Archive | politique RSS for this section

SOS Racisme poursuivra les « quenelles », dans certains cas

SOS Racisme poursuivra désormais les « quenelles », geste de ralliement controversé à Dieudonné, quand elles seront effectuées dans des lieux où elles « ne laissent pas de doute » sur leur caractère antisémite, a annoncé son avocat.

Largement diffusée sur internet et défendue par les supporteurs du polémiste comme un bras d’honneur anti-système, la « quenelle » est aussi interprétée comme un geste antisémite, en forme de salut nazi inversé, d’autant que certains l’effectuent devant des lieux symboliques pour la communauté juive.

« A partir de maintenant, nous poursuivrons la diffusion des images de quenelle et leurs auteurs dès lors que le contexte ne laisse pas de doute sur le message et l’injure à l’encontre de la communauté juive », a expliqué Me Patrick Klugman.

« On ne peut pas faire une quenelle devant une synagogue ou un mémorial de la Shoah impunément », a-t-il ajouté, à propos de ce geste, difficile à poursuivre devant les tribunaux pour certains.

Le Figaro

Lois mémorielles

[Maxime Tandonnet a été conseiller auprès de Sarkozy du temps de sa présidence]

Extrait d’un entretien avec le site Atlantico, publié ce jour.

Maxime Tandonnet : Madame Taubira incarne l’aile gauche du gouvernement à travers son rôle dans l’adoption du « mariage pour tous » et la remise en cause des lois Sarkozy sur la sécurité, peines planchers, rétention de sûreté. Son rôle est ainsi vital dans l’équilibre politique de l’équipe au pouvoir. Il n’est donc pas illogique qu’elle fasse l’objet des critiques de l’opposition. Son image reste par ailleurs marquée par la loi mémorielle du 21 mai 2001, définissant l’esclavage comme un « crime contre l’humanité » dont elle fut le rapporteur. Ce texte garde une portée symbolique forte et il incarne une méthode contestée d’utilisation de l’histoire à des fins politiques.

Les massacres et les tragédies jalonnent l’histoire de l’humanité et ce type de loi revient à poser la question du choix des époques et des événements faisant l’objet d’un traitement particulier : la traite négrière fut bien sûr une abomination, mais pourquoi ne pas légiférer alors, par exemple, sur le sort des populations amérindiennes, les exactions dont le peuple chinois a été si souvent victime, le massacre de la jeunesse européenne en 1914-1918 (17 millions de tués et autant de mutilés) ? La loi du 21 mai 2001 a été accusée de partialité dans la mesure où elle passe sous silence les formes non européennes de l’esclavage (arabe, notamment), exprimant ainsi, pour ses détracteurs, une forme d’idéologie anti-occidentale.

Elle passe sous silence le rôle de la France dans l’abolition de ce fléau, d’abord en 1793 sous la Convention puis sous la Seconde République en 1848. D’autres textes du même type sont intervenus depuis, en particulier celui du 23 février 2005 tout aussi controversé et contestable, sur le « rôle positif de la colonisation ». Il est reproché aux lois mémorielles de raviver des blessures, d’attiser les fractures, de sublimer la repentance, de favoriser ainsi les communautarismes au détriment de l’unité nationale en transformant la nation en mosaïque de revendications identitaires, d’exploiter l’histoire à des fins idéologiques, une tentation contraire à toutes les valeurs démocratiques, et enfin de porter atteinte à la liberté d’expression. On peut y voir aussi un dérivatif à l’impuissance du pouvoir politique face aux enjeux concrets que sont par exemple la lutte contre le chômage ou l’insécurité… Par une décision du 28 février 2012, le Conseil constitutionnel a censuré la pénalisation de la négation du génocide arménien au nom de la liberté d’expression, posant des limites à l’instrumentalisation politique de l’histoire.

Pour garder un sens, éviter le risque de la banalisation, de la surenchère et du morcellement de la mémoire, les lois mémorielles devraient sans doute conserver un caractère rigoureusement exceptionnel, limité à la condamnation du négationnisme relatif au génocide des juifs d’Europe sous la deuxième guerre mondiale.

Maxime Tandonnet

Vallaud-Belkacem prône des métiers mixtes

Une femme maçon, un homme aide à domicile: accentuer la mixité des métiers améliorera la compétitivité et la croissance de la France, soutient la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem. « La mixité des métiers est une clé de notre compétitivité retrouvée car elle est le plus sûr moyen d’accroître la réserve de talents disponibles », écrit-elle dans une tribune dans le Journal du dimanche.

« Les professionnels de l’informatique, du transport, du bâtiment, des métiers de bouche paient aujourd’hui le prix de métiers trop masculins quand ceux des services aux personnes âgées, du soin, de la propreté ou de la coiffure ont tant de difficultés à attirer des hommes », poursuit-elle. « Briser le cercle qui assigne une profession à un sexe plutôt qu’un autre » est un facteur de croissance, selon Mme Vallaud-Belkacem.

Elle note que, « selon l’OCDE (organisation de coopération et de développement économiques), 0,5 point de croissance supplémentaire est à notre portée si nous résorbons, progressivement mais résolument, l’inégalité dans l’accès à l’emploi entre les femmes et les hommes ». La ministre des Droits des femmes a annoncé en décembre son intention de lancer en 2014 des « plans d’action » pour améliorer la mixité des métiers.

Le Figaro

Lire :
Etats-Unis : les soldates américaines épargnées de tractions

Valls veut interdire les spectacles de Dieudonné avec une décision de 1995 sur les lancers de nains

«J’enverrai une circulaire aux préfets en début de semaine, on veut être efficace dès les premiers spectacles». Manuel Valls compte bien parvenir à une interdiction des spectacles de Dieudonné. Le ministre de l’Intérieur déclare dans une interview au «Journal du dimanche» que «Dieudonné est profondément anti-juif ; on n’est plus dans le spectacle, on est dans le meeting».

«La question de l’interdiction est pour moi une manière de pousser le débat», explique le ministre de l’Intérieur pour justifier sa décision. Il assure aussi que Dieudonné, qu’il a récemment qualifié de «petit entrepreneur de la haine», doit «démontrer sa soi-disant insolvabilité», alors qu’il a été condamné à plusieurs reprises pour un montant total supérieur à 65 000 €. Manuel Valls a le soutien du chef de l’Etat, François Hollande, mais aussi du président de l’UMP, Jean-François Copé. Il est toutefois critiqué au nom de la liberté d’expression. Sa volonté d’interdiction est également jugée difficile à mettre en œuvre juridiquement.

Sur le plan juridique, le ministère de l’Intérieur aurait adopté une triple stratégie, analyse le «JDD». D’abord, affirmer que les représentations en elles-mêmes constituent un trouble à l’ordre public. Puis, s’appuyer sur une décision de 1995, qui interdit le lancer de nains lors d’un spectacle. Enfin, le dernière levier que l’Intérieur pourrait activer repose sur le fait que Dieudonné voudrait inviter sur scène le négationniste Robert Faurisson. Le premier point, celui du trouble à l’ordre public, devrait être le plus solide d’un point de vue juridique…

Le Parisien, merci à Caroline

Charles Beidberger : « Lelouch a besoin de 4000 euros en tant que conseiller de Paris »

« Si j’étais lui je ne la ramènerais pas trop parce qu’il ne met jamais les pieds au Conseil de Paris« , a-t-il rétorqué. « Il a besoin de la rémunération du Conseil de Paris,  c’est 4 000 euros par mois plus 4 200 euros de notes de frais« , a ironisé Charles Beigbeder. « C’est une honte« , a-t-il tranché.

RMC

Hollande préconise l’usage des décrets et ordonnances

François Hollande préconise l’usage des « décrets » et des « ordonnances » pour faire « avancer les dossiers », a déclaré Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, en sortant du Conseil des ministres.

Le Président de la République a également demandé aux membres du gouvernement d' »obéir à des objectifs partagés » a rapporté Najat Vallaud-Belkacem. « François Hollande a insisté sur la nécessité pour chaque ministre de se sentir tenus par des objectifs collectifs et partagés, au-delà de son propre département ministériel » a-t-elle déclaré.

Le Figaro

Manuel Valls : « Dieudonné organise son insolvabilité »

Alors que Dieudonné doit 65.000 euros d’amende à la justice, Manuel Valls veut que « tous les services de l’État » soient mobilisés pour que le condamné paie.

« Les propos de Dieudonné M’Bala M’Bala ne sont en rien de la démocratie ou de la liberté d’expression.« 

(A 6 minutes 10)

Cécile Duflot « souhaite » que l’écotaxe soit appliquée en 2014 (Màj vidéo)

La ministre écologiste Cécile Duflot a souhaité que l’écotaxe soit appliquée en 2014, alors qu’elle avait été suspendue après les nombreuses protestations, notamment des « Bonnets rouges », fin 2013.

L’écotaxe doit-elle être appliquée en 2014? « Je le souhaite, pourquoi, parce qu’elle est utile », a-t-elle déclaré sur RTL. « J’ai entendu les uns et les autres parler de suspension et c’était légitime car la situation était très tendue et très bloquée », a ajouté Cécile Duflot.

Lire la Suite…

Taubira : Dieudonné, un «pitoyable bouffon»

Dans une tribune publiée sur le Huffington Post, Christiane Taubira se livre à une attaque sans concession de Dieudonné. «Il est triste, infiniment triste, d’achever une année sur les pitreries obscènes d’un antisémite multirécidiviste», regrette la garde des Sceaux.

«Faut-il frayer avec les monstres pour trouver quelque plaisir à se faire complice, après coup, de ce crime contre l’humanité ? Faut-il avoir rompu avec les hommes pour ne pas être saisi d’effroi à l’évocation de la machination démente qui a organisé le discrédit, la cabale, les rafles, le transport surencombré, la promiscuité, le tri à l’arrivée, l’entassement dans les camps, le rituel macabre de la procession jusqu’aux chambres à gaz ?», s’interroge la ministre.
Lire la Suite…

Le 31 décembre, une vingtaine de Roms se sont inscrits sur les listes électorales

Des citoyens roumains ont déposé une demande de carte d’électeur à la mairie de Villeurbanne afin de pouvoir voter pour les municipales et les européennes.

À quelques heures de la clôture des inscriptions sur les listes électorales, vingt-deux Roms se sont présentés à la mairie de Villeurbanne (Rhône) pour solliciter une carte d’électeur. Une inscription prévue par la loi pour tout citoyen européen qui désire voter aux élections municipales et européennes, mais ils seront les premiers Roms en France à bénéficier de ce droit. Leurs cartes électorales devraient arriver avant la mi-mars […]

Depuis trois ans, ces Roms, de nationalité roumaine, sont installés, avec près d’une centaine de leurs compatriotes, dans un campement sauvage planté à Villeurbanne le long du périphérique. Leur village de fortune est organisé, leurs enfants sont scolarisés dans les écoles de la commune, et ils ont ainsi pu obtenir une attestation de domiciliation de l’aide médicale de l’État (AME) fournie par les communes aux sans domicile fixe.

C’est donc avec un document les domiciliant à Villeurbanne que ces vingt-deux Roms se sont présentés à la mairie de Villeurbanne pour déposer leurs dossiers. « Ils ont été très bien reçus », affirme un militant du Mrap qui les a assistés dans leurs démarches[…]

article complet : Le Point

-

Pour le gouvernement israélien, fêter le nouvel an est antisémite et rappelle les HLPSDNH™

La ministre israélienne de la culture déclare que le nouvel an se célébrait en Europe par le massacre de juifs

La Ministre israélienne de la Culture et des Sports, Limor Livnat, a critiqué mercredi les juifs d’Israël qui ont choisi de célébrer le passage à la nouvelle année civile.

Dans un statut posté sur sa page Facebook, la Ministre a écrit : « beaucoup de personnes juives ont tendance à célébrer la Saint-Sylvestre, et bien moi, je ne le fais pas ».

La Ministre a ajouté que depuis plusieurs générations en Europe, certaines personnes célèbrent la Saint-Sylvestre en « brûlant des synagogues et en pillant des magasins juifs ».

« C’est épouvantable », a-t-elle également écrit. « Je ne pense pas que le sang juif qui a été versé soit une raison de célébration« , a-t-elle conclu.

Livnat, dans ce même message, poursuit en déclarant que pour elle, la nouvelle année commence au mois de Tishri (début de l’année selon le calendrier hébraique, NDLR) et que c’est à ce moment là que les « bons juifs » doivent faire la fête.

Sylvestre était un pape romain qui régna durant le quatrième siècle. ​Il a convaincu l’empereur Constantin d’interdire aux juifs de vivre à Jérusalem.

Sylvestre a également promulgué des lois autorisant les violences antisémites.

Pendant des siècles en Europe, je 1er janvier était un jour réservé aux activités dites « anti-juives » comprenant des autodafés, des tortures publiques, des assassinats et le saccage de synagogues.

source : chaîne d’information israélienne i24news

a