Tag Archive | droit de vote des étrangers

Chevènement veut « ouvrir largement les voies de la naturalisation »

Interview du sénateur de Belfort par Marianne :

[…]
A propos du vote des immigrés, vous n’avez pas pris part au vote organisé au Sénat. Pourquoi ne pas avoir voté contre si telle est votre position ? Un républicain peut-il s’abstenir ?
Lire la Suite…

Bordeaux : sondage Verts/LDH sur le vote des étrangers

France 3 Régions – 11 décembre 2011

« Jeudi le Sénat a adopté une proposition de loi autorisant le droit de vote des étrangers aux Municipales (l’Assemblée Nationale l’avait fait en 2000, mais le Sénat à droite avait bloqué le vote depuis). Hier à Bordeaux, la Ligue des droits de l’Homme et les verts invitaient les passants à s’exprimer. »

Vodpod videos no longer available.

Droit de vote des étrangers : « Ce que fait le PS, c’est de la provocation ou de l’irresponsabilité » (Sorel)

Sur LCP, Malika Sorel-Sutter et Chantal Brunel (UMP) débattent face à Pierre Joxe (PS) et l’arrogant Béligh Nabli (directeur de recherche à l’IRIS) sur le droit de vote des étrangers. Pour ces deux derniers, ce droit de vote est « inéluctable ».

On viendrait aujourd’hui nous dire que, n’ayant pas réussi à intégrer ceux qui sont déjà là, nous accorderions un droit de vote ? » – Malika Sorel-Sutter

Ne sous-estimez pas que la France est un pays d’accueil de millions d’étrangers, et que donner le droit de vote aux élections locales aux étrangers, ça aura lieu ! » – Pierre Joxe

Vote des étrangers : « Ceux qui s’y opposent ne veulent pas que des Maghrebins puissent voter » (Bourdin/RMC)

Jean-Jacques Bourdin interroge Rachida Dati sur les réticences de l’UMP à accepter le droit de vote des étrangers aux élections locales.

Ces « jeunes » d’origine maghrébine ou africaine sont français. Ils sont pratiquement tous français » – Rachida Dati

Le Sénat se penche sur le droit de vote des étrangers

BFM TV – 08/12/11

Le Sénat examine ce jeudi 8 décembre une proposition de loi visant à accorder le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales aux étrangers non ressortissants de l’Union européenne résidant en France.