Tag Archive | banlieues

Marine Le Pen dénonce les investissements du Qatar dans les banlieues françaises.

Déjà dans le football, mais surtout dans les banlieues, la présidente du FN s’inquiète des investissements qataris dans les banlieues françaises et de son «double jeu».

Le Qatar est intervenu en soutien d’un certain nombre de groupements islamistes, notamment dans les différents printemps arabes, alors qu’il se présente aux démocraties occidentales comme étant un pays éclairé qui n’aurait aucun contact de près ou de loin avec des groupements fondamentalistes.

A lire la presse de l’autre côté de la Méditerranée, elle n’est pas la seule à le penser. […]

Métro

L’Islam, une «opportunité» dans les «quartiers populaires» ?

Sofiane Meziani revient sur l’enquête dirigée par Gilles Kepel à Clichy-sous-bois et à Montfermeil (Seine-saint-Denis), «Banlieue de la République».

Les jeunes des quartiers ne sont finalement pas plus assoiffés d’argent que les principaux dirigeants politiques de notre pays. Le problème doit être traité à la source.

L’économie parallèle qui sévit dans ces milieux n’est que le reflet, voire la conséquence, de cette philosophie de l’avoir, de la possession, et surtout, de l’obsession. […]

Lire la Suite…

« La petite princesse de Bamako »

Quinze femmes de banlieue en cuisine chez Ducasse : c’est la chance de leur vie.

Résumé : Quinze mères de famille en galère, âgées de 24 à 43 ans, ont saisi la main tendue par le grand chef Alain Ducasse : il leur donne un an pour réussir leur CAP de cuisine. À la clé, un CDI dans l’un des prestigieux restaurants du groupe Ducasse.

Extrait / Montage : Kadidiatou, 39 ans, malienne mère de 3 enfants. Elle va faire son apprentissage au Jules Verne, le fameux restaurant de la Tour Eiffel.

Kadidiatou c’est quelqu’un qui a vraiment envie d’y arriver, qui a eu énormément de soucis dans sa vie… ça peut être une super expérience. » – Le tuteur.

Kadidiatou a dépensé son salaire. Comment payer le loyer et les charges ? « Heureusement il y a les assistantes sociales, les aides…. ça ne m’inquiète pas. »

Vodpod videos no longer available.

M6 / Zone interdite – 01/01/2012

« Les hommes politiques ne sont pas à l’image ou à la couleur de la population » (Mechmache/RMC)

L’émission Carrément Brunet porte sur l’inscription sur les listes électorales, le vote des banlieues. Avec entre autre Mohamed Mechmache (AC le feu), Jean-Yves Dormagen, Frédéric Micheau (IFOP)…

Un point intéressant : on a davantage de jeunes, 28 % exactement, qui se prononcent pour Marine Le Pen contre 20 % pour l’ensemble des Français. » – Frédéric Micheau

L’électorat des quartiers populaires n’est pas acquis aujourd’hui à la gauche » – Mohamed Mechmache

André Gérin (PC) : Après les islamistes, le FN

Le député communiste de la 14e circonscription du Rhône, André Gérin, l’initiateur du débat sur le port du voile intégral en 2009, va publier un ouvrage, qui paraîtra en janvier 2012, et sera une suite du livre «Ghettos de la République» (2007). L’imam de Drancy (93), Hassan Chalghoumi, signera la préface.

Il ne faut plus laisser aucune question au FN, par contre il faut accepter de regarder en face les réalités dérangeantes, défendre les valeurs et les idéaux républicains issus du siècle des Lumières, promouvoir toute la richesse de notre culture européenne.

André Gérin, se dit prêt à combattre le Front national, qui semble bien parti dans sa campagne électorale. «Est-ce qu’on est capable de faire bouger les ouvriers et les employés, de reconquérir les abstentionnistes et les électeurs du Front national ? C’est la question que l’on doit se poser aujourd’hui. (…)»

Saphirnews

France : Le Qatar tente de séduire la diaspora algérienne

Le quotidien algérien Tout sur l’Algérie s’interroge sur l’intérêt manifesté par le Qatar pour la communauté maghrébine en France, algérienne en particulier, en raison de la «proximité du Qatar avec les milieux islamiste».

L’émir cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani a récemment reçu neuf conseillers municipaux de banlieue, tous originaires du Maghreb, et créé un fonds d’investissement pour les jeunes entrepreneurs de banlieues.

Il ne s’agit pas de «charité», explique le diplomate qatari à propos de ce Fonds, mais d’un «partenariat qui va servir la relation entre le Qatar et la France», «un pays stratégique et très important pour nous». Une attitude qui suscite des interrogations en France, dans la presse et au sein de la classe politique française, à la veille de l’échéance électorale présidentielle.

Lire la Suite…

Patrick Lozès : La France néglige le «joyau» de la diversité

Par Patrick Lozès, ancien président du Conseil représentatif des association noires de France (Cran) et candidat à la présidentielle, s’indigne que la France ne tire pas profit du potentiel des habitants des banlieues et parle de «gâchis français».

Il est temps que notre pays prenne conscience du potentiel énorme de ces populations pour notre économie. Il est surprenant que des pays étrangers se rendent compte avant nous de nos atouts extraordinaires.

Lire la Suite…

François Hollande loue la «vitalité» de la banlieue

Le candidat socialiste François Hollande présente ses propositions pour les banlieues sur le Bondy Blog.

C’est dans les quartiers qu’on a le plus de création d’entreprises, c’est dans les quartiers qu’on a le plus de jeunes qui sont dans des initiatives intéressantes, pas toutes associatives, soit dit en passant. Il y a une vitalité en banlieue, et je veux répondre à cette vitalité.

François Hollande est élu président en 2012 et l’Assemblée nationale est majoritairement socialiste. Qu’allez-vous faire pour que l’hémicycle représente mieux la France d’aujourd’hui ?

Le parti socialiste a désigné ses candidats. Il y a 15 circonscriptions où si je suis élu Président de la république, nous pouvons penser qu’il y aura un député ou une député socialiste issu de la diversité, dans ces circonscriptions. […]Tant qu’il n’y aura pas cette visibilité, un certain nombre de territoires continueront à dire qu’ils ne sont pas représentés. […]

Bondy Blog

Maurice Leroy enterre le « plan Marshall » des banlieues

Le ministre de la Ville appelle à une mobilisation en faveur des quartiers populaires mais explique que l’heure n’est plus aux coûteux plans de grande envergure.

« Les grands plans ‘globaux’, les grandes promesses, les plans Marshall, c’est inutile car personne n’y croit et de surcroît, c’est désormais irréaliste dans un contexte financier qui nous contraint à une grande vigilance budgétaire« , dit-il, précisant vouloir « concentrer » et « cibler » les efforts.

Le candidat Nicolas Sarkozy avait promis, lors de sa campagne pour la présidentielle de 2007, un « plan Marshall » pour les banlieues. Il était revenu sur le sujet après son élection, évoquant en février 2008 un plan « Espoir banlieues » et affirmant lors d’un discours à l’Elysée devant des habitants de quartiers difficiles qu’il fallait « réinventer la ville« .

Fadela Amara avait dessiné les grandes lignes de cet ambitieux projet qui devait se concentrer sur une centaine de quartiers avec comme priorités l’insertion par le travail, la lutte contre l’échec scolaire et le désenclavement.

La secrétaire d’Etat chargée de la Politique de la Ville avait évoqué imprudemment un effort d’un milliard d’euros pour ce vaste programme avant d’être écartée du gouvernement et de céder la place, à la faveur d’un remaniement de novembre 2010, à Maurice Leroy, qui lui a succédé avec le rang de ministre.

Lire la suite…

Le Qatar crée un fond de 50 millions d’euros pour investir en banlieue (audio) (màj)

Addendum 12/12/11

Kamel Hamza (UMP) se félicite de voir le Qatar investir dans les banlieues. Pourtant il est soupçonné de démarche communautariste.

Le Qatar n’a pas dit qu’il allait défendre que des projets de Français d’origine arabe. Tous les projets seront défendus. » – Kamel Hamza

_______________________________

Décroché par l’Association nationale des élus locaux de la diversité (ANELD), ce fond est destiné à venir en aide aux entrepeneurs des quartiers. Il pourrait même être augmenté.

Le potentiel économique se trouve tout le temps dans les territoires les plus défavorisés. »

Il y a un mois, dix élus de l’ANELD (cinq femmes et cinq hommes) se rendaient au Qatar pour tâcher de nouer des liens économiques entre le riche émirat et les banlieues populaires. Selon l’association, les entrepreneurs de ces quartiers se disent discriminés et bloqués. Mission accomplie pour les élus locaux : les autorités qatariennes décident de débloquer 50 millions d’euros pour venir en aide à ces entrepreneurs. […]

France Info – 11/12/2011

Dans l’enfer du 93 : «Moi, flic de banlieue»

Le journal de Christophe D., policier à la BAC de Seine-Saint-Denis. Pour des raisons de sécurité, Christophe n’a pas souhaité que son nom de famille apparaisse dans ce témoignage.

Lire la Suite…

Le Monde publie un reportage sur le « white flight » et l’islamisation des banlieues de Paris

[…] Quand tout cela a-t-il commencé à déraper ? « C’est difficile à dire. Quand on s’aperçoit des choses, c’est trop tard. » M. Jean situe tout de même le basculement dans les années 1980. La cité a commencé à accueillir des familles délogées des squats de Paris qui entravaient les projets immobiliers de prestige dans la capitale. « Elles ont commencé à s’installer à un bout de la rue et puis ont remonté à chaque appartement libéré. On mettait quatre personnes dans un logement et on en voyait d’autres arriver avec des valises d’on ne sait où. Très vite, les gens se sont entassés dans des F3. »

« Alors, pour moi, je vous le dis tout net, ce sera Marine Le Pen et tant pis si ça pète. »

Quand il s’agit de décrire les nouveaux venus, le discours s’embarrasse un peu, les mots deviennent encombrants, le vocabulaire forcément connoté. Alors on cherche, on change : les étrangers, les immigrés, les Noirs, les Africains, les Arabes, les Maghrébins. Les anciens habitants, eux, sont partis, appartement après appartement.

Autres circonvolutions, contorsions de langage pour décrire cette population en fuite : les Français, les Gaulois, les Blancs. Mme Françoise et M. Jean sont restés. […]

Depuis les années 1990, les petits trafics ont gangrené le voisinage, les cambriolages n’ont cessé de se multiplier. « Je vois des jeunes circuler à bord de voitures comme jamais je ne pourrais en avoir alors qu’ils sont officiellement au RSA. Ici, c’est tout petit. On connaît la situation de chacun. » […]

« Les gamins jouent en toute impunité à des choses qu’ils voient à la télévision ou entendent avec le rap, explique M. Jean. Ils refont l’histoire. Pour eux, on reste les colons. Chez les parents, c’est la loi du silence. Ils n’osent rien dire. Ils ont peur de leurs enfants ou peur de la police parce qu’ils sont en situation irrégulière. »

Il y a peu, les deux témoins voient également la religion musulmane prendre la rue. « Depuis un an ou deux, les femmes sortent maintenant avec le voile. La fille de ma voisine s’est mise à le porter, il y a six mois. Ça m’a fait un choc. Les hommes se laissent pousser la barbe et s’habillent à la pakistanaise. » Une salle de prière devrait bientôt ouvrir dans la cité. […]

Le Monde

(merci à Dr Bazooka)