Tag Archive | génocide

Algérie : Ouyahia appelle Ankara à cesser d’instrumentaliser la colonisation

Le Premier ministre Algérien Ahmed Ouyahia a appelé samedi la Turquie à cesser de faire de la colonisation française en Algérie un « fonds de commerce » à des fins politiques domestiques.

La Turquie « avait voté (à l’ONU) contre la question algérienne de 1954 à 1962 » pendant la guerre d’indépendance contre la France, a rappelé M. Ouyahia. « La Turquie qui était membre de l’Otan pendant la guerre d’Algérie, et qui l’est encore, avait participé comme membre de cette Alliance à fournir des moyens militaires à la France dans sa guerre en Algérie (…) », a-t-il ajouté. L’empire Ottoman a contrôlé la région d’Alger de 1518 à 1830.

AFP (via Jeune Afrique)

Et le génocide vendéen alors ? (Atlantico)

Jeudi dernier, les députés ont adopté la proposition de loi sur la pénalisation de la négation des génocides. Le texte remet ainsi le génocide vendéen, occulté dans les livres d’histoire, au cœur des discussions. La France a-t-elle une mémoire sélective ? […]

Dans ce cadre, il s’agissait de créer l’homme nouveau, ce qui passait obligatoirement par la disparition de l’homme ancien qui devait accepter d’être régénéré ou de disparaître.

Atlantico

(merci à Sacripant)

Génocide arménien : La députée UMP Valérie Boyer menacée de «mort et de viol»

La députée UMP Valérie Boyer, à l’origine de la proposition de loi réprimant la négation des génocides dont celui des Arméniens, a déclaré sur BFMTV avoir reçu «des menaces de mort et de viol». Elle affirme que ses parents et ses enfants ont également été visés par des menaces.

Vous, les Français, êtes tellement pitoyables et pathétiques que vous méconnaissez les vérités pour des voix

Dimanche, son site internet http://www.valerie-boyer.fr a été victime d’un piratage par des militants pro-Turquie. L’adresse renvoyait automatiquement vers un écran noir affichant le drapeau de la Turquie et un message non signé en deux langues, en turc et en anglais, s’en prenant au gouvernement français et à la communauté arménienne de France.

Le Monde (Merci à Edith Piaffe )

Alger dans l’attente d’une reconnaissance des «crimes commis durant la colonisation».

La reconnaissance du génocide arménien par l’Assemblée nationale donne l’occasion à l‘Algérie de demander à nouveau à la France des «excuses officielles» sur la période coloniale. Mais Paris refuse toute idée de repentance.

La France a reconnu le génocide arménien, pourquoi n’en fait-elle pas autant pour le génocide algérien ? (Kassa Aïssa, porte-parole du FLN)

Sans apporter un soutien clair à Ankara dans son conflit avec Paris après le vote en France d’un texte de loi réprimant la négation du génocide arménien, l’Algérie attend toujours un geste fort de la France sur la colonisation. […]«M. Erdogan n’a fait qu’exprimer à sa manière une exigence historique des Algériens en réponse à l’adoption par l’assemblée nationale française d’un texte de loi réprimant la négation du génocide arménien», a déclaré Kassa Aïssa à l’AFP.

TSA

Génocides : La proposition de Caroline Fourest

Article de Caroline Fourest dans le Monde, intitulé «Négation française contre négation turque».

La proposition de loi visant à sanctionner toute personne niant le « génocide arménien » soulève mille passions et mille questions. […] En attendant, notre droit prévoit déjà de pénaliser la négation du génocide juif commis sous la seconde guerre mondiale. Il est donc difficile de ne pas l’étendre au génocide arménien reconnu par notre Assemblée […]

Quant au gouvernement turc, on lui proposerait bien un marché. Puisque la France envisage de sanctionner ceux qui nient le génocide arménien sur son sol, pourquoi le gouvernement turc ne voterait-il pas une loi pour sanctionner ceux – très nombreux – qui nient le génocide juif (aidé par la police française) sur son sol ? Voilà qui serait plus équilibré, et sans doute très utile.

Le Monde

Bernard Lugan : « Algérie, la Turquie a la mémoire courte »

Les déclarations du Premier ministre turc, Monsieur Erdogan, à propos du « génocide » que la France aurait commis en Algérie, relèvent à la fois de l’hystérie verbale et de la plus grotesque manipulation historique. De plus, Monsieur Erdogan est bien mal placé pour parler de « génocide » en Algérie, région qui fut durant trois siècles une colonie ottomane sous le nom de Régence d’Alger (Wilayat el-Djezair en arabe et Gezayir-i Garp en turc), et dans laquelle les janissaires turcs s’illustrèrent par leurs méthodes particulièrement brutales et expéditives. (…)

Bernard Lugan Blogspot

(Merci à Threnes)

Erdogan accuse la France de génocide en Algérie (Màj)

Addendum :

La France doit-elle craindre les sanctions de la Turquie ?

La Turquie a rappelé son ambassadeur et menace la France de sanctions économiques. Le risque est-il vraiment important pour l’économie française ? Pas si sûr…
——————

Addendum :

La Turquie va « réviser ses relations avec la France »

Peu après l’adoption par l’Assemblée nationale d’une proposition de loi sur la négation des génocides, dont celui des Arméniens en 1915, jeudi 22 décembre, Recep Tayyip Erdogan a annoncé une série de mesures de rétorsion contre la France.

« Cela va ouvrir des plaies irréparables et très graves dans les relations bilatérales « et relève d' »une politique fondée sur le racisme, la discrimination et la xénophobie », a-t-il prévenu, avant de déclarer : « Nous révisons nos relations avec la France ».

——————
Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a accusé vendredi la France d’avoir commis un « génocide » en Algérie, en réaction au vote la veille par les députés français d’une proposition de loi réprimant la contestation du génocide arménien de 1915, qu’Ankara réfute.

« On estime que 15% de la population algérienne a été massacrée par les Français à partir de 1945. Il s’agit d’un génocide », a déclaré Recep Tayyip Erdogan lors d’une conférence.

Europe 1

Génocide arménien : Des milliers de manifestants turcs devant l’Assemblée

Des milliers de personnes manifestaient ce jeudi devant l’Assemblée nationale contre la proposition de loi condamnant la négation des génocides, qui sera examinée dans la journée par les députés français et provoque la colère des autorités turques.

La police estimait à environ 3000 le nombre de manifestants vers 8h. Parmi eux, de nombreux manifestants d’origine turque ont dénoncé un texte directement inspiré par le génocide arménien de 1915, que contestent les autorités d’Ankara. «Je ne comprends pas pourquoi la France censurerait ma liberté d’expression», a dit à Reuters Yildiz Hamza, un Français d’origine turque qui préside une association de familles turques. […]

20 minutes

« Moi je suis fier d’appartenir à un pays qui n’a exterminé personne, n’a pas fait de génocide ! » (Guaino/RMC)

Au micro de Jean-Jacques Bourdin, Henri Guaino est invité à réagir à des propos tenus par Nicolas Sarkozy en mars 2007 sur l’Allemagne. Le conseillé se dit également contre le vote des étrangers aux élections locales.

« Quand on ne sait plus qui on est, eh bien on se réfugie dans la crispation identitaire. Et ça c’est ce qui nous menace le plus dangereusement. » – Henri Guaino