Tag Archive | meurtre

Saint-Martin d’Hères (38) : Un meurtrier présumé de la Saint-Sylvestre arrêté

L’auteur présumé d’un des meurtres de la nuit de la Saint-Sylvestre a été arrêté à Saint-Martin d’Hères (Isère)

L’agression serait consécutive à « une dispute qui tourne mal, avec cinq individus« , selon le parquet qui a détaillé que « quatre d’entre eux tenaient le jeune homme pendant que le cinquième le frappait à coups de couteau« .

France TV Info

Garges-lès-Gonesse (95) : Un Ghanéen tue son épouse à coup de massette

Un homme de 64 ans, d’origine ghanéenne, a tué son épouse de 57 ans, à coups de massette vendredi, à leur domicile. Il aurait reproché à sa femme d’avoir pour amant Francky Vincent, parce qu’elle était en possession de la photo du chanteur de zouk antillais dans son sac à main.

Le meurtrier a fait l’objet d’une hospitalisation d’office en service psychiatrique.

Le Parisien

Un Parisien tué pour sorcellerie

Un adolescent habitant à Paris a été torturé et noyé par une de ses sœurs et son beau-frère auxquels il avait rendu visite à Londres pendant les vacances de Noël et qui l’ont accusé de sorcellerie, selon le récit fait par l’accusation hier au procès des suspects.

Kristy Bamu, 15 ans, était venu passer en compagnie de quatre de ses frères et soeurs âgés respectivement de 22, 20, 13 et 11 ans les fêtes de fin d’année en 2010 avec Magalie Bamu et Eric Bikubi. Mais leurs vacances ont commencé à tourner au cauchemar quand Bikubi a accusé Kristy et deux de ses soeurs d' »être des sorciers » et d’exercer une mauvaise influence sur son fils de trois ans, a expliqué le procureur devant le tribunal londonien chargé de les juger. […]

Les deux suspects, tous deux âgés de 28 ans et originaires de la République démocratique du Congo, nient avoir tué l’adolescent. […]

C’est quand il a réalisé que Kristy ne bougeait plus qu’il l’a sorti de la baignoire, mais il était trop tard. Son corps, qui portait une centaine de traces de blessures, a été découvert sur le sol de la salle de bains.

Magalie Bamu a assuré qu’il s’était noyé tout seul dans son bain.

Le Figaro (Merci à Zatch)

Grande-Bretagne : deux hommes reconnus coupables du meurtre raciste d’un jeune Noir en 1993

Deux hommes ont été reconnus coupables mardi à Londres du meurtre, il y a plus de dix-huit ans, d’un adolescent noir, un cas emblématique dans lequel le comportement « institutionnellement raciste » de la police britannique avait été mis en cause.

Le cas avait déclenché à l’époque un véritable traumatisme en Grande-Bretagne. L’enquête de police, dénoncée comme orientée et brouillonne, avait conduit à une investigation officielle ayant conclu en 1999 à un « racisme institutionnel » au sein de la police. Des changements de fond ont depuis lors été introduits dans les enquêtes de police.

Le Parisien

————————

Pour vous faire une idée des « changements de fond introduits dans les enquêtes de police » en Grande-Bretagne, lisez ce document déjà ancien (1996) du Conseil de l’Europe, pages 27 à 38.

Extraits :

  • « Le problème – Il est fâcheux que de tout temps, dans toutes les sociétés et dans tous les pays, les humains aient montré systématiquement de l’aversion, de la méfiance et fait preuve de discrimination à l’encontre des êtres perçus comme différents.« 
  • « aucun citoyen appartenant à une minorité ethnique ne pense qu’il puisse avoir avec la police les mêmes contacts que les victimes de race blanche.« 
  • « En témoignant de la compassion et en menant un interrogatoire patient, on peut mettre à jour tout un passé de discrimination raciale non seulement de la victime mais aussi des autres membres de sa famille. C’est pourquoi il convient de choisir, de former nos policiers et de leur donner le temps de s’occuper des victimes.« 
  • « Nos agents doivent être en liaison avec les services administratifs locaux (en particulier les services du logement), les conseils pour l’égalité raciale, le groupe chargé des incidents raciaux auprès du groupe consultatif de la police au niveau local, les collectivités locales et le Victim Support Scheme (Programme d’aide aux victimes).« 
  • « douze des 62 brigades de police qui couvrent Londres ont mis sur pied des cellules chargées des incidents raciaux. Ces dernières sont composées d’un ou deux policiers qui travaillent à plein temps sur ce type d’affaire.« 

Roche-en-Régnier (43) : Une femme de 77 ans tuée lors d’un cambriolage dans la nuit de la Saint-Sylvestre

la victime a été retrouvée par sa fille venue lui rendre visite dans la nuit. Elle gisait au sol de sa maison, le crâne enfoncé à coups de barre de fer. L’habitation de la septuagénaire, qui se trouvait seule en raison de l’hospitalisation de son mari, avait été fouillée lorsque les gendarmes sont arrivés. (…)

Le Figaro

Marseille : Nouveau procès d’un « plan sexe » qui a tourné au crime

Dans la nuit du 8 au 9 décembre 2008, à Marseille, Cécilia Gueye, une jeune infirmière de 21 ans, a vécu l’enfer. Elle est morte d’avoir ingurgité une bouteille de vodka, saoulée jusqu’à livrer son corps à quatre jeunes garçons dans une chambre d’hôtel à 39 euros.

Mounir Tinouiline et Fahem Djermoune, respectivement condamnés à 15 et 13 ans de réclusion, seront rejugés du 6 au 10 février prochain par la cour d’assises de Nice. (…)

La Provence

Les « jeunes » d’aujourd’hui, même les braqueurs d’hier s’en plaignent !

Même les anciens pros du braquage se disent effrayés par l’évolution de la violence armée. Le témoignage de Karim Maloum, ancien braqueur.
Lire la Suite…

Marseille : Mineur assassiné, « kalach » contre pistolet d’alarme

Seyni a-t-il appuyé sur la détente ? Est-il bien celui qui a froidement assassiné Kamel, d’une rafale de kalachnikov jeudi, au petit matin, devant un immeuble de la cité La Castellane à Marseille ? Le garçon de 19 ans, suspect numéo 1 toujours en garde à vue, reste muet sur sa participation au crime.

Lorsqu’il a été tué, Kamel portait sur lui un simple pistolet d’alarme. Une bien piètre défense face à l’arme de guerre de son assaillant. La PJ cherche désormais à déterminer comment le tueur présumé s’est procuré l’arme, qui a sans doute été « louée » pour l’occasion.

La Provence

(Merci à Latine)

États-Unis : Meurtre d’une vieille dame charitable, brûlée vive dans un ascenseur (Màj)

Le meurtrier présumé a acculé Deloris Gillespie, 73 ans, dans l’ascenseur avant d’y mettre le feu. Jerome Isaac, qui avait été hébergé et aidé par la vieille dame, lui réclamait de l’argent.

Les enquêteurs sont encore bouleversés. Une femme de 73 ans a été brûlée vive, samedi à New York, dans l’ascenseur de son immeuble par un homme qu’elle avait recueilli et aidé. Le fait divers suscite beaucoup d’émotion. Les images du tueur, dont l’attaque a été filmée par des caméras de vidéosurveillance, ont fait la une des médias locaux, qui dépeignent un meurtre d’un acharnement inouï.

Lire la Suite…

Marseille : Mort roué de coups pour une place dans le bus

Comment cette femme d’à peine 30 ans, accompagnée de sa fille, pouvait-elle à ce point s’acharner, avec une telle violence ? En face d’elle, un homme à l’apparence malingre, âgé de 70 ans, qui venait de s’asseoir, sur une place réservée aux personnes handicapées. Pour une raison que la justice n’a pas encore établie, elle l’a apostrophé, puis l’a frappé, jusqu’à ce qu’il perde connaissance, sur le trottoir.
Lire la Suite…

Bourg-en-Bresse : Perpétuité pour le meurtrier du petit Valentin

Stéphane Moitoiret a été condamné jeudi à la réclusion criminelle à perpétuité et sa compagne, Noëlla Hego, à 18 années de réclusion pour le meurtre du petit Valentin, tué de 44 coups de couteau en juillet 2008.
Lire la Suite…

Seine-Maritime : Constance Roullet condamnée à 30 ans pour avoir tué de 200 coups de couteau et de marteau Camille

La Cour d’assises de la Seine-Maritime a condamné jeudi soir à 30 ans de réclusion la jeune fille de 21 ans accusée d’avoir assassiné, à coups de couteau et de marteau, en 2009 à Rouen, une camarade de classe par rivalité amoureuse.


Lire la Suite…

Lyon : Halim Larbès condamné à 30 ans de prison pour avoir tué et dépecé une femme

Halim Larbès, 40 ans, a été condamné mercredi à trente ans de réclusion criminelle assortis d’une période de sûreté de 15 ans par la Cour d’assises du Rhône pour l’assassinat en 2008, à Lyon, d’une femme, dont il avait démembré le corps au couteau.
Lire la Suite…