique. Cependant ne pourrait-on pas envisager d’octroyer un titre de séjour d’une année aux ayant droit du ressortissant étranger décédé et non une carte de résident de 10 ans (voir 5 avec ma première proposition), qu’à la condition stricte de leur présence continue en France avec le ressortissant étranger.

    4) Nous savons tous que nombre de décideurs politiques ont déclaré que la main d’œuvre étrangère était susceptible de repartir dans son pays d’origine. Il va de soi qu’une personne ayant travaillé en France et ayant mérité repos , peut tout à fait revenir en France quelques jours, semaines , mois avec son conjoint et ses enfants puisqu’il y a tissé des liens professionnels, amicaux……

    Cependant la lecture de l’article L317.1 me semble devoir être discutée puisqu’en contradiction avec la volonté de retour au pays exprimée par nos décideurs politiques (donc potentiellement vous-même si le Peuple vous choisit avec votre intention de stopper tout flux migratoire et même de les inverser), et ces mêmes ressortissants étrangers. Ne peut-on envisager pour ces gens ayant eu une carte de résident avant liquidation de leur pension et exprimant leur souhait de retour au pays, l’octroi d’une carte de séjour d’un an renouvelable et non une carte de résident de 10 ans (voir 5 ans avec ma proposition premiére) portant mention « retraité »leur permettant quelques allers-retours. De même un conjoint (ou concubin ou pacsé ?) ayant vécu avec lui sur le territoire Français devrait se voir octroyer dans des conditions plus strictes cette carte de séjour d’un an dite retraité.

    5) En ce qui concerne le code civil et son article 21.2 , envisageriez vous d’allonger la durée « probatoire » de mariage pour acquérir la nationalité française (passer de 4 années à 5 années et , plus longtemps pour un ressortissant étranger ayant contracté mariage avec une personne de nationalité française en dehors du territoire de la République) ? De même envisageriez vous de modifier l’article 21.4 de ce même code civil en allongeant la durée de 2 à 3 ans voir plus , laissée au Gouvernement de s’opposer par décret en Conseil d’Etat, pour indignité ou défaut d’assimilation, autre que linguistique, à l’acquisition de la nationalité française par le conjoint étranger.

    En ce qui concerne d’autres aspects sur l’acquisition de la nationalité française, je ne vois pas pour ma part, de modification à faire.

    Je vous laisse la question de la double nationalité.

    Le raisonnement n’est pas valable de croire qu’envisager des durées probatoires plus longues de vie commune ou des renouvellements plus souvent d’autorisations de séjour soient taxés de « xénophobie ». Au contraire je pense plutôt aux malheureuses personnes ayant été abusées de par leur faiblesse lors de mariages blancs mais aussi à la dissuasion de la migration économique et de la traite des êtres humains. Vous connaissez la situation de Sangatte à proximité du fief de Monsieur Jack LANG.

    6) Qu’envisager vous donc en terme de personnel, de budget et de procédures, de partenariat européen et mondial avec d’autres Etats pour renforcer la lutte contre ces mariages blancs (et les filières d’immigration clandestines) sur le plan de la répression et des relations entre Maires et parquets et services de la Police de l’Air et des Frontières pour une réelle enquête afin de déterminer l’existence ou non de la vie commune. Un renforcement déjà effectif par les lois de 2003 et 2006 de Monsieur Nicolas SARKOZY qui a purgé des situations administratives absurdes créées avec l’article 12 bis 7 de l’ordonnance de 45 modifiée par Monsieur CHEVENNEMENT en 1998.

    7) Envisageriez vous une augmentation des prix des visas selon le pays d’origine? Certes le risque est grand de voir gonfler la clandestinité organisée par des exploitants et la clandestinité individuelle. Cette dernière étant plus souvent le fait de pauvres hères que de criminels.

    8) Au vu des nombreuses demandes et redemandes de titres de séjour « Vie privée et familiale » invoquées au titre des points 7 et 11 de l’article L 313-11 du code de l’entrée et du séjour des étrangers (ou 12 bis 7 fourre-tout et 12 bis 11 état sanitaire non pris en charge dans son pays , de l’ordonnance de 45 pour les nostalgiques) , envisagez vous de supprimer ou améliorer les procédures qui durent et amènent à la création d’associations « des réfugiés du 12 bis 7 » qui ne sont malades que lorsqu’ils font la grève de la faim ? Mieux vaut accueillir une personne Soudanaise victime du Noma pour se faire opérer du visage plutôt qu’un clandestin malien affaibli physiquement par un manque volontaire d’alimentation ; ce dernier étant entré en France avec un visa de tourisme , s’est inscrit en lyçée et a raté son bac alors qu’il n’était pas en droit de rester au delà du visa touristique de 3 mois (surtout s’il a invoqué des persécutions dans son pays et que ses allégations se sont avérés fausses) . Votre futur ministre de la santé –si vous êtes élu- établira –t’il des circulaires encore plus strictes à l’attention des médecins inspecteurs de santé publique des DDASS pour diminuer le nombre de personnes souhaitant obtenir un titre de séjour pour une pseudo-raison médicale comme par exemple le besoin d’un simple aspirine ? Que dire des mariages de sans-papiers et de leurs enfants nés durant la procédure d’obtention d’une autorisation de séjour qui dure …… qui dure 2, 3 ans ou plus ? C’est pour cela que je crois que l’on devrait pas hésiter à expulser vers leur pays ces gens : prendraient-ils autant de pincette avec vous-même en Asie, en Afrique ?

    En un mot que proposez vous pour éliminer cette gagure procéduriale ?

    Il est vrai qu’une politique de réglementation qui réduise certaines durées probatoires ou impose des régles peut créer des nouvelles situations juridiques et sociales. Mais je crois que le sentiment général est de savoir ce que vous proposer réellement. Votre concurrent effectif de l’UMP s’était exprimé en déclarant « une Loi est-elle un point de départ ou un point d’arrivée ? ». Il faut quand-même expliquer aux citoyens et citoyennes que parfois des gens sont amenés à faire des démarches auprès de l’Administration Française (cela serait la même chose pour un ressortissant Français dans un pays étranger) , pour savoir s’ils ont la possibilité de rester en France selon leurs objectifs de vie familiale, privée, professionnelle….. Malheureusement il existe parfois (et existera toujours ) quelques personnes qui auront pris un visa non adéquat (et ce alors que le consulat de France dans leur pays d’origine les avait prévenu) et font une demande de titre de séjour une fois en France . De même certaines personnes peuvent demander une demande de titre de séjour au-delà de la période requise alors qu’elles ne devraient plus s’y trouver. Cela crée donc des situations administratives très compliquées et longues que nombres de personnes ayant accès aux médias (comme vous même ) ne prennent pas le temps d’expliquer, amenant à l’expulsion dans des conditions humaines le cas échéant des dits intéressés lorsqu’ils ne sont plus dans leur droit de rester sur le territoire .

    Je ne vois donc pas pourquoi on polémique sur des expulsables qui sont au bout des procédures. Procédures mises en place par tout gouvernement : droite et gauche confondues. C’est tout l’Honneur du passage au Ministère de l’Intérieur de Monsieur SARKOZY (j’espère jusqu’en Mai 2007) que d’avoir purgé ces situations par les lois de 2003 et 2006.

    Je ne suis « ni pour ni contre une immigration choisie ou non choisie ». La devise de la République est Liberté, Egalité , Fraternité.

    Liberté de se mouvoir , de penser , égalité de traitement devant la loi et le code du séjour…..etc. Ce serait discriminatoire.

    Bien sûr mes questions très précises sur des modifications de la réglementation ne sont pas indissociables d’autres questions telles , le co-développement. Nous pouvons saluer à ce titre l’initiative financière de l’Union Européenne pour le co-développement en matière d’environnement (de la même manière le principe du Codevi pour l’environnement). Il faut inciter les capitaux français à investir dans les pays africains ,asiatiques….. avec de l’emploi pour ces gens mais également à développer leur propre système social .Cela ne sera pas évident ! La réponse ne peut –être que mondiale et européenne .

    Je ne crois donc pas aux discours d’autres candidats prédisant un besoin extérieur de main d’œuvre qualifiée ou non qualifiée.

    Vous avez en tête les milliards d’euros octroyés à des travailleurs français et non français (à juste titre certes et de façon légitime) grâce à l’engagement politique fin XIXéme et début XXéme siécle en France, au Royaume uni, en Belgique ….etc dans leur lutte pour de meilleures conditions de travail et la prise en charge des accidents de travail et maladies professionnelles par les syndicalistes, les Jeunesses Ouvrières Chrétiennes., le Conseil National de la Résistance (avec l’impulsion de Charles de GAULLE chef du CFLN) sur la création de la Sécurité Sociale pour des personnels français et des ressortissants étrangers victimes d’accidents du travail ou de maladies professionnelles ……………………………….liées à l’amiante aujourd’hui en 2006, 60 ans plus tard. Là aussi c’est un scandale sanitaire comme celui du sang contaminé. Et cela est bien pris en charge par le Fond d’Indemnisation des Victimes de l’Amiante et la CNAMTS !

    Bien que le propre de l’Homme soit de voyager (j’aurais pu voyager moi aussi et exercer ma profession à l’étranger) , je crois qu’il faut limiter l’immigration par un durcissement des règles, durcissement qui passe par des conditions probatoires plus strictes, soutenir l’expulsion par les gouvernements de droite et gauche.

    Je crois qu’il faut – être égoiste au niveau Français et Européen : pour cela il faut taper fort par un durcissement des règles et par une réelle explication de texte aux gouvernements étrangers que nous ne pouvons accueillir toute la misère du monde, que nous n’avons pas besoin de leur main d’œuvre . Cette explication doit se faire également aux industriels français qui en ont été friands par le passé et le sont toujours . Bien sûr mes propos ne remettent en aucun cas la tradition d’asile politique ni territorial, la formation de hauts niveaux d’étudiants étrangers en chimie, biologie arts ……etc…. l’intégration par l’école et le travail des enfants d’immigrés.

    Bien sûr cela n’empêchera pas le pauvre hère venant directement d’Afrique Noire ou du Magrheb ou d’autres contrées et accueillies par des proches ou encore moins le pauvre enfant d’immigré né en France de travailler dans le désamiantage puisque personne ne veut le faire .

    Je crois que l’immigration coûte cher et du temps . On ne peut que se féliciter de la loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) en 2000 pour tenter d’améliorer les choses par une redynamisation des villes (plus de propreté, moins de grands ensembles pour plus d’habitats humains et une meilleure accessibilté aux transports y compris pour les forces de l’ordre à l’instar des travaux du baron HAUSMAN à Paris au XIXéme siècle , plus de logements sociaux pour les gens dans le besoin, ……) mais combien de milliards sont investis après coups pour des quartiers et leur populations que tout le monde à laissé se dégrader : il aurait mieux valu prendre à bras le corps dans les années 80 (et même avant ) ces problèmes en empêchant la loi de 84 portant à 10 ans la durée de validité de la carte de résident.

    Je crois que cela nous coûtera encore plus cher à l’avenir sur le plan politique, social, financier et bien d’autres encores.

    Mes questions sont je le crois des questions de bon sens.

    Enfin je précise que je ne suis adhérent d’aucun parti politique.

    Dans l’attente de votre réponse , je vous prie d’agréer Monsieur le président du front national l’expression de mes sentiments distingués.

    Fran95

  17. Schiermônnikoog says :

    C’est pas pour dire, mais même Eva Joly la candidate d’écologie les verts parle «d’ africanisation de la France » !!!

    Et c’est quoi une africanisation arabo magrebo banano muzzo … ?

    Voila ce qu’en dit le représentant congolais à l’ONUG Serge Boret Bokwango : « J’éprouve un fort sentiment de honte et de rage vis-à-vis de ces Africains immigrés qui se comportent comme des rats qui infestent les villes ». « Ordures », « rats », « déchets », « ne pas tolérer leur présence sur le sol national »… Imaginez les réactions si un homme politique français avait tenu de tels propos – non, vous avez raison, c’est inimaginable.
    Source : http://fr.n0v0press.info/86095/le-representant-congolais-a-l%e2%80%99onug-%c2%ab-les-immigres-africains-en-italie-sont-les-ordures-de-l%e2%80%99afrique-%c2%bb/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+novopressfrance+%28%3A%3A+Novopress.info+France%29
    (Pour avoir le lien n0v0press remplacer les deux 0 par des o).

    Et ce qu’en dit Djamel Ferhi journaliste Algérien : « La plupart des requérants d’asile et des réfugiés ont recours au vol. A la tire ou à l’étalage, le vol se pratique partout… »
    Source : http://fdesouche.com/2011/12/09/suisse-djamel-ferhi-evoque-sans-tabous-la-delinquance-des-demandeurs-dasile/

    Et ce qu’en dit un Algérien à propos des Français d’origine algérienne et de l’immigration en France.
    « Qu’est-ce que vous attendez pour les foutre dehors ! La France n’est pas la poubelle du monde ! »
    http://www.fdesouche.com/121202-un-algerien-a-propos-des-francais-dorigine-algerienne

    Les caisses étant vides et la France submergée ne pouvant plus accueillir.

    A ces demandeurs d’asile il faut leur proposer la meilleur SOLUTION

    D’autre part il faut couper toutes subventions à ces associations à coté de la plaque et qui nuisent à la France et au peuple Français.

  18. Imperial W. says :

    .

    @fran95_5 says : 05/01/2012 à 13:27

    Avez-vous obtenu une réponse fran95_5 ?

  19. whiteKnight says :

    Joué-lès-Tours : Les clandestins dénoncent un harcèlement

    Un certain nombre de clandestins résidant au foyer Cada de Joué-lès-Tours se disent victimes du harcèlement de la police.

    C’est cette situation qu’une quinzaine de résidents voulait dénoncer à la presse, soutenus par de nombreuses organisations *(RESF, Sud Solidaires, CGT, Chrétiens Migrants, Attac, FSU, Europe Écologie-Les Verts, FCPE, NPA, Alternative libertaire)*.

    *TOUJOURS LES MEMES!!!!

  20. Pépé says :

    Personne oblige ces asilistes à rester en France. … Go home ! la France n’a que faire de vous, vous polluez notre territoire.

  21. Louise Chantilly says :

    Il est inhumain de garder des clandos sur notre territoire, ils sont en butte au racisme des fds, de la violence des flics, des fausse promesses des politiques, de l’attitude faussement compatissante des assocs censées les aider alors que leur but est d’avoir des esclaves au rabais, nous en avons eu une preuve cette semaine avec la dramatique histoire d’une pauvre malienne qui a été obligée de faire un stage pourri d’éplucheuse de patates chez Ducasse à la tour Eiffel alors que ce malheureuse habite Sarcelles, au point qu’elle a été obligée de se faire faire un malheureux mioche pour s’extirper de cet odieux esclavage déguisé en aide généreuse, le malheureux mioche en question, pas encore né est destiné à l’odieux destin de bosser toute sa vie pour payer les retraites des négriers modernes.

    Il faut absolument aider tous ces gens à rentrer dans leurs pays respectifs au nom de la charité chrétienne.

  22. Schiermônnikoog says :

    Non ce n’est pas du harcèlement mais un principe de précaution devenu indispensable.

    France réveille-toi ! Racisme anti-Blanc / anti-français

  23. Zorba says :

    Douce France, le pays de mon enfance. Cà s’était il y a fort longtemps.

  24. mortimer says :

    le thierachien says : 05/01/2012 à 11:51

    bien sur un logement , des allocs , du boulot etc et
    _______________________________________
    sans vouloir vous contredire ,
    je ne pense pas qu’ils veuillent du boulot ,le reste leur suffira

  25. Rosette de L. says :

    @ fran95 :
    Votre analyse tient sur beaucoup de points.

    Toutefois, les textes actuels pourraient permettre de maîtriser l’immigration.
    Mais il y a un manque de volonté frappant.

    La plus grande difficulté demeure le nombre des recours possibles.
    – Demande d’asile auprès de l’OFPRA, recours devant la CNDA (cour nationale du droit d’asile), demande de reéexamen à l’OPFRA, puis nouveau recours devant la CNDA.
    – refus de renouvellement du titre de séjour provisoire de la part du Préfet, recours devant le Tribunal Administratif, puis devant la Cour administrative d’appel,
    – redemande de titre de séjour (pour un autre motif, ou demande de réexamen de la situation), re TA, re CAA,
    etc.
    Le temps passe (les années), ils s’installent, se marient, font des enfants, tombent malades, etc. Ils jouent la montre.

    Quant aux arrêtés de reconduite à la frontière, 75% de ceux-ci ne sont pas mis en oeuvre (cf. Besson), car, même sans parler des recours (là aussi) contre ceux-ci, beaucoup de pays ne délivrent pas les laisser passer nécessaires.

    Sans parler des actions des associations, dont celles citées dans l’article.

    Ce qui rend également la France extrêmement attractive pour toute la misère du monde, c’est le niveau des prestations sociales. Sans celles-ci, elle le serait beaucoup moins.
    l’AME est une véritable pompe aspirante à l’immigration. Des soins (de qualité) gratuits, cela relève du miracle pour l’africain ou le kosovare malade. Il accourt.

  26. Ghedolskroud says :

    @Lemonmarine

    Monsieur Lebreton, maire PS de Joué, devrait rétablir l’ordre républicain. Il n’est plus à ça près, depuis qu’il a sérieusement entaché sa réputation « d’homme de gauche » après avoir eu le courage d’ajouter « laïcité » à « liberté, égalité » au-dessus de l’entrée de sa mairie, même si cet ajout n’est pas resté très longtemps.
    Hélas! J’ai bien peur que M. Lebreton ne soit rien d’autre qu’un velléitaire qui ne commettra jamais un second coup d’éclat.

  27. Imperial W. says :

    .

    @Rosette de L. says : 05/01/2012 à 15:03

    La clé, c’est le traité qui nous lie au Conseil de l’Europe. Nous devons dénoncer ce traité et en sortir.

  28. Ghedolskroud says :

    Et comme d’hab dans la Nouvelle République en pareil cas, la-page-que-vous-cherchez-n’est-plus-oups-accessible!

  29. zefi says :

    « Les demandeurs d’asile dénoncent un harcèlement »

    Hé, on n’est pas intronisé chez les fous juste en claquant des doigts !
    Ça s’mérite l’envie !

  30. fran95_5 says :

    Imperial W et Rosette de L

    Je compte bien obtenir une réponse cette année car je n’ai obtenu aucune réponse nie de JMLP en 2007 ni des autres candidats tel NS, SR…etc à l’époque même si NS avait purgé des absurdités notamment le 12bis7 créé par Chevennement et très souvent évoqué par les ressortissants étrangers .

    C’est un combat qui doit se mener par la voie légale: textes internationaux européens et nationaux .

    Par ailleurs mon post censé et réfléchi est systématiquement censuré sur la voix du Nord: il serait incompréhensible selon eux !

  31. Cauchon de Peillan says :

    Mouaaaaaaaarf : Il y a « une quinzaine » de pas contents soutenus par dix collectifs !!!

    Il est amusant de constater le nombre de machins subventionnés qui peuvent se permettre de financer des permanents pour aller imposer leur vision du monde. Alors que la majorité qui ne veut pas de ces clandestins (on les renomme « demandeurs d’asile » maintenant dans la novlangue 2012) sont au boulot et ne peuvent pas aller faire le tour des tribunaux de France pour dire leur ras-le-bol de l’invasion.

  32. Le Provençal says :

    Ils adorent jouer les victimes.

    Bientôt ça ne marchera plus.

  33. kronfi says :

    comment repondre a ca

    « Un des résidents a lu un communiqué qui s’adressait à la police et au préfet d’une part, aux Français de l’autre.

    « Ici, il n’y a pas de criminels : ne venez pas la nuit, comme un cauchemar ; ne cassez pas nos portes, ne dérangez pas les rêves des enfants […] C’est une honte pour un pays comme la France […] Dans nos pays, nous avons déjà beaucoup souffert, nous avons été tourmentés, blessés. Nous ne sommes pas venus en France pour vivre sur votre dos, pour profiter de votre argent. Nous voulons juste vivre en sécurité. […] Nous voulons le droit de travailler pour assurer nous-mêmes notre vie […]. Nous sommes venus en France parce que nous avons été obligés de le faire pour vivre tranquilles. Nous voulons, avec votre aide, avoir une deuxième chance et commencer une nouvelle vie. Nous ne voulons plus vivre dans la peur. Nous ne voulons pas que nos enfants subissent ce que nous avons vécu. Nous voulons seulement qu’ils aient une vie meilleure que la nôtre. »

    ————————————————————————————————-

    « Ici,en France il n’y a peu de criminels sauf qq chances pour la France, dont certains d’entre vous en fera partie,

    car:

    ne venez pas la nuit, comme un cauchemar ; ne cassez pas nos portes, ne dérangez pas les rêves de NOS enfants […] C’est une honte pour un pays comme la France […]
    Dans notre pays la France, nous avons déjà beaucoup souffert, le chômage, la précarité, les agressions, le racisme anti-blanc, la dette colossale laisse par nos elites au profit de vos gouvernants entre autre etc etc…..
    Nous avons été tourmentés, blessés.
    Nous ne sommes pas francais pour vivre avec un couteau dans le dos, pour se priver de notre argent, de nos impots et de nos acquis sociaux et technologiques.

    Nous voulons juste vivre en sécurité. […]
    Nous voulons le droit de travailler pour assurer nous-mêmes notre vie […] dans le cadre de notre CHERE REPUBLIQUE FRANCAISE, faconnee depuis des siecles….

    Nous sommes francais parce que nous croyons a des valeurs communes, la culture, nos cultes ancestraux, notre democratie, notre histoire, notre langue commune et apres tant de batailles et sang verse, vivre tranquilles dans notre beau pays.
    Nous voulons, SANS votre aide, avoir une deuxième chance et recommencer a vivre.
    Nous ne voulons plus vivre dans la peur.
    Nous ne voulons pas que nos enfants subissent ce que nous avons vécu et ce que nous vivons.
    Nous voulons seulement qu’ils aient une vie meilleure que la nôtre dans notre pays la FRANCE »

  34. dubreuil robert says :

    mais il faut supprimer ses maisons d’attente , et virer illico les residents qui nous coutent hors de nos frontireres au plus vite , et en plus ils revendiquent , , mais pk ne l’ont ils pas fait chez eux

  35. amnésie says :

    Toujours le même cortège d’associations de daube, même les gauchistes de la FCPE à se demander ce que vient foutre une association de parents d’élève la dedans….

  36. Schiermônnikoog says :

    “Les demandeurs d’asile dénoncent un harcèlement”

    Il ne faut pas inverser les choses, la réalité c’est :

    « La France est harcelée par les demandeurs d’asile »

  37. La terreur says :

    Juste une idée : RESF, Sud Solidaires, CGT, Chrétiens Migrants, Attac, FSU, Europe Écologie-Les Verts, FCPE, NPA, Alternative libertaire…
    Si NOUS commencions à harceler ces gens qui protègent les clandestins, à porter plainte contre eux pour tout et surtout pour n’importe quoi, à donner leurs noms, adresses et professions pour les mettre en insécurité, à appeler à la haine comme eux font avec nous, à les insulter ou appeler à taguer leurs maisons de slogans stupides et infâmes, à les calomnier, à les présenter comme les négriers au service du Capital qu’ils sont tous les un et les autres, à dénoncer leur hypocrisie et à démonter leurs propagandes dépassée(création et remplacement du clandestin par le « sans-papier » idiot et absurde par exemple), à remettre en question leurs qualités professionnelles dès que possible comme eux font avec nous, embrigader le pékin moyen comme ils le font etc
    Croyez-vous que quand ils commenceront à subir ce qu’ils nous font et nous ont fait subir ils continueront?
    Je ne pense pas, étant donné qu’ils sont lâches et couards au dernier niveau, ils commenceraient à retourner aux places naturelles de jus de poubelles qu’ils sont : au caniveau; si bien sur ils voyaient certains de leurs congénères partir en taule, se faire voler ses enfants par la « justice », se faire condamner à des peines idiotes et dégradantes, des amendes impossible à régler pour le commun des mortels, à voir leurs chapelles rouges iniques, inutiles et nuisibles dissoutes par arrêté ministériel et que sais-je…

%d blogueurs aiment cette page :