L’ethnicisation des « Blancs », un phénomène qui pose la question de la cohésion sociale en France

Christophe Guilluy nous propose une leçon inédite de géographie sociale. S’appuyant sur sa discipline, il révèle une situation des couches populaires très différente des représentations caricaturales habituelles. Leur évolution dessine une France minée par un séparatisme social et culturel. Derrière le trompe-l’œil d’une société apaisée, s’affirme en fait une crise profonde du « vivre ensemble ».

(…) Atlantico

11 responses to “L’ethnicisation des « Blancs », un phénomène qui pose la question de la cohésion sociale en France”

  1. Gune says :

    Quand j’entends le vivre ensemble j’ai la haine. Moi je ne veux pas vivre avec la mer.de africaine et autres. ils ont des pays très très très grands qu’ils y restent tous, et que ceux qui les font venir soient mis au piloris.je Ni e le vivre ensemble, que celui qui a inventer ce terme crè.ve la gueu le ouverte etles tripes à l’air ainsi que tous ceux qui prone cette hérésie du vivre ensemble, nous les Français de souche nous voulons vivre ensemble sur le sol de nos ancètres. Une terre un peuple, c’est ça l’écologie.

  2. Pyramid-Head says :

    Gune : Je plussoie.

    Ce que l’on nous fait subir est criminel et les partisans de la France multiethnique et multiculturelle devront répondre de leurs crimes tôt ou tard. Ces pourritures de remplacistes doivent être dénoncés. Si le Fn est bien le parti patriote qu’il prétend être, il devrait dénoncer le phénomène du grand remplacement et ceux qui le favorisent….

    Les mondialistes et leur religion qu’est le « progressisme » constituent un poison mortel pour l’occident. Ça finira dans la violence….

    • Gune says :

      Je ne voterai FN que si Marine Lepen dénonce le GRAND remplacement qui est en fait le plus grand génocide que le monde ait connu. Aucune dictature n’a fait remplacer son peuple par un autre J’AI BIEN DIT AUCUNE DICTATURE.

  3. Quidam says :

    « pourquoi les « Blancs » quittent-ils les quartiers ethnicisés, et surtout pourquoi ne s’y installent-ils plus ? S’agit-il de racisme, d’un refus du « vivre ensemble », de la peur d’être ostracisés ou simplement d’un refus de se sentir minoritaire ? »

    LOL… Le fait qu’ils puissent tout simplement en avoir marre de se faire agresser, racketter, caillasser ne fait pas partie des hypothèses ? Mince alors, c’est ballot.

    • michael95130 says :

      Je suis moi-même en train de faire le nécessaire,car noirs,arabes ou autres sous-merdes ne savent plus avoir de respect,plus nombreux ils sont, plus nuisibles ils sont.
      Ce qui fait fuir les gens est plus souvent le bruit,la crasse, les incivilités,la police ne faisant plus sont travail, que les agressions,mais,les français, ayant un cerveau, partent avant les vrais problèmes et les agressions.
      Bref,je pars,mais je ne fuis pas,je compte bien sensibilisé les gens ici et ne pas laisser la même expérience advenir.

  4. Alfonso says :

    Guilluy cité par Atlantico: « les dynamiques migratoires montrent que le processus d’ethnicisation des territoires va se poursuivre et qu’il s’accompagnera de plus en plus d’une substitution de population »

    En fait de dynamique migratoire, c’est seulement l’UMPS qui continue à nous ramener des avions plein d’immigrés. Mais il n’est pas écrit que l’UMPS, le Crif, et la Licra, vont rester au pouvoir pendant encore 50 ans. On espère bien que les Blancs vont se révolter.

  5. équinoxe says :

    purée ca fait bizarre cette nouvelle forme

  6. EratoreveZ says :

    Oui, ça fait bizarre… Suis pas sûre de l’apprécier…

  7. Karma says :

    Au nom de quoi devrait-on partager nos pays avec des immigrés d’un autre continent et d’une autre civilisation ?
    Je vois ce que eux y gagnent, c’est dans leur intérêt de « partager » ce qui appartient aux autres.

  8. X says :

    la cohésion sociale n’est plus assurée dès que des énergumènes jaloux et envieux posent le pied (qu’ils ont noir) sur le sol blanc européen.

    dès que la saleté arrive, les autres fuient.

    C’est ce que décrivent entre autres, feu Jacques Marseille, et Christophe Guilluy.

    Non à l’antiracisme ! Non à la race noire.

%d blogueurs aiment cette page :