2012 : L’enjeu du «vote ouvrier»

Alors que les candidats à l’Élysée poursuivent la tournée des usines pour tenter de séduire l’électorat ouvrier, Florent Gougou, doctorant au Centre de recherches politiques de Sciences Po, souligne que ce groupe social s’est tourné vers le Front national dès la fin des années 1980.

Les chercheurs en science politique ont longtemps vécu sur le mythe du vote ouvrier de gauche.

Selon les données de l’Insee, on estime que les ouvriers représentent environ 20% de la population active, auxquels il faut rajouter les retraités. Mais compte tenu du recul démographique des ouvriers et de la montée en puissance des employés, les partis politiques parlent désormais d’électorat populaire plutôt qu’électorat ouvrier afin de garder une base électorale large. Ces deux catégories représentent en effet plus de la moitié de l’électorat français. Cela explique pourquoi les commentateurs soulignent qu’on ne peut pas gagner d’élection sans avoir le soutien de l’électorat populaire. […]

Un ouvrier né dans les années 1970 n’a jamais connu le jeu politique sans Jean-Marie Le Pen, et sans la question centrale de l’immigration. Bref, les ouvriers d’aujourd’hui n’ont pas été socialisés dans le même contexte politique, et les générations d’avant n’ont pas su leur transmettre l’héritage de la culture ouvrière. Ajoutez à cela la crise économique, les échecs répétés des partis modérés sur la question du chômage et le nouvel enjeu de l’immigration : les ouvriers d’aujourd’hui portent de nouvelles questions auxquelles ils cherchent de nouvelles réponses. […]

Le Figaro

Étiquettes : , , , ,

30 responses to “2012 : L’enjeu du «vote ouvrier»”

  1. Tutu1 says :

    Tout ça c’est bien mais je voudrais voir une étude qui explique pourquoi certains ouvrier veulent encore voter PS et a fortiori Hollande ? Voilà le mystère à élucider…

  2. l'homme says :

    La question essentielle est surtout celle des trahisons successives du Parti communiste et son ralliement au Parti socialiste systématique. Néanmoins, ça ne justifie pas pour autant l’idée selon laquelle le Front est le parti des ouvriers (à défaut d’être un parti ouvrier) : l’opposition lepéniste à la retraite à soixante ans, aux trente cinq heures, à l’augmentation des salaires et montrent qu’elle est anti-ouvrière.

  3. Denfer says :

    Ce jeudi 5 janvier, l’excellent magazine Valeurs actuelles, publiait un état du moral des Français, vu à travers différents sondages qui ont été lancés depuis le début de l’année 2011.
    Il ressort d’une étude très sérieuse réalisée par des sociologues renommés que les Français ne veulent plus d’un modèle stéréotypé comme président.

    Lire l’article …

    http://www.petitsechodoran.com/cap-sur-2012/ce-que-veulent-les-fran-ais,a3019812.html#comments

  4. Jean Bart says :

    Le Centre de recherches politiques de Sciences Polpot vient enfin de s’apercevoir, 20 ans après, que la plupart des ouvriers vote FN.
    « Vite! Delanocalisons les usines en Afrique pour contrer les HLPSDNH! » en ont-ils conclu.

  5. roy says :

    « les générations d’avant n’ont pas su leur transmettre l’héritage de la culture ouvrière. »

    Ah bon ? Mais je croyais que l’ouvrier était une sorte de super dupont à moitié bidochon, maintenant il aurait un héritage culturel ?

    L’ouvrier français a pris de la valeur électorale depuis qu’il vote pour lui en glissant des bulletins FN, incroyable.

  6. syvik says :

    Quand les ouvriers ont compris que le PS de Mitterand était un parti de profiteurs vicieux (pourri de Mitterand), d’affairistes, de gauche caviar, de
    protecteurs de sodomites et de traitres à la France et à la condition ouvrière… la messe était dite.

    Aujourd’hui l’UMP a rattrapé le PS… bande de minables à virer au plus vite !

  7. palissade says :

    J’aimerai profiter de cet article pour effectuer une petite digression sur la représentativité du peuple, et plus particulièrement des classes ouvrières et moyennes.

    Lors de l’émission « Répliques » où G.Kepel et M.Tribalat étaient invités, une remarque de Kepel sur l’absence de représentativité de la « France issue de l’immigration » dans les assemblées représentatives, Tribalat avait répliqué que les ouvriers n’y étaient pas représentés non plus.

    A partir de cette remarque, on peut mieux comprendre pourquoi la gauche et la droite poussent à la discrimination positive, et à « faire entrer de la diversité » dans les assemblées représentatives.

    Dans celles-ci, l’absence de diversité sociale n’est pas visible à l’œil nu. En conséquence et jusqu’à présent, la grande majorité du peuple français, à savoir les classes ouvrières et moyennes pouvaient avoir l’illusion d’être représentés. Comme ces classes sont désormais colorées, leur absence de visibilité devient alors non pas la marque d’une discrimination à la française, mais la preuve visible et évidente d’un manque de représentativité du peuple dans ces assemblées.

    Ceci est accentué par la montée de l’abstention des classes ouvrières et moyennes qui comprenant qu’ils ne sont plus écoutés n’attendent plus rien de la politique, et souffrent d’être les laissés-pour-compte des politiques et des réformes libérales.

    Il est donc urgent de mettre en place une véritable réforme constitutionnelle qui permettrait aux citoyens de s’exprimer régulièrement et sur tous les sujets (prenons exemple sur les Suisses), mais également de destituer leurs représentants.

    Il me semble là qu’il devrait s’agir d’un point essentiel de la campagne de Marine le Pen, car il contrecarre un très grand nombre d’arguments clairement en défaveur du Front National.
    – sur le danger « FN »: le peuple pourra destituer, sera seul juge de ce qui constitue un danger pour lui, et arrêter « l’expérience Marine ». Le danger pour le peuple n’est pas lui-même, mais ceux qui disent parler pour lui, et décider à sa place.
    – sur l’absence de représentant FN dans toutes les structures politiques: il n’y a pas de représentant FN, parce qu’il n’y a pas de représentant du peuple dans ces structures. Nous y ferons enfin entrer le peuple. Gouverner pour le peuple et par le peuple.
    – sur la xénophobie du FN, puisqu’une représentation du peuple implique aussi une représentation de la population française issue de l’immigration, ce qui est beaucoup mieux que « les arabes de service » de l’UMPS.

    Il permettra aussi de mettre en évidence les discours sur la haine du peuple de nombreux responsables politiques ou d’intellectuels de gauche, du genre « le peuple est trop bête », ou « ne sait pas ce qui est bon pour lui ». Au contraire, il ne le sait que trop, et constate que la politique actuelle n’est pas fait dans son intérêt.

    Il permet aussi des slogans de campagne puissants: comme « redonnons sa voix au peuple », … et donner un véritable élan et dynamisme populaire à la campagne du Front National. Il pourrait ainsi pousser nombre d’abstentionnistes à retourner aux urnes.

  8. karcherman says :

    Si c’est M. Gougou qui le dit, alors ce doit être vrai !

  9. Max Mojito says :

     » les ouvriers d’aujourd’hui n’ont pas été socialisés dans le même contexte  »
    – l’ouvrier cette bette sauvage wui n’a pas été socialisé comme nous, elites journalopes bien pensantes !

  10. koz-sj says :

    … les français de tous les bords doivent donner une chance au FN – ne plus laisser le destin du pays entre les mains de n’importe qui! …

  11. votez------fn says :

    j aime bien le ton condescendant envers l ouvrier

    comme si le fait d être ouvrier faisait de quelqu un une véritable enclume

    vraiment ils sont trop cons ces sociologues imbus de leur personne

    t es ouvrier donc t as pas de cerveau et il faut que nous les gauchiottes bienpensant qui ont une vraie cervelle te disent ce qu il faut penser

  12. P. Alexandre says :

    C’est superbement intérressant, surtout que je suis ne suis pas ouvrier, je suis cadre dans une société d’ameublement et tout mes employés sont axés sur le Front Nationnal.

    Je doute fortement du serieux de cet article, Francois Hollande, par sa médiocrité, n’a pas de programme et compte le dévoiler au long de la campagne [Minable, irresponsable et hypocrite], le résumé est simple et coule de source :

    « Votez pour moi, je ne sais pas ou je vais, vous non plus, mais suivez-moi, on y va !! »

    Ils prennent véritablement les gens pour des cons, c’est incroyable !

  13. jean-rage says :

    l’homme says : 07/01/2012 à 18:45

    La question essentielle est surtout celle des trahisons successives du Parti communiste et son ralliement au Parti socialiste systématique. Néanmoins, ça ne justifie pas pour autant l’idée selon laquelle le Front est le parti des ouvriers (à défaut d’être un parti ouvrier) : l’opposition lepéniste à la retraite à soixante ans, aux trente cinq heures, à l’augmentation des salaires et montrent qu’elle est anti-ouvrière.

    ————————————————————————————–

    Question qui n’as toujours pas de réponse. Le Lepen des années 80 etait plutôt atlantiste et fan de reagan et tatcher et malgré l’augmentation des votes  » ouvriers  » en sa faveur, il n’y a jamais eue de réajustement entre la base réel et la direction.

    Et il n’y à toujours pas réellement de proposition  » social » de la part du FN, car toujours l’idée liberal de la retraite à 65 ans comme tout le monde et de manière généralisée, car comme l’as dit  » le vieux  » dans l’interview qui donna à meridien zéro, il pense que tous les immigrés sont là et que rien ne les en fera partir. Pareil, il faut consommer français, ok, mais comme la plupart des ménages ont le pouvoir d’achat qui se réduit de mois en mois et que consommer local coute quand même un peu plus cher que l’importation, si les salaires restent à se niveaul, les artisans, les éleveurs, les agriculteurs nationaux ne pourront jamais lutter contre le tiers monde. D’autant que la différence entre le smic et le seuil de pauvreté est trés faible à peine une centaine d’euro, je crois. Bon après les 35h 00 c’est autre chose, il y a des branches où on travail moins de 35h00 et d’autres plus, d’autant que actuellement avec la crise, il ya des boites où c’est mieux une base 35h00 que 39h00, car avec de l’activité réduite, ça réduit le risque de chômage technique.
    Ah si MLP l’autre jour disait que si elle avait le pouvoir, elle créerais un syndicat proche des idéaux FN, à l’instar de la CGT et du PC.

    Le gros souci du FN c’est que la tçte n’écoute pas la base et vit dans son monde.

  14. P. Alexandre says :

    votez——fn says

    « t es ouvrier donc t as pas de cerveau  »

    En 2002 et en 2007 la soit disante majorité des électeurs du Front Nationnal étant chômeur ou en situation précaire, ca soulève le débât, surtout quand on connait le taux de chômage et le niveau scolaire de nos pépites.

    Pour votez socialiste, faut il être immature, stupide ou inemployable ?!

  15. Etonné85 says :

    « chercheurs en science politique » = en majorité des escrocs gauchistes, immigrationnistes et mondialistes

  16. Algor says :

    Ils ont découvert le fil a couper le beurre, et dire qu’ils sont grassement payés pour ça, dingue.

  17. carglass69 says :

    a lire et relire la plupart des articles de ce site, je pense que marine LE PEN n’a pas de soucis a se faire pour qu’elle soit élue.. je suis lepéniste de longue date et ceux qui me fait peur c’est les campagnes anti lepen réalisées par tous les autres parties – même parfois au détriment de leur projets politiques s’ils en ont bien sur – leur comportement dénote une carence dans une logique qui avec marine, verras le monde ouvrier représenté et surtout le FRANCAIS représenté avant l’étranger… votez MARINE

  18. Lola13 says :

    @ tutu, Parce que ce sont des imbéciles… qui ne changeront jamais d’avis, voter à gauche pour certaines personnes c’est une culture, un héritage de famille. peu importe le candidat et son programme.

  19. Etonné85 says :

    carglass69 says : 07/01/2012 à 19:28

    a lire et relire la plupart des articles de ce site, je pense que marine LE PEN n’a pas de soucis a se faire pour qu’elle soit élue…

    Des fois je me dis qu’à force de fréquenter fdesouche je m’autosuggère une future victoire. Mais je constate tout les jours que de nombreuses personnes de mon entourage sont prêtes à franchir le pas du vote FN.

  20. Le Chiffre Le Fer says :

    @l’homme
    « l’opposition lepéniste à la retraite à soixante ans, aux trente cinq heures, à l’augmentation des salaires et montrent qu’elle est anti-ouvrière. »

    Le FN (sous la direction de JMLP) était franchement libéral d’inspiration raegganienne, ce qui signifie : moins d’Etat, moins d’impôts, moins de syndicats, moins de fonctionnaires, et plus de liberté individuelle pour choisir son parcours, sa retraite quitte à travailler beaucoup plus mais en récolter les fruits.
    Mais la France étant de tradition socialiste il était évident qu’il ne pouvait pas séduire autrement que par ses arguments anti-immigrationnistes. L’Histoire démontre jour après jour que le choix socialisant (UERSS) est voué à l’échec et pire, à la destruction de siècles de progrès.

  21. zaz says :

    @ jean-rage

    Plus que tu pédale moins vite, plus que t’arrives moins en retard au boulot …
    En fait, tu te poses trop de questions quand la vérité vraie est que Marine rendra la parole aux français ! A partir de là, il te sera toujours possible de faire entendre ta voix à travers les votations sur les grands sujets et orientations …

  22. COOL says :

    .
    @palissade
    .
    +1

  23. jean-rage says :

    quelqu’un à écrit plus haut, le problème est que la france est réstée socialiste; non elle est réstée marxiste, c’est un peu différent et il ya toujours cette opposition entre employeurs/ employés (au sens large) qui pourri la vie sociale, quand le patronat organise la déportation massive de main d’oeuvre à bas coût chez nous c’est contre les salariés français, quand des salarié du public annonce une gréve, le gouvernement va au pourrissement, plutôt que se mettre autour d’une table est régler les problèmes etc…….
    L’etat doit avoir un rôle régalien , pour le reste tout le monde ne peut pas être entrepreneur.

  24. rebelle59 says :

    Florent Gougou, doctorant au Centre de recherches politiques de Sciences Po,

    C est bon on a compris……..

  25. Caudeval says :

    Un doctorant qui porte un patronyme à consonances africaines fait une incroyable découverte 31 ans après tout le monde !

  26. Ghedolskroud says :

    Il faut souhaiter que le FN ne deviendra pas uniquement un succédané du PC pour les classes laborieuses, même si une marge de tolérance est tout à fait acceptable.

  27. La gloire des vaincus says :

    On va de toute evidence vers un clivage
    vote des chances+ tarés gauchiottes / VERSUS / Vote des FDS + francais d’origine étrangère assimilés et utiles

  28. PèreDupanlou says :

    Allez un petit mot pour Florent Gougou : florent.gougou@sciences-po.org , et lui dire ce que vous pensez de cette focalisation sur le « vote ouvrier » .
    Il se plante complêtement car s’il limite sa thèse à l’étude des masses laborieuses , sa fumeuse théorie risque d’être emportée par un tsunami au soir du 22 avril ; en effet , cadre moi-même je connais beaucoup d’équivalents niveau qui voteront FN : ils attendent avec impatience cette échéance .

  29. RALPH LE VRAI says :

    moi je suis fils et petit fils d’ouvrier et le seul parti dans lequel je me reconnait c’est le FN
    La gauche ne nous defends plus depuis des decennies, trop occupée a s’occuper des bourgeois et des manifestations culturelles debiles auxquelles les ouvriers n’ont meme pas acces, trop occupée a defendre les immigrés et a s’enrichir
    il n’y a qu’a regarder les elus socialos ou centriste(des gauchos pour moi), ce sont tous des grands bourgeois ou des cadres

    MARINE EN 2012

%d blogueurs aiment cette page :