Hongrie : « Le patriotisme national est justifié »

Extrait d’un article d’un leader Hongrois paru dans le Monde :

« Il y a une chose que les étrangers ne comprennent pas : la Hongrie ne cherche pas à exacerber, mais à créer, après l’internationalisme communiste, une identité nationale. »

Lire l’article

106 responses to “Hongrie : « Le patriotisme national est justifié »”

  1. agnos says :

    (comme un certain A. H.)Il n’y a pas que les nostalgiques du 3 ème r… ou ce qui fond référence un peu qui sont contre le suprémacisme juif.

  2. agnos says :

    Lacuson says : 12/01/2012 à 23:02

    Les peuples ‘’finno-ougrien’’ sont de vielle souche européenne

    Si vous avez connu des finnois, hongrois, estoniens, voir – moins connus- des représentants de petits peuples de Russie comme les Mordves et autres tchérémisses, vous aurez pu constater qu’ils sont tant au physique que culturellement tout ce qu’il y a de plus européens. (Par exemple la célèbre actrice Ilona Staler –la Cicciolina- est hongroise et le pilote Vatanen est finnois)
    Ce sont même des peuples qui se rattachent comme les Lapons (qui sont également finno-ougriens) à la protohistoire de l’Europe. (Les Mordves et autres Tchérémisses sont par exemple réputés pour être semblables aux Russes … en plus rustiques !)
    C’est seulement par leurs langues qui diffèrent complètement des langues indo-européennes de structures ‘’analytiques’’ qu’ils se distinguent très nettement de leurs voisins.
    La légende des Hongrois qui descendraient des Huns d’Attila (qui avaient disparus depuis longtemps quand les hongrois d’Asparut passèrent de leur Oural à la Pannonie pas si lointaine et laissée déserte par les massacres et l’insécurité) est une pure Kabale !
    Inventée par qui à votre avis ? *
    A ce compte-là les basques dont la langue leur vient tout droit des hommes de Cro-Magnon établis depuis toujours en Europe sont originaires d’Ouganda peut être ?

    *Ne pas confondre les vrais Hongrois avec les pseudo-hongrois du genre Söros ou … Sarközy-Mallah-Bouvier qui se fout de la Hongrie (et de la Savoie coté Bouvier) comme de sa première Rolex.Il a tout dit

  3. Jack Merridew says :

    agnos says : 13/01/2012 à 14:20

    Lacusson a tout à fait raison.
    J’avais également précisé que le pantouranisme idéologique des Hongrois ne reposait sur aucune réalité scientifique, que ce soit linguistique, historique, ethnique, linguistique et moins encore génétique.

    Il existe pourtant en tant qu’idéologie à travers tous le pays, marginalement appliquée mais communément reconnue au delà des milieux patriotiques.

    C’est tout à fait dommageable certes, mais c’est néanmoins une réalité avec laquelle il faut compter. Il faut simplement espérer que d’autres composantes du patriotisme hongrois comme le HVIM s’en débarassera un jour ou l’autre.

  4. agnos says :

    Hongrie: L’extrême droite dénoncée

    Le « Premier ministre hongrois Viktor Orban » a déclaré jeudi vouloir mettre hors la loi la Garde nationale hongroise, mouvement nationaliste radical soutenu par le parti d’extrême droite Jobbik. La Garde nationale hongroise est une milice qui patrouille en uniforme noir dans les secteurs qu’elle juge en proie à l’insécurité. Elle avait déjà été dissoute l’an dernier alors qu’elle s’appelait la Garde hongroise.
    http://www.lejdd.fr/International/Europe/Depeches/Hongrie-L-extreme-droite-denoncee-207626/

  5. Hagalaz says :

    एक ओर जैक Merridew —, इस ब्लॉग पर हर किसी की स्थिति के संबंध में था, यह तसल्ली देता है यह देखना है कि Casimir जोकर Hagalaz के पक्ष में है …

    सच कहूँ, हास्यास्पद स्तर पर आप एक डायपर में चाहते हैं.

  6. Lacuson says :

    Merci à agnos et Jack Merridew de leur intérêt pour mon post.

    Ne pas se laisser tromper par des noms de ”peuples” écrit en gras et en large sur une carte avec au-devant une large flèche.
    Les Huns par exemples n’étaient que le conglomérat de quelques clans terrorisants d’autres groupes plus étoffés de germains.
    Sortis du néant au dire même de leurs contemporains (en fait ils n’auraient été à l’origine que quelques groupes de ‘’parias’’ des confins glacials de la steppe) le temps de prospérer sur les ruines d’un grand empire, ils y retournèrent comme ils en étaient venus, sans postérité, incapables qu’ils étaient de cultiver ou de faire autre chose que des razzias.

    De même si les peuples et nations Finno-ougriennes sont vraiment issus d’une continuité cultuelle, Historique et ethnique, les citoyens Turcs d’aujourd’hui ont à peu près autant de raison de se croire descendant des Turcs originels que nous Français en avons de penser que nous descendons des Francs.
    Les Turcs originels existent bien toujours ; ce sont les Turkmènes, Kirghizes et autres nomades Kazakhs des immensités semi désertiques d’Asie centrale.
    Tout comme les Francs originels sont les Flamands et autres Franconiens ou Lorrains d’aujourd’hui.

    Par contre malgré les bouleversements Historiques, Religieux et Politiques qui firent de cette partie de l’Empire Romain d’Orient la Turquie d’aujourd’hui le vieux fond des populations anatoliennes est toujours celui qui se voit le plus communément (physiquement parlant) sur place.
    Complètement acculturées et asservies par des ‘’élites’’ cosmopolites parlant le grec et s’enfermant dans des dogmes religieux de plus en plus hermétiques, les populations anatoliennes originelles qui ont perduré, n’ont pu le faire qu’en se libérant totalement de leur influence mortifère.
    Elles adoptèrent progressivement les parlers turcs comme linga-franca et se convertirent par villages entier à l’Islam.

%d blogueurs aiment cette page :