Nigeria : « Un conflit social, régional et ethno-religieux » (Lugan/RMC)

L’historien Bernard Lugan est sollicité par Jean-Jacques Bourdin sur la situation explosive au Nigeria.

Étiquettes : , , ,

43 responses to “Nigeria : « Un conflit social, régional et ethno-religieux » (Lugan/RMC)”

  1. Dagordagorath says :

    C’est autre chose que les salmigondis de l’émission « le dessous des cartes. »

    Clair net et sans bavures.

  2. newventilator says :

    Bernard Lugan, bravo.

  3. Lurker says :

    Lugan excellent.

    Concis, factuel, précis et Bourdin se tait et écoute.

    La leçon.

  4. St-Michel says :

    Clair net et précis. Un situation complexe résumée simplement.

  5. Lurker says :

    @Dagordagorath

    Ne crache pas sur Le Dessous des Cartes. C’est plutôt bien fait.

  6. zefi says :

    Jean-Jacques Bourdin lit Fds.

  7. Louise Chantilly says :

    Les temps changent, le brillant Bernard Lugan invité par Bourdin sur une chaine de grande écoute.

  8. Dagordagorath says :

    *Ne crache pas sur Le Dessous des Cartes. C’est plutôt bien fait.*

    Je crache dessus, les analyses y sont souvent biaisées alors que justement la simple mention de faits devrait éviter ce biaisement, hors ce n’est pas le cas.

    C’est du politiquement correct aux ordres du système nimbé d’un glacis universitaire.

  9. Fergile says :

    Lugan, toujours intelligent, documenté et précis, omet pourtant de prendre en compte la progression économique du pays qui en ferait bientôt l’un des pays les plus puissants du monde.
    Les puissants actuels ont donc tout intérêt à tout entreprendre pour aviver les divisions du pays afin de le détruire de l’intérieur, et une nouvelle fois les islamistes sont utilisés dans ce but.
    La méthode est utilisée tellement souvent qu’il est surprenant que Lugan ne le relève pas, mais c’est très certainement à cause de sa seule prise en compte de l’Afrique en elle-même.
    Toutefois, son analyse protège les puissants et c’est normal puisqu’il travaille pour eux à l’ONU.
    On ne tire en effet pas sur son patron sans risquer de perdre sa place.

  10. Louise Chantilly says :

    Dagordagorath says : 11/01/2012 à 09:30

    *Ne crache pas sur Le Dessous des Cartes. C’est plutôt bien fait.*

    Je crache dessus, les analyses y sont souvent biaisées alors que justement la simple mention de faits devrait éviter ce biaisement, hors ce n’est pas le cas.

    C’est du politiquement correct aux ordres du système nimbé d’un glacis universitaire.
    _____________

    Oui Le Dessous des cartes est bien fait, mais Dagor a raison, c’est même doublement bien fait à ce titre.

  11. St-Michel says :

    Dagordagorath

    « Je crache dessus, les analyses y sont souvent biaisées alors que justement la simple mention de faits devrait éviter ce biaisement, hors ce n’est pas le cas.

    C’est du politiquement correct aux ordres du système nimbé d’un glacis universitaire. »

    Bien dit.

  12. St-Michel says :

    Fergile
    Lugan pion d’un complot de l’ONU pour déstabiliser le Nigéria, ben voyons. Il ne vous vient pas à l’idée que Lugan est peut être mieux documenté que vous sur la situation ?

  13. zalmox says :

    « Parfois il vaut mieux se taire ». Il a compris Bourdin!

    Ça change des péronnelles qu’on entend souvent causer dans le poste.

  14. Dagordagorath says :

    http://www.wat.tv/video/cote-ivoire-quelques-cles-fbde_2g1eh_.html

    Flashback sur l’analyse de la Côte d’Ivoire en 2007

    2 mentions sur les religions

    -La première pour mentionner succinctement qu’il y a des commerçants musulmans au nord……
    -La seconde pour dire qu’il y a conflit de religion mais qu’en fait il n’y a pas conflit religieux….

    Depuis on a tout vu en direct 😀

    Merci Arté pour votre dessous des cartes où on omets de mentionner certains faits trop dérangeant pour le bulbe du gogo devant sa télévision.

  15. 2MAGICIEN9 says :

    Holala!ho la pis noirs,le bourdin qui reconnait que parfois il vaut mieux se taire…..

  16. Dagordagorath says :

    Bientôt un dessous des carte sur l’Iran,

    On vous dira que c’est l’un des pays musulman ayant le plus grand nombre de femmes avec des formations ce qui est vrai, on vous donnera quelques autres faits du même genre, on insistera sur les lourdes sanctions économique infligée à un état voulant acquérir la « protection » nucléaire et on mentionnera à peine les ordalies hallalesques des fous de dieu qui sont au pouvoirs.

  17. SPQR says :

    Bien… c’est une véritable leçon magistrale que Bernard Lugan vient de donner en direct. Depuis quand un homme au savoir aussi étendu et précis n’était pas passé à l’antenne d’un média important ?

    Maintenant, un point à rectifier : et pour cela, un conseil à donner à Bourdin qui sur ce coup remonte dans mon estime : appeler Dominique Urvoy, le plus grand spécialiste de l’islam.

    Dans quel but ? Donner des précisions sur la pertinence de qualificatif de « sectaire » pour qualifier les rigoristes: Boko Haram (L’occident est péché) Mr Lugan (qui n’est pas islamologue ni théologien) a fait un contre-sens. Le fondamentalisme est sectaire, c’est indéniable, mais ici ça laisse entendre une séparation entre islam et islamisme, or il n’y en a pas.

    Que les occidentaux distinguent islam (RATP) et islamisme (sectaire et violent), les musulmans ont bien compris que c’était la carte à jouer, la fameuse ruse divine (Kitman/Taqyia). Boko Haram peut parfaitement justifier ses actions par les interprétations juridiques, par une lecture littéraliste et une orthopraxie (application des textes, de la foi par les gestes et les actions) des textes fondateurs.

    Alors Mr Lugan, félicitations pour votre intervention, mais vous n’auriez pas du employer le mot « secte » qui laisse entendre une dérive presque marginale, ou alors précisez que l’islam, appelé aujourd’hui islamisme par tout le monde est fondamentalement et intrinsèquement « sectaire », de manière consubstantiel.

    Rappel :

    Soufi ou mufti ? Quel avenir pour l’islam, Anne-Marie Delcambre, éd. Desclée de Brouwer, 2007, p. 141

    […dans la langue française, islam et islamisme étaient synonymes, et cela depuis 1697, quand Barthélémy d’Herbelot de Molainville, professeur au Collège de France, ajouta le suffixe « isme » au mot arabe islam pour en faire un nom désignant une religion. En effet,de tous les noms désignant des religions, « islam » était le seul qui ne fût pas terminé par « isme ». Or, dans l’édition de 1992 du Dictionnaire Le petit Larousse,on constate que le mot « islamisme » pour désigner la religion est considéré comme « vieilli ». En revanche, la définition de l’islamisme est devenue politique : »Mouvement politico-religieux préconisant l’islamisation complète, radicale, du droit, des institutions, du gouvernement dans les pays islamiques. […] une acception est dite « vieillie » quand elle n’est plus attestée depuis plus d’un siècle. Un sens qui vieillit en moins de dix ans, cela ne s’est vu dans aucun pays au monde. Et c’est ainsi que « islam » et « islamisme » ne sont plus synonymes. On ne s’étonnera pas de lire que, pour le professeur Khaled Dourane de l’université de Philadelphie, « l’islamisme est un genre de totalitarisme qui s’est répandu dans le monde à la fin du XXe siècle. Il est identique aux régimes fascistes ou communistes et aspire à dominer le monde. » En fait, cette distinction est en partie due au juriste égyptien Al-Achmâwi qui avait lancé : « Dieu voulait que l’islam fût une religion, mais les hommes ont voulu en faire une politique. » Désavoué par ses coreligionnaires, considéré comme hétérodoxe, Achmâwi allait fournir à l’Occident la plus belle porte de sortie qu’on puisse imaginer. Désormais, il serait interdit de faire un amalgame entre l’islam et l’islamisme. D’un commun accord, religieux, politiques, journalistes se mirent à répéter que l’islam, ce n’était pas l’islamisme ; que les deux réalités étaient bien distinctes ; que l’islam ne pouvait être tenu pour responsable des crimes commis par les islamistes, assimilés à des terroristes.]

  18. Athéos33 says :

    @ SPQR

    Merçi d’avoir retrouvé les racines et le véritable champ sémantique du mot islamisme … Un argument de clouage de bec supplémentaire dans ma musette de dynamiteur d’idées fausses …..

  19. Borowic says :

    On sent imperceptiblement le malaise de Bourdin….!

  20. SPQR says :

    C’est la grande dame qui a écrit ça qu’il faut remercier Athéos 😉

    Le plus important dans ce passage c’est bien celui-ci

    « ” En fait, cette distinction est en partie due au juriste égyptien Al-Achmâwi qui avait lancé : “Dieu voulait que l’islam fût une religion, mais les hommes ont voulu en faire une politique.” Désavoué par ses coreligionnaires, considéré comme hétérodoxe, Achmâwi allait fournir à l’Occident la plus belle porte de sortie qu’on puisse imaginer. Désormais, il serait interdit de faire un amalgame entre l’islam et l’islamisme. D’un commun accord, religieux, politiques, journalistes se mirent à répéter que l’islam, ce n’était pas l’islamisme ; que les deux réalités étaient bien distinctes ; que l’islam ne pouvait être tenu pour responsable des crimes commis par les islamistes, assimilés à des terroristes » »

    Ce juriste se vit « désavoué » par ses collègues et coreligionnaires, mais en Occident les dialogueux et les musulmans sur place lui ont prêté l’oreille. Les premiers parce qu’ils y voyaient la tolérance et une promesse de « vivre-ensemble », les chrétiens adorent dialoguer et projeter leurs propres valeurs en les calquant sur les autres qui sont radicalement différents, les seconds eux parce qu’ils y ont vu une carte maitresse à jouer pour continuer d’avancer leurs pions, l’islam serait dédouané de tous ses maux, et c’est l’islamisme qui prendrait pour lui. (alors qu’ils ne font qu’un).

    L’islam se veut à la fois religion, état et société – c’est le fameux « al-islām dīn wa dawla, » > (Dîn (arabe : dīn, دين) mot arabe sans équivalent en français bien que souvent traduit par « religion ». Ce mot désigne la nature de l’Islam non comme une religion, mais plus comme un système tout à la fois politique, religieux, militaire, économique, social, juridique, tout autant qu’un mode de vie tourné vers l’allégeance/soumission totale à allah et celui qui est considéré comme le seau des prophètes dans l’islam, et qui est le modèle à suivre et a imiter.

    Tu comprends les aberrations : comme la réalité dépasse le théorie de nos sociologues et autres politiciens incompétents et qu’aujourd’hui on constate que démocratie en terre d’islam veut dire mettre au pouvoir ceux qui représentent le mieux l’islam, et ses lois, on en arrive à faire de nouvelles distinctions,entre islamistes et islamistes modérés.

  21. asiaticdufutur says :

    les chrétiens du sud possèdent le pétrole , et se font massacrer par les musulmans .
    Je pense qu’il faut aider le sud . Marre de ces musulmans voleurs de terre .

  22. roy says :

    Qui a greffé un cerveau à RMC ?

  23. SPQR says :

    Roy@

    Internet comme le souligne Lugan est une force. Une force pour chacun, pour les autres et pour nous. Lorsque des milliers de personnes se mobilisent pour qu’une voix soit entendue, il devient plus compliquée de continuer à l’éviter. Nous sommes nombreux à écrire aux médias et à leur demander que d’autres sons de cloches (universitaires notamment) aient droit de cité.

    Jean Jacques Bourdin n’est pas un mauvais type, même si parfois il se vautre dans le politiquement correct et assène des discours ou « critiques » sur des sujets sur lesquels il est parfaitement incompétent. Les GG, notamment Zéribi et Maillot eux en revanche sont bel et bien des militants purs et durs.

  24. sacripant says :

    bourdin au tout début sa langue fourche : il manque de dire ‘ 160 millions d’aborigènes ‘…mdr (encore un raciste qui s’ignore)

  25. Justin de Marseille says :

    Merci à Monsieur Bourdin de donner la parole à un grand spécialiste de l »Afrique !

  26. newventilator says :

    SPQR says : 11/01/2012 à 12:00
    Roy@

    Internet comme le souligne Lugan est une force. Une force pour chacun, pour les autres et pour nous. Lorsque des milliers de personnes se mobilisent pour qu’une voix soit entendue, il devient plus compliquée de continuer à l’éviter. Nous sommes nombreux à écrire aux médias et à leur demander que d’autres sons de cloches (universitaires notamment) aient droit de cité.
    ……………………………………………………………………………………………….
    Exact.

    SVP / Copiez ce lien et envoyez le à tout vos médias préférés.
    (A l’intention de l’émission ou plus personnellement à certains intervenants, nous verrons leur cécité )

    http://noislam.wordpress.com/
    Des femmes dans l’islam.

  27. newventilator says :

    tous vos médias—édit—

  28. Imperator. says :

    C’est toujours un plaisir d’écouter B Lugan, et je suis très agréablement surpris de l’entendre s’exprimer sur RMC!

    Comme quoi….

  29. mal-y says :

    « les chrétiens du sud possèdent le pétrole , et se font massacrer par les musulmans . »

    ils se massacrent aussi entre eux, et prennent régulièrement des occidentaux en otage…

  30. TaupusGnacus says :

    J’aime beaucoup Bernard Lugan mais je trouve qu’il s’exprime mal. Ses phrases sont hachées. Il s’exprime par typologie, ce qui rend bien à l’écrit mais mal à l’oral.

    Il gagnerait à s’exprimer de manière plus naturelle.

    Quand on demande trop de concentration à l’auditoire, même ceux que ça intéresse sont gênés et souhaitent en finir vite.

    Dommage.

    Mais j’aime bien le lire (j’ai son histoire de la colonisation). 🙂

  31. Vrai Gaulois says :

    Pas besoin de tout ce baratin d’ethnologue… Juste des bandes de n.gres qui s’entretuent comme ils savent le faire depuis la préhistoire. Vous retrouvez cette situation partout, des favelas de Rio aux quartiers de Los Angeles, en passant par les bidonvilles de Port-au-Prince, ou encore dans la jungle congolaise. C’est ce qui les empêchait de proliférer, avant que ces fumiers de colonialistes ne leur filent des médicaments, ce qui a décuplé leur nombre sur la planète.

  32. Bouc du Rove says :

    C’est une histoire qui va se terminer en eau de Bourdin ………….

  33. Jacques Bonhomme says :

    Troupeaux nomades au nord…fermiers au sud…. »des barbelés dans la prairie » version africaine!
    « Ahmed, si je twouve une de tes biquettes dans mon jawdin je te twuffe de plomb! »

  34. Nono La Commode says :

    Aaaah qu’il est reposant ce Lugan, parlant toujours d’une traite sans aucune hésitation avec un discours structuré et concis. Comme dit 2MAGICIEN9, ca a rendu Bourdin completement coi.

    @Sacripant

    Bien vu 😉

  35. Antioche says :

    C’était un peu normal que pour parler de l’Afrique on invite THE spécialiste, enfin bon on remarque que bourdin donne la parole a des personnes qui sont censurés sur d’autres antennes, ou chaines de télé

  36. Tino Roussi says :

    Lugan ressemble à un personnage de Tintin.

  37. gabelle says :

    – 4m20 : «  »des populations devenues chrétiennes pour échapper à l’islam » »

    pour échapper au judaisme
    pour échapper à l’islam
    rien ne vaut le christianisme , c’est son esprit
    il aime les gens qui veulent profiter du fruit de leur labeur
    sans qu’il soit pillé auparavant par des organisations mafieuses

    – pas mal Lugan mais fait plus court la prochaine fois.

  38. Aurelius says :

    « C’était extrêmement clair et précis, j’ai mieux compris la situation. Parfois il vaut mieux se taire »

    Et oui monsieur Bourdin, il faut laisser parler les vrais spécialistes et laisser tomber le politiquement correct.

  39. Dagordagorath says :

    *pas mal Lugan mais fait plus court la prochaine fois.*

    Il peut aussi la faire en imitant Louis de Funès la prochaine fois….non mais portnawak !

  40. Vercingetorix says :

    Merci pour la leçon ,Mr Lugan.C’était un vrai plaisir de vous écouter.Grace à vous la situation est plus claire.

  41. leperigourdin says :

    Bravo mr Lugan, brillant.

  42. SPQR says :

    Tino Roussi@

    Il essaie surtout de se donner un look à la Lyautey

%d blogueurs aiment cette page :