Cécile Duflot « souhaite » que l’écotaxe soit appliquée en 2014 (Màj vidéo)

La ministre écologiste Cécile Duflot a souhaité que l’écotaxe soit appliquée en 2014, alors qu’elle avait été suspendue après les nombreuses protestations, notamment des « Bonnets rouges », fin 2013.

L’écotaxe doit-elle être appliquée en 2014? « Je le souhaite, pourquoi, parce qu’elle est utile », a-t-elle déclaré sur RTL. « J’ai entendu les uns et les autres parler de suspension et c’était légitime car la situation était très tendue et très bloquée », a ajouté Cécile Duflot.

Une taxe « indispensable » pour réguler le trafic

Elle a cependant estimé que cette taxe était « indispensable » pour « limiter » le trafic routier « qui ne sert à rien ».

« Ce sont les impôts des Françaises et des Français qui payent la réfection des routes alors que ce sont des camions » qui les abîment, a rappelé la ministre.

« Il faut effectivement faire en sorte que le transport routier soit payé à son vrai prix social », a encore insisté Cécile Duflot rappelant également les conséquences de ce trafic sur l’environnement et la santé des Français.

Pour mettre fin à l’absurdité « de faire traverser l’Europe à des marchandises », elle a appelé de ses vœux, outre l’écotaxe, une « harmonisation sociale » au niveau européen.

RTL

Étiquettes : , ,

6 responses to “Cécile Duflot « souhaite » que l’écotaxe soit appliquée en 2014 (Màj vidéo)”

  1. Gabriel says :

    A défaut de pouvoir masquer l’échec de sa réforme en bois dans le domaine du logement (encore -5% pour la construction neuve, petits propriétaires de moins en moins enclins à louer, etc…), la maman de Térébenthine essaie de faire parler d’elle comme elle peut. Pauvre tâche verdâtre.

  2. Van de Face says :

    Et tous ces transports facilement évitables mais maintenus au nom de la mondialisation. Pourquoi acheter des moutons en Nouvelle-Zélande? des poulets au Brésil?… Vendre nos chênes aux Chinois qui nous les renvoient sous forme de parquets 20 000 kms tout de même aller-retour?… Tous ces porte-containers qui sillonnent les océans en polluant l’atmosphère et la mer?… Et non seulement cette mondialisation pollue mais elle ruine nos emplois.

  3. MCM Secret says :

    « Ce sont les impôts des Françaises et des Français qui payent la réfection des routes alors que ce sont des camions qui les abîment »

    Mais l’écotaxe ne sera pas déduite des impôts des Françaises et des Français qui au contraire continuent d’augmenter.

  4. franny06 says :

    Voui….. et bien, il faut savoir qu’ici, dans l’arrière pays niçois, nous avons des cimenteries qui acheminaient le ciment par ferroutage, les camions étaient donc sur les trains….
    Il y a quelques années, la SNCF a jugé que ce n’était pas rentable et les camions sont revenus sur la route…..
    Il y a eu des pétitions des riverains, mais, apparemment c’est resté lettre morte.
    Je pense que cette situation n’est pas unique en France.
    Pauvre konne de tâche verdâtre comme dit Gabriel com1

  5. Marino says :

    Écotaxe: l’arrêt « pas satisfaisant »(Le Pen)

    Marine Le Pen, présidente du Front national (FN), a estimé aujourd’hui que la suspension de l’écotaxe, annoncée par le gouvernement, n’était « pas satisfaisante » car laissait planer une « épée de Damoclès » sur les secteurs concernés.

    « La nouvelle suspension de l’écotaxe est une avancée arrachée par la mobilisation populaire mais n’est pas une annonce satisfaisante parce qu’elle laisser planer sur les transporteurs routiers, l’agriculture, l’agro-alimentaire et l’industrie une épée de Damoclès anti-économique et anti-sociale », a fait valoir Marine Le Pen.

    Elle dénonce l’UMP qui « feint de s’en réjouir » alors que « c’est en réalité son bébé qui depuis des mois est contesté par les Français ». L’écotaxe avait été imaginée sous le mandat de Nicolas Sarkozy, à l’occasion du Grenelle 1 de l’Environnement. « Dans cette affaire, deux acteurs ont donc perdu le peu de crédibilité qu’il leur restait : le gouvernement et l’UMP », affirme la dirigeante frontiste.

    « Le pouvoir doit désormais rompre définitivement avec le pilonnage fiscal, en cessant de se soumettre à l’Union européenne et en engageant la France dans une politique de redressement de la croissance et de l’emploi fondée sur le patriotisme économique », conclut l’eurodéputée, qui avait le matin demandé l’abandon de cette taxe.

    NB perso : Les Français doivent être consultés !
    Il y en a marre que les députés UMPS fassent leur cuisine entre eux !

  6. CDV says :

    Méfie-toi cecile si les poids-lourds payent tu vas raquer sévère.

%d blogueurs aiment cette page :