Le Maroc régularise ses clandestins selon des critères stricts

Face à l’affluence massive de migrants transitant vers le Maroc avant de se rendre en Europe, le royaume n’avait pas d’autre choix que régulariser une partie d’entre eux. Toutefois, les conditions d’obtention ne sont pas si souples et les immigrés doivent correspondrent aux critères imposés: «Vivre depuis au moins cinq ans sur le territoire marocain, exercer un travail rémunéré depuis deux ans ou prouver d’au moins deux années de vie commune avec leur conjoint marocain».

Si 250 demandeurs d’asile seront automatiquement régularisés ainsi que les migrants souffrant de graves maladies, pour ceux disposant d’un contrat de travail leurs démarches ne seront pas si faciles. Les étrangers disposant d’un contrat de travail, devront posséder un contrat effectif depuis au moins 2 ans.

Ce projet survient dans un contexte de tensions liées aux étrangers résidant au Maroc. Des tensions, qui se sont intensifiées avec le décès d’un ressortissant camerounais, le mois dernier lors d’une interpellation. Cet incident avait provoqué l’indignation de la communauté africaine et la colère des associations des droits de l’homme.

RFI

Étiquettes : , , , ,

3 responses to “Le Maroc régularise ses clandestins selon des critères stricts”

  1. Skorzeny says :

    Le sujet sur le cannabis est déclaré page introuvable, François desouche aurait il fumé et serait donc déjà passé à autre chose? A la manière d’un bon junkee désorienté?

  2. Imperial W. says :

    Chez nous aussi les critères sont très stricts :

    Si pas de papiers, alors CAF, CMU, AME, logement social et aides diverses, suivie d’une régularisation.

%d blogueurs aiment cette page :