Les rivières françaises débordent de pesticides interdits

On trouve de tout dans les rivières de France, même des molécules issues de produits agricoles interdits à la vente depuis plusieurs années, comme la simazine, l’atrazine ou encore la terbuthylazine. C’est ce que révèle le dernier rapport de l’agence de l’eau du bassin Rhône-Méditerranée et Corse.

Réalisée à partir de 3 millions d’analyses accomplies en un an, cette étude a été publiée au début du mois de décembre. Elle s’alarme de la présence dans 60 % des rivières et 45 % des nappes phréatiques de six pesticides interdits d’usage depuis huit ans. Il semblerait donc que certains agriculteurs finissent d’écouler les stocks de produits achetés avant leur interdiction. D’autres en feraient carrément venir clandestinement de l’étranger. (…)

Basta Mag

Étiquettes : , , ,

17 responses to “Les rivières françaises débordent de pesticides interdits”

  1. Memento says :

    L’empoisonement est un crime qui doit être expié de la manière la plus exemplaire.

  2. Ducon says :

    Les gros dégueulasses

  3. sous-homme says :

    Et tout ce qu’on ne laisse pas dire sur le nucléaire.

    Même les organisations comme l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) n’ont pas l’autorisation de publier tout ce qui se passse en ce monde…

  4. Le Provençal says :

    En parlant d’empoisonnement, voici quelque chose que j’ai découvert récemment :

    L’épandage aérien (chemtrail)

    http://www.conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/01/un-biochimiste-explique-les-concoctions.html

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Chemtrails

  5. leperigourdin says :

    Vous croyez qu’on obtient des rendements élevés sans ses produits ?

  6. abeilles says :

    savez*vous au moins ce que la pluie comporte comme produits toxiques ,les Chemtrails au dessus de votre tête ,en sont remplis ,sur la neige ,dans les bacs à sable des enfants ,
    ce sont des chercheurs qui ont analysé ,ces traînées CHUT réveillé pas les Verts écolos ,tous associations touchent des subventions pour se la fermer

  7. leperigourdin says :

    @abeilles

    Si en effet les avions polluent, la quantité est 1 million de fois plus petite à l’hectare que les produits dits  » phytosanitaires » répandus en agriculture.

    Visons juste et surtout en proportion des dommages !

  8. abeilles says :

    @lepengourdin
    Je ne sais pas ,où vous habitez ,mais je crois que toute la France est aspergée ,ce ne sont pas les avions civile NON des avions de l’OTAN j’habite à 50 km entre Orly et Roissy ,dès une journée ensoleillée ,sans nuage ,le soir les Chemtrails toute direction couché du soleil ,où les matins au levé ,il a plu un jour des énormes gouttes comme un corps huileux ,les pluies sont gavées de produits nocifs vous avez un ordi cherchez
    vous devez savoir que le soleil aujourd’hui donne le cancer ,j’ai attrapé un coup de soleil en montagne ,ma soeur m’avait prévenu attention le soleil pique ,avant on pelait ( point barre ) mais cette fois 3 mois à me démanger ,sans peler ,
    Examinez les ingrédients des chem-trails vous avez un lien ,au dessus ,et les chercheurs Canadiens Américains il y a des particules de métal ,qui peuvent vous donner des maladies très grave ,se coller aux poumons
    Les agriculteurs aujourd’hui sont dans le même système que dans l’Union Soviétique avec Europe ,ils ont été obligé de ce mettre aux normes ,acheter des terres s’endetter jusqu’au cou ,maintenant si ils veulent des Subventions sont obligés d’acheter les Marques Imposées ,des graines ,des engrais ,des insecticides ,fongicides ,Non plus aucune liberté
    VIVE L EUROPE URSS
    Combien nous coûte une journée d’épandage ,car tous les jours ,je vois les avions civils passé sans traînée ,et ceux de OTAN a ne pas confondre

  9. PèreDupanlou says :

    Qu’est ce qu’on en a à foutre des « rendements « quand ce n’est que pour produire de la merde juste bonne pour l’exportation ?
    Mon cher leperigourdin (le péri-gourdin ?) l’agriculture française n’a pas vocation à nourrir le monde , qu’elle produise d’abord de bons produits pour les nationaux ; les stakanovistes de la productivité sont les essentiels responsables de ces poly-pollutions . Vous aussi vous tresser des couronnes à Monsanto , Bayer , Syngenta et autres promoteurs de substances mortifères ?
    Vous avez une guerre de retard car dans ce domaine (comme dans les autres d’ailleurs) nous sommes le nez dans le mur et l’avenir obligera l’agro-chimie à se remettre en cause où à disparaître .
    Je vis dans une région hautement productiviste , en 40 ans (seulement !) toutes les eaux de surfaces (rivières lacs et étangs) sont polluées et malades de cette pollution , les nappes phréatiques sont polluées elles aussi à plus de 70% et les 30% restants vont (sûrement) devenir impropres à la consommation dans moins de 20 ans . Les terres : on commence seulement à parler aujourd’hui des pollutions aux métaux lourds (plomb , cadmium , sels d’aluminium …) et les concentrations en phosphore deviennent plus que préoccupantes .
    Alors on continue ? Pour les « rendements » ?

  10. eskimo comvouzémoi says :

    Pour nourrir une France de 80 millions d’habitants en 2050, comprenez bien que la quantité de pesticides dans nos rivières ne va pas diminuer.

    Sans compter que nous contribuons à nourrir une partie de l’Afrique. Ainsi, l’Algérie en plein essor démographique importe 50% de la nourriture qu’elle consomme.

  11. BONAMY says :

    Concernant les proliférations d’algues vertes, celles-ci trouvent leur origine dans la présence en surabondance d’azote et de phosphore contenue dans le milieu générée par les engrais, les rejets animaliers, urbains… etc. A cela vient s’ajouter la présence de nombreux herbicides, pesticides et autres produits chimiques…

    S’il est certes souhaitable de travailler sur l’amélioration de la qualité des rejets (industrie, élevage, culture, …) dans la nature, il est aussi vrai que cela passe par des études, puis des travaux sur le long terme.

    Dans l’intervalle, afin de limiter les dommages causés à l’environnement, il est possible, nous l’affirmons, et pour un coût abordable, d’envisager des épandages massifs ou localisés de micro-organismes épurateurs naturels.

    Spécialement sélectionnés et concentrés, ces micro-organismes peuvent « se nourrir » de manière durable de l’azote (Nitrate) et du phosphore (phosphate) mais aussi des produits chimiques peu biodégradables (pesticides, herbicides, insecticides…) contenues dans les eaux et les sédiments et ainsi par compétition nutritionnelle, empêcher le développement des algues et/ou végétaux envahissants et rééquilibrer l’écosystème.

    ECOSYNERGIE France est une société, travaillant dans le cadre de l’environnement depuis une vingtaine d’années. Toutes nos réalisations sont le fruit d’une étroite association avec des scientifiques d’horizons divers (biologistes, physiciens, ingénieurs des eaux, écotoxicologues, médecins…)

    •Etudes/recherches avec le CNRS ( publications – World Academic Union – world journal of Modelling and Simulation / Water Research – Elsevier Science Direct)
    •Conférenciers pour le MIT (Massachussets Institute of Technology) une des meilleurs universités occidentales en sciences et en technologies, l’une des universités les plus prestigieuses au monde.

    Les procédés et produits conçus par ECOSYNERGIE ® sont à base de micro-organismes naturels, absolument sans danger pour l’homme, la flore et la faune. La méthodologie ECOSYNERGIE consiste, après étude du problème de pollution à traiter, à épandre directement le produit sur le site concerné (action curative et/ou préventive) selon une technologie d’application brevetée ®.

    … Encore faut-il être entendu, en France tout du moins, mais cela commence à être le cas… après 20 ans de croisade !
    Si vous le permettez quelques pièces jointes
    Bien cordialement

  12. Géraldine says :

    le problème de certain agriculteur c’est qu’en pensant s’enrichir en empoisonnant tout le reste, c’est qu’ils s’empoisonnent eux et leur famille en premier

  13. Casimir65 says :

    A Géraldine …
    ça vous arrive de réfléchir Géraldine …
    bien contente de trouver de la nourriture en quantité … et aussi en qualité ….à un prix relativement faible …
    Il y a 50 ans le budget nourriture était de plus de 50 pour cent du revenu …
    La Simazine n’a jamais tué quelqu’un , d’ailleurs elle se dégrade quand même …
    Je tiens à vous rappeler que les agriculteurs achètent les produits qu’ils trouvent dans le commerce …
    Une agriculture sans pesticide , engrais ,et c’est la famine assurée…
    Vous préférez crever de faim ?

  14. PèreDupanlou says :

    Mon pauvre casimir faudrait que tu t’achètes un cerveau de rechange ; je suppose que le premier a été rongé par la symazine ?
    Il y a cinquante ans tu n’étais même pas encore né , j’étais là depuis un bon moment et je peux assurer que les années cinquante nous proposaient une nourriture saine et largement suffisante (mais aucunement ces saloperies d’importation qui génèrent tant de pollution par leur transport ; imaginez , des haricots verts produits en … Chine !) Et je peux assurer qu’il n’y avait de FAMINE pour personne ; qu’on ne vienne pas me faire le coup de la « guerre » : ça c’étaient les occupants qui razziaient tout laissant les croûtes aux français .
    L’agro-chimie a permis d’augmenter les rendements (au détriment de l’environnement , cet agro-business nous a volé de fait NOTRE environnement pour son seul bénéfice) , ces excédents de productions ont été utilisés pour inonder les pays émergents et les rendre dépendants (de nous) ; ne pas oublier non plus cette bourse aux grains de Chicago où les spéculateurs ont beau jeu de s’enrichir de notre nécessité de manger .
    Ces « gens » qui justifient et défendent ce système productiviste sont du MÊME formatage idéologique que ceux qui nous répètent depuis la même époque que l’immigration est une chance !

  15. cow boy says :

    Le paysan n’a pas le choix agronomique de ses pratiques ,c’est la concurrence des produits importés qui la dicte ,la compétivité face à ces produits ce qui implique qu’il utilise les mêmes méthodes ,la sanction étant sa disparition à bréve échéance .Sans protectionnisme du cahier des charges de production ,le moin disant qualitatif récupérera toute les parts de marché et imposera sa methode à tous les autres .
    D’autre part je peut vous assurer que la tracabilité des applications chimiques (engrais,phyto,médicaments) est 10 000 fois plus controlé que la fabrication des médicaments ou des prothèses (PIP ,MEDIATOR) il est plus facile de manger avec la conscience tranquille que de se soigner
    La masse de papier pour enregistrer les pratiques afin de les presenter lors des controles a obliger la plupart des agriculteurs à s’équiper d’ordinateurs,de pockets,et de GPS pour le faire ,ce n’est pas la bureaucratie qui manque ,la masse d’efforts est considérable ,par contre le paysan n’a pas le pouvoir de changer la politique ;quand on laisse rentrer un produit de merde sur le territoire ,il l’impose à tout les autres .D’autre part la grande majorité des paysans ne font pas parti des grandes fortunes indécente de ce pays ,ils essaient de gagner leur vie honnétement point barre .Territoire et savoir faire font les différences c’est tout
    L’agriculture est aussi un métier ou tout les paramétres de productions ne sont pas maitrisable ,le climat entre autre,et des incidents peuvent survenir c’est une donné que le consommateur occulte complétement et il ne faut pas les interpreter comme une fraude .Malheureusement médias et lobbys s’acharne à détruire la confiance et les relations paysans/consommateurs depuis de nombreuses années ,les paysans en souffrent et vous aussi ,c’est l’objet de mon message : apporter une information de « terrain »

  16. Imperator. says :

    Bon, certains ont l’air de découvrir…. Tant mieux pour eux!

    Il faudrait en revanche pour d’autres se calmer un peu. Quelles sont les doses? Oui des pesticides, on en bouffe tous les jours, et pourtant nous sommes toujours en vie…

    cow boy says : 08/01/2012 à 14:06
    +1

  17. leperigourdin says :

    @PèreDupanlou

    C’est vous qui n’êtes manifestement pas à la page :

    1) le rendement à l’hectare, c’est toujours ce qui primordiale en agriculture.

    2) J’ai relativisé la pollution par les avions car elle est 1 000 000 de fois inférieur au traitement dans l’agriculture.
    Tout est affaire de proportion.

    3) Le monde paysan est divers. Avec des bonnes et des mauvaises fortunes.

%d blogueurs aiment cette page :