La Fnac supprime 500 postes

Le distributeur de produits culturels et technologiques Fnac annonce un plan d’économie de 80 millions d’euros, qui va se traduire par la suppression de 500 postes dont 310 en France, sous forme de départs volontaires affectant seulement les services administratifs.

Le Figaro

Étiquettes : , ,

17 responses to “La Fnac supprime 500 postes”

  1. zbleurk says :

    Agitateur d’idée était leur slogan. Tu parles ! Bien politiquement correct, les dirigeants de la FNac.

  2. Beudjeck says :

    ça y est , la crise commence à s’incarner dans le monde réel ! les Bobos resserrent les lacets de la bourse, la pression monte ; Marine présidente !

  3. Louise Chantilly says :

    Troisième essai, maintenant il parait que j’envoie mes coms trop rapidement, bah pourtant avec la vitesse à laquelle je tape je ne risque pourtant pas de dépasser le mur du son virtuel.

    Second essai
    Hallucinant le robot censeur, il faudrait lui filer une beigne de temps en temps pour quil marche droit, donc je reprends.
    L’une des premières -si ce n’est la première, société d’éolienne – danoise- Vestas, vient d’annoncer la suppression de 1300 emplois au Danemark et 1035 aux USA.
    L’action Vestas qui cotait il y a encore quelques mois + de 600 couronnes, ne valait plus hier que 60 kr. ( moins de 10 euros)

    Alors idiot de robot, qu’est-ce qui cloche avec mon com ? une réponse ?

  4. laros says :

    La Fnac c’est juste un magasin avec de la moquette. Tu rajoutes à cela les meilleurs emplacements en ville (d’ailleurs pourquoi et comment nous ne savons pas). Pas étonnant de dégager de bons bénéfices.
    C’est une sorte d’apple pour les citadins surtout en province (on trouve moins cher et mieux ailleurs mais c’est moins classe)
    Mais voila le numérique arrive (que se soit la fin du disque ou la concurrence des magasins du net pour les produits high tech). Donc ils cherchent a économiser un peu d’argent.
    Déjà que les libraires attaquent en justice Amazon pour concurrence déloyale sous pretexte qu’ils ne faisaient pas payer de frais de port ca ne serait pas étonnant de voir des lois exotiques cherchant a proteger le business des grands de ce monde.

  5. Imperial W. says :

    .

    Toutes les boites du CAC40 vont profiter de la dégradation de la note de la France pour annoncer leurs charrettes tranquillou, sur l’air du « on s’adapte, on n’y peut rien, c’est la crise, le triple A toussa… ».

  6. Le Chiffre Le Fer says :

    Et le pignouf qui se torchait le fi.on avec le drapeau français, il est licencié ou bien il fait partie des intouchables ?

  7. roy says :

    C’est pas grave, ils pourront continuer de voter UMPS, parce que c’est formidable et que tout va bien.

  8. leperigourdin says :

    Les gens achetant sur le net, le modèle économique de la FNAC, c’est quoi ?

  9. hebien says :

    500 bobos au chômage : chacun son tour…

  10. diberville2 says :

    Peuvent crever [commercialement] : de gauche.

  11. A poing nommé says :

    500 postes du service administratif supprimés = service client délocalisé = service après vente de m.erde
    Ceux qui vont garder leurs places sont les publicitaires.

  12. Gordon says :

    Ca fait déjà pas mal de temps qu’ils essayent de dégraisser ce vestige du 20e siècle: rien qu’au rayon livre, quand il étaient trois il y a 15 ans, il n’y a plus souvent qu’un seul mec pour mettre en rayon, vendre et retourner les invendus. Et payé à la catapulte.

    Ce qui explique que le très à gauche bourgeois Denis Olivennes ait préféré (trop sensible, sûrement) quitter son poste de pdg et se déporter vers la presse socialiste.

  13. Fred Cooper says :

    Tous ceux qui travaillent à la FNAC disent que c’est purement alimentaire alors ils vont pouvoir se mettre à jouer du pipeau.

  14. Wismes says :

    Je ne mets plus les pieds depuis longtemps à la FNAC : clients bobos, vendeurs prétentieux et insuportables et en plus c’est plus cher qu’ailleurs.
    En fait la dernière fois que j’y étais allé, c’était pour y commander un livre recommandé par Radio Courtoisie. Il fallait voir la tête du vendeur.
    Si la FNAC a des problèmes tant mieux. Il est encore temps de leur souhaiter une mauvaise année.

  15. karcherman says :

    La qualité de conseil pour le matériel hi-fi ou informatique reste quand même un des points forts de la FNAC.
    Un conseil pour en bénéficier gratuitement : vous vous rendez à la Fnac, vous demandez conseil sur le produit qui vous intéresse en faisant semblant de vouloir l’acheter. Vous notez soigneusement les références du produits qui correspond le mieux à votre besoin, vous rentrez chez, vous tapez les références sur internet et vous l’achetez tranquillement 30% moins cher (livré chez vous en plus).
    Je l’ai fait souvent, je n’ai qu’à remercier la Fnac pour la qualité de leurs conseils.

  16. Seroplex says :

    La faute aux 35 heures ???

  17. JYF says :

    @Karcherman : je n’ai jamais été frappé par l’expertise en informatique des vendeurs FNAC, hélas. La plupart sont même plutôt largués et se contentent de répéter les discours marketing.

%d blogueurs aiment cette page :