Archive | diversité RSS for this section

Afrique du Sud : L’ANC, un parti multiracial, du moins en théorie

Formation multiraciale alors qu’il luttait contre l’apartheid qui réservait pouvoir et richesse à la minorité blanche, l’ANC désormais au pouvoir en Afrique du Sud ressemble de plus en plus à ses électeurs, très majoritairement noirs.

« Le Congrès national africain est une organisation multiraciale !« , s’exclame sa coordinatrice nationale Baleka Mbete, rappelant que le nouveau slogan du parti est « L’unité dans la diversité« .

Mais si le parti dominant depuis 1994 compte encore quelques figures blanches (notamment des communistes), métisses ou indiennes qui l’ont rejoint dans sa lutte pour l’égalité de tous les habitants du pays, sa direction est très noire. A l’image de l’assistance à la messe de son centenaire, dimanche à Bloemfontein (centre).

Et la jeune génération l’est presque exclusivement.

Les townships noires où vivent la majorité de la population sont acquises au parti dominant, les autres quartiers allant à l’opposition.

Un nombre important de Blancs libéraux – qui étaient opposés à l’apartheid – s’éloignent du parti.

AFP (via La Dépêche)

À paraître : « Le rejet français de l’islam », par Henri Goldman

[Le 25 janvier 2012 paraîtra aux Presses Universitaires de France ce livre dont le sujet est :]

Pourquoi l’irruption d’un islam visible sur le sol de la République française a-t-il provoqué une réaction de rejet qui s’amplifie de jour en jour, et comment faire pour inverser la tendance ?

Depuis plus de vingt ans, les polémiques autour de la présence visible de l’islam en France n’ont cessé de s’amplifier : foulard à l’école, port de la « burqa », mise en cause de la laïcité… La société française nourrie d’universalisme républicain ne comprend pas pourquoi les enfants de l’immigration, au lieu de s’assimiler au sein d’une société sécularisée, y ont introduit une religion vigoureuse qui aspire désormais à prendre sa place.

Cet état de fait semble tellement incroyable que, pour beaucoup, il ne peut s’agir que d’un projet politique manipulé. Le rejet de l’islam, qui se manifeste en France comme partout en Europe, est le résultat de cette perception.

Et si on faisait l’hypothèse inverse ? Que ce « retour du religieux » surgit bien du cœur de notre société en mal de repères ? Et qu’il n’est nullement incompatible avec la modernité démocratique ?

[L’auteur] Henri Goldman a été coordinateur (2003-2009) du département Migrations au Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme (Bruxelles). Il est rédacteur en chef de la revue de débats Politique et de Migrations magazine. Il a publié Oublier Jérusalem ? Une approche d’Israël, du sionisme et de l’identité juive (Quartier libre, 2002) et Deux ou trois choses de Sonia et du monde (Territoires de la mémoire, 2010).

Presses Universitaires de FranceVivre avec son époque, penser avec elle »)

Sarkozy courtise [?] millions de musulmans

Nicolas Sarkozy et Dalil Boubakeur devant la Grande mosquée de Paris, le 05 octobre... 2002

Le président a lancé son ministre de l’Intérieur à la conquête de l’électorat musulman pour la prochaine présidentielle. Mais, après les polémiques sur l’identité nationale, le port du voile ou les prières de rue, la tâche sera difficile, prédit un quotidien algérien.

Courrier International, présentant un article paru dans L’Expression

États-Unis : Les élèves afro-américains deux à cinq fois plus sanctionnés

Les élèves afro-américains sont deux à cinq fois plus exposés aux exclusions temporaires ou définitives dans les établissements scolaires par rapport à leurs camarades blancs, selon une enquête réalisée dans les écoles de la région de Washington par le Washington Post.

Ainsi, dans le comté de Montgomery, alors que les élèves afro-américain ne comptent que pour 21% des élèves, ils représentent 71 % des exclusions temporaires. L’enquête signale que les enfants d’origine hispanique sont aussi victimes de ces discriminations dans leurs écoles.

Médiapart

« Racisme : Sarkozy sacrifie plus de 33 000 diplômés et étudiants étrangers »

Les élections législatives et présidentielles françaises de 2012 sont au cœur de décisions politiques xénophobes du gouvernement français. De source bien informée, 25.000 diplômés étrangers des universités et quelques 8.000 élèves  des grandes écoles françaises sont dans la ligne de mire du gouvernement français. Lequel est déterminé à sacrifier les diplômés étrangers et étudiants  étrangers sur l’autel des intérêts électoralistes ! Candidat du parti socialiste aux élections législatives 2012, Jean Daniel Chaoui a  ainsi dénoncé avec véhémence dans un communiqué, le gouvernement français qui « poursuit sa politique xénophobe à l’égard des étudiants étrangers ».

La Nouvelle Expression – Cameroun Actu

Top 50 : «La France résiste très bien au matraquage permanent sur le risque de l’étranger»

Pour le sociologue Jean Viard, les résultats du Top 50 (Noah, Omar Sy, Jamel Debbouze, Dujardin… ) traduisent un «désir d’affection et de fraternité»

La société de la reproduction sociale, c’est des «Blancs normaux» , avec des parents «blancs normaux», qui s’échinent à faire des classes prépas, à être premiers en latin. Au fond, on a un conformisme de nos élites à mourir.

La créativité de la société s’est déplacée vers ces marginaux, ce qui ne fait qu’accroître la différence gigantesque entre la société de reproduction sociale à l’identique qui produit l’affrontement Sarkozy-Hollande-Bayrou et tous ces représentants de la périphérie qui portent problèmes de la société française. Un projet politique qui s’appuierait sur ces figures symboliques pour construire un «nous» qui intègre la diversité, ouvrirait des voies positives. […] Dans une société fondamentalement raciste, les résultats du Top 50 seraient différents. […]

Le JDD

Val-d’Oise : la préfecture condamnée à indemniser un sans-papiers

Il ne sera pas expulsé… et touchera même un chèque! Décision rarissime, la préfecture du Val-d’Oise a été condamnée le 19 décembre à verser 1.000 € d’indemnisation à Mananandro R., un sans-papiers de 23 ans résidant à Cergy. Le jeune homme, de nationalité malgache, était visé par une obligation de quitter le territoire français (OQTF) le rendant expulsable à tout moment.

Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a jugé cet arrêté de la préfecture non conforme à la loi, mais a aussi exigé que celle-ci indemnise le clandestin, en plus du remboursement des frais engagés pour faire valoir ses droits.
Lire la Suite…

Marseille : une mère abandonne son enfant de six mois sur la voie publique

Un nourrisson de six mois a été retrouvé le week-end dernier, abandonné sur la voie publique, devant un centre culturel et social islamique de Marseille, a-t-on appris mardi de source policière.
Lire la Suite…

Le premier cimetière public musulman sera inauguré à Strasbourg le 6 février

Le cimetière public musulman de Strasbourg, le premier en France à être créé et géré par une municipalité, sera inauguré le 6 février, a-t-on appris ce mardi auprès de la Ville. Aménagé dans le sud de la ville, sur un terrain de plus d’un hectare contigu à l’un des grands cimetières strasbourgeois, le lieu pourra accueillir près d’un millier de sépultures, avec une extension possible si nécessaire.

Afin de permettre aux familles qui le souhaitent de respecter les rites musulmans, les sépultures du cimetière seront orientées vers la Mecque, une place a été aménagée pour la prière et des salles ont été équipées dans un petit bâtiment pour les ablutions.
Lire la Suite…

Panique dans le métro parisien

Une rixe entre quatre jeunes a dégénéré lundi à la station Saint-Denis-Université. Une arme a été saisie. Il s’agissait d’un pistolet à air comprimé.

Connues des services de police, les personnes interpellées continuaient leur bataille en plein commissariat. Selon les premiers éléments de l’enquête, il s’agirait d’un règlement de comptes pour le contrôle du deal de stupéfiants aux abords d’un lieu fréquenté par de nombreux étudiants. Ces individus seraient originaires de la cité Allende et du quartier Paul Langevin, deux cités réputées rivales à Saint-Denis.

Le Point

(Merci à Juan et Fiatlux)

Suisse : « Le racisme, je le sens d’instinct »

Où commence le racisme ? Comment se manifeste-t-il au quotidien ? Comment affronter les discriminations ? Deux femmes racontent. Toutes les deux ont la peau sombre, un passeport suisse et une stratégie pour se défendre.

Pour Josefina Schnell-Ortiz, les discriminations sont un phénomène que l’on retrouve aux quatre coins de la planète : on peut être discriminé parce qu’on est noir, qu’on est blanc, qu’on est une femme, qu’on a une autre religion ou une autre opinion.

«La Suisse n’est pas plus raciste que d’autres pays, relève-t-elle. La peur de l’inconnu, de l’étranger, est un phénomène humain».

Lire l’article en entier…

Echangisme : le club des Chandelles, « c’est le club de DSK, de la jet set et du show-biz, d’avocats et de magistrats, de patrons et d’hommes d’affaires »

La brigade de répression du proxénétisme a réclamé la fermeture administrative de ce club sis 1, rue Thérèse (Ier arrondissement de Paris) à la préfecture de police qui, « pour des considérations d’opportunité et de procédure », l’a reportée au mois de janvier : « On les laisse faire la saison », dit un ponte. Suspecte de « tolérance », la patronne Valérie Hervé, 44 ans, est convoquée la semaine prochaine par la « Mondaine » puis par le directeur de cabinet du préfet qui prononcera la sanction.

Mais la dame étant bien sous tous rapports, « inconnue des services de police », « le trouble à l’ordre public » pas si manifeste et l’établissement « très bien fréquenté », les Chandelles ne risquent a priori qu’un mois de fermeture. Afin de ne pas nuire aux nuits parisiennes et à ses illustres clients : « Ce n’est pas une boîte à voyous, c’est le club de DSK, raille un enquêteur, de la jet set et du show-biz, d’avocats et de magistrats, de patrons et d’hommes d’affaires, mais aussi de Russes qui viennent avec des escort girls ».

Si Thierry Ardisson ou Frédéric Beigbeder n’ont jamais fait mystère de soirées libertines aux Chandelles, Dominique Strauss-Kahn l’a longtemps caché avant d’être démasqué. Depuis le scandale de New-York, DSK est persona non grata dans ce club du Palais Royal, a décrété la tenancière dans une interview unique au Bonbon nuit le 16 juin. Interrogée par ce fanzine pour noctambules sur les mœurs sexuelles de DSK et de Berlusconi, Valérie Hervé stigmatise alors « le recours à la violence pour assouvir leurs pulsions » et la « drague pressante » qu’elle appelle « du harcèlement ».

Libération

« Racisme anti-blancs : un problème social, pas ethnique »

Le racisme anti-blanc, expression employée par l’extrême droite à l’occasion notamment du procès contre la porte-parole du Parti des Indigènes de la République, Houria Bouteldja, soulève de nombreux paradoxes. Pour la doctorante Anissa Ben Hamouda, si le phénomène existe bien, il n’est pas d’ordre ethnique mais social car le blanc représente indirectement le système dominant.

Zaman France