Pays-Bas: cours de langue obligatoires pour immigrés, à leurs frais

Les immigrés doivent financer eux-mêmes le coût des cours de langue et de culture néerlandaise imposés par la loi et censés faciliter leur intégration. Mais le niveau dispensé est à peine suffisant pour acheter un billet de train et le « diplôme » délivré n’a aucune valeur sur le marché du travail.

MyEurope

Étiquettes :

21 responses to “Pays-Bas: cours de langue obligatoires pour immigrés, à leurs frais”

  1. martin says :

    cours de langue à leurs frais ?

    OK mais faut rajouter les soins médicaux aussi et obligation de dépenser leur salaire dans le pays.

  2. fougasse says :

    myeurop … arghhh .. parfois il faudrait se passer d’indiquer la source et faire la pub à ces gauchistes attardés et passablement incultes/illettrés (neanmoins avec d’importantes sources de financement pour leur site… sans surprise)

  3. toutatis says :

    Un seul cours indispensable : le 15 km brasse, de quoi traverser le détroit de Gibraltar du Nord au Sud.

  4. diberville2 says :

    Et s’ils ne prennent pas les cours, quoi ?

    Je n’imagine pas l’expulsion, avec un pauvre enfant né en Hollande, intégré à l’école, etc…

  5. Ewian says :

    Oh p*tain le commentaire de l’article sur MyEurope !!! Lol 🙂

  6. Helter Skelter says :

    « le “diplôme” délivré n’a aucune valeur sur le marché du travail. »

    Comment pourrait-il en avoir une? A ma connaissance parler la langue du pays dans lequel on postule ce n’est pas un plus mais un prérequis.

    J’imagine trop la réunion des RH « bon dans le tas de CV on a un marocain fraichement débarqué qui… accrochez-vous… parle le néerlandais!!! Alors lui je m’en fous, offrez lui une secrétaire, une voiture de fonction, des stocks options, IL NOUS LE FAUT! »

  7. Mohamed Pal-Secam says :

    Le journaleux trop naïf :

    Là il ne s’agit pas de chercher du travail mais d’obtenir la nationalité … Par exemple en France, un tel diplôme suffirait juste à profiter de la CAF et autres aides sociales sans jamais vouloir travailler.. On connait bien là chose , et fort heureusement que ce diplôme n’a aucune valeur, il manquerait plus que ça.

  8. Le Celtique says :

    Oui ok. Et sinon où est le scandale ? C’est juste une évidence non ?
    C’est eux de faire un effort pour s’intégrer et à eux de financer cet effort.
    C’est à l’immigré d’apporter quelque chose au pays d’accueil et pas à l’inverse. Si l’immigré deviens une charge pour le pays d’accueil, alors il faut qu’il en tire les conséquences: il n’a rien à faire ici et doit rentrer dans son pays.
    La politique migratoire ne doit pas être destinée à aider les gens du monde, mais à apporter des atouts économique à la France. Si le coût de l’immigration dépasse les gains qu’elle engendre et bien il faut corriger quelque chose c’est évident.

  9. Bonhomme says :

    On n’entend plus beaucoup parler de lui, mais il semble que le nationaliste Geert Wilders fait bien ce pour quoi il a été élu dans son pays.

  10. Jack Merridew says :

    Bonhomme says : 12/01/2012 à 23:52

     » On n’entend plus beaucoup parler de lui, mais il semble que le nationaliste Geert Wilders fait bien ce pour quoi il a été élu dans son pays.  »

    Tout à fait mais ne faisons pas de confusion sur les termes. Geert wilders refuse de se considérer lui-même comme un nationaliste.

  11. fougasse says :

    Wilders est la principale source d’ulcere gastrique des collabos de MyEurop
    Mais avec Viktor Orban ils perdent carrément le sommeil
    Pour se consoler ils affichent voiles et burkas partout sur leur site

  12. Jack Merridew says :

    fougasse says : 13/01/2012 à 00:03

    😆
    Mais oui, c’est ça : Orban est déjà en train de négocier sa « retraite stratégique » en mode reptation, comme je l’avais prévu :
    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2012/01/12/013-hongrie-politique-difficultes-economiques.shtml
    C’est toujours comme ça que ça se passe avec la droite affairiste.

    C’est dingue de voir combien certains sont inlassablement prêts à se faire ridiculiser par le premier démagogue qui passe.
    Le mois dernier, c’était Papandréou et Berlusconi, aujourd’hui Orban, des types qui n’ont pourtant même pas essayer de rompre avec la partitocratie …

  13. Alsacien says :

    J’aime beaucoup le « plus bas taux de réinsertion avec seulement 5,8% »
    Ca prouve qu’il subsiste des naïfs qui pensent que les immigrés viennent pour travailler.

  14. sacripant says :

  15. sacripant says :

    grand morceau de suisse

  16. Pauvre Belgique says :

    « le niveau dispensé est à peine suffisant pour acheter un billet de train  »
    __

    mais assez pour remplir les papiers des aides sociales

  17. Renard says :

    C’est aussi le cas en Australie. Deja les immigrants passent un test AVANT d’arriver. Et puis si la famille est trop nulle, elle est obligee de prendre des cours. Et en plus c’est tres cher.

  18. Martial says :

    “le niveau dispensé est à peine suffisant pour acheter un billet de train ”
    __

    Je n’en doute point à en voir ce que la bâchée écrit au tableau : c’est quoi un « champingon » ? une sorte de mycélium qui pousse sous la bâche… Hej man, het ruikt naar rotte vis eronder. ‘t stinkt.

  19. Cornichon diplômé says :

    En banlieue, les FDS vont devoir payer pour apprendre l’Arabe ? 🙂

  20. Imperator. says :

    Mouais… Mieux que rien (en attendant mieux).

  21. Elie Yaffa says :

    Les Pays-Bas ont une longue tradition de pragmatisme derrière eux.. Cette info n’est pas récente pour autant et ne m’étonne guère de leur part.

%d blogueurs aiment cette page :