Royaume-Uni : L’immigration a bien un impact sur le chômage

Pour la première fois, une étude établit une corrélation directe entre immigration et chômage : dans les cinq dernières années, 160 000 Britanniques n’auraient pas trouvé d’emploi à cause de la concurrence générée par l’immigration.

Nous allons maintenant nous pencher plus en détails sur ce rapport et travailler à reprendre le contrôle de l’immigration dans le pays. » – Damian Green, ministre de l’immigration.

Un Britannique s’installe dans le chômage de plus ou moins longue durée à chaque fois que quatre personnes venues d’ailleurs que de l’Union européenne immigrent dans le pays. En tout, pendant les cinq dernières années, ce sont donc 160 000 Britanniques qui n’auraient pas trouvé d’emploi à cause de la concurrence générée par l’immigration, affirme le Migration Advisory Committee (MAC), organisme para-public chargé de conseiller le gouvernement britannique sur les questions d’immigration. C’est la première fois dans le pays qu’une étude établit une corrélation positive entre immigration et chômage. […]

Un bémol tout de même, apporté par le MAC lui-même : « Il n’y pas de lien direct de cause à effet entre immigration et chômage. Plusieurs facteurs s’associent pour aboutir à ce résultat« . La crise économique influe manifestement sur le rapport entre immigration et chômage, vu qu’il y a cinq ans une telle corrélation n’existait pas. « Nous avons établi qu’une partie des travailleurs britanniques se retrouvent au chômage des suites de l’immigration, mais ces chiffres ne sont pas énormes. Ça n’arriverait pas dans une période économique faste« , note le professeur Metcalf, qui dirige le MAC.

L’immigration intra-Union européenne par contre ne semble pas poser les mêmes problèmes, note le MAC.

[…] Une prise de position qui vient contredire une autre étude publiée la veille par Migration Watch, une association militant pour plus de contrôle des migrations, et qui affirmait que la montée du chômage des jeunes s’expliquait par l’afflux de migrants venus des pays de l’Est, après l’élargissement de l’Union européenne en 2004.

Hasard du calendrier, en même temps, une troisième étude est parue, qui n’établit aucun lien entre immigration et chômage.

Les économistes indépendants du National Institute of Economic and Social Research, affirment que l’immigration n’a qu’un effet résiduel sur l’emploi des nationaux britanniques, uniquement concernant quelques emplois très peu qualifiés. Ils vont même plus loin, affirmant que l’immigration aurait plutôt tendance à créer de l’emploi, en créant de la croissance et de nouvelles entreprises. […]

Quoi qu’il en soit, le gouvernement conservateur s’en est d’ores et déjà emparé pour justifier la politique d’immigration choisie qu’il entend mettre en place. […]

Atlantico – 11/01/2012

Étiquettes : , ,

51 responses to “Royaume-Uni : L’immigration a bien un impact sur le chômage”

  1. Européen says :

    L’IMMIGRATION EST UN CRIME CONTRE L’HUMANITÉ ET CEUX QUI L’ONT ORGANISE AURONS DES COMPTES A RENDRE, A LA FOI AUX AFRICAINS ET AUX EUROPÉENS.