Inflation : 10 ans après le passage effectif à l’Euro

Dix ans après avoir touché nos premières pièces et billets en Euro, combien coûtent les mêmes produits ou prestations en Francs ?

L’inflation cumulée du 1er janvier 2002 au 31/12/2011 est de 19%. Ce qui n’explique pas tout loin de là…

PPC

Étiquettes : , ,

45 responses to “Inflation : 10 ans après le passage effectif à l’Euro”

  1. carglass69 says :

    retour au francs la monnaie des GAULOIS… ca ne pourra jamais etre pire

  2. Borowic1 says :

    JE ne crois pas que 5 kgs de pommes de terre valaient 1.5F en 2002 il doit y avoir une erreur sur ce chiffre.

  3. iPidiblue says :

    Les patates il faut se baisser pour les ramasser ; les patates en politique pas besoin de se baisser elles viennent à vous la bouche en coeur !

  4. un mec d'origine étrangère says :

    Je viens enfin de comprendre le slogan « Travailler pour gagner plus ».

    Travailler plus pour qu’ils gagnent deux fois plus.

  5. sainty says :

    ET DES PATATES CES GOURMANDS N’EN MANGENT GUERE PLUTOT CAVIAR ET FOIE GRAS !!!
    LES PATATES ET LES PATES C’EST POUR NOUS MAIS BIENTOT EN MANGERONT-ILS AUSSI CETTE CASTE QUI NOUS ASSERVI : UMPS- BAYROU COMPRIS !
    VIVE MARINE LEPEN

  6. Le Chiffre Le Fer says :

    effectivement la coupe de cheveux est hors de prix aujourd’hui.

  7. 273quinze says :

    et le blé (la farine) ?

  8. Aigle says :

    Il faudrait peut-être aussi comparer ce qui est comparable : le SMIC a évolué depuis 10 ans.

  9. Gloups says :

    Ca aurait eté bien de mettre le pourcentage de l’augmentation.

    +500%, c’est bien choquant à voir…

  10. Bacille de Koch says :

    Il manque le timbre et le ticket de métro parisien.

    Le plus notable c’est le pain, ce truc vaut une fortune aujourd’hui, et c’est un bien de consommation de base pour de nombreuses personnes.
    Une bonne baguette pas rachitique c’est plutôt 1euro10 aujourd’hui, et qu’on me dise pas que le blé augmente, le prix des matières premières rentre apparemment pour peau de zob dans le prix final.

    Si y’a bien un truc qui augmente quasiment jamais, c’est ma paie à la fin du mois.
    Le hasard sans nul doute. ^^

  11. La gloire des vaincus says :

    @ bacille de koch

    Le hasard fait bien les choses ……………….pour les zélites mondialistes

  12. Corssaire du Roi says :

    La différence depuis l’augmentation des prix va dans la poche de ceux qui souhaitent tout mondialiser .
    Le prix augmente progressivement et non tout d’un coup autrement le peuple n’accepterait moins que maintenant , un peu comme la dégradation du pays devenue une banalité en quelques années ; cette décision ne date pas d’hier avec la république FM .

  13. boisblanc@lille says :

    Si l’on rajoute l’immobilier dans le tableau, ça fait peur aussi, +100% au moins, et là c’est le plus gros achat d’une vie…
    vu qu’en plus il faut payer pour financer les HLM des africains on paye dans sa vie 3 fois sa maison : le vrai prix, la somme volée par les banquiers, le logement des parasites…

  14. Muzznik nikmuse says :

    En valeur absolues, c’est bien, mais en valeurs relatives, c’est choquant !

  15. St-Michel says :

    Un éclair au chocolat à 3,10 euro c’est une blague ? Sérieux maximum c’est 2 euros.

  16. PèreDupanlou says :

    Une chose toute simple : une salade , avant l’euro je la payais un franc (même moins en saison d’abondance) aujourd’hui je dois la payer un euro ; et il en est de même pour une tête de chou-fleur .
    Pour la remarque sur le SMIC , celui çi a peu évolué et sûrement pas augmenté de 6,55957 fois .

  17. martin says :

    19 % d’Inflation ?

    Et qu’en pense Rachida, la spécialiste de l’inflation.

  18. LaDefense says :

    La question de l’immobilié est effectivement problématique !

    Trouver un appart sur Paris c’est mission impossible si on n’a pas un salaire de trader ou si on n’a pas une famille diplômée de l’ENA.

    Trouver un appart en banlieue devient aussi un vrai parcours du combattant étant donné que ces banlieues sont rénovées, avec des lignes de métro prolongées etc….sans compter que la PRIORITE est donnée aux troupeaux d’étrangers avec leurs 40 enfants qui braillent.

    Quand je regarde les gens autour de moi je me rend compte qu’avoir un appart aussi petit soit-il est devenu UNE OBLIGATION pour avoir un minimum d’attention de la part des femmes.

    On se rend compte que les femmes, accédant dorénavant à des métiers de haut niveau et ayant un bon salaire, qémandent de la part des hommes d’avoir leur appart…sinon elles les considèrent comme des pestiférés ou des Tanguy.

    N’ont-elles pas compris que les temps sont durs ? n’ont-elles pas compris que nous ne sommes plus en 1990 où trouver un appart était relativement simple même quand un homme est bac+2 avec un SMIC ?

    Je pense que la question de l’immobilié est fondamentale pour la « formation » de couples FDS.

    Or tant que certaines femmes gâtées-fashion-Iphone continueront se croire que tous les hommes sont millionnaires, ce paramètre de l’immobilié continuera de peser sur la formation de couples (en plus des autres causes de poids : chomage, salaires bas, augmentation du cout des produits alimentaires, baisse de la communication entres les hommes et les femmes, dénigrement des gens n’ayant pas le dernier portable à la mode etc etc)

  19. Alfred says :

    Aigle says : 15/01/2012 à 14:10

    Il faudrait peut-être aussi comparer ce qui est comparable : le SMIC a évolué depuis 10 ans.
    ==============================
    Oui mais le smig lui n’a pas était multiplier par deux ^_-

  20. martin says :

    Quel était l’objectif de l’euro et de la BCE ? Lutter contre l’inflation.

    eh bien on voit le résultat.

    Dans les années 90 on pouvait acheter des vêtements bon marché fabriqués en France ou en Espagne (par exemple un chemise à 150-200 francs).

    Aujourd’hui on ne peut plus acheter français, tout est chinois et en plus cela coûte plus cher (plutôt aux alentours de 400 francs pour une chemise).

    C’est la double peine que nous fait subir l’Europe : délocalisation de l’industrie et hausse des prix.

  21. berlu says :

    Malgré ce que peuvent en dire nos politiques, l’euro fût la plus grosse arnaque du siècle dernier. La finance a réellement pris le pas sur l’économie réelle dans les années 90. Ce système ne fonctionne plus, il n’abouti qu’a la catastrophe. Le seul moyen de le stopper ? Les élections présidentielles. Après ce sera trop tard. J’ai même au fond de l’esprit un scénario idem à l’algérie dans les années 90. A l’époque, le FIS (front islamique du salut), a gagné les élections. Celles-ci ont été « annulées » entre les 2 tours. S’ensuivi ensuite une guerre fratricide entre Algériens qui n’est pas encore terminée. Si le FN passe, je pense qu’un tel scénario a de forts risques de se passer.

  22. martin says :

    Il faut faire attention dans l’analyse de l’inflation.

    Une part importante de l’inflation vient de la hausse importante des matières premières : pétrole, métaux, denrées alimentaires, matériaux de construction etc… parfois multpliées par 10 en quelques années.

    La question est pourquoi ces matières premières ont elle autant augmentées depuis les années 2000 alors que certaines d’entre elles s’étaient effondré ans les années 80-90 ?

    Eh bien cela est dû aux pays émergeant comme la Chine, l’Inde, le Brésil.

    Les élites mondialistes friquées ont réalisées 2 choses : investissement massifs dans ces pays émergeant et ouverture des frontières.

    Cela a crée de fortes tensions sur les cours des matières premières.

    Qui a bénéficié de cela ?

    Les traders spéculateurs
    Les grandes multinationales
    La grande distribution
    Les pays producteurs ou transformateurs de ces matières premières (donc non européens)
    Les pays émergeant et surtout les riches de ces pays.
    L’industrie haut de gamme automobile pour l’Allemagne, le luxe pour la France ou Airbus.
    Les riches des pays occidentaux

    Qui a le plus perdu dans cette affaire ?

    Globalement les classes moyennes et les plus modestes des pays occidentaux (sacrifiés par les élites de l’occident), ceux là ont vu leur pouvoir d’achat s’effondrer.

  23. delmas says :

    Il y a une erreur (volontaire ?) flagrante au niveau du prix du pain. FIn 2001, la baguette était vendue en moyenne 4,30 F et non 2,80 F comme indiqué sur l’image.

  24. Fable says :

    Encore une fois les boulangers passent pour des voleurs,ma baguette est a 0.80 cts ,ma farine je la payais 0,52 cts le kg en 2003 ,0.91 cts maintenant,mon ouvrier boulanger j’ai été obligé de le lincencier les charges pesant trop lourd ,je le payait 1500 euros net pour 35 h( tout déclaré) avec les charges ca approchait les 2800 l’éléctricité a flambé,nous payont 33% sur le BIC contrairement a total et autres multinationales qui peuvent defiscaliser en achetant des oeuvres d’arts et des voitures hors de prix,les Francais sont contents d’aller acheter les baguettes pourries en hypermarché,ils ont commencés dans les années 70 avec les boucheries poissonneries épiceries etcc a casser les prix pour faire couler le petit commerce et lorsque qu’une majorité de ces petits commercants ont mis la clé sous la porte les prix ont comme par hasard flambés dans ces hypers,vous vous trompez de cible !!! essayer un jour dans le superrmarché ou vous lachez 150 e /semaine ,le jour ou il vous manqura 2 euros pour payer ne comptez pas sur la caissière pour vous faire crédit ! ,évitez aussi les chaines qui appartiennent a des groupes comme franchisés paul ,oui il y a des brebis galeuse dans le metier mais ne vous inquietez pas le temps les fait disparaitre http://www.boulangerie.org/espace_presse/PJ/CP%20prix%20du%20pain.pdf

  25. Stormisbrewing says :

    mais non ce n’est pas la faute de l’euro !!!! Ces pourris qui nous gouvernent ne vont jamais faire les courses !!!!

  26. Alleycat says :

    Le lendemain du passage à l’euro, le kebab en bas de chez moi est passé de 18 francs à 4 euros. En 24 h.
    C’est d’ailleurs ce qui m’a incité à arrêter. Comme quoi, l’euro, ça a parfois du bon !

  27. Fable says :

    -22 euros pour une coupe homme,je trouve ca trés cher,je paye 15 euros actuellement…a moins d’avoir une coiffure a la Jackson five je vois pas

    -pour le forfait de ski ,désolé j’ai jamais eu les moyens de mettre les pieds dans une station des Alpes et de Pyrénées,la seule neige que j ai vu c’est au mont Aigoual ^^

  28. Michel Laroche says :

    Bonjour,

    Et les salaires dans tout cela?
    Voici l’évolution de salaires minimaux d’une convention professionnelle: La Convention collective nationale des maisons à succursales de vente au détail d’habillement:
    -1996:
    Employés: A 6 407 F =977 euros – E 6 485 F =989 euros
    Agents de maitrise: B 7 355 F = 1 121 euros
    Cadres: B1 10 724 F =1 635 euros
    -2011:
    Employés: A 1 365 euros – E 1 379 euros
    Agents de maitrise: B 1 505 euros
    Cadres: B1 1 920 euros

    Soit en 15 ans:
    Employés +39,4% (+2,62% / an)
    Agents de maitrise +34,25% (2,8% / an)
    Cadres +17,4% (+1,16% / an)

    Ce sont vraiment des salaires de m####.
    Par contre les prix eux augmentent vitesse grand V.

    -Cadre B1; 1920 euros en France pour 40 h/sem mini.
    -Ouvrier VW; 2600 euros en Allemagne pour 32 h/sem.

    On se fait vraiment avoir, dans ce pays des plus chers du monde.

  29. Bonhomme says :

    Grand meeting de Marine Le Pen, en direct de Rouen (a débuté à 15h30)

    http://www.dailymotion.com/video/xnp0kq_meeting-marine-le-pen-a-rouen_news?start=1#from=embediframe

    [environ 1500 spectateurs en simultané]

  30. tonton flingueur says :

    pour le smic :

    en 2008 = 8.71 heure brut

    en 2002 = 6.83 heure brut

  31. tonton flingueur says :

    8.71 et 6.83 en euros bien sûr

  32. Plouc says :

    En fait ce sont bien tous les commerçants qui en ont profité et uniquement eux. Regardez qui roulent en 4×4, qui achètent des maisons…………….

  33. Alex says :

    Il y en a beaucoup qui ne savent pas ce qu’est l’inflation ici… pas de quoi en avoir honte, 99% des gens sur Terre sont dans ce cas (y compris, malheureusement, ceux qui ont fait des etudes d’eco en France).

    Ce ne sont pas les commercants qui ont profite de l’inflation, ce sont les banques centrales et les banques, puisque l’inflation est un phenomene uniquement et purement monetaire. Dans tous les autres cas, il y a une elasticite de l’offre ; si la Chine, par exemple, fait augmenter la demande mondiale en farine de ble ou en ciment, eh bien, avec un lag de 1 ou 2 ans maximum, l’offre mondiale augmentera et les prix commenceront a revenir a la normale. Ce ne sont pas les surfaces agricoles qui manquent, loin de la.

    Il n’y a que dans le cas d’une augmentation du supply monetaire (principalement due au fractional banking) que les prix ne peuvent pas baisser, car l’argent une frois cree ne disparait plus.

    Et c’est sur cette ignorance populaire de la question monetaire que les parasites ont prospere durant des siecles, tout en continuant a le faire aujourd’hui.

    La plupart des economistes americains sont d’accord sur ce que j’avance, la difference se situe entre ceux qui sont en faveur de l’inflation (car elle favorise l’Etat et les endettes) et ceux qui sont contre (car elle penalise l’epargne et l’innovation technologique).

    Pour ceux qui veulent en savoir plus, lisez Rothbard ou Mises.

  34. Fiefiemas says :

    l’Euro est un ….. sans vaseline

  35. debout les blancs says :

    inflation des prix = inflation du nombre d’afro-arabes = inflation du nombre de RMIstes = inflation du nombre de meurtres et actes de barbarie = +50% en dix ans = merci l’UMP!

  36. Durandv says :

    Il va acheter son pain où, lui ? Dans une joaillerie ?

  37. Caudeval says :

    Peu de temps après le passage à l’euro, le magazine Que Choisir avait chiffré les augmentations à 25% ; maintenant on peut dire que ce que nous payions
    au prix du franc nous le payons au prix de l’euro.
    Les classes moyennes ont été ruinées par la »dollarisation » de l’économie et l’immigration massive : leur descension est parachevée par l’euro.

  38. Imperial W. says :

    .

    @Alex says : 15/01/2012 à 17:09

    car l’argent une frois cree ne disparait plus

    Faux. Quand vous remboursez un crédit, vous détruisez de la monnaie scripturale, càd la catégorie principale de monnaie à 90%.

    En outre, l’inflation est la pire ennemie des détenteurs de capitaux.

  39. Clovis1 says :

    @Alex

    Ce n’est pas aussi simple que cela

    Y a aussi des commerçants qui profitent de la valse des etiquettes pour se goinfrer

    Comme dans tous les milieux y a des purges et il faut arreter de croire que tous les commerçants sont des gens honnetes qui pensent d’abord à leurs clients

    Un boulanger qui fait un max de client augmentera plus facilement que celui qui a du mal à remplir son commerce

  40. Alex says :

    « Faux. Quand vous remboursez un crédit, vous détruisez de la monnaie scripturale, càd la catégorie principale de monnaie à 90%. »

    Je le sais 🙂

    Ma formule etait peut-etre maladroite, j’en conviens. Je voulais signifier que l’augmentation du supply monetaire, quand elle est causee par de l’impression de monnaie brute (qui doit arriver plus souvent qu’on ne le croit, vu comment le dollar americain a perdu 95% de sa valeur depuis la creation de la FED) ou des credits non rembourses laisse de la monnaie dans le systeme, et c’est cette monnaie qui ne disparaitra plus jamais, sauf en cas de periode deflationniste (qui n’est jamais autorisee par les gouvernements car representant un danger important pour le systeme bancaire moderne, cf. crise de 2008).

    « En outre, l’inflation est la pire ennemie des détenteurs de capitaux. »

    C’est ce que j’ai dit, cf: « La plupart des economistes americains sont d’accord sur ce que j’avance, la difference se situe entre ceux qui sont en faveur de l’inflation (car elle favorise l’Etat et les endettes) et ceux qui sont contre (car elle penalise l’epargne et l’innovation technologique). »

  41. Alex says :

    Les gouvernements et les banques centrales portent donc sur leurs epaules toute la responsabilite de l’inflation, et au lieu de le reconnaitre ils accusent evidemment toujours les memes acteurs economiques (les « speculateurs », les pays emergents, voire le capitalisme)…

  42. Allalimite says :

    martin says : 15/01/2012 à 14:59
    Quel était l’objectif de l’euro et de la BCE ? Lutter contre l’inflation.

    eh bien on voit le résultat.

    Dans les années 90 on pouvait acheter des vêtements bon marché fabriqués en France ou en Espagne (par exemple un chemise à 150-200 francs).

    Aujourd’hui on ne peut plus acheter français, tout est chinois et en plus cela coûte plus cher (plutôt aux alentours de 400 francs pour une chemise).

    C’est la double peine que nous fait subir l’Europe : délocalisation de l’industrie et hausse des prix.
    _________________________________________________

    Le but de l’euro n’a jamais été de lutter contre la hausse des prix mais contre l’inflation monétaire, c’est en quelque sorte la survivance de la politique du Franc fort.
    La différence? La hausse des prix c’est une moitié de Caddy pour 100€, l’inflation monétaire c’est la fonte du capital, et donc l’impossibilité de s’embourber 15% de dividendes par an sur les ‘marchés’.

    ‘Marchés’ et ‘Quartchiers », même combat!

  43. Imperial W. says :

    .

    @Alex says : 15/01/2012 à 18:57

    Le volume de liquidités disponibles résulte essentiellement des besoins de l’économie mondiale qui a vu ses volumes exploser ces 40 dernières années, notamment au plan financier.

    En outre, si les Etats ont abandonné aux banques privées le monopole de la création monétaire, c’est précisément pour permettre à celles-ci de faire des profits structurels perpétuels grâce à l’endettement de ceux-là, mais sans les inconvénients d’une inflation rigoureusement encadrée par les banques centrales.

    Le beurre et l’argent du beurre, en somme.

  44. KyleReese says :

    De quel type d’inflation parle-t-on ?

    L’inflation comme phénomène monétaire, oui, mais pas que ça.
    Il y a boire et à manger derrière ce mot.

    L’inflation par les coûts, par la demande….

    Il me semble qu’on vit un quatrième choc pétrolier depuis 2008 surtout. Le prix du baril est passé sur la période 2002/2011 de 27 à 95 $ !
    Inflation par la demande mondiale ? Spéculation sur les stocks/sur la production à venir (donc la demande indirectement) ? Jeu dangereux de l’OPEP ?

    Mon loyer par exemple qui a pris 35 % à conditions égales, qui devient le premier poste du budget des ménages. On arrive très facilement à 40/45% du revenu brut des ménages. Et c’est hélas trop courant.

    J’ai l’impression qu’on est limite en stagflation là. Si continue on rentre dans une période de déflation générale.

    Tout n’est pas dû à l’euro en lui même, mais ce qui est sûr c’est que les traités (non démocratiques je rappelle depuis 2005) nous privent de tous les outils pour se doter de vraies politiques monétaire, économique, sociale qui nous permettraient de reprendre notre destin en main.

    Nos mains. Pas celles des oligarques pourris qui vivent sur notre dos et nous pillent, nous trahissent, nous vendent.

  45. leperigourdin says :

    @ Fable

     » Encore une fois les boulangers passent pour des voleurs,ma baguette est a 0.80 cts ,ma farine je la payais 0,52 cts le kg en 2003 ,0.91 cts maintenant  »

    Difficile de vous comprendre si j’imagine :
    – 2003 vous payez 52 centimes d’euros le kg de farine
    – 2011 votre farine est à 91 cts/kg

    Actuellement vous vendez la baguette à 80 cts.
    ==============================================

    Le raz le bol ne s’adresse pas à vous, d’ailleurs votre commerce vit . Par contre vous constaterez que vos confrères vendent 95 cts à 1 € la baguette.

    Ce que je regrette, même si le système vous y pousse, c’est que les bons boulangers vendent à moins de monde qu’il y a 50 ans car bcp ne peuvent pas dépenser 1 000 € en pain par an !

    Personnellement, j’adore le pain et je préfère ne pas en manger que de manger l’infâme pain des supermarchés.

    Pensez vous qu’un couple plus 2 enfant avec un smic et demi soit 1 500 € (salaire médian ) puisse consacrer 1 000 €/an ?

    Votre métier ne s’adressera plus aux français mais à une niche, c’est dommage, c’est un peu de la France qui se barre. Mais attention, en vendant à une clientèle aisée, ne mangeant pas du pain pour se nourrir vous risquez les aléas de cette clientèle. Si demain et ça arrivera, une étude en Norvège, aux USA dit que mangez du pain fait grossir et pire abrège la vie pour X raison alors cette clientèle désertera.

    On peut retrouver des exemples de commerces qui ont choisi cette montée en gamme et qui en sont morts.

%d blogueurs aiment cette page :