France : 70,4 milliards d’euros de déficit commercial cumulé en douze mois

Bien que le solde commercial de la France se soit redressé d’un milliard d’euros en novembre 2011 à – 4,412 milliards, selon les Douanes, il n’y aura pas de miracle sur le front du commerce extérieur français. Le déficit cumulé des douze derniers mois (novembre 2010 à novembre 2011) a déjà atteint 70, 450 milliards d’euros.

Le gouvernement français a prévu un déficit record de 75 milliards en 2011 (ce chiffre sera connu le 7 février), après les deux très mauvais crus de 2010 (- 51,45 milliards) et de 2008 (- 56 milliards). La France n’a pas connu d’excédent commercial annuel depuis 2002.[…]

Pendant que le déficit commercial de la France s’établissait à 4,412 milliards [en novembre 2011], l’Allemagne a enregistré en novembre un excédent commercial de 15,1 milliards en données corrigées des variations saisonnières.

Le Monde (Merci à Imperial W.)

Étiquettes : , , , ,

29 responses to “France : 70,4 milliards d’euros de déficit commercial cumulé en douze mois”

  1. PL24. says :

    .
    C’est une conséquence mécanique de l’euro.

    Quand un pays a sa propre monnaie, si il a un déficit commercial, cela fait baisser automatiquement le cours dde sa monnaie.

    Les importations deviennent plus chères, donc elles diminuent car il devient plus intéressant d’acheter des productions intérieures, et les exportations augmentent car elles sont vendues moins cher.

    Avec une monnaie étrangère, le seul moyen de baisser les prix à l’exportation est d’augmenter la COM-PÉ-TI-TI-VI-TÉ, autrement dit soit de baisser les salaires, les charges sociales, les impôts, soit de délocaliser la production dans des pays du Tiers Monde.

    Depuis 2002 (passage à l’euro) le déficit de la balance commercial s’ajoute chaque année à celui des années précédentes, et le total de cet endettement fait payer des milliards d’intérêts supplémentaires à la France.

    Ces intérêts sont une aubaine pour Goldman Sachs et Morgan Chase.

  2. Imperial W. says :

    .

    @PL24. says : 10/01/2012 à 00:35

    Quand un pays a sa propre monnaie, si il a un déficit commercial, cela fait baisser automatiquement le cours dde sa monnaie.

    Vous excipez d’un effet pour en attribuer, en creux, la cause à l’euro. Cela se produirait avec n’importe quelle devise dans une situation analogue.

    La perte de compétitivité ne résulte pas nécessairement, ni exclusivement d’un problème monétaire de change, même si elle peut y contribuer et la sur-alimenter dans un effet de second rang.

    +++

    Ces intérêts sont une aubaine pour Goldman Sachs et Morgan Chase.

    Ils sont une aubaine pour tous les agents économiques investissant dans du papier obligataire d’Etat. Parmi ceux-ci, les banques françaises occupent une bonne position et en profitent également goulûment.

  3. Imperial W. says :

    (edit)

    même si ilpeut y contribuer et le sur-alimenter

  4. sacripant says :

    je dirais bien quelque chose mais j’y comprend rien.

  5. Imperial W. says :

    .

    @sacripant says : 10/01/2012 à 01:00

    Pour faire simple, on s’enfonce toujours plus profond dans la merde. Mais tu n’as besoin de personne pour le constater 😉

  6. sacripant says :

    mdr en gros c’est un clignotant de plus sur le tableau de bord du paquebot « france » qui passe au rouge….

    sleep well all bye

  7. Imperial W. says :

    .

    @sacripant says : 10/01/2012 à 01:09

    Bonne nuit 😉

  8. Gilbert de Souche says :

    Vous étes sur le nouveau site fdesouche ??? si oui dites-moi comment faire pour y accéder……. merci!

  9. PL24. says :

    @ Imperial W. says : 10/01/2012 à 00:51

    .

    Vous excipez d’un effet pour en attribuer, en creux, la cause à l’euro. Cela se produirait avec n’importe quelle devise dans une situation analogue.

    La perte de compétitivité ne résulte pas nécessairement, ni exclusivement d’un problème monétaire de change, même si elle peut y contribuer et la sur-alimenter dans un effet de second rang.

    —-
    Quand a pays a sa propre monnaie, et si sa balance commerciale est structurellement déficitaire il est obligé de dévaluer puisque ce déficit payé avec des billets à ordre revient à faire marcher la planche à billets pour payer. C’est mathématique.

    Tout le problème, c’est qu’avec une monnaie unique ou une monnaie rigidement reliée à une monnaie étrangère, ce déséquilibre ne se traduit pas par une dévaluation de la monnaie, et le déficit s’accumule d’année en année pour se transformer en dette et en paiement d’intérêts bancaires en argent.

    Du coup, le seul moyen qui reste aux gouvernements pour rétablir la balance commerciale, dans la mesure où il n’a plus d’action sur le niveau des prix d’achats en les majorant par des droits de douanes, est de baisser les coûts de production en baisant les salaires, en baissant les charges sociales, en baissant les impôts et les services publics, donc à mettre les caisses sociales, l’État, les collectivités locales et les ménages en déficit, et donc aussi à les endetter.

    Cet endettement oblige à payer des intérêts en plus qui au final majorent encore les coûts de production, au lieu de les diminuer.

    La double baisse des salaires (soustraction d’une partie du salaire et d’intérêts à payer) et des recettes fiscales (soustraction d’une partie des recettes et du service des dettes à tous les échelons) provoque une contraction du marché intérieur, qui lui-même provoque du chômage et accélère le processus.

    Sinon, pour Goldman Sachs, oui je sais que la SoGé (banque française) aussi. Mais est-ce qu’elle n’appartient pas indirectement au Groupe Lazare, qui lui-même etc..

    La situation actuelle de ruine de la France, de l’Italie, de l’Irlande, de l’Espagne, provoquée par l’euro est une situation extrêmement faste et profitable pour United of Usuriers, c’est une situation optimale de boom.

    Tout le problème des créanciers est de maintenir le système et d’obliger les État à continuer le plus longtemps possible à « servir » La Dette, en liquidant le maximum d’actifs patrimoniaux, c’est-àdire en payant en nature, en donnant des autoroutes à péages, des hôtels de la Marine, des Total, des EdF, etc..

  10. vikking says :

    @PL 24

    Il y a un cas contraire.
    LA CHINE.

    Qui produit et exporte à gogo, et dont la monnaie ne monte pas.

    Je sais pas comment ils font, si c’est grâce à l’achat de bons du trésor US, qu’ils parviennent à maintenir le Yuan à 40% sous-évalué.

  11. vikking says :


    @PL24

    « La situation actuelle de ruine de la France, de l’Italie, de l’Irlande, de l’Espagne, provoquée par l’euro est une situation extrêmement faste et profitable pour United of Usuriers »

    ___________________________________________________

    Cette situation est aussi très favorable à United of Fridolin.

    L’Allemagne fait son excédent commercial, avec l’Europe. Pas avec la Chine où son déficit commercial est équivalent au notre.

    Sortons de l’euro avec l’Italie et l’Espagne, et en moins de 15 jours l’Allemagne pleure.
    Son mark prend 20%, notre Franc perd 20%, la merco, BMW, Audi est 40% plus chère.

  12. Imperial W. says :

    .

    @PL24. says : 10/01/2012 à 01:45

    Quand a pays a sa propre monnaie, et si sa balance commerciale est structurellement déficitaire il est obligé de dévaluer puisque ce déficit payé avec des billets à ordre revient à faire marcher la planche à billets pour payer. C’est mathématique.

    Non, il n’est pas « obligé ». Il peut également utiliser ses réserves de change, elles servent à cela. En outre, le régime de change intervient dans le choix (ou l’absence de choix) dans les modalités de neutralisation de dévaluation ou d’appréciation d’une devise considérée, soit-elle la proie d’une attaque spéculative si les conditions s’y prêtent (situation ponctuelle), ou subisse-t-elle les effets d’un déficit de balance commercial, comme c’est le cas pour la France (situation structurelle).

    Pour le reste, votre analyse est juste et je partage.

    Sur ce, bonne nuit (je vous répondrai, le cas échéant, demain) 😉

  13. Imperial W. says :

    .

    @vikking says : 10/01/2012 à 01:58

    Je sais pas comment ils font, si c’est grâce à l’achat de bons du trésor US,
    qu’ils parviennent à maintenir le Yuan à 40% sous-évalué.

    Le niveau d’une monnaie dépend de l’offre et de la demande de celle-ci.

    Les Chinois détiennent les plus grosses réserves de devises du monde.

    Par conséquent, il peuvent acheter toutes les monnaies étrangères qu’ils souhaitent pour déprécier relativement le cours de leur propre monnaie dans le cadre de leur commerce international.

    C’est simple.

  14. Hades says :

    Tous ces ploutocrates UMPS & co. vont nous la déclencher cette guerre mondiale pour nous faire oublier la crise économique et leur total incompétence.

    « La France menace de sanctions d' »une ampleur et d’une sévérité sans précédent » à l’encontre de l’Iran »

    http://french.cri.cn/621/2012/01/10/302s266900.htm

  15. Jako Lango Provisoiro says :

    plus d’excédant depuis 2002…. attends un peu… 2002, l’année de l’Euro, la monnaie qui surévaluait le Franc, la Lire, le Drachme et toutes les monnaies autres que le Mark, histoire de torpiller les exportations des concurrents de l’Allemagne ?

    Bien joué la paire Jospin Fabius, vous avez bien négocié la perdition de la France, avec ce taux de change abruti… Oh, que ça faisait bien, 6,55957… Comme ça valorisait le Franc et l’économie française.
    Dans le cul.

  16. flamand says :

    @Jako Lango Provisoiro says : 10/01/2012 à 02:21

    En 2002 on avez déjà des flêches en économie, on voit où eux et leurs successeurs consécutifs ont mené le pays 🙂

  17. zarmagh says :

    Vous avez voulu l’Europe ? Payez maintenant.
    😦

  18. YANN 80 says :

    La France est en déficit depuis 2002, comme c’est bizarre, ne serait ce pas l’année de la mise en place de l’EURO ????
    Et dire que d’après certain ( Delors, Jospin, Chirac,Sarko, Aubry, Bayrou , et tous les autres) devait soit disant apporté bonheur et prospérité et surtout richesse pour le pays ….
    Le résultat on le connait une perte sèche de plus d’un million d’emploi, et malheureusement cela n’est pas fini, il serait temps que les Français réfléchissent sur le devenir du pays , mais comment faire quand on voit les médiats en tout genre manipuler la masse populaire ou devrais je plutôt dire ( se faire lobotomiser par le petit écran )
    Espérons pour avril un réveil de la conscience Française pour la seule qui depuis des années défend la France avec une énergie à faire pâlir un régiment de ploutocrate ( UMPS-VERT)….
    France réveille toi avant qu’il ne soit trop tard !!!!

  19. Albator 2012 says :

    Peu d’industrie, des services qui foutent le camp, des gens qui consomment à gogo des produits importés, avec tout ça un euro fort qui ne profitent qu’aux allemands, rien d’étonnant à ce que la balance commerciale tourne en autre défaveur…

  20. Albator 2012 says :

    « en notre défaveur »

  21. La gloire des vaincus says :

    Y FO PLUS D’IMMIGRATION !

  22. Borowic says :

    Les chinois sterilisent neutralisent les consequences de leurs excedents en empilant des reserves. Ils peuvent le faire parce que leur marche des changes est reglemente et centralise. C est le privilege d une monnaie non convertible la contrepartie c est qu ils empilent des actifs d une monnaie qui se deprecie.

  23. zefi says :

    N’ayons crainte, après le sabot au Ps ils viennent d’inventer la loupe, pour voir ça de près qu’ils disent, ensuite on dira que c’est encore loupé.
    Comment le Ps va redresser les comptes ?
    Maintenant on va scruter le Ps au microscope, mais à balayage.

    Et c’est comme ça que les grandes inventions n’ont jamais vraiment servi la cause première pour laquelle elles ont été créées, le monde est injuste, sniff..

  24. Albator 2012 says :

    @Borowic, il me semble qu’ils détiennent une bonne réserve de dollars US et de bons du trésor américain, non? De quoi mettre les USA à genoux?

  25. Imperial W. says :

    .

    @Borowic says : 10/01/2012 à 09:00

    la contrepartie c’est qu’ils empilent des actifs d’une monnaie qui se déprécie.

    Cépafô.

  26. Tirelire says :

    Imperial W. says : 10/01/2012 à 01:05
    .

    @sacripant says : 10/01/2012 à 01:00

    Pour faire simple, on s’enfonce toujours plus profond dans la merde. Mais tu n’as besoin de personne pour le constater

    Salut ! tu vas bien ? 🙂

    j’avais prévu une paire de botte, pour ce problème dont tu parle à sacripant …. heureusement j’ai encore mes cuissardes de secours, j’espère que ça sera suffisant, car après ça ….

  27. Imperial W. says :

    .

    @Tirelire says : 10/01/2012 à 13:24

    Salut Tirelire 😉

    Tu devrais plutôt songer à un scaphandre…^^

  28. buffy456 says :

    Je ne comprends pas l’intérêt qu’il y a encore à ce chiffre.

    C’était important autrefois quand on avait encore tous notre monnaie car alors cela signifiait que l’on sortait plein de devises françaises, mais aujourd’hui hui quel intérêt avec l’euro ?

    Certes cela signifie que l’on produit moins que l’on achète mais quelle importance cela a t il encore avec les machines ?
    Par exemple si une machine en Espagne avec 2-3 employés fabrique 100.000 macarons (la pâtisserie) par jour et nous les exporte où est la catastrophe si en France c’est 100 vendeuses qui les écoulent dans les pâtisseries ?
    2-3 emplois à la production en Espagne, 100 en France pour écouler les macarons dans les pâtisseries… où est le mal d’être alors en déficit commercial ?

    Bref la pertinence de cet outil de mesure m’échappe

  29. Imperator. says :

    Il eut été intéressant de savoir sur ces 70 milliards, quelle est la part des hydrocarbures…. Cela relativiserait un peu.

    Borowic says : 10/01/2012 à 09:00

    +1

    buffy456 says : 10/01/2012 à 14:46

    Vous avez raison, dans le sens où il faut corréler ce chiffre avec d’autres.

%d blogueurs aiment cette page :