« Nous vivons la fin de l’évidence démocratique »

Vodpod videos no longer available.

39 responses to “« Nous vivons la fin de l’évidence démocratique »”

  1. zefi says :

    On est là :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Polybe

    …vous trouverez bien..

  2. PèreDupanlou says :

    C’est tout à fait juste , ce mot est vidé de son contenu , comme une étiquette flateuse sur une boîte vide ; et il y a plusieurs années déjà qu’il en est ainsi , surtout depuis que cette europe existe , où les orientations et les décisions sont prises par des non élus . C’est comme l’URSS et son polit-buro quoi .
    En nous confisquant notre droit à référendum sur des questions TRES importantes (comme l’immigration que l’on nous contraint par force et lois à incurgiter à notre corps défendant) on nous a volé notre démocratie ; l’europe avec la complicité de nos politiques = voleurs de démocratie !
    La seule démocratie encore digne de ce nom en europe c’est la Suisse mais elle doit férailler dur contre ces eurocrates qui veulent la soumettre .
    (qu’on ne me parle pas de ce « parlement » de l’europe , juste un cache sexe de cette dictature)

  3. Roland says :

    Dénoncer (avouer) les vices de la dite démocratie pour mieux maintenir l’oligarchie en place via des promesses de réformes irréalisables …

    Rien de révolutionnaire dans l’ensemble si ce n’est jouer à la  » soupape de sécurité  » et accessoirement défoncer des portes ouvertes.

  4. Chateaurousse says :

    Oui, et personne n’est disposé à mourir pour cette lutte, comme le dit avec raison Onffray, on a perdu d’avance. Qui est prêt à lutter pour la fermeture de tout ce qui constitue cette UE administrative ? Les différentes Cours, Ministères, Offices, Parlements et leurs millions de petits fonctionnaires bienà l’abris complices et acteurs du désastre. Qui est prêt à prendre le maquis et ne plus payer d’impôts ? Qui est prêt à vider son compte bancaire (si il y a encore lieu) et vivre de chasse et de pêche. Qui est prêt à ne plus regarder un match de foot à la télé pour ruiner les clubs ? Personne ou une petite minorité d’anachroniques. Nous ne savons plus ce qu’est l’honneur depuis les années 20. 1 siècle que nous nous enlisons irrémédiablement vers l’esclavage. On nous parque, regardez les mamans qui travaillent sont tellement contentes d’avoir une crèche d’entreprise… Moi cela me rappelle un élevage de bétail, on les fait se reproduire et après les petits veaux sont tous mis ensemble dans un hangar.

  5. piombu says :

    Pour une constitution citoyenne (Etienne Chouard)

    1) – Le Constat d’impuissance du peuple

    1. Le pouvoir politique sert les intérêts d’une minorité d’ultra-riches contre l’intérêt général
    (cf. ci dessous problème central de la création monétaire abandonnée aux banques privées)

    2. Chacun de ces actes contre l’intérêt général est un abus de pouvoir

    3. Un régime démocratique devrait protéger le peuple des abus de pouvoirs

    4. En l’absence de contre-pouvoir, le peuple n’est pas protégé et la situation empire
    Notre régime est en théorie le plus protecteur des peuples et pourtant le peuple n’est plus protégé. Comment une telle situation est-elle possible en démocratie ?

    2) – La France est-elle une démocratie ?

    1. Dans une démocratie le peuple est souverain et gouverne pour le peuple
    2. La constitution de la Ve République transfert tout pouvoir du peuple à ses représentants
    3. L’intérêt général n’est pas défendu par les représentants
    4. Le peuple n’a aucun moyen légal de contester l’action de ses représentants
    5. On doit donc logiquement renoncer au mot “démocratie” pour décrire le régime français.
    La Ve République n’est donc pas techniquement une démocratie, c’est un fait : le peuple n’est pas souverain et ne gouverne pas. Mais la République fait confiance au peuple sur un point : l’élection de ses représentants.
    Pourtant l’élection ne change rien (voir chapitre 1) et le peuple ressent profondément son impuissance politique. Pourquoi ce paradoxe ? L’élection n’est-elle pas synonyme de démocratie ?

    3) – L’élection n’est pas la démocratie

    1. L’élection permet de choisir seulement parmi des candidats sélectionnés par des partis
    2. Obtiennent le pouvoir uniquement les représentants d’une caste politique : cela s’appelle l’oligarchie
    3. La véritable démocratie n’organisait pas d’élection mais le tirage au sort
    4. La véritable démocratie donnait très peu de pouvoir à ses représentants
    5. La véritable démocratie utilisait des mécanismes de contrôle du pouvoir très poussés
    Conséquence du tirage au sort, la véritable démocratie athénienne a permis pendant 200 ans que les pauvres soient toujours au pouvoir, et jamais les riches.
    L’élection, si sacrée à nos yeux, que nous pratiquons en France depuis 200 ans a toujours provoqué le résultat inverse : le pouvoir des riches toujours, le pouvoir des pauvres jamais.
    Le principe de l’élection de nos chefs (qui devraient en fait être nos serviteurs) est inscrit dans notre constitution, la loi supérieure du pays. Mais alors, qui a écrit la constitution ?

    4) – Au cœur du problème notre constitution

    1. La constitution doit établir les limites du pouvoir protectrices de l’intérêt général
    2. Notre constitution a été écrite par des élus et des hommes exerçant le pouvoir
    3. Il y a conflit d’intérêt : celui qui a le pouvoir ne doit jamais déterminer les limites de son propre pouvoir
    4. Toute personne intéressée au pouvoir ne doit pas participer à la rédaction de la constitution
    5. La constitution doit donc être écrite par le peuple puis votée par lui.
    Pour que peuple puisse écrire sa constitution, il devra confier cette tâche à une Assemblée Constituante. Pour désigner les membres de cette assemblée il ne faudra pas passer par l’élection qui est anti-démocratique (voir chapitre précédent), mais par le tirage au sort. C’est par cette étape primordiale que passe le combat contre tous les abus de pouvoir, et c’est pourquoi tout est dit dans ce message :
    Parce que ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les limites de leurs propres pouvoirs
    “Nous voulons une Assemblée Constituante démocratique, donc tirée au sort.”
    Pour tirer au sort cette Assemblée Constituante on peut imaginer plusieurs techniques. Voici dans le chapitre suivant une proposition de processus qui aboutirait en une année à l’écriture d’une constitution protectrice de l’intérêt général.

    5) – Ecrire une meilleure constitution
    Voici donc une proposition de processus constituant qui aboutirait sans aucun doute à l’écriture d’une meilleure constitution.
    -Phase 1 : Sélection citoyenne.
    1. Chaque citoyen à partir de 18 ans (?) désigne parmi ses connaissances 3 personnes (?) aux qualités compatibles avec l’intérêt général. Il ne s’agit pas forcement de compétence.
    Les qualités recherchées seraient par exemple : honnêteté, bravoure, désintéressement, patience, ouverture au débat, capacité d’analyse etc. Nous en connaissons tous autour de nous.
    2. Contrairement à une élection, personne n’est candidat.
    3. Toute personne peut être désignée à l’exclusion des parlementaires, ministres ou juges, actuels ou prochains.
    4. Important : ceux qui auront écrit et voté la Constitution seront par conséquent inéligibles pour longtemps.
    5. A l’issue de cette première étape, des personnes auront été de nombreuses fois désignées, d’autres peu, d’autres jamais.
    Nous aurons alors une liste de 500.000, 1 million ou peut être 2 millions de personnes, composée de femmes et d’hommes de toutes origines et de tout statut social et qui ne sont candidats à rien.
    -Phase 2 : Tirage au sort.
    1. De cette liste on retire les extrémités hautes et basses : ceux qui ont été très peu désignés et ceux qui auront été désignés de très nombreuses fois, ce qui évitera la désignation de figures médiatiques, de trop brillants orateurs, et la tentation de faire « campagne ».
    2. Dans cette liste réduite (des centaines de milliers de personnes tout de même) sont tirés au sort ceux qui formeront l’Assemblée Constituante, 577 personnes par exemple.
    3. Une personne tirée au sort peut refuser cette charge, on en tire alors une autre au sort jusqu’à ce que l’Assemblée soit constituée.
    4. Vous obtenez ainsi l’Assemblée Constituante la plus désintéressée, et la plus représentative du peuple qui soit grâce au tirage au sort : beaucoup de pauvres, peu de riches, des femmes des hommes, des croyants, des athées, des chefs d’entreprise, des chômeurs, des agriculteurs, des intellectuels…
    -Phase 3 : Rédaction de la constitution.
    1. L’assemblée Constituante ainsi formée aura plusieurs mois pour écrire le texte, entendre des experts de tous domaines pour éclairer ses débats. Par son travail chacun développera la compétence nécessaire pour participer aux discussions et faire ses proposition.
    2. Chaque article est soumis aux vote de l’assemblée.
    -Phase 4 : Adoption par le peuple.
    1. A l’issue du processus d’écriture, le texte de la nouvelle Constitution est soumis au peuple par référendum.
    Il y a certainement des modifications à faire, des idées à apporter, parlez-en autour de vous.

    6) – Conclusion
    En résumé :
    Parce que ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir
    Ce message s’il rassemble des millions de personnes derrière lui peut tout changer.
    1. Parce qu’il peut être compris par tous (si vous leur expliquez)
    2. Parce qu’il s’attaque à la cause de tous les problèmes
    3. Parce qu’il ne défend les intérêts de personne en particulier
    En se rassemblant tous derrière cette revendication unique, chacun dit je veux pouvoir faire entendre ma voix, je veux qu’enfin l’intérêt général soit défendu et plus les intérêts de quelques-uns. En défendant cette proposition politique hors parti, vous vous réappropriez le débat politique pour le remettre au centre de la cité, et plus à la marge.
    Et surtout, vous l’avez maintenant compris, la seule possibilité de changement c’est de sortir d’un cadre institutionnel qui rend le peuple impuissant.
    La plus grande qualité de ce message est peut être aussi son défaut : il est original.
    Il contredit des évidences ancrées en nous par toute notre éducation (mythe de l’élection, oubli du tirage au sort) et sera donc refusé par certains par simple réflexe. Mais ce message fait appel à l’intelligence de chacun pour comprendre sa logique.

    Etienne Chouard

  6. Step says :

    quand il parle de mise en scène pour l’immigration et la sécurité il veut dire que ce ne sont pas de vrais problèmes ou quoi?

  7. Roland says :

    Partir du principe que le potentiel patriotique d’aujourd’hui est irrémédiablement appauvri pour aboutir à l’action tiens surtout du sophisme véhiculé par l’intelligentsia (Onfray comme par hasard !) pour conforter le citoyen dans le désespoir et le nihilisme passif.
    soljenitsyne est le parfait contre exemple du àquoibontisme.

    ————–

    Mwaip à la différence de ce cher monsieur qui semble découvrir l’eau chaude, FDS lui, a considérablement fait changer les choses (grille de lecture des médias/politique/réinformation).

  8. PèreDupanlou says :

    Petite vidéo de Vladimir Boukovsky qui en 4 mn fait un paralèlle saisissant avec l’URSS : http://www.youtube.com/watch?v=poBECs_3nkQ
    Et clef de voûte de cet édifice ubuesque , le M.E.S. (mécanisme européen de solidarité – vous remarquerez que « solidarité » est la vaseline pour vous rentrer le « mécanisme » dans le c.ul – puissance des mots tout de même) , ce fameux MES destiné à vous mettre au service perpétuel du rembousement de la dette , vous et vos enfants . Cette « saloperie » continue sa progression en loucedé , hier soir j’en ai aperçu un petit rappel sur la Tnt .
    Pour répondre à Chateaurousse : il y a plusieurs mois que je n’ai quasiment plus de liquidités en banque ; je regarde parcimonieusement la télé et JAMAIS le foot ; j’ai mon hectare de terrain pour ma survie , de quoi me défendre contre les malfaisants …

  9. NightsWind says :

    excellente vidéo merci Fdesouche

  10. St-Michel says :

    NightsWind
    Non pas excellente, c’est une intervention incohérente. Même si il a raison quand il parle d’oligarchie et de perte de pouvoir de la part du politique.
    Quand il dit que la sécurité et l’immigration sont de faux problèmes, il se fout de la gueule du monde ou il délire.

  11. leperigourdin says :

    @ Chateaurousse

    Hélas +1

    @ Piombu citant E. Chouard

    +1

    ====================================================
    Un fil qui regroupe de bons posteurs.

    Moi je n’ai aucun espoir, le système a su inféodé des millions de gens fonctionnaire ou du privé.
    La France par contre descend dans tous les classements : éducation, richesse, pouvoir d’achat, qualité de vie.

    Elle monte pour la délinquance, le sida, l’acculturation, la tuberculose, l’illettrisme, la violence, la pollution eau, air, terre.
    Un pays d’abrutis et d’assistés ça ne va jamais bien loin, ça ne produit rien de très beau.

    Citez moi un monument architectural construit depuis moins d’un siècle ? RIEN

    Nous sommes moins en démocratie qu’au moment ou LOUIS XVI a demandé de faire remplir des cahiers de doléances par les 3 ordres.

  12. abeilles says :

    Le Générale De Gaulle ,a fait des Référendums pour demander l’avis du Peuple ,le résultat ,Parce que ceux qui l’on chassé,Ils ont compris que les Français ne faisaient aucune différence entre un cheval de course ,et un âne ,,entre un Homme Honnête ,et des F R = Fripouilles -Rassemblées ,d’ailleurs ils votent toujours pour ceux qui les ont plumé ,dépouillé ,rasé ,Ils recommenceront car aujourd’hui ils ne connaissent plus les MOTS Honneur ;Dignité;Honnête ,le Verbe avoir a remplacé le Verbe être ,la Vie l’Histoire de leurs ancêtres ,ils l’ont gommé)ce qu’ils veulent c’est tout de suite ,par tout les moyens ,j’ai lu une enquête beaucoup de jeunes sont surendetté pour s’acheter le dernier téléphone ,dernière Marque ,qui va avoir le dernier cri ?? Nos vampires ont su appâter ,
    Qu’avez-vous fait dans les années 80 ,les agriculteurs manifestaient à Paris pour ne pas rentrer dans cette Europe ils refusaient la disparition des petites fermes ,donc plus de petites fermes ,plus de petits commerçants plus de petits artisans ,Aujourd’hui plus de petits employés ,plus de petits Fonctionnaires ,ext ext bientôt vous allez vous déchirer pour un emploi ,
    Donc vous continuerez à voter pour ceux qui vous donnent à manger,sans emploi ,Depuis des années je ne mets plus les pieds dans les Grandes Surfaces ,aujourd’hui elles ont vidé les Villes des petits Commerces elles viennent avec des Carrefour City ,je refuse ces commerces ,cela fait parti du Comportement des Veaux ,ils sont pratiquement obligés d’aller dans ces Dictateurs de la Production pour leur CARTE DE CREDIT combien elle revient

    QUANT à la fameuse Démocratie depuis qu’un Parti Politique qui avait 15à20%des voix n’avait aucun Elu à l’Assemblée Nationale ,où autre Assemblée ,la Démocratie n’était pas ,
    Quand le parti Communiste avec 6% AVAIT DES Députés ,
    Es-que les Français ont réagi ,
    j’ai attaqué les Députés à monsieur Carassus (( F R = Fripouille Rassemblée ))(( moi une fripouille (( monsieur Carassus quand on cautionne des voleurs )) j’avais pris un rendez-vous à sa Mairie pour ( SOS enfants d’Irak ) quant il m’a vu rentrer ,Alors- vous ne manquez pas d’AIR ° ) je savais très bien que ces Politiques ne donneraient pas un centime ,

  13. Cadoudal says :

    peut être la fin de l ‘escroquerie du « Contrat social » rousseauiste

    qui, sous couverture de volonté majoritaire,

    donnait en fait la dictature à une secte

  14. castel says :

    Excellente observation
    Step says : 10/01/2012 à 10:49

    quand il parle de mise en scène pour l’immigration et la sécurité il veut dire que ce ne sont pas de vrais problèmes ou quoi?
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    J’ai donc chercher à gratter le vernis.

    il est dans le giron de médiapart.

    Son parcours est uniquement intellectuel.
    Son but n’est pas d’améliorer le sort des français mais de redorer le blason des politiques avec ses idées de démocratie participatives.
    La démocratie participative était le programme de Ségolène royale en 2007

    Mais sur le fond il est complétement éloigner du quotidien du peuple.

  15. saurien says :

    @castel says : 10/01/2012 à 12:14
    @Step says : 10/01/2012 à 10:49

    Vous avez tout à fait raison,mais ce que dit Loïc Blondiaux permet au moins de mettre le doigt sur un point important,la démocratie n’est plus…
    Un exemple simple,nous sommes sur un blog,et nos commentaires sont masqués par un gravatar et un pseudo.
    Pourquoi? Tout simplement parce que nous avons des enfants,une vie professionnelle,des voisins,nous ne pouvons pas nous exprimer à visage découvert,ce qu’un socialiste peut se permettre dans une entreprise par exemple,il sera, au plus, pris pour un un con par ces collègues,mais pas mis au placard et juger sévèrement par la « bien pensance »,unique opinion permise et autorisée en société.
    Le jour ou je pourrais mettre ma photo et mon nom ici pour exprimer une opinion,la démocratie aura retrouvée ses lettres de noblesse.

  16. flamand says :

    Un bon résumé de la situation actuelle non seulement en France mais aussi dans plusieurs pays européen prostitués à l’UE.

  17. La terreur says :

    D’accord avec Cadoudal….le « pouvoir » est l’apanage unique d’une minorité sociale qui ne sert pas et depuis longtemps le bien commun mais des intérêts particulier(pseudo-débats sur le mariage gay etc)….
    C’est l’echec des Lumieres, à nous de trouver un système réellement démocratique compatible avec la gestion d’un pays de plusieurs dizaines de million d’habitants…
    Sans en revenir à des chimères royalistes non plus, régime qui a lui aussi lamentablement échoué….

  18. La terreur says :

    @ Saurien : c’est clair, quand on peut que s’exprimer anonymement pour protéger notre mode de vie, nos familles, c’est qu’on est déjà dans un système insupportable et inhumain….
    Même les cocos dans les années 20 ou les anarchistes de la belle époque n’étaient pas si traqués et opprimé que le natio d’aujourd’hui….

  19. La Licorne says :

    Au fait, ils sont où les indignés ? Moi, j’en n’ai pas vu.

  20. saurien says :

    @La Licorne says : 10/01/2012 à 13:24
    Au fait, ils sont où les indignés ? Moi, j’en n’ai pas vu.

  21. childebrand says :

    Mis à part le blah blah sur la démocratie directe, où il ne fait que redire ce que quiconque de censé dirait, le discours de ce Loïc Blondiaux n’est qu’un ramassis de poncifs marxistes trotskystes-léninistes. De la gauchiasserie pur jus. Le rêve d’une société pseudo égalitaire et collectiviste, bref de la diahrrée verbale d’indigné, cela veut tout dire…

  22. Casimir65 says :

    Remarque citoyenne …
    Je me méfie de ceux qui veulent changer notre Constitution qui ne trouvent pas à leur goût , ne dit on pas que l’enfer est pavé de bonnes intentions …
    Remarquez que le suffrage universel direct , est le meilleur système démocratique pour élire quelqu’un …car pour être élu il faut d’aboird le mériter, se donner du mal pour y arriver … et ce n’est pas la chance d’être né avec une cuillère d’argent qui permet d’accéder à cette si grande fonction …

    Au fait je suis en train le soir , avant de m’endormir, de lire un livre sur la caractérologie …
    J’ai appris que le roi Louis 16 était un apathique … c’est à dire un type égocentrique qui pensait avant tout à ses petits plaisirs avant d’essayer d’améliorer la vie du peuple …
    Au moins un Président de la République il peut être viré aux prochaines élections …avec un roi il faut faire une révolution …
    Ya pas photo…

  23. VAUBAN says :

    Nous vivons une réalité : la démocratie est un mythe, une philosophie pour penseurs de grande hauteur, la réalité, c’est qu’il faut que la machine avance…….

  24. VAUBAN says :

    Au moins un Président de la République il peut être viré aux prochaines élections …avec un roi il faut faire une révolution …
    ___________________________________________________________
    A la différence que les présidents sont issus d’un parti, donc structurellement opposé à la moitié de la population. Le Roi est une continuité sociale et identitaire, là aussi y’a pas photo.

  25. La Guerre est notre espérance says :

    etymologiquement,

    démocratie = gouvernement du démon.

  26. Nono La Commode says :

    @Leperigourdin

    Citez moi un monument architectural construit depuis moins d’un siècle ? RIEN

    Z’avez raison, d’ailleurs a ce sujet la muséification accélérée de la France me dégoute. Non seulement on ne construit plus rien, mais en plus nos monuments ne seront pas éternels et commencent a crouler un par un. Que visitera-t-on plus tard? Un champ de ruine?

  27. Nono La Commode says :

    @Casimir65

    Au moins un Président de la République il peut être viré aux prochaines élections …avec un roi il faut faire une révolution …

    mouais cf le prinptemps arabe. J’connais des presidents africains qui n’ont rien a envier en longevité a Louis XIV

  28. Casimir65 says :

    A Vauban
    « A la différence que les présidents sont issus d’un parti, donc structurellement opposé à la moitié de la population. Le Roi est une continuité sociale et identitaire, là aussi y’a pas photo. »
    ??!!
    et alors ?
    Le roi est une continuité sociale et identitaire ?
    Ah ah ah ah …Il suffit de regarder vers l’Espagne …
    c’est vrai que là bas c’est identitaire … surtout avec des régions autonomes dont certaines pourraient envoyer de l’eau à celles qui en manquent …mais qui ne le font pas …
    Et que fait pendant ce temps Don Carlos ?… il chasse le cerf en battue avec son gendre ?…
    Du personnel aussi inutile que coûteux tout ça …

  29. Marcel le gaouri says :

    Vive l’Islande et vive la Suisse +++

    Vivement la démocratie directe pour la France

    http://www.le-message.org/

  30. Jacques Bonhomme says :

    .Le prince qui travaille pour l’état travaille pour ses enfants… et l’amour qu’il a pour son royaume, confondu avec celui qu’il a pour ses enfants, lui devient naturel.

  31. Jacques Bonhomme says :

    «Dans la république la société n’est plus un corps général mais une réunion d’individus.. Comme la volonté générale n’est plus qu’une somme de volontés particulières, la conservation générale, qui est son objet, n’est plus que le bonheur individuel, et l’on voit en effet le bien être physique de l’homme compenser dans les républiques sa dégradation morale…tout s’y individualise, tout s’y rétrécit et s’y concentre dans la vie présente: le présent est tout pour elles; elles n’ont pas d’avenir.
    Tout ce qui est éternel dans la religion, tout ce qui est permanent dans la société, y est à la fois détruit ou méconnu…..L’homme devient une plante ou un animal….
    La soif de l’or a remplacé la fureur des conquêtes et la fièvre dévorante qu’il allume est devenu le principe de l’existence des républiques…Le commerce est devenu la seule affaire de leurs gouvernements, la seule religion de leurs peuples, le seul sujet de leurs querelles…
    L’intérêt a paru le dieu de l’homme et ce dieu a exigé en sacrifice toutes les vertus…Étrange destinée de ces gouvernements qui semblent n’exister que pour détruire l’espèce humaine ou pour la corrompre!»
    L.de Bonald.

  32. Jacques Bonhomme says :

    La République est un système de gouvernement, une forme d’organisation politique. Notre pays en a connu d’autres : Empire, féodalité, monarchie absolue, monarchie constitutionnelle, consulat… Et il n’est pas exclu que d’autres formes apparaissent demain.
    La République, elle-même, n’est pas un bloc. Il existe ou a existé dans le monde de nombreuses formes de république. Il en a existé cinq en France, avec des Constitutions parfois très différentes. Cependant, il convient de distinguer la république, système de gouvernement, de la république, concept politique construisant une idéologie à vocation totalitaire.
    C’est le cas en France où l’idéologie « républicaine » apparue en 1789 n’a de « républicain » que le nom et sert, en fait, à masquer la destruction méthodique, au XIXème siècle des identités régionales, et, depuis 40 ans, de l’identité nationale.

    La République n’est donc pas la France et la France ne saurait être réduite à la République. Notre pays (France) et notre peuple (français) existaient avant 1789, existent toujours aujourd’hui alors même que la République a investi la France en lui imposant ses symboles, ses valeurs et son hymne, et existera à l’avenir quoi qu’il advienne de notre système républicain.

    La République définit le peuple français comme un « corps d’associés » (Sieyès), une « communauté civique » ouverte « à tous les hommes de la terre » (St Just) liés par des valeurs « universelles ». C’est ce préjugé sur la nature du peuple français qui fait de l’outil républicain une machine à fabriquer des Français de papiers!
    Car Français de papiers nous le sommes tous ! La République a enlevé la connotation identitaire au mot « Français » pour en faire une catégorie administrative.
    Dès lors, tout le monde peut se dire « Français ». Or, le nom sert à distinguer les réalités. Ce qui n’est pas distinct n’est pas nommé, et ce qui n’est pas nommé n’existe pas. En perdant notre nom, nous avons perdu notre capacité à nous distinguer et à exister. Le « peuple français » est alors identifié à la communauté civique, somme des administrés par la république.

    Nous devons marquer une différence très claire entre la communauté civique et le peuple français. La communauté civique est composée de tous les Français de papiers (c’est-à-dire qui possèdent une carte d’ « identité »), peuple autochtone inclus.
    Le peuple français est quant à lui composé d’autochtones, c’est-à-dire d’Européens de culture et d’expression française. La communauté civique est donc une société Frankenstein créée à partir de peuples étrangers les uns aux autres, que la République tente vainement de fondre ensemble en invoquant les « valeurs républicaines ».
    (Observatoire socio politique.)

  33. Cadoudal says :

    à Casimir
    « et alors ?
    Le roi est une continuité sociale et identitaire ? »

    *************

    vous préférez la continuité révolutionnaire , maçonnique, talmudique?

    elle fera de vous un ilote de la République universelle
    la France étant anéantie.

    pour moi c’est : non.

  34. derville says :

    Platon, dans le Ménéxène:

    « C’était alors le même gouvernement qu’aujourd’hui, le gouvernement de l’élite, sous lequel nous vivons à présent et avons presque toujours vécu depuis ce temps-là. Les uns l’appellent démocratie, les autres de tel autre nom qu’il leur plaît ; mais c’est en réalité le gouvernement de l’élite avec l’approbation de la foule. »

    « Les autres États sont formés de populations hétérogènes de toute provenance, et cette diversité se retrouve dans leurs gouvernements, tyrannies et oligarchies ; dans ces États, les citoyens sont traités en esclaves par un petit nombre »

    « si les sentiments généreux et libres de notre ville sont si fermes, si sains et si naturellement hostiles au barbare, c’est que nous sommes des Grecs pur sang, sans mélange de barbares. Il n’y a point de Pélops, de Cadmos, d’Égyptos, de Danaos, sans parler de tant d’autres, barbares de nature et grecs par la loi, qui vivent côte à côte avec nous »

  35. Jacques Bonhomme says :

    Platon,‭ ‬qui les avait vu fonctionner de près,‭ ‬disait déjà que les gouvernements démocratiques avaient pour ressort la concupiscence.‭ ‬Ce que nous observons n‭’‬est pas pour lui donner tort ‭!
    Les peuples en sont arrivés à croire que la démocratie,‭ ‬pour laquelle des millions d’êtres humains ont versé leur sang,‭ ‬a une existence réelle.‭ ‬Elle n‭’‬est qu‭’‬une chimère dont l‭’‬existence ne dépasse pas les confins de notre boite crânienne ‭!
    Le gouvernement par le peuple n‭’‬existe que si le peuple gouverne.‭ ‬Cela n‭’‬est possible que dans des limites très étroites,‭ ‬sur des territoires restreints où le citoyen peut avoir l‭’‬expérience des problèmes posés.

    ‭«‬ Nous ne gouvernons pas davantage en participant à une élection que nous ne nous opérons nous-mêmes en‭ ‬choisissant un chirurgien. ‭»‬
    B.de Jouvenel.

  36. VAUBAN says :

    Casimir65 says : 10/01/2012 à 15:17
    _______________________________
    On ne se comprend pas, je parle de vraies monarchies pas des pacotilles européennes actuelles, genre Espagne ou autre.

  37. Jacques Bonhomme says :

    Un gouvernement basé sur l‭’‬opinion mobile ne peut imposer le respect :‭ ‬hommes nés du vote d‭’‬hier,‭ ‬tués par les votes de demain‭…

  38. Jacques Bonhomme says :

    Quoi qu’il en soit il est vrai que la participation du peuple à la vie de la cité est devenue virtuelle :‭ ‬le pouvoir du peuple… sans pouvoir… et bientôt sans peuple (dilué, métissé, effacé.) ‭!

    A la fin du siècle dernier Zinoviev annonçait,‭ ‬après l’écroulement des démocraties populaires,‭ ‬celui des démocraties libérales.
    Nous y sommes,‭ ‬et là commence la servitude, à moins que….

Trackbacks / Pingbacks

  1. RCS » Blog Archive » Jeanne d’Arc 2012 (3) - 10/01/2012
%d blogueurs aiment cette page :